Opportunity : ultime tentative de contact sur Mars

Le par  |  4 commentaire(s)
Sonde-Opportunity

Cela sent le sapin pour Oppy sur Mars. Après une toute dernière tentative pour renouer le contact, la Nasa va rendre son verdict dans le courant de la soirée.

Le rover Opportunity, qui a fêté le mois dernier son quinzième anniversaire de présence martienne, demeure toujours muet. Son dernier message remonte désormais à près de huit mois, soit lorsqu'une gigantesque tempête de poussières sur Mars a fait obstacle au bon fonctionnement de ses panneaux solaires servant à recharger les batteries.

L'espoir de renouer le contact a été entretenu dans le cadre d'une campagne d'écoute active, en misant notamment sur le fait que des vents viendront ôter la poussière des panneaux solaires du rover.

Le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa en Californie a intensifié la fréquence des commandes transmises à Opportunity, mais elles ont échoué. Après une ultime tentative pour contacter Opportunity (il n'y en aura plus d'autres), la Nasa livrera son verdict aujourd'hui dans le courant de la soirée.

Le cas échéant, la Nasa pourrait déclarer la mort d'Oppy. Responsable du projet Opportunity au Jet Propulsion Laboratory, John Callas avait concédé qu'un contact devenait de plus en plus improbable.

Arrivé sur la planète rouge en janvier 2004, Opportunity y a parcouru 45 km avec une longévité exceptionnelle, sachant que sa mission ne devait à l'origine durer que 90 jours.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2050992
Il est peut-être sous 3 m de sable...
Le #2050993
15 ans pour une mission initiale de 90 jours ...

Le #2051002
Il servira à Matt...
Le #2051005
CoRsCiA a écrit :

15 ans pour une mission initiale de 90 jours ...



Exactement, chapeau aux ingénieurs ! Des personnes critiquent, râlent mais sont incapables de changer l'huile de leur voiture ou de changer un fusible de leur tableau divisionnaire. Comme quoi... L'art est difficile et la critique est aisée.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme