Dossier MWC 2009 : les nouveautés mobiles du salon

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
mobile_world_congress_logo

Le salon Mobile World Congress permet chaque année de faire le point sur les tendances du marché de la téléphonie mobile pour l'année à venir. Cette fois encore, de nombreux terminaux ont été présentés mais ils ne se suffisent désormais plus à eux mêmes : on met plutôt en avant sur les stands les mérites des interfaces tactiles et de l'ergonomie. Outre les terminaux, de nouvelles plates-formes mobiles ont été dévoilées qui ne proposent plus seulement de la puissance mais aussi de l'autonomie.

Le bilan

MWC 2009 logoComme chaque année, le salon Mobile World Congress de Barcelone permet d'avoir une vue d'ensemble du marché de la téléphonie mobile sur l'année en cours mais aussi bien au-delà. Les plus grandes sociétés ( mais aussi les petites ) sont présentes et dévoilent une partie de leur stratégie et de leurs préoccupations du moment.

C'est aussi l'occasion de faire le point sur les technologies mobiles et réseaux de demain. Malheureusement, le salon est tellement vaste que nous avons dû faire l'impasse sur les annonces en matière de LTE ( Long Term Evolution ) et de WiMAX, pourtant très nombreuses.

MWC 2009 01De ce côté, les choses avancent rapidement mais il est encore un peu tôt pour en faire un sujet de prédilection. Nous avons préféré nous concentrer sur une partie des terminaux mobiles présentés et sur les plates-formes matérielles qui se profilent à l'horizon 2010 à 2012.

Comme chaque année encore, la même question revient : cette édition fut-elle un bon cru ? Il faut tout d'abord noter qu'elle fut marquée du signe palpable de la crise économique mondiale. Pour 2009, le salon a comptabilisé 47.000 participants, alors qu'ils étaient 55.000 l'an dernier.

Cela se remarquait dès le deuxième jour ( pour un salon qui en compte quatre ), avec des allées moins denses et des assauts moins féroces sur les stands. Justement, ils étaient 1300 exposants à présenter leurs produits et services cette année, contre 1500 l'an dernier.

La crise s'est remarquée aussi du côté de la couverture média : l'organisation a délivré 2400 accréditations, ( tous médias et personnel confondus ) contre 2.700 un an auparavant.


Les surprises ne sont pas toujours où l'on croit
Etait-elle un bon cru ? Oui, mais pas forcément du côté des terminaux mobiles. Ceux qui venaient pour voir de nouveaux modèles sont souvent repartis avec l'impression d'une continuité ( mise à jour des fonctionnalités, incorporation des dernières technologies ) plutôt que d'une rupture.

MWC 2009 02L'absence une nouvelle fois de terminaux Android ( hormis le HTC Magic ) et des produits intéressants mais pas forcément éblouissants ont pu laisser un sentiment d'inachevé, d'autant plus que les fabricants ont beaucoup mis l'accent sur l'ergonomie des interfaces plutôt que sur un terminal spécifique.

Pourtant, de la rupture, il y en avait du côté des plates-formes matérielles. En réalité, on peut même parler de véritable transition. Jusqu'à présent, les terminaux ont embarqué toujours plus de fonctionnalités mais sans trop se soucier de l'autonomie, d'où une certaine frustration des utilisateurs, obligés de jongler et de limiter leurs usages mobiles s'ils veulent tenir jusqu'au bout de la journée.

Ce que promettent désormais les fondeurs, ce sont des plates-formes gagnant en puissance mais surtout en autonomie. Et on ne parle plus là de tenir une journée en se passant de la moitié des fonctions, mais bien de plusieurs jours avec les connectivités constamment activées.

Les nouvelles architectures et les avancées en matière de gravure préparent enfin l'arrivée de produits réellement mobiles. Bien sûr, entre le discours marketing et la réalité, il y aura sûrement un décalage dont il faudra rendre compte mais les premiers prototypes présentés s'annoncent déjà prometteurs.

On pouvait également voir des technologies plus ou moins finalisées mais donnant déjà un aperçu de ce qu'il sera bientôt possible de réaliser avec son mobile, comme les picoprojecteurs intégrés, des modèles d'interface tactile en vrai multitouch ou de la recharge sans fil.



Les terminaux mobiles

Comme tous les ans, les principaux fabricants de mobiles ont présenté une partie de leur collection de l'année. On ne parlera pas de Motorola, dont le stand était complètement tourné vers ses activités d'équipementier et qui n'avait pas vraiment de nouveaux téléphones portables à dévoiler.


Nokia
Chez Nokia, l'impression fut mitigée avec une conférence de presse où les notions de respect de l'environnement et de " faire plus avec moins " ( doing more with less ) ont été martelées à plusieurs reprises. Le géant fnlandais avait deux terminaux de messagerie à présenter, les Nokia E55 et E75, à comprendre plus comme des smartphones polyvalents que comme des produits professionnels, contrairement à ce que laisse entendre leur positionnement en Eseries.

 

Nokia E55 ; Nokia E75 ; Nokia N86 ; Ovi Store ; Nokia 6710 Navigator ; Nokia 6720 Classic

Nokia a également dévoilé le modèle Nokia N86 avec son APN 8 megapixels avec obturateur mécanique permettant de prendre des photos de qualité sans entrer dans la course aux megapixels. C'est un bel appareil polyvalent mais finalement assez proche dans son form factor et ses caractéristiques de ce que Nokia fait déjà.

Mais la grande affaire du géant finlandais portait aussi sur le lancement de l' Ovi Store, sa boutique de téléchargement d'applications, suite logique de sa stratégie de services mobiles qui doit permettre de personnaliser et d'enrichir les possibilités de ses terminaux.


Sony Ericsson
Pour ce qui est des gros capteurs photo, ce n'est pas chez Samsung qu'il fallait aller regarder mais chez Sony Ericsson, qui a présenté un modèle Idou avec large interface tactile et APN 12 megapixels. Ce smartphone sous Symbian S60 5th Edition ne devrait pas voir le jour avant la fin de l'année mais il sera intéressant de voir comment le fabricant le présente.

 
Sony Ericsson Idou ; Sony Ericsson W995 ; C510 ; C903

Toujours dans le haut de gamme, Sony Ericsson a dévoilé son Walkman Phone W995, richement équipé lui aussi. Cela suffira-t-il pour relancer la société, en perte de vitesse ?


Samsung
Samsung, fort de sa deuxième place mondiale, et l'un des seul à maintenir ses niveaux de vente, a mis en avant trois terminaux principaux : son modèle phare, le Samsung S8300 Ultra Touch, avec nouvelle interface TouchWiz, combinant écran tactile, clavier numérique et APN 8 megapixels.


Samsung S8300 Ultra Touch ; BEAT M7600 ; Omnia HD ; C6625 ; i7410

Pour la détente, c'est le Samsung BEAT M7600 qui sera bientôt lancé, mélange de smartphone Symbian S60 5th Edition et de mobile dédié pour la musique, avec un logiciel pour réaliser des scratchs.  Enfin, du côté du haut de gamme, le Samsung Omnia HD, également sous Symbian S60 5th Edition, a été officialisé et s'annonce comme une machine très complète.


LG Electronics
LG n'était pas en reste pour faire le show au salon MWC 2009 avec sa montre téléphone 3G. Mais plus que ses terminaux, c'est sa nouvelle interface tactile S-Class qui a été mise en avant durant la conférence de presse.

La ressemblance avec l'interface d'Apple est nette, et presque voulue, avec quelques raffinements pour en étendre l'ergonomie et des effets visuels. Cette nouvelle interface sera embarquée dans ses prochains terminaux, à commencer par son modèle phare LG KM900 Arena avec grand écran tactile, support du DiVX, du Dolby Mobile et APN 5 megapixels.

 
LG montre téléphone ; KM900 Arena ; GM730 ; GD900 ; LG Prada II ; accessoire LG Prada II

On la trouvera également sur le LG GM730, smartphone Windows Mobile pour lequel elle servira de surcouche tactile. LG Electronics a d'ailleurs rappelé son attachement à la plate-forme Windows Mobile et l'on devrait voir prochainement d'autres smartphones sous cet OS, en attendant des produits sous Android.

Sans en dévoiler beaucoup, LG a présenté le mobile GD900 doté d'un curieux clavier transparent. Sur ce modèle aussi, on devrait en savoir plus bientôt. Enfin, le LG Prada II, avec son clavier coulissant, était en démonstration, de même que la montre Bluetooth assortie.



Téléphones Windows

Contrairement à l'année passée, où les annonces étaient peu nombreuses, Microsoft a voulu marquer les esprits pour l'annonce de Windows Mobile 6.5. C'est d'abord Steve Ballmer qui s'est déplacé en personne pour dévoiler la nouvelle mouture du système d'exploitation.

Il en a profité pour mettre en place le concept de " téléphones Windows ", qui doit servir de nom générique aux terminaux utilisant Windows Mobile. Plus pratique à utiliser pour la communication, permettant de faire oublier un peu le numéro de version et les méventes en amont de l'annonce d'une nouvelle plate-forme, ce changement de dénomination était en fait prévu depuis longtemps.

Windows Mobile 6.5, sans apporter de révolution, est d'abord une affaire d'interface plus conviviale et facile à manipuler au doigt. C'est la fin des petits menus et des cases à cocher au stylet pour laisser place à des méthodes de contrôle plus souples.

Le nouveau système embarque aussi Internet Explorer 6 mobile, version repensée du navigateur qui commençait à faire vraiment pâle figure face aux alternatives telles que Opera Mobile. Mais Windows Mobile 6.5 n'est pas venu seul et c'est aussi un service de synchronisation dans les nuages My Phone et une boutique de téléchargement d'applications Windows Marketplace qui ont été dévoilés.

Les terminaux Windows Mobile étaient également à la fête, bien que la plupart soient annoncés sous Windows Mobile 6.1 avec mise à jour possible ( ou probable dans certains cas ) vers Windows Mobile 6.5 à partir de l'automne prochain.

On pouvait voir bien évidemment le Toshiba TG01, premier smartphone annoncé embarquant une plate-forme Qualcomm SnapDragon à 1 GHz, mais aussi deux produits chez HTC, les HTC Touch Diamond 2 et HTC Touch Pro 2.


Acer DX900 ; M900 ; X960 ; F900

L'une des grandes annonces fut l'arrivée d' Acer sur le marché des smartphones, avec une offre généreuse de smartphones qui seront prêts à être commercialisés dès le mois d'avril. Quatre modèles sont déjà prêts, DX900 et M900 du côté professionnel, X960 et F900 du côté polyvalent / grand public, tandis que quatre autres seront lancés au cours du second semestre.

C'est aussi durant cette période que l'on devrait entendre parler de terminaux Acer sous Android.



Les processeurs mobiles

Une bonne partie des annonces importantes du salon Mobile World Congress 2009 concerne ce qui va se passer " sous le capot " des smartphones. Les deux principaux fournisseurs de composants mobiles, Qualcomm et Texas Instruments ont en effet chacun mis en avant de nouvelles plates-formes.


TI OMAP4 ; roadmap TI ; stand TI ; board Zoom OMAP34x-II Android

Chez Texas Instruments ( TI ) , c'est un aperçu de sa plate-forme OMAP4 qui a été mise en avant, même si les produits qui l'utiliseront ne seront pas disponibles avant plusieurs années. Elle promet des performances toujours plus élevées pour une consommation d'énergie permettant d'envisager plusieurs jours d'utilisation.

En attendant, TI poursuit l'amélioration de sa famille OMAP3, en annonçant notamment le passage à la gravure 45 nm ( processeurs OMAP36x ) et des environnements de développement Zoom OMAP34x-II optimisés notamment pour Google Android.

On notera toutefois que Texas Instruments semblait cette année un peu en retrait. Sa branche de composants mobiles n'est pas au mieux de sa forme et le fondeur semble se tourner plus volontiers vers d'autres secteurs, comme les composants analogiques.

Qualcomm
Chez Qualcomm, au contraire, c'est l'euphorie. Tout d'abord pour l'accord de partenariat annoncé avec Nokia, qui lui ouvre un accès au plus gros fabricant de mobiles au monde, alors que leurs relations n'étaient pas spécialement au beau fixe après des querelles de brevets sur les technologies 3G et des droits de licence jugés excessifs par le géant finlandais.

Il faut dire que la gestion de sa propriété intellectuelle est une branche à part entière de l'activité de Qualcomm qui en tire des revenus significatifs chaque année, au point de faire grincer des dents certains clients, qui finissent par chercher à développer leurs propres solutions.

Mais la grande annonce de Qualcomm sur ce salon, c'est bien sûr la mise en place de sa plate-forme SnapDragon, qui a connu plusieurs années de maturation et se révèle désormais fin prête. Preuve en est, un premier smartphone, le Toshiba TG01, en est équipé.


Exemples de produits mobiles sous SnapDragon par Inventec et Wistron

Ici aussi, architecture optimisée et souci de l'autonomie sont au coeur de la communication autour de SnapDragon, où l'on nous promet des produits " vraiment mobiles ", à savoir pouvant fonctionner plusieurs jours durant avec toutes leurs connectivités activées.

Autre avantage de SnapDragon : la plate-forme existe en plusieurs versions, permettant de créer des smartphones mais aussi des netbooks, notamment avec le processeur SnapDragon double coeur bientôt disponible.

Qualcomm avait sur son stand des produits de démonstration prochainement commercialisés donnant une idée de ce que seront les produits mobiles de demain : form factors ultra-fins, silencieux, chauffant peu et ne nécessitant plus de fonctionner à proximité d'une prise de courant.

De la théorie à la pratique, il ne faudra pas longtemps pour vérifier les promesses puisqu'une quinzaine de partenaires prévoient de développer des produits mobiles utilisant SnapDragon. Les smartphones Acer du second semestre ( les fameux concepts L1, C1,, etc. ) feront d'ailleurs appel à cette plate-forme.

Une révolution à venir ?



Quelques technologies mobiles

Parmi les technologies présentées autour des téléphones portables, l'accent était mis cette année sur le respect de l'environnement et les solutions imaginées pour polluer moins et tirer parti des énergies alternatives.

C'était un point important de la communication de Nokia lors de sa conférence de presse, en rappelant ses efforts pour produire des terminaux moins polluants et faciliter le recyclage ( Nokia est régulièrement en tête du classement de Greenpeace ).


Samsung Blue Earth

De son côté, Samsung y est allé franchement en annonçant un programme Blue Earth et un terminal du même nom avec panneaux solaires au dos et coque en matières recyclées, accompagné d'un chargeur économique.

Le produit ira au-delà du stade de concept et sera commercialisé prochainement. Chez LG Electronics aussi, on avait son prototype de mobile avec panneaux solaires pour une alimentation continue. En revanche pas d'information sur une éventuelle commercialisation du produit en démonstration.


Prototype de mobile à panneaux solaires LG

Mais LG Electronics avait d'autres atouts à faire valoir avec sa montre téléphone 3G permettant de faire la visioconférence. Le produit, qui sera effectivement commercialisé mais pourrait coûter dans les 1000 €, est surtout là pour démontrer le savoir-faire technologique du fabricant sud-coréen.


Montre communicante LG

La miniaturisation des équipements électroniques, notamment en vue de leur intégration dans les vêtements, est un marché en devenir sur lequel LG Electronics compte bien prendre de l'avance. Les gadgets ultra-miniaturisés devraient donc se multiplier dans les trimestres à venir.

Enfin, on a pu voir pu précisément ce que donnaient les picoprojecteurs embarqués. Texas Instruments a ainsi dévoilé la deuxième génération de ses modules DLP Pico, avec comme démonstrateur le Samsung i7410, premier mobile d'un grand fabricant à en être doté.

L'idée est en soi sympathique mais encore très dépendante des conditions lumineuses environnantes. Il faudra sûrement encore un peu de temps avant de trouver l'équilibre adéquat. Mais les scénarios d'utilisation sont déjà bien rodées et intégrés à l'interface de l'appareil.




  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Dossier MWC 2010 et Nokia : le désamour
    Venir au salon Mobile World Congress 2010 de Barcelone sans présenter un seul téléphone portable tout en étant le leader mondial des ventes de mobiles, il fallait le faire. Nokia l'a fait, dans l'incrédulité générale, même si de ...
  • Dossier les nouveautés mobiles du salon MWC 2008
    Le salon Mobile World Congress 2008 ( anciennement 3GSM ) est l'un des événements annuels majeurs de la mobilité. Pour cette édition 2008, les terminaux mobiles présentés étaient placés sous le double signe du GPS et de l'interface ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar