Paiement via WhatsApp : la Banque centrale du Brésil met le holà

Le par Jérôme G.  |  2 commentaire(s)
whatsapp-paiement

À peine lancé avec d'abord une introduction au Brésil, le paiement via WhatsApp doit déjà être mis en pause après l'opposition de la Banque centrale brésilienne.

La semaine dernière, Facebook a annoncé le déploiement d'un service de paiement sur WhatsApp. Il concerne d'abord les 120 millions d'utilisateurs de WhatsApp au Brésil afin d'envoyer de l'argent entre contacts et pour effectuer des achats auprès d'une entreprise locale sans quitter l'application de messagerie.

Les paiements intégrés à WhatsApp sont réalisés via Facebook Pay et avec notamment un traitement par l'entreprise brésilienne Cielo pour les transactions avec les cartes de paiement sur les réseaux Mastercard et Visa.

Toutefois, la Banque centrale du Brésil suspend ce service de paiement pour une durée indéterminée. Il a été demandé à Mastercard et Visa de cesser les activités de paiement et de transfert d'argent par le biais de WhatsApp.

La décision est légitimée par la préservation d'un " environnement concurrentiel adéquat qui assure le fonctionnement d'un système de paiement interchangeable, rapide, sûr, transparent, ouvert et bon marché. "

whatsapp-paiement
La Banque centrale du Brésil évoque également la question de la confidentialité des données recueillies, mais il est surtout à souligner que le lancement du service avait eu lieu sans la demande de son autorisation.

C'est évidemment un coup dur pour Facebook et son ambition d'étendre un tel système de paiement à l'ensemble de ses applications et à travers le monde. Un revers supplémentaire pour le groupe de Mark Zuckerberg après la réticence des régulateurs pour son système de paiement avec cryptomonnaie Libra.

Selon une réaction obtenue par Reuters, un porte-parole de WhatsApp déclare que le service de messagerie va continuer de " travailler avec des partenaires locaux et la Banque centrale pour fournir des paiements numériques à ses utilisateurs au Brésil en s'appuyant sur un modèle commercial ouvert à plus de participants, ce qui devrait répondre aux préoccupations des régulateurs sur la concentration du marché. "


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Narcos Absent VIP icone 22075 points
Le #2102310
Les banque paniquent sur ce coup !!!

Et pourtant dans les pays pauvres, beaucoup plus de gens ont accès à WhatsApp qu'aux banques....
frèzetagada Hors ligne VIP icone 10133 points
Le #2102346
Narcos a écrit :

Les banque paniquent sur ce coup !!!

Et pourtant dans les pays pauvres, beaucoup plus de gens ont accès à WhatsApp qu'aux banques....


c'est bien ça, le problème !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire