Aplanir des tirages ?

Le
benoit
Tout est dans le titre,

Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.

Maintenant un problème : celles qui étaient dans des albums ne posent
pas de problème, maus celles qui étaient « en vrac » sont toutes
recourbées. Deux solutions : une plaque de verre pour les aplatir
(bonjour le temps pour les prises de vues) OU les aplatir. Pour
l'instant je les ai mises sous une pile de gros bouquins (les albums
d'autrefois pesaient un âne mort) sans, évidemment, humidifier un temps
soit peu le papier et lui redonner de la souplesse. Pour que celle qui
est au-dessus se colle !

C'est quoi le « truc » ? Y en a-t-il un ?


--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
efji
Le #26537863
Le 10/02/2020 à 19:35, Benoît a écrit :
Tout est dans le titre,
Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.

Sacré Benoit :)
Les scanner leur envoie "plein de photons". Raconte-nous ça :)
Maintenant un problème : celles qui étaient dans des albums ne posent
pas de problème, maus celles qui étaient « en vrac » sont toutes
recourbées. Deux solutions : une plaque de verre pour les aplatir
(bonjour le temps pour les prises de vues) OU les aplatir. Pour
l'instant je les ai mises sous une pile de gros bouquins (les albums
d'autrefois pesaient un âne mort) sans, évidemment, humidifier un temps
soit peu le papier et lui redonner de la souplesse. Pour que celle qui
est au-dessus se colle !
C'est quoi le « truc » ? Y en a-t-il un ?

A ma connaissance il n'y en a pas. Ou s'il y en a c'est compliqué et
long. La plaque de verre me semble la meilleure solution mais gare aux
reflets!
--
F.J.
benoit
Le #26537867
efji
Le 10/02/2020 à 19:35, Benoît a écrit :
Tout est dans le titre,
Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.

Sacré Benoit :)
Les scanner leur envoie "plein de photons". Raconte-nous ça :)

Les lampes des scanners sont plutôt puissantes, non ? Et il vaut mieux
exposer au miminum à la lumière un vieux tirage qui a perdu son
contraste, non ?
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
efji
Le #26537868
Le 10/02/2020 à 20:32, Benoît a écrit :
efji
Le 10/02/2020 à 19:35, Benoît a écrit :
Tout est dans le titre,
Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.

Sacré Benoit :)
Les scanner leur envoie "plein de photons". Raconte-nous ça :)

Les lampes des scanners sont plutôt puissantes, non ? Et il vaut mieux

Non. Ce sont des petites lampes de rien du tout. Et elle éclairent
chaque morceau de tirage une fraction de seconde.
exposer au miminum à la lumière un vieux tirage qui a perdu son
contraste, non ?

Oui. La lumière solaire est quelques millions de fois plus puissante que
la led de ton scanner, et elle marche 24h/24, pas une fraction de seconde :)
--
F.J.
Stephane Legras-Decussy
Le #26537870
Le 10/02/2020 20:32, Benoît a écrit :
Les lampes des scanners sont plutôt puissantes, non ? Et il vaut mieux
exposer au miminum à la lumière un vieux tirage qui a perdu son
contraste, non ?

il recoivent bien plus de photons quand tout simplement tu les regardes
une petite led c'est environ 5 candela qui tape sur disons 1 cm²
de papier... ça fait 10 000 Lux.
le ciel nuageux qui éclaire ton papier, c'est 10 000 à 20 000 Lux.
jdd
Le #26537874
Le 10/02/2020 à 20:32, Benoît a écrit :
Les lampes des scanners sont plutôt puissantes, non ?

non
Et il vaut mieux
exposer au miminum à la lumière un vieux tirage qui a perdu son
contraste, non ?

non
jdd
--
http://dodin.org
Jacques DASSIÉ
Le #26537883
Benoît a présenté l'énoncé suivant :
efji
Le 10/02/2020 à 19:35, Benoît a écrit :
Tout est dans le titre,
Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.

Sacré Benoit :)
Les scanner leur envoie "plein de photons". Raconte-nous ça :)

Les lampes des scanners sont plutôt puissantes, non ? Et il vaut mieux
exposer au miminum à la lumière un vieux tirage qui a perdu son
contraste, non ?

- Les lampes de scanners sont très peu puissantes : rampe de diodes.
L'exposition est très courte, et totalement négligeable.
- Un scanner à plat récent s'ouvre à 180° et permet donc d'y poser
n'importe quel viel album. Ne pas chercher à le refermer à tous
prix...
- Il maintient parfaitement planes les photos incurvées et isolées.
- Les scanners de ce type coûtent 7 à 8 dizaines d'¤, sur internet,
neufs et garantis !
Tu dois certainement débuter en photo pour poser ce genre de
question...
--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
jdd
Le #26537889
Le 11/02/2020 à 05:41, Jacques DASSIÉ a écrit :
- Les scanners de ce type coûtent 7 à 8 dizaines d'€, sur internet,
neufs et garantis !

et 7 à 8 euros d'occasion :-))
jdd
--
http://dodin.org
benoit
Le #26537893
Jacques DASSIÉ
Benoît a présenté l'énoncé suivant :
efji
Le 10/02/2020 à 19:35, Benoît a écrit :
Tout est dans le titre,
Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.

Sacré Benoit :)
Les scanner leur envoie "plein de photons". Raconte-nous ça :)

Les lampes des scanners sont plutôt puissantes, non ? Et il vaut mieux
exposer au miminum à la lumière un vieux tirage qui a perdu son
contraste, non ?

- Les lampes de scanners sont très peu puissantes : rampe de diodes.
L'exposition est très courte, et totalement négligeable.

Je viens de l'apprendre.
- Un scanner à plat récent s'ouvre à 180° et permet donc d'y poser
n'importe quel viel album. Ne pas chercher à le refermer à tous
prix...
- Il maintient parfaitement planes les photos incurvées et isolées.

Après les avoir proprement empilées en taille décroissante et sous de
bros bouquins, j'ai ce matin des tirages bien plus plats. Je vais
pouvoir aussi les ranger ailleurs qu'en vrac dans des tiroirs. Où ? pas
encore défini, ni trouvé :)
- Les scanners de ce type coûtent 7 à 8 dizaines d'¤, sur internet,
neufs et garantis !

Merci, j'ai un scanner partout où je vais. Des imprimantes qui ne savent
pas scanner, c'est plutôt rare de nos jours.
Tu dois certainement débuter en photo pour poser ce genre de
question...

Mon pauvre, si on comptait le nombre de lustres depuis que j'ai
commencé, on aurait de quoi éclairer rue de Vaugirard. Par contre, en ce
qui concerne la numérisation de photos d'il y a plus d'un siècle : là
j'apprends. Et il peut y avoir des « trucs » à apprendre à faire, telle
la numérisation des pellicules à la efji, et d'autres à ne pas faire
(comme le nettoyage du côté sensible d'une plaque). Et franchement, j'ai
la flemme de devoir inventer l'eau chaude ou le fil à couper le beurre.
Dernier truc : il n'y a pas de questions cons, seules les réponses
peuvent l'être.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Ghsot-Raider2
Le #26537897
Le 10/02/2020 à 19:35, Benoît a écrit :
Tout est dans le titre,
Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.
Maintenant un problème : celles qui étaient dans des albums ne posent
pas de problème, maus celles qui étaient « en vrac » sont toutes
recourbées. Deux solutions : une plaque de verre pour les aplatir
(bonjour le temps pour les prises de vues) OU les aplatir. Pour
l'instant je les ai mises sous une pile de gros bouquins (les albums
d'autrefois pesaient un âne mort) sans, évidemment, humidifier un temps
soit peu le papier et lui redonner de la souplesse. Pour que celle qui
est au-dessus se colle !
C'est quoi le « truc » ? Y en a-t-il un ?


Oui, il y a un "truc", disons une méthode.
Tes photos se recourbent parce que la gélatine de la couche supérieure a
perdu presque toute son eau, alors que le carton ne se rétracte pas dans
les mêmes conditions.
Il faut donc ré-humidifier la gélatine qui se ré-étendra alors.
Pour ce faire :
- tremper tes photos dans de l'eau froide pendant quelques minutes,
mieux vaut le faire en plusieurs fois en observant les résultats
- quand elles sont devenues parfaitement souples, les égoutter et
supprimer l'eau excédentaire avec une spatule plate non agressive, un
double-décimètre par exemple, ou avec une peau de chamois
- les mettre sous faible pressage (un ou deux livres) entre deux
épaisseurs de linge non pelucheux (drap)
- attendre plusieurs heures qu'elles soient redevenues sèches et plates
- d'expérience, il peut subsister une légère courbure, inhérente au fait
que la gélatine et le carton n'ont pas les mêmes caractéristiques ;
cette courbure existe souvent quand les feuilles sont neuves.
Précautions :
- faire des essais sur une photo ou deux, la couche de gélatine peut
parfois se décoller si le temps d'immersion est trop long. SI c'est le
cas, on peut la remettre en place avec d'infinies précautions
- les sels d'argent peuvent aussi se décoller si l'immersion est trop
longue, dans ce cas, la photo est fichue.
benoit
Le #26537903
Ghsot-Raider2
Le 10/02/2020 à 19:35, Benoît a écrit :
Tout est dans le titre,
Comme vous le savez, je suis en train de numériser les photos de
famille. Si je peux scanner certaines car elles n'ont pas « beigie »,
pour celles qui sont abîmées par le temps, pas question de scanner et
envoyer plein de photons, je préfère les shooter moi-même.
Maintenant un problème : celles qui étaient dans des albums ne posent
pas de problème, maus celles qui étaient « en vrac » sont toutes
recourbées. Deux solutions : une plaque de verre pour les aplatir
(bonjour le temps pour les prises de vues) OU les aplatir. Pour
l'instant je les ai mises sous une pile de gros bouquins (les albums
d'autrefois pesaient un âne mort) sans, évidemment, humidifier un temps
soit peu le papier et lui redonner de la souplesse. Pour que celle qui
est au-dessus se colle !
C'est quoi le « truc » ? Y en a-t-il un ?

Oui, il y a un "truc", disons une méthode.
Tes photos se recourbent parce que la gélatine de la couche supérieure a
perdu presque toute son eau, alors que le carton ne se rétracte pas dans
les mêmes conditions.
Il faut donc ré-humidifier la gélatine qui se ré-étendra alors.
Pour ce faire :
- tremper tes photos dans de l'eau froide pendant quelques minutes,
mieux vaut le faire en plusieurs fois en observant les résultats

Ok, donc une minute, on retire, si c'est souple on passe à l'étpae
suivant, sinon une minute...
- quand elles sont devenues parfaitement souples, les égoutter et
supprimer l'eau excédentaire avec une spatule plate non agressive, un
double-décimètre par exemple, ou avec une peau de chamois

Spatule sur le dos, non ?
- les mettre sous faible pressage (un ou deux livres) entre deux
épaisseurs de linge non pelucheux (drap)

Ce ne sont pas les draps de lin qui manquent depuis qu'on a vidé la
maison de famille. J'ai aussi quelques torchons en tissu façon peau de
chamois. La gélatine que le tissu et un coup de rouleau sur le dos ?
- attendre plusieurs heures qu'elles soient redevenues sèches et plates
- d'expérience, il peut subsister une légère courbure, inhérente au fait
que la gélatine et le carton n'ont pas les mêmes caractéristiques ;
cette courbure existe souvent quand les feuilles sont neuves.
Précautions :
- faire des essais sur une photo ou deux, la couche de gélatine peut
parfois se décoller si le temps d'immersion est trop long. Si c'est le
cas, on peut la remettre en place avec d'infinies précautions
- les sels d'argent peuvent aussi se décoller si l'immersion est trop
longue, dans ce cas, la photo est fichue.

Ok, alors je vais tester scanner les photos dans les vieux albums et m'y
mettre vraiment de retour en Bretagne.
Ensuite, une fois vraiment sèches, je les archive dans quelque chose qui
les comprime pour que ça ne recommence pas. Pas du papier moderne qui
est trop acide. Des cloisons dans des boîtes en cartons et des bouquins
sans intérêt par-dessus ? Sinon j'ai des tonnes de pochettes plastique
A4 pour classeur. 2-3 répartie dans la pochette et classeur conservé à
plat ?
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoît chez leraillez.com
Publicité
Poster une réponse
Anonyme