Un Ransomware a bloqué le système de vidéosurveillance de Washington DC

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Washington Post
videosurveillance

Les Ransomwares sont de plus en plus en vogue chez les cybercriminels : particulièrement rentables, ils touchent également quelques institutions avec des conséquences embarrassantes.

Le Ransomware est en pleine explosion : la prise d'otage numérique est de plus en plus utilisée par les cybercriminels comme le rapportent plusieurs bilans publiés par les sociétés spécialisées dans la sécurité informatique, et ce type d'attaque touche même les institutions.

Quelques jours avant l'investiture de Donald Trump, c'est la ville de Washington DC qui a fait les frais d'un ransomware. Le réseau de vidéosurveillance de la capitale américaine a ainsi été frappé par ce type de malware, le rendant partiellement inaccessible et invitant les administrateurs à payer une rançon pour en récupérer l'usage.

Ransomwares

Le ransomware aurait commencé à se propager à partir du 12 janvier dernier, la police repérant qu'une caméra de surveillance refusait alors de fonctionner. Si la caméra en question filmait bien en direct, elle refusait de stocker les données. Après avoir alerté le service informatique en charge du réseau, le constat est clair : 123 des 187 caméras qui constituent le réseau de vidéosurveillance de la ville de Washington sont infectées par un ransomware qui en bloque la fonctionnalité d'enregistrement.

En cherchant plus loin, le service informatique découvre un message invitant au paiement d'une somme non dévoilée à ce jour, pour la restitution d'une clé qui déverrouillerait l'ensemble du système. Une somme qui n'a pas été payée par l'administration qui a résolu le problème en réinstallant l'ensemble de son réseau en urgence.

Malgré tout, 48 heures de vidéosurveillance n'ont pas pu être enregistrées entre le 12 et le 15 janvier dernier, soit quelques jours avant l'investiture de Donald Trump. La NSA a indiqué que la sécurité n'a pas été compromise et que l'objectif de l'attaque n'était pas de dissimuler la préparation d'un attentat ou d'un acte malveillant autre que la simple mise en place d'une prise d'otage numérique profitant d'un événement délicat pour tenter d'imposer un paiement rapide et sans négociation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1948556

Le #1948563
"en urgence", c'est quoi l'urgence ?
Le #1948617
encore un coup de Poutine
Le #1948660
jacob13 a écrit :

encore un coup de Poutine


En fait, Poutine devait venir rencontrer Trump secrètement à Washington. C'est pour ça que les caméra était HS.
Le #1948686
Ou alors les hacker ont trouvé des failles dans le telephone mobile que trumps ne voulait pas remplacer
Anonyme
Le #1949681
Comment avoir une sécurité au top ? comment ne pas avoir de défaillances ?

Impossible, je crois ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]