L'OMS s'inquiète du volume sonore trop élevé des smartphones et lecteurs MP3

Le par  |  6 commentaire(s)
écouteurs

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé sa volonté de mieux encadrer les dispositifs mobiles comme les smartphones et lecteurs MP3 afin de prévenir les pertes auditives chez les utilisateurs les plus jeunes.

L'OMS tire aujourd'hui la sonnette d'alarme : selon une étude, 50% des jeunes de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de personnes dans le monde, risquent de souffrir de pertes auditives à cause d'une "exposition prolongée et excessive à des sons forts" issus de lecteurs MP3 ou smartphones.

écouteurs

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanm Ghebreyesus a commenté : "Étant donné que nous disposons du savoir-faire pour prévenir les pertes auditives, il ne devrait pas y avoir autant de jeunes gens qui continuent d'endommager leur audition en écoutant de la musique", évoquant la mise en place d'une réglementation non contraignante sur le volume sonore des appareils audio.

Cette nouvelle norme a été établie avec l'aide de l'Union Internationale des Télécommunications, elle recommande aux fabricants de smartphones et lecteurs MP3 de mettre en place des systèmes permettant de limiter le niveau sonore à des niveaux ne représentant aucun danger. Les éditeurs de logiciels sont également mis à contribution en affichant un message indiquant à l'utilisateur qu'au-delà d'un certain volume, l'écoute peut amener à des pertes de faculté auditive.

"C'est comme si vous conduisiez sur une autoroute, mais sans compteur de vitesse dans votre voiture ni limite de vitesse. Ce que nous proposons, c'est que vos smartphones soient équipés d'un compteur de vitesse, d'un système de mesure qui vous informe sur la quantité du son que vous recevez et qui vous indique si vous dépassez la limite" explique ainsi Shelly Chadha, médecin de l'OMS.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2051098
Oui pour sensibiliser les mongoles qui foutent leur intra-auriculaire et qui mettent le son tellement fort que toute la rame en profite.

Mais je suis contre une limitation matériel qui empêcherait de monter le son en mode casque (certains contenu étant inaudible de base) .
Le #2051114
Personnellement, même si ça m'a saoulé un moment, je suis assez partisan du message s'affichant comme quoi le niveau sonore peut être dangereux si on dépasse le volume demandé, mais qui permet de le dépasser si l'utilisateur le désire. C'est pas mal ça permet de calibrer le niveau de risque et d'y passer outre de façon temporaire si besoin mais en toute conscience.

Après avec du matériel audiophile (sans parler des modèles hyper cher, mon vieux iBasso fait bien le job) avec des écouteurs de qualité, plus besoin d'avoir un volume poussé à fond pour profiter de la richesse d'un morceau. Je pense que c'est également la qualité médiocre du matériel (téléphone & écouteurs) qui pousse à mettre le volume plus élevé pour avoir l'impression d'avoir une meilleure immersion / sensation de meilleure perception du son. Le danger vient également de là.
Le #2051129
J'vois pas de quoi ils parlent, ça ne m'a pas rendu sourd pour autant, je le suis déjà !
Le #2051147
l'impact du DAS à long terme devrait etre étudier également....car lui c'est directement sur le cerveau
Le #2051148
Safirion a écrit :

Oui pour sensibiliser les mongoles qui foutent leur intra-auriculaire et qui mettent le son tellement fort que toute la rame en profite.

Mais je suis contre une limitation matériel qui empêcherait de monter le son en mode casque (certains contenu étant inaudible de base) .


Surtout à l'ag de 11 à 14 ans que les dommages générés peuvent vraiment etre graves.
Le #2051168
Narcos a écrit :

Safirion a écrit :

Oui pour sensibiliser les mongoles qui foutent leur intra-auriculaire et qui mettent le son tellement fort que toute la rame en profite.

Mais je suis contre une limitation matériel qui empêcherait de monter le son en mode casque (certains contenu étant inaudible de base) .


Surtout à l'ag de 11 à 14 ans que les dommages générés peuvent vraiment etre graves.


Entièrement d'accord.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme