Ransomware : une université paie une rançon

Le par Jérôme G.  |  7 commentaire(s)
Hacker

L'université de Calgary au Canada a cédé. Elle a versé une rançon de près de 14 000 € à la suite d'une attaque par ransomware.

Par voie de communiqué de presse, l'université de Calgary donne de l'écho à une attaque par ransomware dont elle a été la cible, et surtout médiatise le fait qu'elle a versé une rançon afin d'obtenir des clés de déchiffrement. Forcément, cela va motiver les cybercriminels à poursuivre leur utilisation de rançongiciels.

universite-calgaryLes problèmes pour l'université canadienne ont débuté à la fin du mois de mai lorsqu'un malware a perturbé le fonctionnement de son système d'email, Skype for Business, ses réseaux sans fil et son service d'annuaire Active Directory. Plus d'une centaine de systèmes informatiques auraient été affectés.

Une enquête étant en cours, dont avec les autorités, l'université reste très discrète sur ce qui était donc un ransomware. Elle ne détaille pas la nature de l'attaque et les dispositions prises. Du reste, les clés de déchiffrement obtenues avec une rançon de 20 000 dollars canadiens (près de 14 000 €) ne garantissent pas que toutes les données pourront être récupérées.

L'université de Calgary justifie son choix de payer par le fait qu'elle mène des " recherches de niveau mondial ", et ne voulait pas être dans une position telle qu'elle n'aurait pas été en mesure de " récupérer le travail d'une vie. "

Une position il est vrai très inconfortable même si l'on peut s'interroger pourquoi des mesures préventives de sauvegarde n'ont pas pu être prises. Cela aussi, c'est un signal envoyé mais pour les potentielles victimes de ransomware : faire des sauvegardes sécurisées.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information
  • Gigabyte victime d'une attaque par ransomware RansomEXX
    Le fabricant Gigabyte a été touché par une attaque par ransomware. Des cybercriminels revendiquent le vol de 112 Go de données avec menace d'une publication si une rançon n'est pas payée.
  • Mattel révèle une attaque par ransomware
    Le fabricant de jouets Mattel a été la victime d'une attaque par ransomware en juillet. Le groupe a manifestement été en mesure de réagir rapidement et ne déplore pas une exfiltration de données.

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Rymix offline Hors ligne VIP icone 14644 points
Le #1902560
Sale histoire, ça deviens vraiment lassant de voir ces ramsomwares pouvoir agir si facilement.
paralax offline Hors ligne Vétéran icone 2444 points
Le #1902566
les enculés 2.0.
skynet offline Hors ligne VIP icone 82409 points
Le #1902570
Ca commence à rapporter plus qu'un braquage de banque, sans effort ni risque.
Anonyme
Le #1902583
Oui...mais enfin; pour une université orientée sur le recherche au niveau mondial, ne pas effectuer de back up.....

Suis désolé mais je ne peux pas les plaindre_
skynet offline Hors ligne VIP icone 82409 points
Le #1902589
Morpheus005 a écrit :

Oui...mais enfin; pour une université orientée sur le recherche au niveau mondial, ne pas effectuer de back up.....

Suis désolé mais je ne peux pas les plaindre_


Oui, du coup ils vont vite apprendre à faire des backups !
lioubov offline Hors ligne Héroïque avatar 987 points
Le #1902829
skype bussiness, probablement windows
Anonyme
Le #1902838
lioubov a écrit :

skype bussiness, probablement windows


Peut etre que oui....peut etre que non....

"The Mac app takes advantage of APIs from Mac OS X El Capitan, says Microsoft. It also joins the mobile builds of Skype for Business, which launched to the public on iOS and Android last year."

http://techcrunch.com/2016/04/26/skype-for-business-hits-the-mac-in-preview-mode/

https://www.skype.com/fr/download-skype/skype-for-linux/
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire