5G : Qualcomm et Ericsson passent un premier appel en bande 3,5 GHz depuis un smartphone test

Le par  |  1 commentaire(s)
Qualcomm Ericsson 5G vignette

Après avoir réalisé un appel 5G en bande 39 GHz en septembre, Qualcomm et Ericsson récidivent avec la démonstration d'un appel en 5G en bande 3,5 GHz et depuis un prototype de la taille d'un smartphone.

Au fil de la maturation des technologies 5G, des démonstrations de transmission d'informations ont été réalisées à diverses reprises avec des équipements de test. Les premiers nécessitaient un appareil récepteur de la taille d'un petit frigo, avant de passer à des dispositifs plus compacts mais ne pouvant absolument pas tenir dans la poche.

A quelques trimestres des premiers lancements de réseaux 5G commerciaux, Qualcomm et Ericsson ont réalisé des appels en 5G et en utilisant un reference design de la taille d'un (grand) smartphone.

Après un essai en bande mmWave 39 GHz, c'est dans la zone sub-6 GHz qu'un nouvel essai a été réalisé, avec un appel 5G passant cette fois sur la bande 3,5 GHz.

Qualcomm Sony Ericsson 5G

Qualcomm et Ericsson veulent ainsi montrer la réalité de la 5G sous ses deux aspects (sub-6 GHz, mmWave ou bande millimétrique) et avec un appareil de réception aux dimensions d'un smartphone, certes encore un peu épais et encombrant mais qui sera affiné lorsqu'il se transformera en smartphone bien réel l'an prochain.

Qualcomm Ericsson appel 5G

Le test a été réalisé avec des équipements Ericsson et un prototype de smartphone embarquant un modem 5G SnapDragon X50 et supportant la Release 15 du 3GPP. La démonstration entre dans le cadre IODT (Interoperability Development Testing) annoncé fin 2017 et qui doit permettre de disposer des premiers équipements, réseaux et smartphones 5G dès le premier semestre 2019.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2037863
wait and see
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme