Switch : Nintendo poursuit un revendeur Amazon de RCM Loader

Le par Mathieu M.  |  1 commentaire(s)
nintendo-switch

Nintendo continue de maintenir la pression pour protéger ses jeux et consoles : la marque a engagé des poursuites contre un revendeur sur Amazon spécialisé dans les consoles déverrouillées.

Nintendo a récemment déposé une plainte à l'encontre d'un revendeur qui officiait sur Amazon. Ce dernier est accusé d'avoir vendu des articles permettant de contourner ou de briser les systèmes de sécurités en place sur la console hybride Switch.

Switch Fortnite 2

L'affaire a été enregistrée auprès du tribunal de Seattle et vise à revendeur qui s'est spécialisé dans la vente de RCM Loader, un appareil qui permet de jailbreaker la Switch. L'appareil se présente comme un dongle USB qui injecte automatiquement des fichiers dans la console afin de lui permettre d'accepter de lancer des jeux piratés et non signés.

L'appareil permet également de réaliser des copies des jeux se leur console et de les partager avec d'autres utilisateurs, ce qui participe à l'augmentation du piratage.

Nintendo espère une arrestation du vendeur ainsi qu'une compensation à hauteur de 2500 dollars par infraction au titre de dommages et intérêts.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Badablek Hors ligne Héroïque icone 861 points
Le #2114024
le manque de connaissance évidente de l'auteur de cet article, couplé à un titre racoleur, fait peine à voir. C'est bourré d'âneries, mais ça va très certainement faire du clic, c'est tout ce qui compte après tout ?!


un RCM Loader ne permet pas de contourner quelque protection que ce soit. Il ne fait qu'utiliser une fonctionnalité implémentée directement dans le processeur Tegra X1 : le ReCoveryMod (RCM). Il s'agit d'une bouée de secours en cas de souci (principalement une corruption du boot0 de la console, qui assure la première étape de démarrage) pour laisser au SAV tout loisir de démarrer la console malgré tout.

Il s'avère que Nvidia, dans sa grande bonté, n'a pas cru bon désactiver RCM, qui a la fâcheuse tendance de démarrer n'importe quel binaire non signé. Les consoles ipatched ont ensuite bouché cette faille béante en ne permettant le démarrage d'exécutables uniquement s'ils sont correctement signés), puis les consoles à base de processeur Mariko ont totalement scellé le processus (enfin presque totalement, la puce SX permettant de glitcher le processeur pour réactiver RCM).

Donc, tout ce qu'on peut reprocher à un système tel que RCM loader, c'est utiliser ce processus qui est naturellement présent dans le produit. Par ailleurs, RCM Loader ne fait qu'injecter un binaire, que la console gobe sans problème, sans JAMAIS contourner la moindre protection.

C'est ensuite le Custom Firmware qui fait le boulot, RCMLoader n'a rien à voir avec la choucroute.

Et pour enfoncer le clou, le custom firmware en question, Atmosphère pour ne pas le citer, ne permet EN AUCUN CAS, nativement, de lancer du contenu piraté. Ce CFW "éthique" ouvre uniquement les portes aux homebrews (rien d'illégal).

C'est uniquement si l'utilisateur le décide, qu'il peut ajouter une surcouche de patches pour désactiver les protections et autoriser une utilisation moins légale de la chose.
Bref, beaucoup de contre-vérités dans ce gloubi boulga d'article qui n'a strictement rien compris à ce domaine.

Je doute que la plainte ne repose QUE sur la vente de ce type d'ustensile. Parce que sinon, ça reviendrait à dire que Microsoft pourrait poursuivre en justice quiconque utiliserait le mode sans échec de son OS. Ou n'importe quel utilisateur qui oserait activer le service mode de sa TV. Ou n'importe quel conducteur qui oserait utiliser la prise diagnostic de sa voiture...ça ne tient pas debout (un peu comme cet article en somme ).

Si vous ne faites pas la nuance entre une puce SX Pro (qui, elle, du coup, contourne vraiment une protection) et un RCMLoader qui ne fait que profiter d'un mode natif du processeur X1, au grand désespoir de Nintendo, c'est bien triste et contribue, une fois de plus, à faire un amalgame entre hack et piratage.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar