Le bouclier web d'avast a bloqué un trojan sur mon Mac.

Le
Philippe Gueguen
Bonjour.

J'ai un iMac sous El Capitan 10.11.6.

Hier je surfais sur le web avec firefox. A un moment j'ai activé le
bouclier web de mon antivirus avast.
Peu de temps après je suis allé sur le site web d'ameli (la sécurité
social) et j'ai eu un message d'avast:

Infection bloquée
Avast Bouclier web à bloqué une menace.
infection: JS:Downloader-LC(Trj)
URL:
https://assure.ameli.fr/PortailAS/biblicnan/js/bibliccanam-standalone.min.js
Fichier:{gzip}
Processus:/Application/firefox.app/Contents/MacOS/firefox

Un peu plus tard je suis retourné sur le site et je n'ai pas eu le même
message.

Sur le site même il y a le message:
Pour des raisons techniques, nous ne sommes actuellement pas en mesure
de vous délivrer un code de connexion. Merci de nous excuser pour la
gêne occasionnée.

J'ai scanné mon système avec avast, pas de problème.

Qu'en pensez vous?

Est ce que ce trojan peut être "compatible" avec macOS?
D'ailleurs peut on attraper un virus en surfant sur le web avec un Mac?

Merci pour votre aide.
Vos réponses Page 2 / 4
Trier par : date / pertinence
derfnam
Le #26405614
Philippe Gueguen
Manfred La Cassagnère a écrit :
Sinon la jugeote se matérialise par quoi selon toi?

J'aurais dû écrire: +comme+ tu as un minimum de jugeotte :)
D'après ce que tu postes ici de temps en temps, tu me parais
suffisemment prudent pour ne pas télécharger ni'mporte quoi de n'importe
où! Je ne pens pas me tromper ;)

Tout à fait!!
Je suis même un peu trop numériquement paranoïaque.
C'est comme tu veux :) Mais je trouve quand-même que ce genre de soft
pèse beaucoup sur le système.

Si tu déactives les boucliers à priori avast ne devrait pas impacter
trop le système.
Sinon pour en revenir à ma détection de virus par avast tu penses que je
n'ai pas trop à m'inquiéter? (je t'avais bien dit que j'étais parano :-) )

Avast est connu pour de nombreux "faux-positifs"...
Enfin dernière question: Est ce que ce trojan (JS:Downloader-LC) peut
être "compatible" avec macOS? (je ne sais pas trop ou chercher cette
info sur le net)

Le soft que je t'ai conseillé ailleurs dans ce fil détecte et éjecte ce
genre de bestiole.
Amicalement
--
Manfred
someone
Le #26405617
Philippe Gueguen
Olivier B. a écrit :
il me semble que le noyaiu unix n'est arrivé qu'en cours de route dans
l'histoire des macs, certains (con)/(in)firmeront.

Le noyau Unix est arrivé après le rachat par Apple du système
d'exploitation NextStep à Steve Jobes en personne en 1996 (ce dernier
en a profité pour revenir chez Apple).

Plus précisément (et simplement), le noyau UNIX est arrivé quand on est
passé de Mac OS à Mac OS X.
--
[SbM]
"If the French were really intelligent, they'd speak English" (W. Sheed)
Philippe Gueguen
Le #26405620
Manfred La Cassagnère a écrit :
Avast est connu pour de nombreux "faux-positifs"...

Ok. Merci encore pour ton aide éclairée!
pehache
Le #26405651
Le 26/07/2016 à 11:12, Philippe Gueguen a écrit :
Certe c'est ce qu'on dit, mais j'ai entendu l'inverse dans certains
médias. Difficile de se faire une opinion.
Sinon cette moindre dangerosité de macOS est du à quoi?
J'ai entendu dire qu'elle était du au fait qu'il y avait moi de virus
sur les macs et aussi à cause de sa structure plus solide (grâce
notamment à son origine Unixiéne)?

Les macounets aiment croire qu'ils ont un OS doté de superpouvoirs et
qui ne craint rien.
En fait c'est plutôt que jusqu'au début des années 2000 (y compris les
premières version de XP), Windows était une véritable passoire. Pas
tellement par conception, mais parce que MS ne prenait pas ce problème
au sérieux et laissait faire tout et n'importe quoi dans l'OS. A partir
du SP2 de XP MS a commencé à resserrer les boulons, et aujourd'hui
Windows n'est pas moins sûr que OS X. La différence qui reste c'est le
nombre de malwares plus importants sur Windows, parce que le parc
installé est beaucoup plus important.
pdorange
Le #26405688
pehache
Certe c'est ce qu'on dit, mais j'ai entendu l'inverse dans certains
médias. Difficile de se faire une opinion.
Sinon cette moindre dangerosité de macOS est du à quoi?
J'ai entendu dire qu'elle était du au fait qu'il y avait moi de virus
sur les macs et aussi à cause de sa structure plus solide (grâce
notamment à son origine Unixiéne)?

Les macounets aiment croire qu'ils ont un OS doté de superpouvoirs et
qui ne craint rien.

"presque" rien.
[...]
En fait c'est plutôt que jusqu'au début des années 2000 (y compris les
premières version de XP), Windows était une véritable passoire. Pas
tellement par conception, mais parce que MS ne prenait pas ce problème
au sérieux et laissait faire tout et n'importe quoi dans l'OS. A partir
du SP2 de XP MS a commencé à resserrer les boulons, et aujourd'hui
Windows n'est pas moins sûr que OS X.

Tu rigoles j'espère...
La différence qui reste c'est le
nombre de malwares plus importants sur Windows, parce que le parc
installé est beaucoup plus important.

Y'a pas de que ça, mais ça joue.
MacOS X est structurellement mieux armé.
Il n'y a ce jour *AUCUN* *virus* compatible MacOS X. Il existe par
contre quelques *trojan* ou *malware*. De d'ailleurs ce sont désormais
surtout les trojan et malware qui sont le problème (y compris sur
Windows), les virus au sens strict ont vus leur existence se réduire
rappel : un virus s'autopropage et autocontamine, ce que ne fait un pas
un trojan (qui ouvre une parte arrière pour d'autres usages de type
malware) ou un malware (qui peut avoir certains effet d'un virus mais
pas l'autopropagation sinon c'est un virus).
Aujourd'hui il existe des milliers (si ce n'est des millions si on
compte les variantes) de malwares pour Windows. Une poignée coté Mac.
Le rapport reste très défavorable envers la plateforme Windows et bien
au delà des parts de marchés.
Ce n'est pas pour ça que l'on est pas suceptible d'en choper un (il en
existe quelqu'un), ça arrive même aux meilleurs ;-) Mais ça reste un
épiphénomène dont on peu facilement réduire les risques sans utiliser de
logiciels de proctection. Ne télécharger que des logiciels connus et
depuis les sites de leur développeur d'origine ou éventuellement les
AppStore sérieusement protégés (c'est le cas de celui d'Apple). Surtout
pas via des sites pirates ou même des sites d'aggrégations comme
download.com ou autre.
Et bien sur ne pas utiliser un compte admin pour l'usage journalier.
En cas de doute, bien vérifier a quoi on a affaire avant de lancer
(MacOS X pévient d'ailleurs depuis déjà longtemps lorsque l'on lance un
exécutable pour la première fois).
Et éventuellement utiliser un logiciel anti-malware, qui vous préviendra
plus que de raison car il détectera (souvent) des trucs qui n'ont aucun
effet sur un Mac.
--
Pierre-Alain Dorange Moof Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
Olivier B.
Le #26405695
On Wed, 27 Jul 2016 12:36:06 +0200,
(Pierre-Alain Dorange) wrote:
Aujourd'hui il existe des milliers (si ce n'est des millions si on
compte les variantes) de malwares pour Windows. Une poignée coté Mac.
Le rapport reste très défavorable envers la plateforme Windows et bien
au delà des parts de marchés.

des millions pour quelle éventail de versions de windows (et à jour ou
pas ?) contre quel éventail de versions de MAC (idem) ?
En cas de doute, bien vérifier a quoi on a affaire avant de lancer
(MacOS X pévient d'ailleurs depuis déjà longtemps lorsque l'on lance un
exécutable pour la première fois).

c'est là que ça se gate, quand tu commence à déléguer ce genre de
choix à un utilisateur qui n'a pas forcément les compétences pour le
faire, pareil quand tu le laisse choisir d'assembler sa machine sur la
base de milliers (voir plus) de combinaisons de type/marques de
matériels possible sur PC, l'utilisateur ne fait pas forcement les bon
choix, mais je trouve qu'on s'ent tire quand même pas mal.
Et éventuellement utiliser un logiciel anti-malware, qui vous préviendra
plus que de raison car il détectera (souvent) des trucs qui n'ont aucun
effet sur un Mac.

ça n'est pas pour moi "plus que raison", ça que ma machine soit à
l'abrit ne fait pas tout, c'est bien aussi de savoir à quoi on a à
faire, signaler ou pouvoir prévenir.
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
pdorange
Le #26405711
Olivier B.
Aujourd'hui il existe des milliers (si ce n'est des millions si on
compte les variantes) de malwares pour Windows. Une poignée coté Mac.
Le rapport reste très défavorable envers la plateforme Windows et bien
au delà des parts de marchés.

des millions pour quelle éventail de versions de windows (et à jour ou
pas ?) contre quel éventail de versions de MAC (idem) ?

Grosso modo, le même éventail et les mêmes conditions. Depuis les années
90, que se soit microsoft ou apple ont dut proposé a peut prêt le même
nombre de version et les utilisateurs respectifs sont pas si différents
au niveau de l'entretien et mise à jour de leur config...
[...]
En cas de doute, bien vérifier a quoi on a affaire avant de lancer
(MacOS X pévient d'ailleurs depuis déjà longtemps lorsque l'on lance un
exécutable pour la première fois).

c'est là que ça se gate, quand tu commence à déléguer ce genre de
choix à un utilisateur qui n'a pas forcément les compétences pour le
faire, pareil quand tu le laisse choisir d'assembler sa machine sur la
base de milliers (voir plus) de combinaisons de type/marques de
matériels possible sur PC, l'utilisateur ne fait pas forcement les bon
choix, mais je trouve qu'on s'ent tire quand même pas mal.

C'est un peu le principe du dilemne de l'humanitaire... Faut il donner
du poisson ou apprendre a pecher ? ... la bonne réponse est entre les 2.
Faut-il protéger un utilisateur a tout pris sans rien lui laisser
comprendre ou faut-il l'éduquer et essayer de lui apprendre a se
protéger. Dans les 2 cas il y a des dé"gats collatéraux (liberté dans le
premier cas, accidents de sécurité dans l'autre)
Et éventuellement utiliser un logiciel anti-malware, qui vous préviendra
plus que de raison car il détectera (souvent) des trucs qui n'ont aucun
effet sur un Mac.

ça n'est pas pour moi "plus que raison",

Protéger un mac d'un potentiel virus qui n'affecte que windows, c'est
relativement peu utile...
ça que ma machine soit à
l'abrit ne fait pas tout, c'est bien aussi de savoir à quoi on a à
faire, signaler ou pouvoir prévenir.

oui bien sur.
--
Pierre-Alain Dorange Moof Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
pehache
Le #26405731
Le 27/07/2016 à 12:36, Pierre-Alain Dorange a écrit :
pehache
Certe c'est ce qu'on dit, mais j'ai entendu l'inverse dans certains
médias. Difficile de se faire une opinion.
Sinon cette moindre dangerosité de macOS est du à quoi?
J'ai entendu dire qu'elle était du au fait qu'il y avait moi de virus
sur les macs et aussi à cause de sa structure plus solide (grâce
notamment à son origine Unixiéne)?

Les macounets aiment croire qu'ils ont un OS doté de superpouvoirs et
qui ne craint rien.

"presque" rien.
[...]
En fait c'est plutôt que jusqu'au début des années 2000 (y compris les
premières version de XP), Windows était une véritable passoire. Pas
tellement par conception, mais parce que MS ne prenait pas ce problème
au sérieux et laissait faire tout et n'importe quoi dans l'OS. A partir
du SP2 de XP MS a commencé à resserrer les boulons, et aujourd'hui
Windows n'est pas moins sûr que OS X.

Tu rigoles j'espère...

Absolument pas, je suis sérieux.
La différence qui reste c'est le
nombre de malwares plus importants sur Windows, parce que le parc
installé est beaucoup plus important.

Y'a pas de que ça, mais ça joue.
MacOS X est structurellement mieux armé.

En quoi, précisément ?
Il n'y a ce jour *AUCUN* *virus* compatible MacOS X. Il existe par
contre quelques *trojan* ou *malware*. De d'ailleurs ce sont désormais
surtout les trojan et malware qui sont le problème (y compris sur
Windows), les virus au sens strict ont vus leur existence se réduire
rappel : un virus s'autopropage et autocontamine, ce que ne fait un pas
un trojan (qui ouvre une parte arrière pour d'autres usages de type
malware) ou un malware (qui peut avoir certains effet d'un virus mais
pas l'autopropagation sinon c'est un virus).

Les virus ne constituent plus aujourd'hui une menace importante sous
Windows. Notamment parce que justement l'autopropagation n'est plus
aussi simple qu'avant : on n'est plus en 1998, MS a introduit dans les
Windows grand-public le système de fichiers avec gestion des
permissions, l'UAC (User Access Control), et les mises à jour régulières
: un virus ne peut pas aujourd'hui infecter Windows sans intervention
explicite de l'utilisateur. Ou alors il faut qu'il exploite une faille
qui a été découverte et pas encore comblée.
Bref, l'angle de tir pour les véritables virus est devenu extrêmement
réduit.
Aujourd'hui il existe des milliers (si ce n'est des millions si on
compte les variantes) de malwares pour Windows. Une poignée coté Mac.
Le rapport reste très défavorable envers la plateforme Windows et bien
au delà des parts de marchés.

Tu sors ces chiffres du chapeau ? Par ailleurs il y a toujours un effet
amplificateur au-delà de la stricte proportion des parts de marché.
Sachant aussi qu'aujourd'hui beaucoup de malwares passent par des
failles dans les extensions des navigateurs, les utilisateurs Mac ou
Windows sont à égalité de ce point de vue.
Ce n'est pas pour ça que l'on est pas suceptible d'en choper un (il en
existe quelqu'un), ça arrive même aux meilleurs ;-) Mais ça reste un
épiphénomène dont on peu facilement réduire les risques sans utiliser de
logiciels de proctection. Ne télécharger que des logiciels connus et
depuis les sites de leur développeur d'origine ou éventuellement les
AppStore sérieusement protégés (c'est le cas de celui d'Apple). Surtout
pas via des sites pirates ou même des sites d'aggrégations comme
download.com ou autre.
Et bien sur ne pas utiliser un compte admin pour l'usage journalier.
En cas de doute, bien vérifier a quoi on a affaire avant de lancer
(MacOS X pévient d'ailleurs depuis déjà longtemps lorsque l'on lance un
exécutable pour la première fois).
Et éventuellement utiliser un logiciel anti-malware, qui vous préviendra
plus que de raison car il détectera (souvent) des trucs qui n'ont aucun
effet sur un Mac.


Et si tu suis ces conseils de prudence sur Windows, tu n'as pas plus de
raison de choper des cochonneries que sur Mac.
Le Moustique
Le #26405745
Le 27/07/2016 20:08, pehache a écrit :
Le 27/07/2016 à 12:36, Pierre-Alain Dorange a écrit :
pehache
Certe c'est ce qu'on dit, mais j'ai entendu l'inverse dans certains
médias. Difficile de se faire une opinion.
Sinon cette moindre dangerosité de macOS est du à quoi?
J'ai entendu dire qu'elle était du au fait qu'il y avait moi de virus
sur les macs et aussi à cause de sa structure plus solide (grâce
notamment à son origine Unixiéne)?

Les macounets aiment croire qu'ils ont un OS doté de superpouvoirs et
qui ne craint rien.

"presque" rien.
[...]
En fait c'est plutôt que jusqu'au début des années 2000 (y compris les
premières version de XP), Windows était une véritable passoire. Pas
tellement par conception, mais parce que MS ne prenait pas ce problème
au sérieux et laissait faire tout et n'importe quoi dans l'OS. A partir
du SP2 de XP MS a commencé à resserrer les boulons, et aujourd'hui
Windows n'est pas moins sûr que OS X.

Tu rigoles j'espère...

Absolument pas, je suis sérieux.

J'opine du bonnet.
MacOS X est structurellement mieux armé.

En quoi, précisément ?

En rien. Le plus gros point faible de Mac OS X, c'est son utilisateur,
qui se croit "immunisé" contre les virus ou autres saletés.
Du coup, il s'estime tout permis...
Il n'y a ce jour *AUCUN* *virus* compatible MacOS X. Il existe par
contre quelques *trojan* ou *malware*. De d'ailleurs ce sont désormais
surtout les trojan et malware qui sont le problème (y compris sur
Windows), les virus au sens strict ont vus leur existence se réduire


Virus, troyen ou malware, le résultat est à peu près identique.
rappel : un virus s'autopropage et autocontamine, ce que ne fait un pas
un trojan (qui ouvre une parte arrière pour d'autres usages de type
malware) ou un malware (qui peut avoir certains effet d'un virus mais
pas l'autopropagation sinon c'est un virus).


Dans la majorité des cas, le seul véritable "virus", c'est
l'utilisateur, que ce soit sous Mac ou Windows. Sous prétexte qu'il veut
accéder au contenu qu'il recherche, en général piraté, illégal ou
"gratuit", il clique sur n'importe quoi lui proposant un accès rapide
(et gratuit).
Evidemment, comme il y a grosso modo 95% d'utilisateurs de Windows pour
5% d'utilisateurs de Mac OS X, il y a à peu près la même proportion de
véroles informatiques!
Aujourd'hui il existe des milliers (si ce n'est des millions si on
compte les variantes) de malwares pour Windows. Une poignée coté Mac.
Le rapport reste très défavorable envers la plateforme Windows et bien
au delà des parts de marchés.


Ca commence à devenir une légende, surtout chez les Macounets. :-)
J'utilise Windows depuis des années (depuis Windows 3.1, en pratique) et
je n'ai plus d'antivirus depuis au moins dix ans.
Je n'ai jamais été infecté (de par mon action : la seule infection a été
causée par un de mes enfants qui a téléchargé une merdouille lui
promettant de voir des filles à poil, gratuitement... ;-D).
Sachant aussi qu'aujourd'hui beaucoup de malwares passent par des
failles dans les extensions des navigateurs, les utilisateurs Mac ou
Windows sont à égalité de ce point de vue.

D'autant plus qu'ils utilisent souvent les mêmes navigateurs...
Et bien sur ne pas utiliser un compte admin pour l'usage journalier.


Sans aller jusqu'à ce point, simplement ne pas se leurrer et ne pas
imaginer qu'il existe quelque chose de "donné" sur internet, ne pas
télécharger via une voie trop généraliste (comment ce fournisseur
pourrait exister s'il ne proposait pas une pub intégrée ou une autre
nuisance?), donc effectivement prendre la peine de rechercher un lien
direct chez l'éditeur du logiciel...
Et si tu suis ces conseils de prudence sur Windows, tu n'as pas plus de
raison de choper des cochonneries que sur Mac.

Exactement. On en revient à la base : le principal virus informatique,
c'est l'interface chaise/clavier. :-)
--
/)
-:oo= Guillaume
)
Je nettoyais mon clavier, et le coup est parti tout seul.
J.P
Le #26405749
In article Le Moustique
Exactement. On en revient à la base : le principal virus informatique,
c'est l'interface chaise/clavier. :-)

Oui, mais cela va être résolu avec macOS Sierra puisqu'avec Siri, on
n'aura plus besoin du clavier ... :-)
Même que Siri devrait pouvoir proférer quelque insulte si on lui demande
d'aller sur Kickass ou Pirate Bay ...
--
Jean-Pierre
Publicité
Poster une réponse
Anonyme