Preview Lost Odyssey

Le par Alain L.  |  0 commentaire(s)
Lost Odyssey

Après avoir développé un intéressant Blue Dragon que certains d’entre vous ont trouvé trop enfantin, le jeune studio Mistwalker a cette fois décidé d’adopter une ambiance beaucoup plus mature et sombre que son prédécesseur puisqu’il sera question de lever le voile sur un important conflit entre deux civilisations bien opposées.

Un air de déjà-vu

Pour en comprendre les principaux mécanismes de jeu et son contexte associé nous avons pu assister à une présentation presse riche en enseignement aux côtés de Daisuke Fukugawa et de Takahiro Kaminagayoshi , tous deux directeurs de Lost Odyssey. Tandis que l’un a travaillé sur les Final Fantasy Tactics et autres Legend of Mana, l’autre s’est attaché à homogénéiser l’aspect artistique de The Legend of Dragoon.

Le développement de Lost Odyssey a duré pas moins de trois ans, années durant lesquelles les archi-célèbres Hironobu Sakaguchi, créateur de la série Final Fantasy, et Nobuo Uematsu, l’un des plus grands compositeurs de musiques de jeux vidéo, ont pu apporter leur savoir faire à une équipe déjà  bien expérimentée en la matière.

Lost Odyssey 12  Lost Odyssey 6

Les fans de Final Fantasy pourront d’ailleurs retrouver leurs marques tant le jeu reste véritablement similaire à un Final Fantasy. Le scénario principal tout comme les combats se déroulent de façon quasi-identique mais cela n’en reste pas pour autant un défaut majeur. En effet, d’autres composantes viennent améliorer un gameplay plus traditionnel que jamais.

Il s’agit toujours de combats au tour par tour durant lesquels le joueur devra agir stratégiquement en fonction des ennemis et de leurs faiblesses. Les personnages principaux au nombre total de neuf posséderont des spécialités mais seront aussi susceptibles d’évoluer au travers de compétences nouvelles qui viennent remplacer le system des jobs de Final Fantasy III (consultez notre test) trop restrictif à mon goût.



Quelques innovations

Désormais, il suffit d’acquérir une compétence donnée pour pouvoir l’utiliser librement, en ce sens les personnages pourront être polyvalents et s’adapter à toute sorte de situation. Et pour se faire, il faudra combattre de nombreux ennemis et ainsi gagner des points d’expériences et niveaux de jeu. Seuls les armes et les ornements précieux auront une incidence sur les personnages, l’aspect vestimentaire a lui été tout bonnement supprimé.

Alors que le jeu compte en tout et pour tout neuf personnages principaux, seuls cinq pourront combattre simultanément, un nombre largement suffisant. A l’aide d’un anneau magique, notre héros peut désormais augmenter ses dégâts pour le peu que le joueur soit synchrone et parvienne à aligner deux cercles, une simple histoire de timing en somme.

Lost Odyssey 11  Lost Odyssey 8

A l’instar de The Witcher (consultez notre test), nous pourrons aussi aiguiser notre arme de contact à l’aide de différentes pierres qui auront des propriétés uniques et fort utiles à la fois. Appliquer une pierre de magma sur notre épée avant d’affronter un monstre aquatique nous mènera très certainement à la victoire.

Cela ajoute un dynamisme supplémentaire à des combats beaucoup plus stratégiques et difficiles que la plupart des actuels RPG. Certains combats contre les boss invoqueront d’ailleurs l’utilisation des décors comme une grue pour neutraliser un imposant dragon. Cependant, cette interactivité reste limitée durant le jeu et ne sera présente que durant d’importants duels.



Décevant sur les bords

Il en est de même avec le système de localisation permettant d’affaiblir significativement un boss ou encore de l’occuper durant quelques tours. Non préparé, le joueur a de grandes chances de connaître la défaite et recommencer la partie, et ce même face à des ennemis communs.

On y incarnera Kaim Argonar, un puissant guerrier chargé d’enquêter sur la finalité de cette immense guerre influencée par de mystérieux courants magiques et qui possède aussi la capacité de vivre durant des centaines d’années.  Cette immortalité toute relative lui permettra de ressusciter pendant les combats sous réserve qu’un des héros soit toujours conscient.

Lost Odyssey 5  Lost Odyssey 2

Ce dernier devra par ailleurs effectuer un travail de mémoire et faire ressurgir des douloureux souvenirs qui lui permettront à terme de comprendre la véritable source du mal. Lost Odyssey est un jeu exclusivement solo et linéaire dans le sens où la trame scénaristique s’enchaîne sans accrocs et ne présente que de rares quêtes secondaires.

Graphiquement, Lost Odyssey parait légèrement en retrait par rapport à un Mass Effect (consultez notre test), pourtant il bénéficie d’impressionnantes cinématiques et d’un univers artistique riche. C’est grâce à l’application de nombreux filtres graphiques que le jeu prend pied. Sans ces derniers certaines scènes peuvent incontestablement être comparées à la Playstation 2.



Grandes similitudes, gameplay efficace

Alternant l’excellence et la médiocrité, le jeu ne parvient véritablement à se montrer digne des consoles next-gen la faute à une disparité technologique trop évidente et visible à la fois  en marge des nombreuses saccades que l’on peut ressentir durant des scènes trop complexes. L’avantage c’est bien évidemment d’estomper le fossé entre les cinématiques précalculées et les cinématiques en temps réel.

Parfois ternes, parfois détaillés, les costumes sont en terme général plutôt réussis en dépit d’un certain manque de finesse. On ne pourra pas en dire autant de l’ambiance sonore a été confiée au maître Nobuo Uematsu qui effectue là un énorme travail de fond et nous offre des thèmes riches et nombreux, un bonheur tout simplement.

Les effets spéciaux se montrent quant à eux variés et réussis en tout point au prix de ralentissements parfois lourds et d’un léger aliasing omniprésent à tous les niveaux. La mise en scène reste de grande qualité et sait mettre en valeur des scènes d’action comme des scènes romantiques, car oui le jeu fait état d’une belle histoire d’amour.

Comme vous pouvez le voir, le concept reste étonnement inchangé et se rapproche incontestablement des Final Fantasy. Celui-ci se contente d’améliorer quelques aspects techniques et de présenter un tout nouveau scénario, un mélange qui plaira très certainement aux adorateurs des Final Fantasy.

Les joueurs à la recherche d’innovation et de diversité devront passer leur chemin tant Lost Odyssey se montre conventionnel et linéaire. Cependant, ces similitudes ont été voulues depuis le départ et sont pleinement assumées par les développeurs qui veulent en premier lieu séduire un public large. On est fan ou on l’est pas…

Date de sortie prévue pour le 29 Février 2008 sur Xbox 360.

Lost Odyssey   6  Lost Odyssey   3




  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Preview Lost Planet 2
    Toujours en développement, Lost Planet 2 a encore deux mois devant lui pour s’améliorer et gagner en cohérence, deux mois avant de rejoindre les industries de duplication. Cela n’a pas empêché Capcom d’organiser une sympathique ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar