Polémique : Blizzard retourne sa veste avec Blitzchung

Le par  |  4 commentaire(s)
Activision Blizzard

La semaine passée, Blizzard faisait polémique en interdisant un sympathisant de Hong Kong de participer à ses futurs tournois je jeux vidéo. Aujourd'hui l'éditeur met un peu d'eau dans son vin.

La semaine dernière, Blizzard annonçait la disqualification du joueur Blitschung de son grand tournoi du jeu HearthStone. Ce dernier a été sanctionné pour avoir manifesté sa sympathie aux manifestants pro Hong-Kong. Blizzard expliquait ainsi tant bien que mal que cette prise de position était contraire à son règlement. En conséquence, en marge d'une disqualification, le joueur était également banni de l'ensemble des tournois de Blizzard pendant un an.

Blitzchung

En guise de soutien, d'autres joueurs ont emboité le pas à Blitzchung et manifesté à leur façon leur soutien aux manifestants de Hong-Kong, puis des youtubeurs célèbres et joueurs ont appelé au boycott des jeux de l'éditeur. La contestation est remontée jusqu'au sein même de Blizzard puisque des employés ont également manifesté devant les locaux de l'éditeur.

Face à l'ampleur de la polémique, Blizzard a publié un communiqué. Le président de l'éditeur, J.Allen Brack considère que la décision se justifie, mais qu'elle a sans doute été trop rapide et sévère contre Blitzchung. Après avoir rappelé que les valeurs de Blizzard prennent en compte chaque joueur peu importe son pays, sa religion ou ses opinions politiques, il est également mis en avant que les événements organisés par l'éditeur n'ont pas vocation à servir de vecteur pour les mouvements politiques ou contestations.

Blizzard se défend ainsi d'avoir mené des sanctions pour flatter ses relations avec la Chine. L'éditeur admet avoir toutefois sanctionné un peu vite et un peu fort et révise son jugement. BlitzChung touchera donc bien ses récompenses du tournoi, et son interdiction de participer à des événements Blizzard est réduite à 6 mois.

Reste que cet épisode risque de faire son chemin jusqu'à la Blizzcon qui se tiendra les 1er et 2 novembre prochain... Après l'épisode Diablo Immortal qui avait fait beaucoup de bad buzz à Blizzard, cette polémique pourrait rester l'événement majeur de la Blizzcon 2019.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2080673
C'est blizzard.
Le #2080675
On ne sait pas ce qui est advenu des personnes dernière le compte officiel twitter de HeartStone chinois, qui a dit "nous défendrons toujours la fierté de notre pays".
Si la sanction envers Blitzchung a été motivée par le fait qu'il soit interdit de faire de la politique via les canaux de communication de Blizzard (et ca se comprend, même si la sanction semble beaucoup trop sévère), alors les personnes derrière ce compte officiel devraient également être sanctionnées, comme Blitzchung et comme les commentateurs, or a priori rien n'a été fait ce qui plombe un peu le discours et la réponse de Blizzard...

La sanction reste très sévère:
- la décision de lui rendre ses gains (10000$, a savoir qu'il n'a pas pu aller au bout du tournoi) est légitime car le fait de lui retirer ne l'était pas.
- 6 mois de ban ca reste vraiment dur pour un joueur professionnel

Bon après, il y a des utilisateurs des forums de Blizzard qui ont parlé de Hong Kong... ils ont écopé de 1000 ans de ban...

A savoir également, que suite à cela, Mei, un perso d'OverWatch d'origine chinoise, pacifique mais qui ne sort les armes que pour défendre la liberté (selon son background), a été associé via de multiples montages à la révolte de Hong Kong, mettant un peu plus Blizzard en porte à faux vis a vis de leur amis de chez Tencent...

Bref, drama très intéressant, je sort le popcorn et j'attend la BlizzCon

EDIT: et mdr la prise de parole d'Epic qui dit que ca n'arriverai pas chez eux, ils sont détenus a 40% par Tencent (vs 5% chez Blizzard)

Le #2080684
LinuxUser a écrit :

On ne sait pas ce qui est advenu des personnes dernière le compte officiel twitter de HeartStone chinois, qui a dit "nous défendrons toujours la fierté de notre pays".
Si la sanction envers Blitzchung a été motivée par le fait qu'il soit interdit de faire de la politique via les canaux de communication de Blizzard (et ca se comprend, même si la sanction semble beaucoup trop sévère), alors les personnes derrière ce compte officiel devraient également être sanctionnées, comme Blitzchung et comme les commentateurs, or a priori rien n'a été fait ce qui plombe un peu le discours et la réponse de Blizzard...

La sanction reste très sévère:
- la décision de lui rendre ses gains (10000$, a savoir qu'il n'a pas pu aller au bout du tournoi) est légitime car le fait de lui retirer ne l'était pas.
- 6 mois de ban ca reste vraiment dur pour un joueur professionnel

Bon après, il y a des utilisateurs des forums de Blizzard qui ont parlé de Hong Kong... ils ont écopé de 1000 ans de ban...

A savoir également, que suite à cela, Mei, un perso d'OverWatch d'origine chinoise, pacifique mais qui ne sort les armes que pour défendre la liberté (selon son background), a été associé via de multiples montages à la révolte de Hong Kong, mettant un peu plus Blizzard en porte à faux vis a vis de leur amis de chez Tencent...

Bref, drama très intéressant, je sort le popcorn et j'attend la BlizzCon

EDIT: et mdr la prise de parole d'Epic qui dit que ca n'arriverai pas chez eux, ils sont détenus a 40% par Tencent (vs 5% chez Blizzard)


Pour Epic, ça veut aussi dire qu'ils sont détenu à 60% par d'autres...
Et c'est la majorité qui l'emporte dans ce type d'entreprise, en théorie les 40% on s'en fout donc car Tencent n'a aucun droit.
Le #2080689
CodeKiller a écrit :

LinuxUser a écrit :

On ne sait pas ce qui est advenu des personnes dernière le compte officiel twitter de HeartStone chinois, qui a dit "nous défendrons toujours la fierté de notre pays".
Si la sanction envers Blitzchung a été motivée par le fait qu'il soit interdit de faire de la politique via les canaux de communication de Blizzard (et ca se comprend, même si la sanction semble beaucoup trop sévère), alors les personnes derrière ce compte officiel devraient également être sanctionnées, comme Blitzchung et comme les commentateurs, or a priori rien n'a été fait ce qui plombe un peu le discours et la réponse de Blizzard...

La sanction reste très sévère:
- la décision de lui rendre ses gains (10000$, a savoir qu'il n'a pas pu aller au bout du tournoi) est légitime car le fait de lui retirer ne l'était pas.
- 6 mois de ban ca reste vraiment dur pour un joueur professionnel

Bon après, il y a des utilisateurs des forums de Blizzard qui ont parlé de Hong Kong... ils ont écopé de 1000 ans de ban...

A savoir également, que suite à cela, Mei, un perso d'OverWatch d'origine chinoise, pacifique mais qui ne sort les armes que pour défendre la liberté (selon son background), a été associé via de multiples montages à la révolte de Hong Kong, mettant un peu plus Blizzard en porte à faux vis a vis de leur amis de chez Tencent...

Bref, drama très intéressant, je sort le popcorn et j'attend la BlizzCon

EDIT: et mdr la prise de parole d'Epic qui dit que ca n'arriverai pas chez eux, ils sont détenus a 40% par Tencent (vs 5% chez Blizzard)


Pour Epic, ça veut aussi dire qu'ils sont détenu à 60% par d'autres...
Et c'est la majorité qui l'emporte dans ce type d'entreprise, en théorie les 40% on s'en fout donc car Tencent n'a aucun droit.


Pas sur qu'on se foute de 40% des actionnaires, même si ce n'est pas la majorité, il pèsent... mais moins que la Chine elle même, la plus grosse niche de client potentiels !

Et Tencent ils gèrent tout ce qui est retransmission en Chine, ils ont juste arrété la rediffusion de la NBA (suite a une problématique similaire), ils ont donc de gros moyens de pression aussi, même sans parler de leurs parts dans les entreprises.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme