Caf=c3=a9 Lily (sur le logiciel Lilypond)

Le
Olivier Miakinen
[envoi dans trois groupes usenet avec suivi vers fr.comp.musique,
copie cachée à Mathieu Demange]

Bonjour,

Le samedi 18 avril prochain aura lieu le deuxième « café Lily » à Paris.
C'est une rencontre entre utilisateurs du logiciel de gravure musicale
Lilypond, mais ceux qui n'ont jamais utilisé ce logiciel sont aussi les
bienvenus : c'est une excellente occasion de le découvrir, et peut-être
de l'adopter si vous vous rendez compte qu'il vous intéresse.

J'ai mis en copie de cet article usenet l'organisateur de la rencontre,
Mathieu Demange, mais en copie cachée car je ne sais pas s'il a ou non
de bons filtres anti-spam. Son adresse complète est contact chez
mathieudemange.fr (bien sûr, remplacer « chez » par l'arobase).

Le lieu, une salle de la Médiathèque musicale de Paris, étant grâcieusement
prêté à l'organisateur, l'entrée est gratuite (et la sortie aussi ;-) ).

Vous trouverez plus d'infos en suivant le lien framapad suivant. Notez
que cette page devrait être mise à jour au fur et à mesure, par exemple
quand on en saura plus sur le programme prévu. À priori, ça devrait
commencer par une initiation à LilyPond pour ceux qui ne le connaissent
pas du tout.

<https://annuel2.framapad.org/p/9f95-cafe-lily-opus-2>

N'hésitez pas à vous inscrire si vous pensez venir, fût-ce avec un
pseudonyme, afin d'estimer le nombre de participants et la quantité de
café ou de thé à préparer. ;-)

[Attention : suivi positionné vers fr.comp.musique seul]

Cordialement,
--
Olivier Miakinen
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gerald
Le #26539261
Le 28 février 2020 à 11:47, Olivier Miakinen a écrit :
C'est une rencontre entre utilisateurs du logiciel de gravure musicale
Lilypond, mais ceux qui n'ont jamais utilisé ce logiciel sont aussi les
bienvenus : c'est une excellente occasion de le découvrir, et peut-être
de l'adopter si vous vous rendez compte qu'il vous intéresse.

Un bref descriptif ou un lien permettant de comprendre en quoi
consiste ce logiciel aurait été utile à ces derniers, peut-être ?
Proposons la page wikipédia et la page d'accueil du site dédié
https://fr.wikipedia.org/wiki/LilyPond
http://lilypond.org/index.fr.html
J'ai déjà dit ici plusieurs fois ce que je pensais de ce logiciel, en
tant que "professionnel" de la gravure de partitions, métier exercé
pendant une bonne dizaine d'années et dont les réalisations se
trouvent encore dans les bacs de toutes les bonnes librairies
musicales.
LilyPond ne manque pas de qualités largement décrites par ses
afficionados : logiciel libre, puissant et polyvalent, donnant des
résultats de grande qualité... cf. les docs.
LilyPond est *inutilisable* en production pour le professionnel que
je suis ou ai été. Le temps de réalisation d'une page serait
multiplié par 10 et donc les revenus espérés divisés par 10... déjà
que ce n'est plus la joie... Car LilyPond demande une saisie en mode
"texte" là où le professionnel ne peut raisonnablement être
"rentable" qu'en opérant une saisie MIDI pas à pas en mode que
j'appelle "dactylographique", c'est à dire avec une visualisation en
notation musicale avec un clavier piano à main gauche gérant les
hauteurs de notes, et le clavier ordinateur à main droite gérant les
durées (et l'ensemble des caractéristiques de ligatures, ornements
etc.).
D'ailleurs la section "Partitions publiées" de l'onglet Production du
site de LilyPond est d'une maigreur édifiante. Tout autant que la
date du dernier témoignage dans leur "revue de presse", remontant à
avril 2011. Bon.
Mais la principale qualité de ce logiciel reste d'appeler à la
réflexion sur les démarches comparées en la matière : car on est très
loin du classique débat entre défenseurs de la ligne de commande et
adeptes de l'interface graphique wysiwyg ! C'est bien de philosophie
qu'il est question, abordant des aspects comme la qualité (peu
importe le temps qu'on y passe), la nature même de la musique écrite,
à la fois domaine de tradition, outil commun aux musiciens pour se
comprendre (et jouer ensemble), outil incomplet nécessitant une
"interprétation" de ce qui est écrit, media héritier de l'histoire
des "métiers du livre"...
Le tout dans un contexte où le paradigme même de la création musicale
s'est trouvé chamboulé par les séquenceurs audio, la saisie directe
sur ordinateurs etc.
Tous thèmes plutôt en charte sur ce forum désert (hors trolls
épisodiques), et que je lance aux oiseaux comme des miettes sur le
balcon... :-)
--
Gerald
liaM
Le #26539333
On 2/28/2020 11:47 AM, Olivier Miakinen wrote:
[envoi dans trois groupes usenet avec suivi vers fr.comp.musique,
copie cachée à Mathieu Demange]
Bonjour,
Le samedi 18 avril prochain aura lieu le deuxième « café Lily » à Paris.
C'est une rencontre entre utilisateurs du logiciel de gravure musicale
Lilypond, mais ceux qui n'ont jamais utilisé ce logiciel sont aussi les
bienvenus : c'est une excellente occasion de le découvrir, et peut-être
de l'adopter si vous vous rendez compte qu'il vous intéresse.
J'ai mis en copie de cet article usenet l'organisateur de la rencontre,
Mathieu Demange, mais en copie cachée car je ne sais pas s'il a ou non
de bons filtres anti-spam. Son adresse complète est contact chez
mathieudemange.fr (bien sûr, remplacer « chez » par l'arobase).
Le lieu, une salle de la Médiathèque musicale de Paris, étant grâcieusement
prêté à l'organisateur, l'entrée est gratuite (et la sortie aussi ;-) ).
Vous trouverez plus d'infos en suivant le lien framapad suivant. Notez
que cette page devrait être mise à jour au fur et à mesure, par exemple
quand on en saura plus sur le programme prévu. À priori, ça devrait
commencer par une initiation à LilyPond pour ceux qui ne le connaissent
pas du tout.
N'hésitez pas à vous inscrire si vous pensez venir, fût-ce avec un
pseudonyme, afin d'estimer le nombre de participants et la quantité de
café ou de thé à préparer. ;-)
[Attention : suivi positionné vers fr.comp.musique seul]
Cordialement,


Lilypond, open-source?
Aussi versatile que Sibelius, Finale, Score, etc. pour produire le matériel
d'orchestre depuis une partition?
Olivier Miakinen
Le #26539340
Le 29/02/2020 09:48, Gerald m'a répondu :
C'est une rencontre entre utilisateurs du logiciel de gravure musicale
Lilypond, mais ceux qui n'ont jamais utilisé ce logiciel sont aussi les
bienvenus : c'est une excellente occasion de le découvrir, et peut-être
de l'adopter si vous vous rendez compte qu'il vous intéresse.

Un bref descriptif ou un lien permettant de comprendre en quoi
consiste ce logiciel aurait été utile à ces derniers, peut-être ?
Proposons la page wikipédia et la page d'accueil du site dédié
https://fr.wikipedia.org/wiki/LilyPond
http://lilypond.org/index.fr.html

Bonne idée, merci pour ces liens.
[...]
LilyPond est *inutilisable* en production pour le professionnel que
je suis ou ai été. Le temps de réalisation d'une page serait
multiplié par 10 et donc les revenus espérés divisés par 10... déjà
que ce n'est plus la joie... Car LilyPond demande une saisie en mode
"texte" là où le professionnel ne peut raisonnablement être
"rentable" qu'en opérant une saisie MIDI pas à pas en mode que
j'appelle "dactylographique", c'est à dire avec une visualisation en
notation musicale avec un clavier piano à main gauche gérant les
hauteurs de notes, et le clavier ordinateur à main droite gérant les
durées (et l'ensemble des caractéristiques de ligatures, ornements
etc.).

Heureusement, alors que LilyPond fonctionne effectivement en mode texte
seul, on lui associe presque systématiquement le logiciel Frescobaldi,
open source lui aussi, qui simplifie aussi bien la saisie que la gravure.
Moi je n'utilise pas cette méthode de saisie car je ne suis pas instrumentiste
mais voici un témoignage de quelqu'un qui s'en sert :
http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/tuto-Frescobaldi-utilisation-de-l-entree-MIDI-td7587084.html
Est-ce que tu aimerais que quelqu'un démontre cette utilisation lors du
Café Lily du 18 avril ?
D'ailleurs la section "Partitions publiées" de l'onglet Production du
site de LilyPond est d'une maigreur édifiante. Tout autant que la
date du dernier témoignage dans leur "revue de presse", remontant à
avril 2011. Bon.

Je ne connaissais même pas cette section. Mais si tu vas sur le site
cpdl.org tu y trouveras un certain nombre de partitions gravées avec
LilyPond.
En voici une que j'ai faite pour ajouter à la langue tchèque de partitions
de Dvořák une transcription en alphabet phonétique international :
https://www.cpdl.org/wiki/index.php/Songs_of_Nature_%28Anton%C3%ADn_Dvo%C5%99%C3%A1k%29
https://www.cpdl.org/wiki/images/2/24/Dvorak_nature_api.pdf
Mais la principale qualité de ce logiciel reste d'appeler à la
réflexion sur les démarches comparées en la matière : car on est très
loin du classique débat entre défenseurs de la ligne de commande et
adeptes de l'interface graphique wysiwyg !

D'autant plus qu'avec Frescobaldi la distinction entre ligne de commande
et interface wysiwyg s'estompe grandement.
C'est bien de philosophie
qu'il est question, abordant des aspects comme la qualité (peu
importe le temps qu'on y passe), la nature même de la musique écrite,
à la fois domaine de tradition, outil commun aux musiciens pour se
comprendre (et jouer ensemble), outil incomplet nécessitant une
"interprétation" de ce qui est écrit, media héritier de l'histoire
des "métiers du livre"...

J'apporte encore une fois un bémol au « peu importe le temps qu'on y
passe » car justement tout est fait pour que la saisie soit aussi
rapide que possible. En dehors de la méthode avec clavier MIDI déjà
évoquée, pour moi qui n'ai pour tout instrument qu'un ordinateur avec
clavier et souris, un éditeur de partition qui permet de tout faire
au clavier d'ordinateur est beaucoup plus efficace que ceux qui
demandent de jongler continuellement entre clavier et souris.
Le tout dans un contexte où le paradigme même de la création musicale
s'est trouvé chamboulé par les séquenceurs audio, la saisie directe
sur ordinateurs etc.
Tous thèmes plutôt en charte sur ce forum désert (hors trolls
épisodiques), et que je lance aux oiseaux comme des miettes sur le
balcon... :-)

[oui]
--
Olivier Miakinen
Olivier Miakinen
Le #26539343
Le 01/03/2020 05:32, liaM a écrit :
Lilypond, open-source?

Oui. Et en développement continuel, avec une branche stable (les numéros pairs)
et une branche de développement (les numéros impairs). On devrait avoir bientôt
la version 2.20 que l'on attend depuis très longtemps.
Aussi versatile que Sibelius, Finale, Score, etc. pour produire le matériel
d'orchestre depuis une partition?

Je ne suis pas sûr de l'adjectif versatile qui, dans mon esprit, signifie
instable ou inconstant.
Si tu veux dire adaptable, alors je pense que la réponse est oui.
D'une part il est très facile à partir des mêmes données décrivant chaque
instrument de générer d'une part un conducteur d'orchestre et d'autre part
des parties séparées tenant compte des instruments transpositeurs. On peut
tout aussi bien générer des tablatures de guitare ou de luth, des partitions
de style grégorien ou de style jazz, et même de la musique contemporaine
avec toutes sortes de contorsions des portées (quoique là ce soit souvent
plus du dessin en PostScript que des notes de musique).
--
Olivier Miakinen
Olivier Miakinen
Le #26539357
Le 01/03/2020 11:10, Olivier Miakinen a écrit :
[...] le professionnel ne peut raisonnablement être
"rentable" qu'en opérant une saisie MIDI pas à pas en mode que
j'appelle "dactylographique" [...]

Moi je n'utilise pas cette méthode de saisie car je ne suis pas instrumentiste
mais voici un témoignage de quelqu'un qui s'en sert :
http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/tuto-Frescobaldi-utilisation-de-l-entree-MIDI-td7587084.html

Voir aussi la première moitié du tutoriel viédo suivant :
https://www.youtube.com/watch?v=xdA1NLcBxLo
--
Olivier Miakinen
Gerald
Le #26539410
Le 1er mars 2020 à 11:10, Olivier Miakinen a écrit :
Heureusement, alors que LilyPond fonctionne effectivement en mode texte
seul, on lui associe presque systématiquement le logiciel Frescobaldi,
open source lui aussi, qui simplifie aussi bien la saisie que la gravure.
Moi je n'utilise pas cette méthode de saisie car je ne suis pas instrumentiste
mais voici un témoignage de quelqu'un qui s'en sert :
http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/tuto-Frescobaldi-utilisation-de-l-entree-MIDI-td7587084.html

J'invite à considérer la suite des commentaires d'autres utilisateurs
(qui lui répondent) et qui modèrent sérieusement ce propos...
Est-ce que tu aimerais que quelqu'un démontre cette utilisation lors du
Café Lily du 18 avril ?

Bof... 1000 km A/R... j'hésite, arf ! En fait (voir plus bas) ce
serait plutôt aux *créateurs* de LilyPond d'envisager de contacter
des professionnels de la gravure de partition, donc de venir ici
(même distance ! :-)) s'ils veulent, ou de trouver un moment de
disponibilité pour mon ex-associé (pas facile) qui vit dans la GVQP.
MAIS, dans le passé, des contacts avec certains avaient abouti à un
constat d'échec : ils ne ciblent absolument pas les professionnels
que nous sommes (qui produisent les partitions vendues en librairies)
mais d'autres (qui n'ont pas à compter leur temps) : musiciens,
compositeurs, arrangeurs...
J'apporte encore une fois un bémol au « peu importe le temps qu'on y
passe »

Ben... quand tu es payé "à la page", peu n'importe pas, hein ! Et sur
la question de rapidité de saisie, je pense que tu n'as pas idée de
ce que peut être une saisie "dactylographique" telle que nous la
pratiquons. Francky est plus véloce que moi, et saisit la musique, en
gros deux fois plus vite qu'elle ne se jouerait en temps réel ! À peu
près le débit d'une bonne dactylo : 300 signes par minute.
Et pour la suite (après la saisie) la situation est simplement
rédhibitoire : une sortie "fichier MIDI" ! Professionnellement on a
besoin d'une sortie EPS et pas n'importe comment ! En groupements par
"couches" ! J'y reviens dans ton autre réponse.
Ce n'est absolument pas grave : il faut simplement accepter qu'on
parle de mondes radicalement différents, et qui ont chacun leur
légitimité. Il faut, par contre, sortir d'un argumentaire trompeur et
malhonnète : OUI LilyPond permet, si on compte pour zéro l'importance
du temps de réalisation, d'obtenir des résultats de qualité
professionnelle, mais NON, LilyPond n'est pas un logiciel utilisable
PAR des professionnels de la gravure de partition. En l'état, les
logiciels commerciaux que sont Finale ou Sibelius sont seuls
recevables. Pour des besoins non commerciaux, les sorties
"partitions" des bons séquenceurs audio-MIDI du commerce peuvent très
bien convenir (Logic Pro, pour ce qui me concerne), et MuseScore
(open-source et multi-plateforme) présente des qualités indiscutables.
C'est mon *témoignage* avant d'être mon avis.
--
Gerald
Gerald
Le #26539411
Le 1er mars 2020 à 14:22, Olivier Miakinen a écrit :
Le 01/03/2020 11:10, Gerald a écrit :



[...] le professionnel ne peut raisonnablement être
"rentable" qu'en opérant une saisie MIDI pas à pas en mode que
j'appelle "dactylographique" [...]

Moi je n'utilise pas cette méthode de saisie car je ne suis pas instrumentiste

Voir aussi la première moitié du tutoriel viédo suivant :
https://www.youtube.com/watch?v=xdA1NLcBxLo

Bizarrement c'est plutôt le début de la deuxième moitié qui me semble
un peu utile, et ce serait la "troisième moitié" (manquante) qui le
serait vraiment ! ;-)
- cette troisième moitié serait une démonstration en temps réel d'une
saisie de notes véritable via Frescobaldi, en plan-séquence d'une ou
2 mn. Mais je doute fort, quelle que soit la méthode, qu'on atteigne
des débits de seulement 100 notes par minute, au vu du temps qu'ils
mettent là pour en saisir une vingtaine !
- la première moitié présente la configuration MIDI qui est à la fois
évidente et inintéressante. Pour un "graveur", les choix proposés
sont inutiles. Pour lui, ce qu'il faudrait (et qui n'est pas montré,
peut-être parce que c'est inexistant) serait une "Toolbox", une
"boîte à outils" du logiciel, c'est-à-dire les tables d'approche, la
gestion des conflits, la gestion des polices non "maison" (et en
particulier de la Sonata d'Adobe, la plus belle !), etc. Tout ce qui
fait la "beauté" (ou la laideur !) d'une partition imprimée.
- au milieu de la vidéo (temps 5:05) on voit brièvement (2 mn) la
description de l'intérët de Frescobaldi par rapport à LilyPond, avec
l'affichage des notations comparées (texte et notes), rien n'est dit
sur la saisie des *durées* de notes : la saisie ne semble pourtant
pas temps réel... bon. Visiblement l'ergonomie n'est pas leur
préoccupation.
- ensuite, on passe à la gestion de l'audio et des instruments
"General MIDI" qui sont à la gravure de partition ce que la
bicyclette est pour le poisson : une inutilité TOTALE ! (il en va
différemment si on considère Lilypond comme un logiciel de
*composition*, mais ce n'est pas annoncé ainsi !). Au passage, on
rappelle que le General MIDI est un scandale et un non-sens en
matière d'instruments numériques, réduisant toute expressivité
originale au PPCM de la plus grande médiocrité ! Passons.
Bien comprendre l'absence totale de méchanceté de ma part dans tout
ça : ces deux logiciels ont des qualités évidentes, si on ne cherche
pas à les faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. Ils représentent
un travail tout à fait louable et respectable de développeurs
généreux, et l'univers du logiciel libre, en général, mérite d'être
soutenu avec force. Mais ce n'est pas lui rendre service que de
laisser planer le doute sur son honnêteté, justement ! Ce qui peut
justifier l'intérêt de ce post.
--
Gerald
Olivier Miakinen
Le #26539460
Le 02/03/2020 12:17, Gerald a écrit :
Voir aussi la première moitié du tutoriel viédo suivant :
https://www.youtube.com/watch?v=xdA1NLcBxLo

Bizarrement c'est plutôt le début de la deuxième moitié qui me semble
un peu utile,

Je n'ai peut-être pas été très précis dans mon partage en moitiés ?
Dans la première partie il est question de saisie de notes à partir
d'un clavier MIDI externe, qui est ce dont on discutait. Alors que
le deuxième partie, je sais que non seulement tu n'en as rien à faire
pour la saisie de partitions, mais surtout je connais ton opinion sur
la façon dont MIDI a été perverti avec « General MIDI ». Je ne voulais
pas te mettre en colère à ce propos.
[...] je doute fort, quelle que soit la méthode, qu'on atteigne
des débits de seulement 100 notes par minute, au vu du temps qu'ils
mettent là pour en saisir une vingtaine !

Il est *très* possible que tu aies raison sur le fond, et que Frescobaldi
ne permette pas une saisie aussi rapide que ce que tu fais avec d'autres
logiciels. Comme je ne l'ai jamais expérimenté moi-même, d'ailleurs je
n'ai ni clavier MIDI ni aucun des autres logiciels, je ne me permettrais
pas d'émettre le moindre avis sur la question.
Mais avoue que ta critique « au vu du temps qu'ils mettent dans ce
tutoriel » est un biais d'homme de paille. Ce n'est pas parce qu'ils
mettent plusieurs minutes pour expliquer les choses, qu'il est
impossible de saisir des accords au rythme de un ou deux par seconde.
On ne peut simplement pas le savoir en ne regardant que cette vidéo.
- la première moitié présente la configuration MIDI qui est à la fois
évidente et inintéressante. Pour un "graveur", les choix proposés
sont inutiles. Pour lui, ce qu'il faudrait (et qui n'est pas montré,
peut-être parce que c'est inexistant) serait une "Toolbox", une
"boîte à outils" du logiciel, c'est-à-dire les tables d'approche, la
gestion des conflits, la gestion des polices non "maison" (et en
particulier de la Sonata d'Adobe, la plus belle !), etc. Tout ce qui
fait la "beauté" (ou la laideur !) d'une partition imprimée.

Les approches et la gestion des conflits sont, bien sûr, tout à
fait du ressort de LilyPond. Mais il est tout aussi évident qu'on ne
va pas en parler dans un tutoriel dont le sujet est les entrées et
sorties MIDI. Idem pour le fait que LilyPond peut utiliser n'importe
quelle police (de texte ou de musique).
- au milieu de la vidéo (temps 5:05) on voit brièvement (2 mn) la
description de l'intérët de Frescobaldi par rapport à LilyPond, avec
l'affichage des notations comparées (texte et notes), rien n'est dit
sur la saisie des *durées* de notes : la saisie ne semble pourtant
pas temps réel... bon. Visiblement l'ergonomie n'est pas leur
préoccupation.

Comment fais-tu avec tes autres logiciels en saisie rapide ?
Dans le fichier texte, les durées sont notées avec des chiffres et
des points (4 = noire, 8. = croche pointée, 2.. = blanche doublement
pointée), et si on a une série de triples croches on ne note la
durée qu'une seule fois.
Avec la saisie par clavier MIDI dans Frescobaldi, je ne sais pas
s'il y a possibilité de cliquer sur des figures de notes à la souris
de la main gauche pendant qu'on joue les notes au clavier de la main
droite. Peut-être que oui, peut-être que non. Mais ce n'est pas
parce que ce n'est pas montré dans la vidéo que c'est impossible.
[paragraphe sur le scandale qu'est le "General MIDI"]
Passons.

Oui, passons.
Bien comprendre l'absence totale de méchanceté de ma part dans tout
ça :

Ben... il y a un léger doute quand même. Je comprends que tu sois
énervé par le fait qu'il y ait une partie utilisée à générer des
fichiers MIDI en "General MIDI", mais j'ai quand même le sentiment
que tu juges un logiciel, et lui refuses certaines fonctionnalités,
sans vraiment savoir s'il les a ou pas.
De mon point de vue de néophyte, je me dis que tu as peut-être raison
(et qu'il ne les a pas) mais que tu as peut-être tort (qu'il les a
en fait sans que tu le saches). Du coup je ne peux pas te contredire
sur les faits, mais je me sens quand même en droit de critiquer ta
hargne que je trouve excessive, et probablement sans preuve solide.
[...]

--
Olivier Miakinen
Olivier Miakinen
Le #26539470
Le 02/03/2020 12:17, Gerald a écrit :
Le 1er mars 2020 à 11:10, Olivier Miakinen a écrit :
Heureusement, alors que LilyPond fonctionne effectivement en mode texte
seul, on lui associe presque systématiquement le logiciel Frescobaldi,
open source lui aussi, qui simplifie aussi bien la saisie que la gravure.
Moi je n'utilise pas cette méthode de saisie car je ne suis pas instrumentiste
mais voici un témoignage de quelqu'un qui s'en sert :
http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/tuto-Frescobaldi-utilisation-de-l-entree-MIDI-td7587084.html

J'invite à considérer la suite des commentaires d'autres utilisateurs
(qui lui répondent) et qui modèrent sérieusement ce propos...

En effet.
Cela dit, j'aimerais bien voir comment tu fais avec d'autres logiciels
pour saisir de la musique un peu complexe, avec des accords de notes
de durée différente, de nombreuses nuances, les liaisons de durée et
d'expression, les triolets ou quintolets, etc.
Est-ce que tu aimerais que quelqu'un démontre cette utilisation lors du
Café Lily du 18 avril ?

Bof... 1000 km A/R... j'hésite, arf !

Usenet-fr étant francophone mais mondial, je ne pouvais pas savoir avant
que tu le dises si tu étais à portée de métro ou bien à 14 heures d'avion.
En fait (voir plus bas) ce
serait plutôt aux *créateurs* de LilyPond d'envisager de contacter
des professionnels de la gravure de partition, donc de venir ici
(même distance ! :-)) s'ils veulent, ou de trouver un moment de
disponibilité pour mon ex-associé (pas facile) qui vit dans la GVQP.
MAIS, dans le passé, des contacts avec certains avaient abouti à un
constat d'échec : ils ne ciblent absolument pas les professionnels
que nous sommes (qui produisent les partitions vendues en librairies)
mais d'autres (qui n'ont pas à compter leur temps) : musiciens,
compositeurs, arrangeurs...

Je peux me tromper, mais je crois qu'aucun des développeurs de LilyPond
n'est payé pour ce qu'il fait. Cela explique certainement qu'ils ne
souhaitent pas dépenser d'argent pour « évangéliser ».
J'apporte encore une fois un bémol au « peu importe le temps qu'on y
passe »

Ben... quand tu es payé "à la page", peu n'importe pas, hein ! Et sur
la question de rapidité de saisie, je pense que tu n'as pas idée de
ce que peut être une saisie "dactylographique" telle que nous la
pratiquons. Francky est plus véloce que moi, et saisit la musique, en
gros deux fois plus vite qu'elle ne se jouerait en temps réel ! À peu
près le débit d'une bonne dactylo : 300 signes par minute.

Tu as raison, je n'en ai vraiment aucune idée, mais ça m'intéresse
énormément. Est-ce qu'il existe des vidéos montrant des professionnels
de la gravure au travail ?
Et pour la suite (après la saisie) la situation est simplement
rédhibitoire : une sortie "fichier MIDI" !

Passons. (© Gerald)
Professionnellement on a
besoin d'une sortie EPS et pas n'importe comment ! En groupements par
"couches" ! J'y reviens dans ton autre réponse.

Je n'y connais rien. Est-ce que cela a quelque chose à voir avec le
fait de générer des fichiers .tex, .texi et .count ? Quoi qu'il en soit,
il est certain que le format de sortie EPS est prévu, mais je ne sais
pas s'il est « en groupements par couches ».
Ce n'est absolument pas grave : il faut simplement accepter qu'on
parle de mondes radicalement différents, et qui ont chacun leur
légitimité. Il faut, par contre, sortir d'un argumentaire trompeur et
malhonnète : OUI LilyPond permet, si on compte pour zéro l'importance
du temps de réalisation, d'obtenir des résultats de qualité
professionnelle,

Ok.
mais NON, LilyPond n'est pas un logiciel utilisable
PAR des professionnels de la gravure de partition. En l'état, les
logiciels commerciaux que sont Finale ou Sibelius sont seuls
recevables.

Ça m'intéresserait vraiment de voir comment ils sont utilisés.
[...]

--
Olivier Miakinen
philippe L
Le #26539534
Le samedi 29 février 2020 09:48:54 UTC+1, Gerald a écrit :
Le 28 février 2020 à 11:47, Olivier Miakinen a écrit :
C'est une rencontre entre utilisateurs du logiciel de gravure musicale
Lilypond, mais ceux qui n'ont jamais utilisé ce logiciel sont auss i les
bienvenus : c'est une excellente occasion de le découvrir, et peut -être
de l'adopter si vous vous rendez compte qu'il vous intéresse.

Un bref descriptif ou un lien permettant de comprendre en quoi
consiste ce logiciel aurait été utile à ces derniers, peut -être ?
Proposons la page wikipédia et la page d'accueil du site dédi é
https://fr.wikipedia.org/wiki/LilyPond
http://lilypond.org/index.fr.html
J'ai déjà dit ici plusieurs fois ce que je pensais de ce logici el, en
tant que "professionnel" de la gravure de partitions, métier exerc é
pendant une bonne dizaine d'années et dont les réalisations se
trouvent encore dans les bacs de toutes les bonnes librairies
musicales.
LilyPond ne manque pas de qualités largement décrites par ses
afficionados : logiciel libre, puissant et polyvalent, donnant des
résultats de grande qualité... cf. les docs.
LilyPond est *inutilisable* en production pour le professionnel que
je suis ou ai été. Le temps de réalisation d'une page sera it
multiplié par 10 et donc les revenus espérés divisés par 10... déjà
que ce n'est plus la joie... Car LilyPond demande une saisie en mode
"texte" là où le professionnel ne peut raisonnablement êtr e
"rentable" qu'en opérant une saisie MIDI pas à pas en mode que
j'appelle "dactylographique", c'est à dire avec une visualisation en
notation musicale avec un clavier piano à main gauche gérant le s
hauteurs de notes, et le clavier ordinateur à main droite géran t les
durées (et l'ensemble des caractéristiques de ligatures, orneme nts
etc.).
D'ailleurs la section "Partitions publiées" de l'onglet Production d u
site de LilyPond est d'une maigreur édifiante. Tout autant que la
date du dernier témoignage dans leur "revue de presse", remontant à
avril 2011. Bon.
Mais la principale qualité de ce logiciel reste d'appeler à la
réflexion sur les démarches comparées en la matière : car on est très
loin du classique débat entre défenseurs de la ligne de command e et
adeptes de l'interface graphique wysiwyg ! C'est bien de philosophie
qu'il est question, abordant des aspects comme la qualité (peu
importe le temps qu'on y passe), la nature même de la musique é crite,
à la fois domaine de tradition, outil commun aux musiciens pour se
comprendre (et jouer ensemble), outil incomplet nécessitant une
"interprétation" de ce qui est écrit, media héritier de l' histoire
des "métiers du livre"...
Le tout dans un contexte où le paradigme même de la créati on musicale
s'est trouvé chamboulé par les séquenceurs audio, la saisi e directe
sur ordinateurs etc.
Tous thèmes plutôt en charte sur ce forum désert (hors tro lls
épisodiques), et que je lance aux oiseaux comme des miettes sur le
balcon... :-)
--
Gerald

On peut commencer par celle là :
Look inside
Look inside your tiny mind
Now look a bit harder
'Cause we're so uninspired
So sick and tired of all the hatred you harbor
So you say
It's not okay to be gay
Well, I think you're just evil
You're just some racist who can't tie my laces
Your point of view is medieval
Fuck you (fuck you)
Fuck you very, very much
'Cause we hate what you do
And we hate your whole crew
So, please don't stay in touch
Fuck you (fuck you)
Fuck you very, very much
'Cause your words don't translate
And it's getting quite late
So, please don't stay in touch
Do you get
Do you get a little kick out of being small-minded?
You want to be like your father
It's approval you're after
Well, that's not how you find it
Do you
Do you really enjoy living a life that's so hateful?
'Cause there's…
Merci
J'ai pas trouvé la partition justement où la ptit sotterie à lieux ...
Le phénoméne de Doep est pour quelque chose ?
--
ptilou
Publicité
Poster une réponse
Anonyme