SnapDragon 1000 : jusqu'à 16 Go de RAM et non soudé à la carte mère ?

Le par  |  19 commentaire(s) Source : WinFuture
SnapDragon logo

Les détails sur la mystérieuse plate-forme SnapDragon 1000 continuent d'être distillés par WinFuture.de avec des informations soulignant une évolution assez conséquente des caractéristiques pour se rapprocher du territoire des processeurs x86 d'Intel.

Tout en commercialisant les premières machines sous SnapDragon 835 / Windows on ARM et en ayant annoncé une plate-forme SnapDragon 850 plus puissante au Computex 2018, Qualcomm travaillerait aussi sur une plate-forme SnapDragon 1000 qui chercherait à concurrencer plus directement les processeurs x86 d'Intel, au moins sur son entrée / milieu de gamme.

Quelques détails ont commencé à émerger, soulignant une initiative qui ferait sortir la plate-forme du champ spécifique des SoC pour appareils mobiles en permettant un TDP de 12 Watts (contre la moitié pour un SoC mobile).

HP Envy 2x 01

HP Envy x2 (SnapDragon 835 / Windows on ARM)

Le site WinFuture.de, déjà à l'origine des fuites initiales, enfonce le clou en affirmant que la plate-forme SnapDragon 1000 est déjà testée sur une plate-forme de référence.

Cette dernière peut accueillir jusqu'à 16 Go de RAM LPDDR4x et supporte deux espaces de stockage de 128 Go en UFS 2.1. Point intéressant, le SoC serait pour la première fois posé sur un socket et non soudé à la carte mère, le rapprochant là encore des pratiques sur x86.

Asus NovaGo 01

Asus NovaGo (SnapDragon 835 / Windows on ARM)

Autre signe que Qualcomm ne joue plus tout à fait dans la cour des processeurs mobiles avec le SnapDragon 1000, la puce, sans doute pas encore finalisée, possède déjà une empreinte de 20 x 15 mm, contre par exemple 12,4 x 12,4 mm pour le futur SoC SnapDragon 855, indique encore WinFuture. C'est moins qu'un SoC x86 de 15 Watts mais on s'en approche doucement.

Même si un premier appareil "Primus" est en développement chez Asus, il n'y a pas encore de calendrier précis de lancement de cette plate-forme qui pourrait répondre plus précisément à une montée en puissance des ordinateurs portables ARM face à la domination de x86.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2019737
Bonne nouvelle pour le proc non soudé. Maintenant, à voir si ils se la jouent à la Intel en changeant les socks à chaque version ou comme AMD en changeant tous les 2-3ans uniquement quand cela est nécessaire.
Le #2019744
A voir si cela ne va pas créer un nouvel éparpillement de la mémoire, le marché réagit déjà mal au smartphone à 8Go de RAM il manquerait plus que les barrette destiné au pc finisse dans de l'ARM qui sera probablement en retard niveau applicatif vis à vis d'un processeur d'AMD ou Intel
Le #2019750
Faut enlever 30 % pour l’émulation ?

Je ne comprends pas cet intérêt de faire du ARM partout...

Pourquoi Qualcoom ne fait-il pas comme AMD ?

C’est à dire avoir une licence X86 et ainsi vraiment devenir concurrent direct sur ce segment
Le #2019751
La grande question est de savoir quel est l'intérêt. Est-ce que ces procs consomment moins à puissance égale ? pas sûr du tout. Encore moins sûr une fois qu'on a mis une couche d'émulation dessus (là je suis même sûr qu'ils doivent consommer plus). Du coup je me demande quel est l'intérêt, vraiment. Ils doivent se dire que certains compileront le code pour leur proc. Mais je doute fort que ça arrive massivement. Echec annoncé.
Le #2019754
Je me pose la même question.

Je pense qu’il s’essaye à un nouveau segment sans prendre trop de risque

Mais en ARM ça risque d’être compliqué
Le #2019755
amaura a écrit :

Faut enlever 30 % pour l’émulation ?

Je ne comprends pas cet intérêt de faire du ARM partout...

Pourquoi Qualcoom ne fait-il pas comme AMD ?

C’est à dire avoir une licence X86 et ainsi vraiment devenir concurrent direct sur ce segment


Ils ne font pas comme AMD pour tout un tas de raisons.
Déjà Intel et AMD ont verrouillé le x86 avec des tonnes de brevets.
Ensuite l'intérêt il est dans la rupture justement. Faire ce que font AMD et Intel (parce que c'est très similaire, d'autant plus avec l'arrivée des ryzen) ça ne leur permettra jamais d'entrer sur ce marché.
Ensuite ça voudrait dire repartir de 0. Donc un investissement peutêtre de l'ordre du milliard, tout ça pour un avenir très invertain (il suffit de lire les commentaires de cet article)
Enfin il ne faut pas oublier que c'est
ARM leur fournit la base de leurs processeurs. Donc ils n'ont en réalité pas tant de billes que ça.
Autant capitaliser à fond sur leur travail dans les smartphones.
Le #2019757
intéressant, si cela pouvait faire de même sur la memoire.

C'est aussi une opportunité pour les OS Linux de se mettre en valeur vu que Microsoft est a la ramasse sur de l'arm
Le #2019758
Où en sont les OS Linux sur ARM ?
Quelles sont les applications qui fonctionnent ?
Le #2019778
salut

il lui manque quoi ? la gestion du pci-e , sata etc.....
Le #2019779
santec a écrit :

salut

il lui manque quoi ? la gestion du pci-e , sata etc.....


C'est pour des pc portable. Il va gérer la connectique que demande les constructeurs et ça sera suffisant.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme