Microsoft E2 : l'architecture processeur secrète fait tourner Windows 10 et Linux

Le par  |  12 commentaire(s) Source : The Register
Microsoft-logo

Microsoft travaille depuis plusieurs années sur une architecture processeur E2 qui peu à peu prend forme et dépasse le cadre du simple projet de recherche, avec désormais un portage pour Windows 10 et Linux.

Cela fait quelque temps (une dizaine d'années mais la base des travaux remonte au début des années 2000) que Microsoft s'est lancé dans le développement d'une nouvelle architecture processeur baptisée E2 et qui pourrait un jour trouver place aux côtés de x86 ou ARM mais avec un fonctionnement différent et propre à dépasser certaines limites des architectures actuelles.

Microsoft-logoCe qui n'était qu'un projet de recherche prend peu à peu de l'ampleur grâce au portage des librairies C/C++ et .NET et de différents outils de compilation et débogage.

Microsoft a déjà porté Windows 10, Linux, Busybox ou FreeRTOS sur cette architecture E2 qui repose sur un ensemble d'instruction EDGE (Explicit Data Graph Execution), indique The Register.

Tous les détails ne sont pas connus mais les premières applications de l'architecture E2 portent sur des FPGA, des composants reprogrammables, et Microsoft semble travailler main dans la main avec Qualcomm dans l'évaluation de ces éléments, dont l'un, R1, est gravé en 10 nm et cadencé à 2 GHz.

La force de l'architecture repose donc sur l'ensemble d'instructions EDGE qui contourne les problématiques de mise en file des instructions en attente de traitement dans les processeurs traditionnels par la création de blocs d'informations plus autonomes, avec leurs propres registres, évitant de faire toujours appel à la grande machinerie générale et de devoir attendre leur tour, avec pour conséquence de faire tourner le software plus efficacement et rapidement.

The Register note que ces travaux reposent sur le projet TRIPS (Tera-Op, Reliable, Intelligently adaptive Processing System) de l'Université du Texas qui visait à créer un processeur capable de traiter 1TFLOPS.

Le projet abandonné, les travaux ont été récupéré par la R&D de Microsoft et transformés pour donner l'architecture E2. Les derniers progrès recensés, les travaux avec Qualcomm sur des prototypes R0 (8 canaux) et R1 (32 canaux), ainsi que la discrétion imposée à l'ensemble du projet (les rares éléments officiles accessibles en ligne ne le sont plus) suggèrent que l'initiative arrive à un point d'aboutissement qui pourrait donner lieu à une annonce offiicielle dans un temps pas si lointain...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2018927
Si c'est opti, ça pourrait être super intelligent comme fonctionnement
Le #2018932
salut

doux rêve
Anonyme
Le #2018933
"l'architecture processeur secrète"

Mon i5 fait tourner les 2 OS.
Le #2018935
Après le RISC, le CISC, voici le WTFISC.
Le #2018987
GGpog a écrit :

J'espère que ce sont des ingénieurs de tout autre acabit que ceux qui programment WinDAUBE parce que sinon on va bien rigoler. Ou pas ...


je connais pas WinDAUBE donc je ne peux pas dire si c'est bien ou pas, par contre je connais Windows et je trouve que ça fonctionne pas trop mal au quotidien Et si jamais tu parlais de Windows, bah en ce qui me concerne j'aimerais bien être aussi "mauvais" que MS, parce que force est de constater que leur OS est planétairement utilisé avec ses défauts et ses qualités (si si y en a ), et tout ça, aussi bien à la maison qu'en entreprise. Donc s'ils se lancent dans les processeurs spécifiques (je ne pense pas que le but est de concurrencer intel ou amd), alors on ne peut que les encourager à mener à bien leur projet, le temps nous dira si c'est bien ou pas, pour le moment y a pas de quoi "rigoler" comme tu le dis
Le #2018993
GGpog a écrit :

J'espère que ce sont des ingénieurs de tout autre acabit que ceux qui programment WinDAUBE parce que sinon on va bien rigoler. Ou pas ...


Essaie déjà de développer un OS du calibre de Windows et après on en reparle...

marre des mecs qui installe un archlinux pendant le weekend et qui croient être subitement devenus des ingénieurs systèmes...
Le #2019034
C'est pourquoi Linux n'aura jamais d'utilitaire aussi perfectionné, de jeux qui égal les framerate sous Windows, et question sécurité toute les banque utilise Windows.

Le même soucis se trouve également sur les OS MAC, sous base Unix.

C'est bizarre quand-même, pour un produit de daube qui sache faire tout ceci aussi bien ?
Le #2019045
Jeancroispas a écrit :

C'est pourquoi Linux n'aura jamais d'utilitaire aussi perfectionné, de jeux qui égal les framerate sous Windows, et question sécurité toute les banque utilise Windows.

Le même soucis se trouve également sur les OS MAC, sous base Unix.

C'est bizarre quand-même, pour un produit de daube qui sache faire tout ceci aussi bien ?


"C'est pourquoi Linux n'aura jamais d'utilitaire aussi perfectionné"

Wut?

"de jeux qui égal les framerate sous Windows"

Phoronix aurait deux mots à te dire là dessus. Par exemple ARMA 3 - et pourtant c'est du VP en backend donc de la "traduction" d'appels directX en appels OpenGL (et Vulkan maintenant je crois) - a un meilleur framerate sous Linux que sous Windows. Après on peut trouver pléthore d'exemples dans les deux cas - et pour être franc… tant que ça tourne à plus de 60FPS on s'en tamponne un peu du framerate des jeux vidéos, c'est pas ça qui fait tourner la planète. Justement…

"question sécurité toute les banque utilise Windows".

Euh, nope. Les postes utilisateurs et l'authentification de ces utilisateurs c'est en effet du Windows et de l'Active Directory, parceque c'est bien fait (AD, c'est juste LDAP+DNS, mais faut reconnaître que c'est bien fait, bien intégré et - relativement - facile à maintenir) mais en général en backend (ie, le truc vraiment important qui gère les transactions de ta banque et donc ta thune) c'est du z/OS ou AIX (IBM) et du db2 (IBM), et/ou du GNU/Linux et OracleDB, hein. On trouve même des bouts de COBOL - en général virtualisé sous z/OS (IBM, encore eux). La bourse de New York, c'était du matos Sun sous Solaris jusqu'à la fin de la décennie précédente, maintenant c'est du Linux…

Idem si tu regardes les infras de virtualisation d'AWS (Xen et KVM sous Linux), de Google Cloud (Ganeti (mais lui ils ont dû en changer depuis) +KVM), Digital Ocean (KVM), Scaleway (KVM), OVH (KVM)… que du Linux. Kubernetes (GKE, ELK, etc)? sous Linux aussi. Supercalculateurs? Linux.

Le serveur web que tu as utilisé pour laisser ton message? Linux. Ta freebox/livebox/sfrbox/machinbox? Linux.

Alors oui, c'est très bien Windows pour le poste de travail en entreprise, chez soi, et jouer, mais mine de rien, les vrais trucs importants… ne tournent pas sous Windows. Et Microsoft l'a bien compris, c'est pour ça qu'ils proposent des utilitaires comme Powershell, Windows Subsystem for Linux, et qu'ils orientent leur stratégie actuelle à fond sur le "cloud", l'IA, et pour le coup, les CPUs aussi.

Et c'est une très bonne nouvelle qu'ils fassent leurs propres CPUs, parceque de nos jours, il reste 3/4 archis:

* x86_64 (Intel, AMD)
* POWER (IBM, rha, je neede une workstation Talos avec le POWER9 22 cœurs/8 threads par cœur, ça coûte juste 5K€ pour la version mono-cpu)
* MIPS (en train de crever)
* ARM (et faut pas croire, mais c'est un bordel sans nom l'archi ARM vu que chaque fondeur peut y aller de ses petites spécificités proprio bien merdiques)

SPARC est mort - et c'est bien dommage - et dans les potentielles nouvelles archis on a:

* RISCV (Open source)
* E2 (Microsoft)

eeeet… c'est tout. Truc positif: Microsoft n'a pas verrouillé son CPU à son OS historique. Donc pour moi c'est tant mieux s'ils font une archi innovante. Et si les prix sont raisonnable je ne vois pas pourquoi je ne me monterai pas une de ces machines dans mon lab perso. Sous Linux, bien évidemment
Le #2019051
lidstah a écrit :

Jeancroispas a écrit :

C'est pourquoi Linux n'aura jamais d'utilitaire aussi perfectionné, de jeux qui égal les framerate sous Windows, et question sécurité toute les banque utilise Windows.

Le même soucis se trouve également sur les OS MAC, sous base Unix.

C'est bizarre quand-même, pour un produit de daube qui sache faire tout ceci aussi bien ?


"C'est pourquoi Linux n'aura jamais d'utilitaire aussi perfectionné"

Wut?

"de jeux qui égal les framerate sous Windows"

Phoronix aurait deux mots à te dire là dessus. Par exemple ARMA 3 - et pourtant c'est du VP en backend donc de la "traduction" d'appels directX en appels OpenGL (et Vulkan maintenant je crois) - a un meilleur framerate sous Linux que sous Windows. Après on peut trouver pléthore d'exemples dans les deux cas - et pour être franc… tant que ça tourne à plus de 60FPS on s'en tamponne un peu du framerate des jeux vidéos, c'est pas ça qui fait tourner la planète. Justement…

"question sécurité toute les banque utilise Windows".

Euh, nope. Les postes utilisateurs et l'authentification de ces utilisateurs c'est en effet du Windows et de l'Active Directory, parceque c'est bien fait (AD, c'est juste LDAP+DNS, mais faut reconnaître que c'est bien fait, bien intégré et - relativement - facile à maintenir) mais en général en backend (ie, le truc vraiment important qui gère les transactions de ta banque et donc ta thune) c'est du z/OS ou AIX (IBM) et du db2 (IBM), et/ou du GNU/Linux et OracleDB, hein. On trouve même des bouts de COBOL - en général virtualisé sous z/OS (IBM, encore eux). La bourse de New York, c'était du matos Sun sous Solaris jusqu'à la fin de la décennie précédente, maintenant c'est du Linux…

Idem si tu regardes les infras de virtualisation d'AWS (Xen et KVM sous Linux), de Google Cloud (Ganeti (mais lui ils ont dû en changer depuis) +KVM), Digital Ocean (KVM), Scaleway (KVM), OVH (KVM)… que du Linux. Kubernetes (GKE, ELK, etc)? sous Linux aussi. Supercalculateurs? Linux.

Le serveur web que tu as utilisé pour laisser ton message? Linux. Ta freebox/livebox/sfrbox/machinbox? Linux.

Alors oui, c'est très bien Windows pour le poste de travail en entreprise, chez soi, et jouer, mais mine de rien, les vrais trucs importants… ne tournent pas sous Windows. Et Microsoft l'a bien compris, c'est pour ça qu'ils proposent des utilitaires comme Powershell, Windows Subsystem for Linux, et qu'ils orientent leur stratégie actuelle à fond sur le "cloud", l'IA, et pour le coup, les CPUs aussi.

Et c'est une très bonne nouvelle qu'ils fassent leurs propres CPUs, parceque de nos jours, il reste 3/4 archis:

* x86_64 (Intel, AMD)
* POWER (IBM, rha, je neede une workstation Talos avec le POWER9 22 cœurs/8 threads par cœur, ça coûte juste 5K€ pour la version mono-cpu)
* MIPS (en train de crever)
* ARM (et faut pas croire, mais c'est un bordel sans nom l'archi ARM vu que chaque fondeur peut y aller de ses petites spécificités proprio bien merdiques)

SPARC est mort - et c'est bien dommage - et dans les potentielles nouvelles archis on a:

* RISCV (Open source)
* E2 (Microsoft)

eeeet… c'est tout. Truc positif: Microsoft n'a pas verrouillé son CPU à son OS historique. Donc pour moi c'est tant mieux s'ils font une archi innovante. Et si les prix sont raisonnable je ne vois pas pourquoi je ne me monterai pas une de ces machines dans mon lab perso. Sous Linux, bien évidemment


La messe est dite
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme