5G : le modem SnapDragon X50 trouve ses premiers clients opérateurs et fabricants

Le par  |  0 commentaire(s)
Qualcomm_snapdragon_x50_vignette

Les premiers composants compatibles 5G seront bientôt disponibles et dès à présent, le groupe Qualcomm annonce les premiers partenariats opérateurs et fabricants pour son modem 5G SnapDragon X50.

Si le lancement global de la 5G ne sera sans doute pas avant 2020, les opérateurs mobiles sont nombreux à tester dès maintenant les technologies correspondantes et les plus pressés seront opérationnels sans doute dès 2019, au moins pour certains aspects.

SnapDragon_X50Plusieurs concepteurs de composants électroniques ont déjà annoncé leurs premières familles de produits.

Pour le groupe Qualcomm, les efforts se concentrent autour de la série de modems 5G SnapDragon X50 annoncée dès fin 2016 et rendue concrète fin 2017 avec une puce intégrable dans des prototypes de smartphones 5G.

Tout est donc prêt pour mener des expérimentations avancées et le moment est venu d'annoncer les premiers partenariats. Qualcomm liste ainsi les opérateurs prêts à utiliser le modem X50 pour réaliser des expérimentations 5G NR en bande sub-6 GHz et en bande millimétrique.

Cela passe par AT&T, Verizon et Sprint aux Etats-Unis et aux trois principaux opérateurs chinois China Telecom, China Mobile et China Unicom, ainsi que KDDI, KT, LG Uplus, NTT Docomo, Singtel et SK Telecom pour l'Asie.

Qualcomm X50Côté Europe, British Telecom Deutsche Telekom, Vodafone, TIM (Telecom Italia Mobile) mais aussi Orange sont prêts à utiliser des modems 5G X50 pour leurs expérimentations techniques.

Qualcomm annonce également une première liste de fabricants d'appareils électroniques qui exploiteront le modem X50 dans leurs produits à partir de 2019 :

Asus, Fujitsu, Fujitsu Connected, HMD Global, HTC, Inseego/Novatel Wireless, LG, NetComm Wireless, Netgear, Oppo, Sharp, Sierra Wireless, Son Mobile, Telit, Vivo, Wingtech, WNC, Xiaomi et ZTE.

Qualcomm 5G reference design

Reference Design 5G avec modem X50
par Qualcomm annoncé en octobre 2017

On devrait ainsi retrouver ce modem 5G dans des smartphones mais aussi des tablettes et ordinateurs portables "always connected", ainsi que dans des équipements comme des points d'accès mobiles, avec là aussi un fonctionnement sur les bandes mobiles de la 5G et en bande millimétrique (28 / 39 GHz selon les marchés).

Pour rappel, Steve Mollenkopf, CEO de Qualcomm, avait affirmé il y a quelques mois que les premiers smartphones 5G seraient disponibles dès 2019, en amont du lancement général des réseaux de nouvelle génération.

Avec cette démonstration de force, il s'agit aussi de prendre les devants face à Intel qui a dévoilé une famille de modems 5G XMM 8000 en 2017 mais qui doit encore dévoiler des partenariats, ce qui se fera vraisemblablement aux abords du salon MWC 2018 de Barcelone.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme