Electrique et autopartage : sur les cendres d'Autolib, Renault annonce son offre pour la ville de Paris

Le par  |  4 commentaire(s)
Renault Zoe 2018

Avec la fin du service Autolib, de nouveaux acteurs montent au créneau pour le remplacer. Le constructeur Renault a présenté son projet auprès de la Ville de Paris, entre VTC électriques et autopartage.

La fin brutale du service Autolib à Paris, géré par le groupe Bolloré, amène de nouveaux acteurs à formuler leurs offres de remplacement. Pour le constructeur Renault, c'est une bonne occasion pour mettre en avant ses gammes de véhicules électriques.

Quelques semaines seulement après la fin d'Autolib, il lève le voile sur son plan d'action avec le soutien de la Ville de Paris et qui mettra l'accent sur les véhicules électriques connnectés et autonomes.

Son projet, qui entrera en vigueur à partir de septembre 2018, portera sur trois axes principaux. D'abord, Renault compte proposer une offre de VTC électriques via sa plate-forme Marcel, rachetée fin 2017.

Il reposera ensuite d'une part sur de l'autopartage en free floating (sans stations, le véhicule pouvant être laissé sur un emplacement de parking) pour les besoins de trajets courts, et d'autre part sur de l'autopartage en boucle pour des trajets plus longs avec récupération du véhicule et dépose via des parkings Renault et partenaires.

Renault ZOE

Le constructeur entend mettre en avant l'ensemble de ses gammes de véhicules électriques, de la ZOE à la Twizy en passant par les utilitaires Kangoo Z.E et Master Z.E., avec un engagement sur une flotte de 2000 véhicules d'ici fin 2019.

La grande promesse de cette nouvelle offre sera de permettre aux véhicules électriques des nouveaux services de remplacer 6 à 7 véhicules individuels là où l'Autolib en remplaçait 3 à 4.

Ce partenariat avec la Ville de Paris s'accompagne d'une initiative visant à créer "un groupe de travail ouvert, associant les métropoles et les entreprises, qui aura pour objet de penser collectivement l'intégration en ville des évolutions de la mobilité."

Il s'agira ici de rassembler les différents acteurs pour imaginer des solutions adaptées au déplacement urbain de demain et faire émerger des services de mobilité.

Renault devrait cependant être rejoint dans les prochaines semaines ou mois par des propositions similaires d'autres acteurs, dont son concurrent le groupe PSA qui peaufine lui aussi une offre destinée à l'autopartage.

Des critiques émergent déjà à propos du périmètre de l'offre essentiellement limité à Paris quand Autolib s'étendait plus largement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2021476
Petite info intéressante sur la recharge : "Pour prendre ou déposer le véhicule, le périmètre sera limité « à Paris intra-muros, au moins dans un premier temps ». Mais on pourra circuler partout en Ile-de-France. Enfin, pas besoin de recharger les batteries : « Nos équipes nettoient les voitures et les rechargent la nuit », précise Thierry Bolloré. Côté tarif, en revanche, pas de détail, si ce n’est que « l’offre sera accessible »." (source : http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/renault-lance-sa-flotte-de-voitures-en-libre-service-dans-paris-04-07-2018-7806627.php)

Par contre j'ai une sueur froide en lisant l'article du Parisien : encore un Bolloré!!!
Le #2021494
Mouais, les gens sont ne prennent pas soins de ce qui ne leur appartient pas. Ce genre de projets, même si ils sont bien sur la papier ne sont pas viable à moins d'être cher ou très dégradés...
Le #2021499
D'un autre côté ce sont les 20 à 30% les plus favorisés qui accèdent à ce service et ils sont en général plutôt soigneux.
Le #2021506
L'idée me semble excellente et va dans le sens de ce qu'il doit être fait (moins d'auto polluantes dans la ville, moins de bruits, et moins de véhicules tout court (auto partage) donc moins de bouchons).
Reste à voir s'il y aura dégradation ou pas, et comment seront gérés les petits accidents de carrosserie.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme