Parler poursuit Amazon pour tentative de destruction

Le par Jérôme G.  |  9 commentaire(s)
parler-application

Le réseau social Parler ne digère finalement pas l'éviction par Amazon Web Services. Il accuse Amazon de tentative de destruction.

Après le retrait d'une première plainte contre Amazon (Amazon Web Services), le réseau social de microblogging américain Parler insiste et engage une nouvelle procédure en justice dans le cadre d'une plainte déposée auprès d'un tribunal de l'État de Washington aux États-Unis.

Parler accuse - entre autres - Amazon de rupture de contrat et se dit (Reuters) une victime des " efforts d'Amazon pour détruire une entreprise technologique en plein essor par une conduite trompeuse, diffamatoire, anticoncurrentielle et de mauvaise foi. "

Sur la question d'une rupture de contrat, Parler cite une disposition qui donne 30 jours aux clients d'Amazon Web Services pour remédier à toute violation matérielle du contrat avant l'arrêt du service fourni.

Dans une réaction obtenue par The Verge, Amazon estime les accusations sans fondement et ajoute : " Il est clair qu'il y avait un contenu important sur Parler qui encourageait et incitait à la violence contre les autres, ce qui est une violation de nos conditions de service. […] Parler n'a pas pu ou n'a pas voulu identifier et retirer rapidement ce contenu, ce qui, associé à une augmentation de ce type de contenu violent dangereux, a conduit à notre suspension. "

Après les événements du 6 janvier au Capitole

En janvier dernier et à la suite des événements violents au Capitole à Washington, Amazon a évincé Parler de sa plateforme d'hébergement web (Amazon Web Services). Apple et Google ont également banni l'application Parler de leur boutique d'applications pour iOS et Android.

parler

Parler se présente comme la " première plateforme mondiale de liberté d'expression " et a notamment attiré un certain nombre de conservateurs américains, utilisateurs d'extrême droite et complotistes. Avec la coupure par Amazon, Parler assure avoir perdu des " dizaines de millions d'utilisateurs et des centaines de millions de dollars en revenus publicitaires annuels. " Elle est intervenue alors qu'une levée de fonds était proche.

Le réseau social a fait son retour en ligne avec depuis le 24 février un fournisseur de services d'hébergement identifié en tant que Skysilk (basé à Los Angeles) à la place d'Amazon.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Devine offline Hors ligne Vétéran icone 1597 points
Le #2123792
David contre Goliath

AfricanJoker offline Hors ligne Héroïque avatar 682 points
Le #2123794
Devine a écrit :

David contre Goliath



Incroyable.
À la lecture du titre, j'ai exactement pensé à ça.
C'est que 3 mins plus tard que j'ai lu ton commentaire.

J'ai limite bugé en croyant l'avoir déjà écrit
cityhunter67 offline Hors ligne Vétéran icone 1924 points
Le #2123800
Ils n'ont qu'à se mettre à " Ecouter " au lieu de "Parler"
Devine offline Hors ligne Vétéran icone 1597 points
Le #2123804
cityhunter67 a écrit :

Ils n'ont qu'à se mettre à " Ecouter " au lieu de "Parler"


oh j'ai pas osé le dire
paulhenri offline Hors ligne Vétéran icone 1892 points
Le #2123812
Qui décide qu'une critique du monde actuel et de ses dérives progressistes soit du contenu d'extrême droite et complotiste? : Les argentiers donc ceux qui possèdent le moyen de vous éliminer économiquement et socialement.

Une seule opinion contraire à la ligne de pensée et vous êtes qualifié d'extrême droite par des républicains replis des valeurs de la république.

L'Iran est une république, la Chine aussi...quelles valeurs !
jujubibi offline Hors ligne Vénéré avatar 3630 points
Le #2123822
paulhenri a écrit :

Qui décide qu'une critique du monde actuel et de ses dérives progressistes soit du contenu d'extrême droite et complotiste? : Les argentiers donc ceux qui possèdent le moyen de vous éliminer économiquement et socialement.

Une seule opinion contraire à la ligne de pensée et vous êtes qualifié d'extrême droite par des républicains replis des valeurs de la république.

L'Iran est une république, la Chine aussi...quelles valeurs !


Arrêtez de jouer la victime. Vous pouvez aisément trouver une plétore de politiciens ou de gens lambda sur les réseaux dans les deux camps de chaque questions politiques. Que ce soit l'adhésion à l'UE, politique de l'offre vs relance, immigration, ... pleins de gens s'expriment librement sans souci.

Il faut rappeler que parmis les mots-clefs les plus utilisés sur Parler, il y avait civilwar2021 et stopthesteal. Donc le coup des pauvres gens persécutés parce qu'il ne font qu'exprimer leur opinion, ça va 5 minutes, hein.

Petit bonus : les contitions d'utilisation de Parler les autorise à supprimer n'importe quel contenu sans apporter de justification, et vous savez quoi ? Ils s'en donnent à coeur joie ( https://www.techdirt.com/articles/20200627/23551144803/as-predicted-parler-is-banning-users-it-doesnt-like.shtml ). Parler, défenseur de la liberté d'expression ? Mes couilles sur ton front, ouais.
jacob13 away Absent VIP icone 6933 points
Le #2123824
J'adore que les américains utilisent un mot français alors que chez nous ça anglicise à tout va...
yusdaforce offline Hors ligne Vénéré icone 3298 points
Le #2123846
ca devrait pas plutôt s'appeler " écrire" ?

oui je joue sur les mots..

il ne me semble pas qu'on parle ici, ni sur Facebook, ni twitter, ni etc...

Pour parler, on utilise Whatsapp, Messenger, Signal, Skype, Zoom..


TroudhuK offline Hors ligne Vénéré icone 3567 points
Le #2123856
jacob13 a écrit :

J'adore que les américains utilisent un mot français alors que chez nous ça anglicise à tout va...


Ce qui est drôle c'est qu'on essaye quand même de prononcer "Parler" avec un accent étatsunien.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire