La Nasa évoque la privatisation de la Station spatiale internationale

Le par  |  1 commentaire(s)
ISS

Le nouvel administrateur de la Nasa fait mention d'une discussion avec des entreprises pour la gestion commerciale de l'ISS.

" Nous sommes désormais à un stade où il y a des gens en dehors qui peuvent s'occuper de la gestion commerciale de la Station spatiale internationale ", a déclaré Jim Bridenstine au Wall Street Journal.

L'administrateur de la Nasa a ajouté avoir parlé à de " nombreuses grandes entreprises " qui sont intéressées pour s'impliquer dans un tel projet par le biais d'un consortium. Quelles entreprises exactement ? C'est un mystère pour le moment.

L'ISS formalise un partenariat international de seize pays et d'agences spatiales avec l'agence spatiale américaine, russe, européenne (onze pays), japonaise, canadienne et brésilienne. Son coût total est de plus de 100 milliards de dollars, avec principalement un financement par les États-Unis et la Russie.

Le WSJ écrit que la Nasa investit chaque année entre 3 et 4 milliards de dollars dans l'imposant laboratoire spatial. Son assemblage en orbite avait débuté en 1998. L'ISS se situe aux alentours de 400 km au-dessus de la Terre et voyage à 28 000 km/h.

Cette question de la privatisation de l'ISS n'est pas une surprise. Elle avait déjà été soulevée par la Maison Blanche en début d'année, avec l'arrêt du financement public d'ici 2025. Pour autant, et notamment compte tenu du caractère international de l'ISS, Jim Bridenstine reconnaît que des entreprises pourraient avoir du mal à " finaliser un modèle économique. "

En attendant, une astronaute américaine, un spationaute allemand et un cosmonaute russe ont décollé aujourd'hui depuis Baïkonour au Kazakhstan pour rejoindre l'ISS qui est continuellement habitée depuis fin 2000.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2017038
" nombreuses grandes entreprises "... bonjour Elon

XD
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme