La Nasa ouvre l'ISS au tourisme et aux entreprises commerciales

Le par  |  6 commentaire(s)
Crew-Dragon-ISS

C'était attendu. L'agence spatiale américaine formalise son idée de privatisation de la Station spatiale internationale. Le tourisme spatial est de la partie.

L'année dernière, Jim Bridenstine, l'administrateur de la Nasa, avait évoqué la privatisation de la Station spatiale internationale (ISS). " Nous sommes maintenant à un stade où il y a des gens en dehors (ndlr : de la NASA) qui peuvent assurer la gestion commerciale de la Station spatiale internationale. "

D'ici 2025, la Maison Blanche envisage de mettre un terme au financement public de l'ISS. L'agence spatiale américaine investit chaque année entre 3 et 4 milliards de dollars dans le célèbre laboratoire spatial. Dégager un modèle économique ne sera toutefois pas aisé.

L'ISS est un partenariat international de seize pays et agences spatiales avec l'agence spatiale américaine, russe, européenne (onze pays), japonaise, canadienne et brésilienne. Son financement est principalement assuré par les États-Unis - qui détiennent la majorité des modules - et la Russie.

iss

Vendredi, la Nasa a annoncé l'ouverture de l'ISS à des activités commerciales et marketing. Cela comprend la fabrication, la production, le transport, la commercialisation de ressources et biens, y compris des produits destinés à une commercialisation sur Terre.

À titre d'exemple, des entreprises pour la fabrication de matériaux en microgravité afin d'en améliorer la qualité, et notamment des câbles de fibre optique. La Nasa met initialement à disposition 5 % de ses ressources annuelles en équipage et fret, dont 90 heures de temps d'équipage et 175 kg de capacité de lancement de fret.

La Nasa est par ailleurs ouverte à des propositions pour l'ajout par des entreprises de leur propre module pour l'ISS. Elle va en outre permettre jusqu'à deux missions d'astronautes privés par an. Un séjour dans la Station spatiale internationale aura une durée de jusqu'à 30 jours. La première mission de ce type devrait avoir lieu début 2020.

ISS-Cupola

Pour ce tourisme spatial, il en coûtera aux alentours de 35 000 dollars par nuit et par astronaute. Les touristes paieront la Nasa pour la nourriture, l'eau, l'utilisation des toilettes. Le transport sera exclusivement effectué par SpaceX et Boeing qui développent actuellement les capsules Crew Dragon et Starliner. Ils factureront l'aspect le plus onéreux d'un tel voyage à des dizaines de millions de dollars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2066726
He beh, qu'est ce qu'on ne ferait pas pour se faire un max d'argent?
Le #2066727
[Message a supprimer]
Le #2066730
iFlo59 a écrit :

He beh, qu'est ce qu'on ne ferait pas pour se faire un max d'argent?


Si l'argent est ré-injecter pour d'autre projets, je vois pas le problème...
Le #2066734
maxxous a écrit :

iFlo59 a écrit :

He beh, qu'est ce qu'on ne ferait pas pour se faire un max d'argent?


Si l'argent est ré-injecter pour d'autre projets, je vois pas le problème...


Ce qui m'inquiète ce sont les ressources qui seront utilisés pour le tourisme de très courte durée... Et l'impact que ça pourrait avoir sur l'environnement à long terme.
Le #2066735
Vue imprenable mais si vous éternuez, vous traversez vos propres postillons et c'est désagréable. Faut avoir de la vaseline sur soi pour aller aux chiottes. Pas d'hôtesse sexy à l'accueil. La nouriture est exécrable, du vrai Tricatel. Impossible d'ouvrir la fenêtre de la chambre pour aérer un peu. Pas de douche à l'italienne.

Non, désolé mais je ne mettrai pas une bonne note sur Booking.com
Le #2066745
2 jours, ça doit aller, le temps de la découverte, mais un mois, y'a largement le temps de se faire ch*er...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme