Qualcomm accuse Apple de brider ses modems dans les iPhone pour favoriser ceux d'Intel

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Qualcomm SnapDragon modem

Face à la plainte d'Apple l'accusant de réclamer des droits de licence trop élevés, Qualcomm réplique en affirmant que la firme de Cupertino bride ses modems dans les iPhone pour les mettre au niveau de ceux d'Intel, au détriment des consommateurs.

Après avoir digéré la série de plaintes à 1 milliard de dollars lancée par Apple en début d'année l'accusant notamment d'exiger des droits de licence trop élevés, le spécialiste des composants mobiles et sans fil Qualcomm organise maintenant sa contre-attaque.

Qualcomm SnapDragon logoIl répond en affirmant avoir déjà fait plusieurs propositions alternatives sur les droits de licence, toutes refusées, et fait valoir qu'il ne s'agit là que d'une tactile pour abaisser le coût des iPhone en reniant l'importance d'innovations apportées par les technologies brevetées sans lesquelles Apple n'aurait tout simplement pas pu devenir l'un des leaders du marché.


Des modems bridés sur l'iPhone 7 / 7 Plus
Qualcomm accuse également la firme de Cupertino de désactiver certaines fonctionnalités des modems de l'iPhone 7 / 7 Plus, dégradant leurs performances pour les mettre à égalité avec celles des modems d'Intel, nouveau fournisseur d'une partie des modems cellulaires des derniers iPhone.

S'il y a là une volonté de proposer une expérience similaire sur tous les appareils mobiles, Qualcomm affirme qu'il s'agit aussi d'une façon de dénigrer les qualités de ses modems en affirmant qu'il n'y a pas de différence significative entre les différentes variantes.

Apple aurait empêché Qualcomm de communiquer sur la différence de performances entre ses modems et ceux d'Intel, ce qui explique vraisemblablement la série de fuites à ce sujet apparue malgré tout dans la presse spécialisée fin 2016.

Qualcomm met donc en avant l'argument selon lequel les consommateurs se retrouvent avec des modems bridés n'exploitant pas la pleine capacité du composant dans les iPhone 7 / 7 Plus.


La question des droits de licence
La firme de San Diego attaque également Apple sur des questions de rupture de contrats et l'orchestration de manoeuvres conduisant les régulateurs antitrust à lancer des investigations.

Qualcomm réclame donc à son tour des dommages (dont le montant n'est pas spécifié) pour prix de la rupture de ses engagements et l'arrêt des interférences d'Apple dans les négociations avec les fabricants de smartphones.

Il reste que Qualcomm a été sanctionnée à plusieurs reprises par les régulateurs de divers pays pour des pratiques de licensing jugées abusives, l'obligeant à verser de lourds dédommagements.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1961043
Ca peut se défendre, on peut pas juger une licence excessivement chère si le service rendu est supérieur mais que volontairement on n'utilise pas toutes les capacités de ce qu'on achète.

Nouveau procès popcorn à venir
Le #1961199
MisterDams a écrit :

Ca peut se défendre, on peut pas juger une licence excessivement chère si le service rendu est supérieur mais que volontairement on n'utilise pas toutes les capacités de ce qu'on achète.

Nouveau procès popcorn à venir


C'est clair encore un procès inutile...

Bref Qualcomm ferait de faire tête basse ...

Car avec leurs pratiques abusives et de forcing auprès des constructeurs ils n'ont rien à dire!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]