Microsoft condamné pour ses mises à jour forcées sous Windows 10

Le par Mathieu M.  |  14 commentaire(s)

Microsoft paie actuellement son insistance vis à vis de Windows 10 plus uniquement sur sa baisse de popularité, mais également dans les tribunaux.

Windows 10

Microsoft a adopté une politique ultra agressive lors du déploiement de Windows 10. Il faut dire qu'après un Windows 8 et 8.1 boudé par les utilisateurs, Microsoft souhaitait récupérer ses utilisateurs coute que coute. Et c'est au prix de techniques largement critiquées que Microsoft a opéré la bascule d'une partie de son parc d'utilisateurs vers la dernière version en date de son OS.

Windows 10

Et même sous Windows 10, la pression sur les utilisateurs est maintenue avec quelques tentatives désespérées d'imposer les services maison de la marque, ou encore la plus critiquée tendance à imposer les mises à jour aux utilisateurs, même quand cela entraine des bugs conséquents forçant à un arrêt du déploiement et le retour à une version précédente.

C'est pour ce dernier point que Microsoft était poursuivie en justice un peu partout dans le monde par plusieurs utilisateurs. Plusieurs plaintes ont été déposées pour les mises à jour forcées sans consentement des utilisateurs et l'une d'entre elles vient de déboucher sur une condamnation.

En Finlande, la Commission des litiges de consommation a ainsi condamné Microsoft à indemniser un utilisateur reconnu comme victime de dommages entrainés par la mise à jour de Windows 10 en 2016. Le plaignant demandait une indemnisation de 3000 euros, son ordinateur étant tombé en panne suite à l'échec de la mise à jour forcée par Microsoft. La Commission a tranché en sa faveur pour une indemnisation à hauteur de 1100 euros.

Ce n'est pas la première condamnation de Microsoft au sujet des mises à jour forcées de Windows 10, cela n'empêche pas la marque de poursuivre dans ce sens, indiquant que cela fait de toute façon parti des CGU acceptées par les utilisateurs lors de l'achat ou de la bascule vers Windows 10 et que cela se fait de toute façon pour des raisons techniques et de sécurité.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2046569
Mais Apple et Google peuvent faire ainsi en toute impunité !
Des condamnations pour tous !
iFlo59 offline Hors ligne VIP icone 32906 points
Le #2046571
Magic2016 a écrit :

Mais Apple et Google peuvent faire ainsi en toute impunité !
Des condamnations pour tous !


Hop hop hop, tu t'emballes trop vite mec

On est pas "obliger" de mettre l'OS à jour sur iOS ou Android, on peut les zapper sans problème. Ce n'est pas le cas sous Windows 10
skynet offline Hors ligne VIP icone 91524 points
Le #2046572
Magic2016 a écrit :

Mais Apple et Google peuvent faire ainsi en toute impunité !
Des condamnations pour tous !


Ne te gêne pas pour porter plainte, tu vas gagner du pognon
Spleeen offline Hors ligne Héroïque icone 582 points
Le #2046579
Magic2016 a écrit :

Mais Apple et Google peuvent faire ainsi en toute impunité !
Des condamnations pour tous !


Sur iOS, Android, tu peux désactiver les mises à jour automatiques (même si elles sont maintenant activées par défaut)
Sur Chrome tu n'as pas le choix cela dit, c'est vrai.
Trucmuch offline Hors ligne Vénéré avatar 3559 points
Le #2046582
Là, il s'agissait d'une mise a jour vers W10. Même si la politique était très agressive, on pouvait refuser cette MAJ. Mais bon, Microsoft insistait beaucoup, c'est le moins qu'on puisse dire !
pierre59 offline Hors ligne Héroïque avatar 792 points
Le #2046590
les mise a jours c'est moi qui décide quand le les installent quand je veux
Anonyme
Le #2046592
Je suis heureux que MS se soit fait (enfin) condamner, mais je suis triste de voir le montant de l'indemnité qui est loin, très loin de valoir le temps et l'énergie perdu par la personne qui a (outre la perte de ses données/revenus/etc etc...) du perdre encore plus de temps à porter plainte.

Quand à dire "c'était dans les CGU", à part les juristes, personnes ne les lit, quand à les comprendre...

J'aimerai bien que qqchose/qqun commence à regarder vraiment ces CGU et s'attaque aux clauses abusives (quoique "clauses abusives" et "CGU" dans la même phrase c'est un pléonasme )
Argonaute away Absent Héroïque avatar 917 points
Le #2046599
Peut-être est-ce la voie ouverte à une class action de la part des utilisateurs...
Fafa43 offline Hors ligne Vénéré avatar 3216 points
Le #2046601
Marre d'être imposé, bien fait Micro$ !
cayenne offline Hors ligne Senior avatar 367 points
Le #2046604
Trucmuch a écrit :

Là, il s'agissait d'une mise a jour vers W10. Même si la politique était très agressive, on pouvait refuser cette MAJ. Mais bon, Microsoft insistait beaucoup, c'est le moins qu'on puisse dire !


Sauf que les utilisateur qui ne comprenne pas l'anglais comment ils savent qu'il faut cliqué sur "here", en plus c'est écrit en tous petit.
https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-mise-a-jour-forcee-de-windows-10-scandalise-les-utilisateurs-64958.html

tous est fait pour que l'utilisateur qui ne voulait pas de windows 10 clique sur la croix et se retrouve piégé.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire