Réchauffement climatique : vers un emballement à +5 degrés aux conséquences catastrophiques ?

Le par  |  103 commentaire(s) Source : Le Figaro
terre

Malgré les efforts pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés au-dessus des niveaux pré-industriels, nous serions à la limite d'un point de bascule qui conduira à une hausse de 4 à 5 degrés aux conséquences dramatiques.

La grande conférence COP 21 menée fin 2015 en France a posé les bases d'un effort de l'ensemble (ou presque) des pays participants pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés au-dessus des niveaux pré-industriels.

NASA photo TerreCe seuil est vu par les scientifiques comme celui pour lequel il sera encore possible de contenir les effets de conséquences climatiques qui deviendraient de véritables catastrophes naturelles à grande échelle au-delà.

Malgré les bonnes volontés et les promesses affichées, le réchauffement climatique pourrait ne pas être maintenu dans cette limite. Notre connaissance du fonctionnement climatique global de la Terre reste partielle et divers mécanismes, mal ou peu appréhendés, pourraient jouer des rôles encore difficilement compris.

Selon une étude de la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), le réchauffement climatique serait déjà en route pour dépasser les 2 degrés celsius fatidiques et s'orienter plutôt vers une hausse de 4 à 5 degrés.

Ce pessimisme vient de la réévaluation de certains mécanismes jusque là considérés comme piégeurs de gaz à effet de serre (notamment de CO2) et censés nous aider à contrôler le réchauffement en absorbant une partie des gaz de l'atmosphère contribuant à la hausse des températures.

Pour beaucoup de ces systèmes, il existe un point de rupture au-delà ils se mettent au contraire à amplifier le phénomène. Cela va du ralentissement de l'absorption de grandes quantités de CO2 par les océans et les forêts fragilisées par l'activité humaine mais aussi la montée des températures, au dégel accéléré du permafrost, énorme réservoir de gaz solidifié qui se libère sous l'effet de la hausse de température, en passant par la réduction des calottes glaciaires et des banquises.

On manque également de données sur les temps d'action de ces mécanismes. L'emballement sera-t-il soudain et bref, lent et prolongé ou un peu des deux, et comment y faire face en conséquence ?

Toujours est-il que si notre planète connaissait un réchauffement de 4 à 5 degrés, alors elle ne pourrait guère faire survivre plus d'un milliard de personnes, estiment les chercheurs. Or, nous sommes actuellement plus de 7 milliards...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 11

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2026680
Une petite pensée pour les jeunes enfants de mes amis .... ils vont en chier je pense !
Le #2026681
FRANCKYIV a écrit :

Une petite pensée pour les jeunes enfants de mes amis .... ils vont en chier je pense !


Et aux vues de l'inconscience collective et surtout la grande conscience de certains de faire du fric coûte que coûte au détriment du reste du monde, pas sûr qu'on n'en chie pas aussi dans un futur très très proche !
Le #2026685
Et oui. Ce qui n'est pas expliqué dans l'article, c'est que 4 à 5 degrés de température globale en plus correspond à peu près au double sur les continents. Et 8-10°C supplémentaires c'est la fin de l'agriculture classique d'où l'estimation de l'impossibilité de maintenir plus d'un milliard d'habitants.
Dans un tel scenario, il faut bien comprendre nos sociétés vont sévèrement se crouter la gueule d'ici là, car sur une telle pente, des points de ruptures structurelles seront rencontrés bien assez tôt. In fine, il faut aussi comprendre que diverses guerres pourront alors éclater avant que ces dites sociétés n'éclatent car elles tenteront de survivre ou perdurer plus longtemps que d'autres (ex : les US font déjà ça pour des situations imaginaires...).
Ce que je dis, c'est que le temps des troubles n'attendra pas 2100 si ces estimations pour 2100 se révèlent juste. Je m'estimerais même heureux de pouvoir toucher une retraite, aussi famélique soit-elle, dans un tel contexte. Alors les jeunes enfants... bon courage.
Le #2026688
.
Comme dit Donald Trump, tout çà c'est la faute à l'écologie !
Le #2026689
J’espère que tout le monde va continuer à voter pour des banquiers qui ne pensent que Capitalisme afin de voir ces fameux 8-9 degrés de plus sur Terre. J'ai hâte !
Le #2026690
Il y a (avait ?) une solution simple : une politique malthusienne mondiale. Mais les bien-pensant ont balayé d'un revers de main cette solution. il restera du coup la politique malthusienne par la famine et la guerre. Les bien-pensants, première cause de malheur sur la planète.
Le #2026691
Cet article vient de me remonter le morale, GRAVE!!

Je pense que le processus est déjà engagé.....est malheureusement ne peut que s'accentuer....

et nous sommes en train de réfléchir à propos du prochain smartphone que nous aimerions acquérir....!!!
Le #2026692
Jelliol a écrit :

J’espère que tout le monde va continuer à voter pour des banquiers qui ne pensent que Capitalisme afin de voir ces fameux 8-9 degrés de plus sur Terre. J'ai hâte !


En attendant le "banquiers" c'est le seul qui s'oppose aux deux pays qui ne respectent pas les engagements cités dans l'article ....

Je dit pas que je le soutiens mais qu'on peut pas tout reprocher a qqun parce qu'on l'aime pas ou qu'on a voté pour quelqu'un d'autre.

Pour plus d'information, il faut regarder les produits chinois qui sont produits alors qu'ils ont été interdits dans le monde entier a cause de leur forte pollution.
Le #2026694
Le "banquier" fait mine d'une main de grogner pour des mesurettes insuffisantes pendant que de l'autre il favorise le libre échange et le mondialisme à outrance (imports depuis l'autre bout du monde, etc). C'est une posture (et Hulot serait déjà parti dans le cas contraire), le bilan restera au mieux merdique...
Le #2026695
Nous sommes en train de créer l ENFER sur cette si belle planète que nous ne respectons pas. Elle va nous le faire payer a tous sans aucune distinction...

QUE L ETRE HUMAIN AILLE EN ENFER... C'est pour bientôt et vivons ce moment en tant que spectateur et coupable
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme