Focale de plus 300m comparatif reflex-bridge

Le
Thomas
Je cherche un comparatif de qualité d'image entre les objectifs "bas de
gamme de reflex", genre 70-300mm 4-5.6 sigma et les petits bridges
stabilisés (genre FZ3). Même sujet, focale et conditions équivalentes.

Question corolaire :
Comment réellement comparer un zoom de bridge donné pour 400mm / f.28
stabilisé avec un zoom de reflex 70-300 non stabilisé ouvert à f5.6 ?
Je me doute que le diamètre supérieur de l'un va théoriquement accroitre
la définition, mais qu'en est-il en pratique ?

Cordialement

Thomas
Vos réponses Page 2 / 3
Trier par : date / pertinence
Fred
Le #1706202
Jean-Pierre Roche wrote:

j'ai fait pas mal de
photos de couverture de magazines, à la chambre


Et ils te laissent sortir maintenant? :)

--
Frédéric

François Jouve
Le #1706199
Jean-Pierre Roche wrote:

La diffraction est un phénomène physique lié à la longueur
d'onde de la lumière et à la taille physique de l'ouverture.



Mouah... C'était indispensable de recopier un élément de physique
élémentaire !


Visiblement on fait le malin mais on n'a rien assimilé.


Elle devient sensible typiquement au delà de f11 pour une
focale de 50mm, soit une ouverture de 5mm grosso-modo.
Pour un 300mm, une ouverture de 5mm de diamètre donne une ouverture
relative de 300/5 = f60. Il ya de la marge !



Bien sur bien sur. Alors tu vas nous expliquer pourquoi les performances
des télés haut de gamme *diminuent* très sensiblement à f11 par rapport
à 4 ou 5.6...


Certainement pas à cause de la diffraction, cf. mon explication.
Je te mets au défi de me sortir un test (fait par des gens sérieux)
dans lequel un 300mm est donné moins bon aux petites ouvertures
à cause de la diffraction. Il y a de très nombreuses causes
à la qualité d'un objectif. L'explication est très probablement
que ce genre de longue focale est destiné à être utilisé à
pleine ouverture et que les compromis optiques sont optimisés
en ce sens par les fabricants.


C'est pour cela que les utilisateurs de chambres peuvent
employer des diaphragmes minuscules. Tu connais le club f64 ?



Essaie de parler de ce dont tu as l'expérience : j'ai fait pas mal de
photos de couverture de magazines, à la chambre, il y a maintenant un
certain nombre d'années... Alors le Club f64...


et alors ?
Le coup des couvertures tu nous le resert environ 3 fois par semaine.
En quoi celà te donne-t-il une quelconque compétence en
optique (élémentaire) ?
Ta chambre tu l'utilise toujours à f1.4 ?

--
F.J.


PE Schmid
Le #1706195
François Jouve wrote:

Jean-Pierre Roche wrote:



l'ouverture n'améliore pas la définition




Ben si. Les optiques haute définition sont forcément à grande
ouverture (pour les petits formats) sinon on est limité par la
diffraction.
Dans le cas présent il faut évidemment tenir compte de la taille
différence du format (capteur).



N'importe quoi (d'habitude je suis courtois, mais
je m'adapte à l'interlocuteur).

La diffraction est un phénomène physique lié à la longueur
d'onde de la lumière et à la taille physique de l'ouverture.
Elle devient sensible typiquement au delà de f11 pour une
focale de 50mm, soit une ouverture de 5mm grosso-modo.
Pour un 300mm, une ouverture de 5mm de diamètre donne une ouverture
relative de 300/5 = f60. Il ya de la marge !

C'est pour cela que les utilisateurs de chambres peuvent
employer des diaphragmes minuscules. Tu connais le club f64 ?

--
F.J.


Escuzez-moi, mais vous dites des çonneries.

A f/60 d'ouverture numérique, la résolution est 5 fois moins
bonne qu'à f/11. En effet, comme dit Nikon,
"Resolution for a diffraction-limited optical microscope can be
described as the minimum detectable distance R between two closely
spaced specimen points:
R = lambda/2n(sin(theta))
where R is the separation distance, lambda is the illumination
wavelength, n is the imaging medium refractive index, and theta is
one-half of the objective angular aperture"

ou bien souvent:
"the resolution limit = 1.22 lambda / 2 NA where lambda is the
wavelength and NA is the numerical aperture".

Remarquons que c'est une bonne raison de parler d'ouverture numérique
et non pas du diamètre de la pupille d'entrée.

Si nécessaire on peut consulter l'original:
E. Abbe, Arch. f. Mikroskop. Anat. 9, 413 ~1873!.

Il n'est donc pas inutile de choisir une optique au bénéfice
d'une bonne ouverture numérique plutôt que d'un trou d'épingle.

D'ailleurs si les microscopes à trou d'épingle étaient meilleurs,
on les achèterait.

Phil Schmid



jpw
Le #1706170
"PE Schmid"
François Jouve Escuzez-moi, mais vous dites des çonneries.


c'est étonnant, un fonctionnaire de polytechnique ??

jpw

Jean-Pierre Roche
Le #1706162

Visiblement on fait le malin mais on n'a rien assimilé.


Oui mais moi je ne raconte pas de conneries sorties tout
droit de ma prétention. Et je ne juge pas utile de répondre
par des attaques personnelles sur une discussion technique.

L'explication est très probablement


Ah ça c'est de la science ! Infuse sans doute...

Le coup des couvertures tu nous le resert environ 3 fois par semaine.


..tain ! Polytchnique a déménagé hachement bas dans le sud !!!

En quoi celà te donne-t-il une quelconque compétence en
optique (élémentaire) ?
Ta chambre tu l'utilise toujours à f1.4 ?


Bac à sable, tout ça. Aucun argument.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Thomas
Le #1706160
Et concernant ma question : comparer un objo de compact F2.8 à 300mm à
un objo de reflex standard f5.6 à 300mm ?
Jean-Pierre Roche
Le #1706159

Et concernant ma question : comparer un objo de compact F2.8 à 300mm à
un objo de reflex standard f5.6 à 300mm ?


Amha la question est un peu mal posée : un compact est à
analyser globalement (capteur, optique, etc). Une optique de
reflex peut être utilisée avec divers boîtiers et changée...
De plus, les optiques de 300 mm actuelles sont des f4 (dans
le genre encore abordables). Les 5.6 sont des zooms grand
public donc pas terribles...
J'ai tendance à penser qu'un 4/300 sur un bon boîtier reflex
donnera des résultats très supérieurs à celui d'un compact.
Avec une profondeur de champ beaucoup plus limitée ce qui
peut être un avantage ou un inconvénient, suivant les cas.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Thomas
Le #1706154
Jean-Pierre Roche wrote:

Et concernant ma question : comparer un objo de compact F2.8 à 300mm à
un objo de reflex standard f5.6 à 300mm ?



Amha la question est un peu mal posée : un compact est à analyser
globalement (capteur, optique, etc). Une optique de reflex peut être
utilisée avec divers boîtiers et changée...
De plus, les optiques de 300 mm actuelles sont des f4 (dans le genre
encore abordables). Les 5.6 sont des zooms grand public donc pas
terribles...
J'ai tendance à penser qu'un 4/300 sur un bon boîtier reflex donnera des
résultats très supérieurs à celui d'un compact. Avec une profondeur de
champ beaucoup plus limitée ce qui peut être un avantage ou un
inconvénient, suivant les cas.

Ok et merci pour la réponse. Mais comparant un objo à 200-300 et un

compact à 400¤ maxi, je parle effectivement de matériel grand public.


Jean-Pierre Roche
Le #1706152

Ok et merci pour la réponse. Mais comparant un objo à 200-300 et un
compact à 400¤ maxi, je parle effectivement de matériel grand public.


Il est clair que les contraintes avec un reflex sont très
supérieures à celles d'un compact ! Rien que l'encombrement
le poids... Pour de la photo amateur sans contraintes
particulières, le compact me paraît largement préférable.
--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

PE Schmid
Le #1706148
Thomas wrote:
Et concernant ma question : comparer un objo de compact F2.8 à 300mm à
un objo de reflex standard f5.6 à 300mm ?
En supposant que ces 2 objectifs sont optiquement parfaits,

celui du reflex sera le meilleur si la plus grande dimension
du capteur du bridge est plus petite que 36mm*2.8/5.6mm
(ce qui est probable).
Si les objectifs et/ou les capteurs ne sont pas parfaits, voir
les remarques de J.P. Roche!

Phil Schmid

Publicité
Poster une réponse
Anonyme