La NASA teste un avion aux ailes repliables en vol

Le par  |  10 commentaire(s)
NASA SAW

Le projet SAW teste la possibilité de modifier l'orientation d'une partie des ailes d'un avion durant le vol et en améliorer l'aérodynamique. La nouveauté vient de l'utilisation d'un alliage à mémoire de forme plutôt que de lourds moteurs et vérins.

Améliorer l'aérodynamisme d'un avion en vol supersonique ou même subsonique peut passer par la modification de la conformation de ses ailes afin d'en améliorer la maniabilité en fonction des conditions métérologiques et de réduire la consommation de carburant.

Cette capacité à faire pivoter une partie des ailes selon un angle variable a déjà été tentée dans divers projets mais nécessitait jusque-là des équipements lourds, avec moteurs et vérins pour obtenir un tel résultat.

NASA SAW

Le projet SAW (Spanwise Adaptative Wing) de la NASA reprend cette idée mais en utilisant cette fois un alliage à mémoire de forme beaucoup plus léger (jusqu'à 80%) et simple à mettre en place. Il est issu d'un partenariat entre la NASA et le groupe Boeing et réagit à la température.

NASA SWA 02

Un prototype "PTERA" (Prototype Technology-Evaluation Research Aircraft) Area-I à échelle réduite (de la taille d'un grand drone) a effectué avec succès plusieurs vols d'essai en testant l'inclinaison de l'extrêmité de ses ailes selon différents angles.

Il est ainsi capable de faire pivoter ces éléments de 70 degrés au-dessus ou au-dessous du plan de l'aile, leur permettant de fonctionner comme la dérive d'un bateau à grande vitesse, stabilisant l'avion et lui faisant "surfer" le courant d'air.

Les ingénieurs comptent maintenant adapter le système à une aile d'avion de chasse F18. Il pourrait être à terme intégré sur des avions de ligne, avec un intérêt en vol mais aussi au sol pour faciliter le stationnement des grands avions dans les aéroports.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1997389
"...mais aussi au sol pour faciliter le stationnement des grands avions dans les aéroports."

C'est pas les quelques métres qu'il vont gagner de chaque coté (sur une envergure de 60 ou 80m) qui vont changer grand chose...
Le #1997399
zorglub123 a écrit :

"...mais aussi au sol pour faciliter le stationnement des grands avions dans les aéroports."

C'est pas les quelques métres qu'il vont gagner de chaque coté (sur une envergure de 60 ou 80m) qui vont changer grand chose...


Quand tu multiplie les nombres d'avions à 30 ou 40 au sol ça fait quand même pas mal de surface surtout dans les manœuvres ou les distances de sécurité sont calculés.
Donc c'est pas ce qui est recherché en premier lieu mais ça peut être aussi du gain de surface sur le total de rajouter un autre quai d'embarquement dans un aéroport selon le gain de place.

Faudrait peut être arrêter de chipoter pour rien non ?
Le #1997404
margerita a écrit :

zorglub123 a écrit :

"...mais aussi au sol pour faciliter le stationnement des grands avions dans les aéroports."

C'est pas les quelques métres qu'il vont gagner de chaque coté (sur une envergure de 60 ou 80m) qui vont changer grand chose...


Quand tu multiplie les nombres d'avions à 30 ou 40 au sol ça fait quand même pas mal de surface surtout dans les manœuvres ou les distances de sécurité sont calculés.
Donc c'est pas ce qui est recherché en premier lieu mais ça peut être aussi du gain de surface sur le total de rajouter un autre quai d'embarquement dans un aéroport selon le gain de place.

Faudrait peut être arrêter de chipoter pour rien non ?


L'argument n'est pas bon car un aéroport est calculé pour tous les avions donc du plus grand au plus petit.Donc même si on en fait un plus petit la structure restera la même.
Le #1997408
Le #1997414
"de fonctionner comme la dérive d'un bateau à grande vitesse" ... Ces ailes repliables se justifient déjà un peu mieux mais... Ne va-t-on pas descendre le taux de fiabilité de l'avion par un ajout supplémentaire de pièces mobiles (et donc susceptibles de tomber en panne) ? Le risque en vaut-il la chandelle ?
Le #1997421
Ulysse2K a écrit :

"de fonctionner comme la dérive d'un bateau à grande vitesse" ... Ces ailes repliables se justifient déjà un peu mieux mais... Ne va-t-on pas descendre le taux de fiabilité de l'avion par un ajout supplémentaire de pièces mobiles (et donc susceptibles de tomber en panne) ? Le risque en vaut-il la chandelle ?


On a passé notre temps à améliorer les moteurs, les fuselages et les ailes des avions depuis le premier modèle et les tests les plus fous (voire dangereux) ont été tentés.
Ce n'est pas pour autant qu'on s'est dit "Bah, les biplans à hélice ça marche bien, autant garder le principe"
En outre ça fait un moment que des avions avec des ailes qui se replient existent, c'est pas pour autant que ça casse en vol

En plus là, c'est un bout d'aile, pas vraiment problématique en cas de dysfonctionnement j'imagine.
Le #1997423
Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"de fonctionner comme la dérive d'un bateau à grande vitesse" ... Ces ailes repliables se justifient déjà un peu mieux mais... Ne va-t-on pas descendre le taux de fiabilité de l'avion par un ajout supplémentaire de pièces mobiles (et donc susceptibles de tomber en panne) ? Le risque en vaut-il la chandelle ?


On a passé notre temps à améliorer les moteurs, les fuselages et les ailes des avions depuis le premier modèle et les tests les plus fous (voire dangereux) ont été tentés.
Ce n'est pas pour autant qu'on s'est dit "Bah, les biplans à hélice ça marche bien, autant garder le principe"
En outre ça fait un moment que des avions avec des ailes qui se replient existent, c'est pas pour autant que ça casse en vol

En plus là, c'est un bout d'aile, pas vraiment problématique en cas de dysfonctionnement j'imagine.


Sérieux? tu crois qu'il va voler comment ton avion si un "bout d'aile" reste bloqué dans une position pendant que l'autre est à plat ou dans la position inverse ?
Le #1997426
Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"de fonctionner comme la dérive d'un bateau à grande vitesse" ... Ces ailes repliables se justifient déjà un peu mieux mais... Ne va-t-on pas descendre le taux de fiabilité de l'avion par un ajout supplémentaire de pièces mobiles (et donc susceptibles de tomber en panne) ? Le risque en vaut-il la chandelle ?


On a passé notre temps à améliorer les moteurs, les fuselages et les ailes des avions depuis le premier modèle et les tests les plus fous (voire dangereux) ont été tentés.
Ce n'est pas pour autant qu'on s'est dit "Bah, les biplans à hélice ça marche bien, autant garder le principe"
En outre ça fait un moment que des avions avec des ailes qui se replient existent, c'est pas pour autant que ça casse en vol

En plus là, c'est un bout d'aile, pas vraiment problématique en cas de dysfonctionnement j'imagine.


C'est clair qu'on arrête pas le progrès.
On a fait des chasseurs aux ailes repliables depuis longtemps (pour les porte-avions) et on a visiblement une bonne expérience dans ce domaine mais alors... Pourquoi ne l'a-t-on jamais fait pour des avions de ligne ? Le coût de fabrication ? Disons, que je m'interroge sur cette "subite avancée"
Le #1997437
zorglub123 a écrit :

Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"de fonctionner comme la dérive d'un bateau à grande vitesse" ... Ces ailes repliables se justifient déjà un peu mieux mais... Ne va-t-on pas descendre le taux de fiabilité de l'avion par un ajout supplémentaire de pièces mobiles (et donc susceptibles de tomber en panne) ? Le risque en vaut-il la chandelle ?


On a passé notre temps à améliorer les moteurs, les fuselages et les ailes des avions depuis le premier modèle et les tests les plus fous (voire dangereux) ont été tentés.
Ce n'est pas pour autant qu'on s'est dit "Bah, les biplans à hélice ça marche bien, autant garder le principe"
En outre ça fait un moment que des avions avec des ailes qui se replient existent, c'est pas pour autant que ça casse en vol

En plus là, c'est un bout d'aile, pas vraiment problématique en cas de dysfonctionnement j'imagine.


Sérieux? tu crois qu'il va voler comment ton avion si un "bout d'aile" reste bloqué dans une position pendant que l'autre est à plat ou dans la position inverse ?


Les ailes c'est pour la portance, même en cas de déséquilibre de portance il est possible de piloter un avion en compensant par les commandes.

@Ulysse2K
Je pense que c'est au départ une question de gabarit et notamment de poids. Les ailes des gros porteurs sont bien plus sollicitées et déformées que celles des chasseurs, les avantages potentiels des ailes repliables doivent être minimes face au coût et au risque pour une grande partie de l'aile.
Ici on est quand même sur des bouts d'ailes et même si ça permet d'économiser 3% seulement du carburant, ça reste une super économie d'échelle pour les compagnies.

Quant au fait que ça n'ait pas été fait avant, c'est à priori une question technologique avant tout au niveau du matériau et sûrement de la correction des angles en temps réel.

Ensuite l'idée c'est d'abord d'appliquer ça à un avion de chasse. Ensuite peut-être viendront les avions de ligne. D'ici là on a le temps
zutnanardestdejapris Hors ligne Héroïque 839 points
Le #1997472
zorglub123 a écrit :

Finnegan a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"de fonctionner comme la dérive d'un bateau à grande vitesse" ... Ces ailes repliables se justifient déjà un peu mieux mais... Ne va-t-on pas descendre le taux de fiabilité de l'avion par un ajout supplémentaire de pièces mobiles (et donc susceptibles de tomber en panne) ? Le risque en vaut-il la chandelle ?


On a passé notre temps à améliorer les moteurs, les fuselages et les ailes des avions depuis le premier modèle et les tests les plus fous (voire dangereux) ont été tentés.
Ce n'est pas pour autant qu'on s'est dit "Bah, les biplans à hélice ça marche bien, autant garder le principe"
En outre ça fait un moment que des avions avec des ailes qui se replient existent, c'est pas pour autant que ça casse en vol

En plus là, c'est un bout d'aile, pas vraiment problématique en cas de dysfonctionnement j'imagine.


Sérieux? tu crois qu'il va voler comment ton avion si un "bout d'aile" reste bloqué dans une position pendant que l'autre est à plat ou dans la position inverse ?


Ca passe crème :

https://theaviationist.com/2014/02/19/us-navy-fighters-folded-wings/
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme