Droit à l'image

Le
benoit
Bonjour,


Une discussion dans fr.rec.photo a évoqué le problème du droit à l'image
en France et les problèmes pour un photographe et la publication de son
travail.

D'une façon générale, si j'ai bien compris les articles et jugements que
j'ai lu sur ce sujet, on a le droit de prendre et publier des photos
avec des personnes (du monde) à condition qu'elles n'en soient pas
individuellement le sujet, que tout soit « normal ».

Exemple : des gens faisant leurs courses dans un marché sur les trotoirs
parisiens c'est ok, sauf si on remarque qu'il y a un marchand de poisson
en train de se battre avec un client à coup de queues de lottes. Là le
commerçant peut attaquer en justice. S'il sourit en rendant la monnaie
pas de problème sauf si on met un titre « Arnaque sur les marchés
parisiens ».

Voici une photo respectant cela :
<http://www.leraillez.com/photo/paris/by_light/luxembourg/slides/2062-2069.html>

D'ailleurs, y-en-a-t'il une seule d'illégale dans la série ?
<http://www.leraillez.com/photo/paris/by_light/luxembourg/index.html>

À ce propos, comme je fais actuellement une série de portraits de gens
rencontrés dans la rue i) ils signent les photos et ii) ils rient ou
sourient. Je leur montre les photos sur l'écran de l'appareil pour
qu'ils soient rassurés par l'image qu'ils donnent d'eux-mêmes.
<http://www.leraillez.com/photo/paris/tout_le_Monde/index.html>


J'ai juste ?

--
On s'occupe de l'étiquette
Qu'une fois les vendanges faites.
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Cl.Massé
Le #26437843
"Benoit" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1n8wab9.1wohhkv1o37rtxN%
J'ai juste ?

Il y en aura toujours un qui te dira que c'est pas de l'art et tu n'as droit
à rien, mais que des colonnes qui encombrent une place s'en est et on peut
pas les retirer. (J'ai pas parlé d'un plug anal aux couleurs crues, alors
pas de procès d'intention svp.)
-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Tigerfr
Le #26437835
D'ailleurs, y-en-a-t'il une seule d'illégale dans la série ?

En même temps la plupart des sujets sont de dos..
Santa Claup
Le #26437865
Tigerfr a écrit :
D'ailleurs, y-en-a-t'il une seule d'illégale dans la série ?

En même temps la plupart des sujets sont de dos..

En même temps, la plupart des femmes se reconnaissent plus faciolement
de dos que de face. À moins qu'elles ne soient assises, bien entendu.
benoit
Le #26437870
Tigerfr
D'ailleurs, y-en-a-t'il une seule d'illégale dans la série ?

En même temps la plupart des sujets sont de dos..

Justement, la plupart, mais aucun n'est un sujet présenté de façon
« dégradante ». Les honneurs sont saufs.
--
On s'occupe de l'étiquette
Qu'une fois les vendanges faites.
François
Le #26437905
Le 09/07/2017 à 12:48, Benoit a écrit :
D'une façon générale, si j'ai bien compris les articles et jugements que
j'ai lu sur ce sujet, on a le droit de prendre et publier des photos
avec des personnes (du monde) à condition qu'elles n'en soient pas
individuellement le sujet, que tout soit « normal ».

Et uniquement si ces personnes se trouvent sur la voie publique. Si
c'est un lieu privé, il faut leur autorisation.
--
Fañch
Birdy
Le #26437906
Benoit a exposé le 09/07/2017 :
Bonjour,
Une discussion dans fr.rec.photo a évoqué le problème du droit à l'image
en France et les problèmes pour un photographe et la publication de son
travail.
D'une façon générale, si j'ai bien compris les articles et jugements que
j'ai lu sur ce sujet, on a le droit de prendre et publier des photos
avec des personnes (du monde) à condition qu'elles n'en soient pas
individuellement le sujet, que tout soit « normal ».
Exemple : des gens faisant leurs courses dans un marché sur les trotoirs
parisiens c'est ok, sauf si on remarque qu'il y a un marchand de poisson
en train de se battre avec un client à coup de queues de lottes. Là le
commerçant peut attaquer en justice. S'il sourit en rendant la monnaie
pas de problème sauf si on met un titre « Arnaque sur les marchés
parisiens ».
Voici une photo respectant cela :
D'ailleurs, y-en-a-t'il une seule d'illégale dans la série ?
À ce propos, comme je fais actuellement une série de portraits de gens
rencontrés dans la rue i) ils signent les photos et ii) ils rient ou
sourient. Je leur montre les photos sur l'écran de l'appareil pour
qu'ils soient rassurés par l'image qu'ils donnent d'eux-mêmes.
J'ai juste ?

Hélas, faux. le droit de repentir pour le droit à l'image peut vous
traîner devant un tribunal, particulèrement pour des phtos de mineurs.
Seule solution : avoir dans son sac un fiche de cession de droits, pas
très habile en terme relationnel, et encore ...
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Birdy
Le #26437909
Benoit a pensé très fort :
Bonjour,
Une discussion dans fr.rec.photo a évoqué le problème du droit à l'image
en France et les problèmes pour un photographe et la publication de son
travail.
D'une façon générale, si j'ai bien compris les articles et jugements que
j'ai lu sur ce sujet, on a le droit de prendre et publier des photos
avec des personnes (du monde) à condition qu'elles n'en soient pas
individuellement le sujet, que tout soit « normal ».
Exemple : des gens faisant leurs courses dans un marché sur les trotoirs
parisiens c'est ok, sauf si on remarque qu'il y a un marchand de poisson
en train de se battre avec un client à coup de queues de lottes. Là le
commerçant peut attaquer en justice. S'il sourit en rendant la monnaie
pas de problème sauf si on met un titre « Arnaque sur les marchés
parisiens ».
Voici une photo respectant cela :
D'ailleurs, y-en-a-t'il une seule d'illégale dans la série ?
À ce propos, comme je fais actuellement une série de portraits de gens
rencontrés dans la rue i) ils signent les photos et ii) ils rient ou
sourient. Je leur montre les photos sur l'écran de l'appareil pour
qu'ils soient rassurés par l'image qu'ils donnent d'eux-mêmes.
J'ai juste ?

Non, faux. A moins de prendre des précautions comme avoir une fiche de
cession à signer avec soi, risques de poursuites au tribunal pour
atteinte au droit à l'image ou au droit de repentir même en cas
d'accord verbal, surtout si on photographie des mineurs.
D'aucuns, dont moi, doivent avoir eu des problèmes pour ne pas avoir
respecté ces sécurités face à des tordus.
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
jdd
Le #26437910
Le 10/07/2017 à 10:07, Birdy a écrit :
Non, faux. A moins de prendre des précautions comme avoir une fiche de
cession à signer avec soi,


et de mémoire la cession ne peut être que pour une durée limitée et un
usage précis
jdd
--
http://dodin.org
Birdy
Le #26437913
jdd a formulé ce lundi :
Le 10/07/2017 à 10:07, Birdy a écrit :
Non, faux. A moins de prendre des précautions comme avoir une fiche de
cession à signer avec soi,

et de mémoire la cession ne peut être que pour une durée limitée et un usage
précis
jdd

Non, la cession peut se faire pour plusieurs supports à condition que
la fiche les stipule.
---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
benoit
Le #26437912
Birdy
Non, faux. A moins de prendre des précautions comme avoir une fiche de
cession à signer avec soi, risques de poursuites au tribunal pour
atteinte au droit à l'image ou au droit de repentir même en cas
d'accord verbal, surtout si on photographie des mineurs.
D'aucuns, dont moi, doivent avoir eu des problèmes pour ne pas avoir
respecté ces sécurités face à des tordus.

Pourquoi postes-tu deux réponses différentes dans deux groupes
différents ?
Ma réponse est dans fmd.
Concernant les tordus, faut faire avec, surtout pas changer sa façon de
vivre à cause d'eux. Même en attendant un bonhomme vert pour traverser
tu peux te faire renverser et te voir attaquer par celui qui conduit.
Alors...
--
On s'occupe de l'étiquette
Qu'une fois les vendanges faites.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme