A Paris, la fin des véhicules diesel d'ici 2024 et essence en 2030

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Le Monde
tour-eiffel-paris.jpg

Les voitures diesel ne seront plus les bienvenues dans la capitale dès 2024. Pour les voitures essence, c'est une interdiction à partir de 2030 qui se profile, en amont de l'arrêt des ventes de véhicules neufs essence et diesel d'ici 2040 en France.

La maire de Paris Anne Hidalgo avance ses pions pour son projet de plan climat dans la capitale qui doit éliminer assez rapidement les véhicules essence et diesel, jugés trop polluants et idéalement remplacés par des véhicules électriques.

ParisAprès avoir déjà annoncé l'interdiction des voitures diesel dans Paris dès 2024, les voitures essence n'auront droit qu'à un court sursis, puisque la date de 2030 est désormais avancée, selon une information de Franceinfo.

L'expulsion des véhicules essence et diesel de la capitale se fera donc en principe bien avant la date-butoir de 2040 proposée par le ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot pour en finir avec la vente de véhicules neufs à motorisation thermique pure en France.

A Paris, il faudra donc bientôt compter seulement sur les transports en commun, les services  et les véhicules électriques mais la Mairie fait valoir que 60% des Parisiens ne disposent pas de véhicule.

Cette nouvelle proposition devrait toutefois être discutée d'abord par les maires d'arrondissement, ensuite par le Conseil de Paris au cours du mois de novembre, avant d'envisager son application.

Pour le diesel, la date de 2024 est aussi celle de l'accueil des Jeux Olympiques en France. Il s'agit de mettre en place une mesure forte et symbolique, alors qu'a débuté le principe de sélection des véhicules en fonction de l'importance de leurs émissions polluantes avec les vignettes Crit'Air.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1984439
10 millions d'habitants, quand même. Si elle arrive à gérer ça dans les règles de l'art je lui tire mon chapeau.
Le #1984441
"mais la Mairie fait valoir que 60% des Parisiens ne disposent pas de véhicule."

La mairie est au courant que Paris n'est pas rtaversé "que" par des parisiens ?
Et que notamment, les plus pauvres sont en souvent en banlieue, éloignée, sans transport en commun ?

La durée de vie moyenne d'une voiture étant de 11 ans, en toute logique, l'interdiction de circulation ne devrait avoir lieu qu'environ 12 ans APRES l'interdiction de vente....

Si une voiture est homologuée pour rouler, y'a aucune raison d'en interdire certaines villes.



Le #1984444
Chitzitoune a écrit :

"mais la Mairie fait valoir que 60% des Parisiens ne disposent pas de véhicule."

La mairie est au courant que Paris n'est pas rtaversé "que" par des parisiens ?
Et que notamment, les plus pauvres sont en souvent en banlieue, éloignée, sans transport en commun ?

La durée de vie moyenne d'une voiture étant de 11 ans, en toute logique, l'interdiction de circulation ne devrait avoir lieu qu'environ 12 ans APRES l'interdiction de vente....

Si une voiture est homologuée pour rouler, y'a aucune raison d'en interdire certaines villes.


La ville de Paris est sous les ordres d'Anne Hildago, en sommes, elle peut faire ce qu'elle veut.
Le #1984445
et quid des voitures hybrides genre Prius ?
Le #1984473
Hidalgo.... fin pour 2020 !
Le #1984504
Je ne vais jamais dans Paris, et j'en suis très heureux... mais vu de l’extérieur, c'est à se demander si ces mesures sont une expérience pour déterminer quelle est la limite au delà de laquelle les automobilistes finissent par se révolter.....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]