Téléchargement illégal à la rue de Valois ?

Le par Jérôme G.  |  8 commentaire(s)
YouHaveDownloaded

Via le service You Have Downloaded, Nikopik.com épingle le ministère de la Culture et de la Communication pour du téléchargement illégal. Du moins a priori.

YouHaveDownloadedLe service You Have Downloaded a fait son apparition en début de mois. Il s'informe auprès de trackers BitTorrent publics pour suivre des adresses IP et dire si un utilisateur qui passe le test a téléchargé des fichiers et lesquels ( voir notre actualité ).

TorrentFreak a exploité l'outil pour pointer du doigt des téléchargements illégaux réalisés depuis des adresses IP appartenant notamment à des studios hollywoodiens. Dans le cadre d'une expérience plus hexagonale, Nikopik.com a découvert des téléchargements illégaux perpétrés depuis des adresses IP attribuées à l'Élysée.

Les révélations potentiellement embarrassantes se poursuivent et cette fois-ci pour le ministère de la Culture et de la Communication. Avec des adresses IP attribuées au ministère de la rue de Valois, Nikopik.com rapporte des téléchargements illégaux relativement légion au cours de ces deux derniers mois.

Parmi ceux-ci, des films, des séries TV, de la musique, des jeux vidéo, des logiciels. Mention spéciale pour un film pornographique... Pour Nicolas Perrier, soit il y a effectivement eu du téléchargement illégal depuis le ministère, soit : " l'utilisation des adresses IP pour identifier d'éventuels cas de téléchargement illégal n'est pas du tout fiable et le système actuellement mis en place par Hadopi est une énorme erreur ".

Rappelons que suite à une analyse sur les adresses IP utilisées dans ses locaux, l'Élysée avait démenti tout téléchargement illégal depuis le réseau de la présidence sur les derniers mois.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
phebus offline Hors ligne VIP icone 11509 points
Le #878911
OUI....mais ils ont le droit eux ils défendent les (majors) ayants droits, c'est cadeau.
Ares3D offline Hors ligne Vétéran avatar 1024 points
Le #878921
haha trop fort <img src="/img/emo/smile.gif" alt="" />
et le pire c'est que ça m'étonne même pas...
@Hollow Man offline Hors ligne Vétéran icone 1173 points
Le #878941
Depuis cette annonce, son site que je visite fréquemment est indisponible. Coïncidence? Je ne pense pas.
Gourmet offline Hors ligne Vénéré avatar 4713 points
Le #878951
Il faut se souvenir des débats de la halte au pis.
Le fait d'indiquer à un tracker une adresse (ou un nom) différent de son adresse IP publique (ou de son reverse public) fait partie des features.
Les clients P2P (comme ktorrent) permettent donc d'indiquer une telle adresse.
Par défaut ce champ est renseigné de l'adresse IP de l'interface utilisée.
Donc, si on est sur un réseau privé IPv4, ce champ est renseigné d'un 192.168.x.y (ou un 10.x.y.z ou un 172.16/17/...31.x.y).

SeedFuck ne fait ni plus ni moins en utilisant ce champ.
Mais il reste toujours possible, bien entendu, de savoir avec qui on échange vraiment à un instant t. Il suffit de faire un netstat.
Pour relier un échange particulier avec une adresse listée par netstat il y a un peu plus de boulot (du dév) mais c'est faisable.
Et c'est justement ce qu'est censé faire TMG : vérifier qu'il y a bien un échange au moins partiel d'un fichier protégé avec une adresse publique (et nom avec l'adresse du champ facultatif).
Or YouHaveDownloaded ne se fait pas suer : il ne fait que récupérer la fausse adresse transportée par le protocole.
On devrait donc trouver des quantités de 192.168, des 10. et des 172.16/17...

La fait qu'il y ait des adresses ministères peut donc signifier que ces ministères ont téléchargé
tout autant que signifier qu'ils ne l'ont jamais fait et que des petits malins ont renseigné le fameux champ avec leurs adresses.
Ou encore que seedfuck est passé par là.

Mais quoi qu'il en soit, c'est très très bon pour la comm. ça car comme le service est étranger les autorités françaises sont beaucoup moins enclines à considérer un tel service comme du fake potentiel (ce qu'il est en fait en partie convenons-en) et pendant qu'ils se perdent en palabres d'excuse sans fin l'idée de la destruction de la halte au pis (et de TMG) pour cause de non fiabilité fait son chemin.
db
db


mapool offline Hors ligne VIP avatar 10467 points
Le #878961
comme écrit çi dessus,pourquoi je suis pas étonné ?

en fait c'est clair pour eux,"faites ce que je dis pas ce que je fait"
l'éternel 2 poids 2 mesures.
allez les pieds nickelés à 2012.
vous reste 4 mois pour vous gaver,ça vous êtes champion.
Anonyme
Le #878981
"Et c'est justement ce qu'est censé faire TMG : vérifier qu'il y a bien un échange au moins partiel d'un fichier protégé avec une adresse publique (et nom avec l'adresse du champ facultatif)."

CENSE ! oui ! mais on en est loin. Ils héberge un fichier et si tu viens le prendre. Il reléve l'ip publique, qu'elle soit ou non réelle.

C'est ni plus ni moins que le flic qui te propose du shit au coin de la rue et gare à toi si tu dis oui. Sauf que là, en plus, tu peux porter un masque.
Sukebe offline Hors ligne VIP icone 7182 points
Le #878991
yep.

le tapinage est interdit, faudrait le leur dire
CodeKiller offline Hors ligne VIP avatar 8235 points
Le #879121
Utiliser une autre adresse IP peut être assimilée à de l'usurpation d'identité, donc masquer son IP avec une vraie IP publique peut être condamnable.
L'astuce est donc de mettre une IP de réseau local.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire