Affaire Baudis/Alegre, enfin les photos?

Le
book
Un tmoin, connu pour tre un personnage influent et incontournable d=
u
monde de la nuit toulousaine et des soires libertines, demande =
tre
entendu par la justice dans laffaire Algre. Est-ce un pige ou un=
e
avance de lenqute ?

Andr Mayac possde plusieurs tablissements discrets de la Ville r=
ose,
de Bordeaux ou d'Andorre. Cet homme de 58 ans veut parler. Il affirme
vouloir agir dans un souci de clart et pour sa scurit . =
Cest ce
qua dclar son avocat Me
Yves Carmona, contact par la Dpche.

Il possde un trsor sous la forme de plusieurs milliers de p=
hotos
ou de documents vidos relatifs des soires sadomasochistes tr=
s
spciales remontant au dbut des annes 90 dans des cercles toulous=
ains
trs ferms. Ces documents seraient enferms dans un coffre-fort.

Selon lavocat, ce sont les nouveaux dveloppements de l'affaire Patr=
ice
Algre, o sont dcrits de vritables ballets noirs mettant en ca=
use des
personnalits, des hommes de loi ou des policiers, qui auraient
convaincu Andr Mayrac de dire ce qu'il savait sur ce milieu. Il affirm=
e
que les photos sont insoutenables et accablantes.

Il veut tre entendu par les gendarmes ou un juge d'instruction en =

tout cas dans un cadre procdural insiste Me Yves Carmona, pour t=
out
dire .

Selon Andr Mayrac, ces photos ne concernent pas directement les acteur=
s
supposs de l'affaire Algre, mme s'il laisse entendre qu'y figure=
nt
des personnes qui ont, depuis, connu de beaux itinraires professionnel=
s
ou lectifs dans la ville.

Je ne sais pas si les lments que peut fournir mon client sont
annexes l'affaire Algre ou s'il s'agit d'une nouvelle bombe en
puissance dans ce dossier a dclar Me Yves Carmona la Dp=
che en
restant mystrieux sur les relations avec laffaire Algre.

Andr Mayrac a t l'origine de la cration de plusieurs haut=
s lieux
chauds de Toulouse (le Pharaon, un sauna homo, le Club Drouot, le Look,
des clubs changistes). Il est aussi le propritaire de la bote=

libertine Le Cercle, situe avenue de la Gloire. C'est l que mon=

client a ctoy une femme employe de l'tablissement dont le mar=
i
propritaire du restaurant Le Paysan , rue Gabriel Pri, ta=
it
galement l'organisateur de soires prives , souligne Me Yves C=
armona.
Ces soires se droulaient dans un donjon priv du port
Saint-Sauveur o des scnes ont t filmes et photographies=
. Cest ce
restaurateur qui aurait pris des photos de ces parties fines.

Le restaurateur dcd, son pouse se retrouve en possession de m=
illiers
de photos enfermes dans un coffre. Elle les confie Andr Mayrac.=

Selon lavocat elle lui dit que s'il lui arrivait quelque chose, il
devait les rcuprer et les dtruire.

Le 17 septembre 1997, quelques jours aprs l'arrestation de Patrice
Algre, cette femme alors ge de 40 ans meurt dans un accident de =
la
route prs du conseil rgional.

Andr Mayrac dtruit une partie des photos mais en conserve d'autres =
en
guise dassurance-vie. Ce qui nexplique toujours pas pourquoi Andr=

Mayrac veut aujourdhui parler la justice au risque de se dfaire=
de
son assurance-vie.

suivre donc en esprant quil ne sagit pas dun nouveau cont=
re-feu
allum par des personnes impliques.

Le procureur Barrau a affirm que personne ne serait protg. Nous =
voil
donc rassurs.
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
doyoudoo
Le #7261551
"book" 3f0a063c$0$4625$
Le procureur Barrau



C'est pas le cousin de l'avocat Parquet ?
Morpheus
Le #7261541
On Tue, 8 Jul 2003 02:01:38 +0200, "doyoudoo"

"book" 3f0a063c$0$4625$
Le procureur Barrau



C'est pas le cousin de l'avocat Parquet ?



En tous cas c'est certainement un proche du Juge Siège

Morpheus
Totoche
Le #7261491
Un témoin, connu pour être un personnage influent et incontournable du
monde de la nuit toulousaine et des soirées libertines, demande à être
entendu par la justice dans l'affaire Alègre. Est-ce un piège ou une
avancée de l'enquête ?

André Mayac possède plusieurs établissements discrets de la Ville rose,
de Bordeaux ou d'Andorre. Cet homme de 58 ans veut parler.
Il affirme vouloir agir " dans un souci de clarté et pour sa sécurité " .
C'est ce qu'a déclaré son avocat Me Yves Carmona, contacté par la Dépêche.

Il possède un " trésor " sous la forme de plusieurs milliers de photos
ou de documents vidéos relatifs à des soirées sadomasochistes très
spéciales remontant au début des années 90 dans des cercles toulousains
très fermés. Ces documents seraient enfermés dans un coffre-fort.

Selon l'avocat, ce sont les nouveaux développements de l'affaire Patrice
Alègre, où sont décrits de véritables ballets noirs mettant en cause des
personnalités, des hommes de loi ou des policiers, qui auraient convaincu
André Mayrac de dire ce qu'il savait sur ce milieu.

Il affirme que les photos sont insoutenables et accablantes.

" Il veut être entendu par les gendarmes ou un juge d'instruction en
tout cas dans un cadre procédural" insiste Me Yves Carmona, "pour tout dire".

Selon André Mayrac, ces photos ne concernent pas directement les acteurs
supposés de l'affaire Alègre, même s'il laisse entendre qu'y figurent
des personnes qui ont, depuis, connu de beaux itinéraires professionnels
ou électifs dans la ville.

" Je ne sais pas si les éléments que peut fournir mon client sont
annexes à l'affaire Alègre ou s'il s'agit d'une nouvelle bombe en
puissance dans ce dossier" a déclaré Me Yves Carmona à la Dépêche en
restant mystérieux sur les relations avec l'affaire Alègre.

André Mayrac a été à l'origine de la création de plusieurs hauts lieux
chauds de Toulouse (le Pharaon, un sauna homo, le Club Drouot, le Look,
des clubs échangistes).
Il est aussi le propriétaire de la boîte libertine Le Cercle, située avenue de
la Gloire.
" C'est là que mon client a côtoyé une femme employée de l'établissement dont
le mari propriétaire du restaurant " Le Paysan ", rue Gabriel Péri, était
également l'organisateur de soirées privées ", souligne Me Yves Carmona.
Ces soirées se déroulaient dans un " donjon " privé du port Saint-Sauveur
où des scènes ont été filmées et photographiées.
C'est ce restaurateur qui aurait pris des photos de ces parties fines.

Le restaurateur décédé, son épouse se retrouve en possession de milliers
de photos enfermées dans un coffre. Elle les confie à André Mayrac.

Selon l'avocat elle lui dit que s'il lui arrivait quelque chose, il
devait les récupérer et les détruire.

Le 17 septembre 1997, quelques jours après l'arrestation de Patrice
Alègre, cette femme alors âgée de 40 ans meurt dans un accident de la
route près du conseil régional.

André Mayrac détruit une partie des photos mais en conserve d'autres en
guise d'assurance-vie.
Ce qui n'explique toujours pas pourquoi André Mayrac veut aujourd'hui parler
à la justice au risque de se défaire de son assurance-vie.

À suivre donc en espérant qu'il ne s'agit pas d'un nouveau contre-feu
allumé par des personnes impliquées.

Le procureur Barrau a affirmé que personne ne serait protégé.
Nous voilà donc rassurés.

------------------------------------------------------------------------------

D' où provient cet article ?
Je ne l'ai pas trouvé sur http://www.ladepeche.fr/depeche.asp
à moins qu'il ne faille s'abonner au site pour y accéder ?



--
Ce message a été posté via la plateforme Web club-Internet.fr
This message has been posted by the Web platform club-Internet.fr

http://forums.club-internet.fr/
Ludinet
Le #7261381
Dans l'article , dit 'Totoche', a écrit...




[SNIP]


------------------------------------------------------------------------------

D' où provient cet article ?
Je ne l'ai pas trouvé sur http://www.ladepeche.fr/depeche.asp
à moins qu'il ne faille s'abonner au site pour y accéder ?



En fait cela ne doit pas etre un article compte tenue du sujet du ng
j'imagine que notre ami a retranscrit soigneusement ce qu'il a entendu a
la tele...

Mes amitié a Stephane...
--
o laisser la ligne contenant la mention de la personne à qui l'on répond
o ne citer que le strict nécessaire, mais citer quelque chose
o répondre point par point, en dessous du texte cité
o répondre sur usenet:
Morpheus
Le #7261211
On 08 Jul 2003 01:57:05 GMT, Totoche


Un témoin, connu pour être un personnage influent et incontournable du
monde de la nuit toulousaine et des soirées libertines, demande à être
entendu par la justice ............../........



[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]

[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[ZzZzZzZZzZzZZZzZZzZzZZ]


...../...............................
Ce qui n'explique toujours pas pourquoi André Mayrac veut aujourd'hui parler
à la justice au risque de se défaire de son assurance-vie.

À suivre donc en espérant qu'il ne s'agit pas d'un nouveau contre-feu
allumé par des personnes impliquées.

Le procureur Barrau a affirmé que personne ne serait protégé.
Nous voilà donc rassurés.



[zZzzzZzzZzZZZzzzZzzZzzZz]

[......hu ?.................................]

On est arrivés ?

Morpheus (c'est à moi qu'il parle là ?)
dannnn
Le #7261171
"book" 3f0a063c$0$4625$
Un témoin, connu pour être un personnage influent et incontournable du


Je commence reellement a penser que la these du complot n'est pas loin de la
réalité au vue du nombre de post (toujours dans le meme sens) sur cette
affaire.

Par contre pas un seul sur les autres affaire en cours....
Bizarre

Dan
sts99
Le #7261141
"dannnn" 3f0ab028$0$5281$

"book" 3f0a063c$0$4625$
Un témoin, connu pour être un personnage influent et incontournable du


Je commence reellement a penser que la these du complot n'est pas loin


de la
réalité au vue du nombre de post (toujours dans le meme sens) sur


cette
affaire.

Par contre pas un seul sur les autres affaire en cours....
Bizarre




Quand on voit le classement dans la catégorie "suicide" de certains
meurtres de prostituées par la justice, il y a de quoi se poser des
questions.




Salut.
book
Le #7261111
sts99 wrote:

Quand on voit le classement dans la catégorie "suicide" de certains
meurtres de prostituées par la justice, il y a de quoi se poser des
questions.




Sauvons les notables Toulousains !


========================= ===========


Alègre : le poisson pourrit toujours par la tête

Un ancien maire, aujourd’hui président du CSA, gravement mis en cause
dans une affaire de meurtres sado-masochistes…Des magistrats mêlés à une
affaire horrible… Des policiers ripoux qui auraient commandité des
meurtres… Et pour couronner le tout un tueur en série servant les bas
désirs de notables vicieux et corrompus… Tel est le visage de Toulous e
aujourd’hui. C’est une ville sinistrée par l’explosion d’AZF ma is
surtout par le scandale soulevé par les révélations de deux ancienn es
prostituées retrouvées par les gendarmes de la cellule homicide 31. À
l’origine de cette recherche, il y a des assassinats inexpliqués de
jeune femme. L’une d’entre elles par exemple se serait suicidée ave c les
mains attachées derrière le dos. Puis les informations fuitent du
dossier d’instruction. Les noms de Baudis, ancien maire et de Bourragué ,
substitut du procureur, commencent à être prononcés. Au début on n’y
croit pas. Qu’est-ce que vaut la « parole de putes » contre la
réputation de « gens biens ». Nous nous sommes fait les échos de ces
interrogations, de ces doutes. Dominique Baudis a vraisemblablement
commis une erreur majeure en étalant son cas à longueur de colonne. C ar
c’est à partir de ce moment que l’affaire a pris une ampleur nation ale.
Les soirées sado-masochistes de Toulouse sont devenues le sujet dont on
parlait. Au point que le premier ministre a demandé à être informé
quotidiennement des rebondissements de l’affaire. Le procureur de
Toulouse en charge de l’enquête, a dû démissionner parce que son nom
était aussi prononcé dans « l’affaire Alègre ».
Jour après jour, de nouveaux éléments sont venus étayés la thè se des
deux anciennes prostituées au point qu’en fin de semaine le responsab le
de la police a été convoqué dans le bureau du juge Lemoine pour
s’expliquer sur les ratés d’un certain nombre d’enquêtes.

En France, il est une magnifique tarte à la crème : celle de la
présomption d’innocence dont tout le monde se fout royalement mais qu e
chacun brandit quand celui lui convient. Or dans cette affaire,
plusieurs protagonistes sont des magistrats. Les voilà sous les feux de
l’actualité. Ils comprennent enfin la douleur d’une quantité de p auvres
gens moins puissants qu’eux qui les ont précédés dans cet enfer.

Il reste à analyser ce sentiment de dégoût qui nous saisit à la g orge à
la lecture de toutes ces horreurs qui auraient été commanditées par
l’élite toulousaine comme hier elles l’étaient par des notables
d’Auxerre avec la complicité de certains magistrats. Nous voulons
évidemment parler de l’affaire Émile Louis qui ressemble comme deux
gouttes d’eau à celle d’Alègre. Avec tout de même une différe nce :
l’affaire Émile Louis comme celle des magistrats pédophiles de la C ôte
d’Azur a été étouffée dans l’œuf. Pour ce qui concerne l’ affaire Alègre,
l’étouffement est devenu difficile. Pourtant la première réaction du
pouvoir a été désespérément identique : elle a envoyé en remp lacement du
procureur Volff, viré pour incompétence, le procureur Barrau qu a dé jà
fait ses preuves pour ce qui concerne les affaires de la ville de Paris
qui pouvaient mettre en danger Jacques Chirac. Ses collègues l’ont
surnommé « L’effaceur ». Il connaît d’ailleurs parfaitement M aître
Spizner, l’avocat de Dominique Baudis qui est aussi celui de Jacques
Chirac. Telle a été l’affreuse réponse du pouvoir. Au lieu d’ex primer de
la compassion pour les victimes, de protéger les citoyens il semblerait
qu’il ait tenté de gommer « l’erreur ».

Et tout n’est pas fini. L’un des gendarmes qui avait mené l’enquê te a
lui-aussi été remplacé. Bref il faut sauver les notables de Toulous e. À
tout prix… N’importe comment… Pas de scandale.

Un proverbe universel dit que le poisson pourrit par la tête. Bien de s
provinces de France ressemblent à des poissons. Des maquereaux… Des
morues au demeurant très dignes dans cet épouvantable carrefour des
pires passions humaines. Alors outre les assassinats de jeunes femmes,
les tortures qu’est-ce qui nous choque dans l’affaire Alègre.
La réponse est immédiate : ce sont exactement les mêmes mécanisme s que
dans la pédophilie. Des êtres faibles sont violentés par ceux qui
devraient les protéger. Dans certains cas ce sont des enfants, à Auxe rre
des débiles légers, à Toulouse des jeunes femmes. Les notables
toulousains (s’il s’avère qu’ils sont coupables) qui ont commis d e tels
actes avaient en charge de protéger leurs concitoyens. Ils en ont abusé
et les ont abusés. La justice, si elle veut être crédible, doit ê tre
impitoyable. Sinon comment justifier que les gamins qui violent des
gamines puissent être lourdement condamnés alors que les adultes qui se
conduisent pareillement puissent passer entre les gouttes de pluie. Cela
nous rappelle d’ailleurs ces enfants de la bonne société toulousain e qui
avaient violé collectivement une jeune fille il y a quelques années. Il
avait fallu des années pour exhumer le dossier lui aussi enterré par des
magistrats « amicaux ». Déjà.

Plus largement ces « affaires » nous apprennent que nous sommes entré s
dans une période de véritable décadence. Le bas empire romain éta it une
usine à de tels scandales. À la fin de la guerre de Cent ans, juste
avant les premières lueurs de la Renaissance, le plus valeureux des
compagnons de Jeanne d’Arc, Gille de Rais enlevait, torturait et violai t
des enfants. Il sera couvert par le silence des grands du royaume
jusqu’au jour ayant exagéré, il finira sur le bûcher. Le Marquis de Sade
lui-même préfigurait la Révolution française.

Le poisson pourrit. Mais quelque chose naît déjà de sa décomposit ion.
Vite que ces temps modernes arrivent vite.

http://www.investigateur.info/news/articles/article_2003_06_9_tete.html
Pierre Cerf
Le #7261081
book écrivait :

(snip)
Un proverbe universel dit que le poisson pourrit par la tête.


(snip)

Je passe sur la prose merdique, et sur la prétendue "universalité" de la
chose.

J'ai fait une recherche rapide sur l'origine de ce "proverbe" bien
demago : plusieurs donnent Mao, une Lénine. Elle a été entre autre
reprise par Denis Jeambar dans le titre d'un bouquin, puis par
Chevènement dans sa déclaration de candidature.

Que des gens de bonne compagnie quoi.

--
P. -- faisez gaffe quand vous copiez-collez des conneries
sts99
Le #7261041
"Pierre Cerf" 3f0ad5e0$0$26600$
book écrivait :

(snip)
> Un proverbe universel dit que le poisson pourrit par la tête.
(snip)

Je passe sur la prose merdique, et sur la prétendue "universalité" de


la
chose.

J'ai fait une recherche rapide sur l'origine de ce "proverbe" bien
demago : plusieurs donnent Mao, une Lénine. Elle a été entre autre
reprise par Denis Jeambar dans le titre d'un bouquin, puis par
Chevènement dans sa déclaration de candidature.

Que des gens de bonne compagnie quoi.





Et toutes ces affaires étouffées, ce sont aussi des gens de bonnes
compagnies?

Salut.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme