Sur France 3..

Le
Castagno
Ce soir était l'histoire d'une animatrice radio et de télé connue de tout le
monde qui s'est fait violer à l'âge de 13 ans. Flavie Flament. Tout ce qui
est viol et agression sexuelle est de plus en courant.
Il y en a de plus en plus, mais c'est encore tabout.
J'en ai parler l'autre jour sur ce groupe.
--





L'absence de virus dans ce courrier electronique a ete verifiee par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Vos réponses Page 5 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Castagno
Le #26451599
"nozeb"
Joie, le vendredi 10/11/2017, sur fr.rec.tv.programmes :
nozeb a pensé très fort :
J'ai commencé à jeter mes géraniums, parce qu'ils ont pris un coup de
gelée. Je ne sait pas si c'est au programme de France 2 ?

Je les ai mis dans la buanderie.

Je voulais les mettre dans le garage, mais j'ai déjà assez de bric à brac
comme ça. Et puis l'année d'après, de toutes façons, ils sont jamais
aussi beaux. Idem les dipladenia. Tant pis. Je jette, et je rachète. :-(

Le dipladenia est très fragile l'hiver, je le protège avec du nylon à bulles
le mien.
Double protection, il faut regarder Silence, çà pousse !
C'est sur France 5, c'est intéressant et ils donnent des conseils pour les
terrasses, les jardins..
--

---
L'absence de virus dans ce courrier electronique a ete verifiee par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Joie
Le #26451602
Noski vient de nous annoncer :
Le 10/11/2017 à 18:57, Joie a écrit :
nozeb avait soumis l'idée :
Je sais pas s'ils en parleront sur M6.

Les miens ont au moins 10 ans, promis j'en achète des neufs au printemps

Les miens aussi et je ne renouvelle que ceux qui ont des accidents de vie.
Je les ai rentrés en cave lundi matin et ils n'en ressortiront qu'en mai.
Pourquoi jeter ces pélargoniums et racheter de nouveaux plants ?

A vrai dire, je ne jetterai pas les vieux, ils m'ont fait des belles
fleurs l'an passé mais je leur acheterai des frères ?
--
Il va falloir s'habituer au fait que les carottes sont cuites ...
mais il nous reste ...
http://www.joiedesmots.com/
François Guillet
Le #26452683
Marie-L avait énoncé :
Bonjour, François Guillet! Je réponds à votre message
Il y en a plus qu'avant, c'est pour ça qu'on en parle.

Je suis née en 52. Je n'en ai pas vu moins dans ma jeunesse. A la maison,
quand j'ai raconté qu'on m'avait demandé combien je prenais, j'ai reçu une
baffe, parce que, franchement, on ne parle pas de choses aussi vulgaires.
C'était en 70.

On en parlait moins, mais il n'y a rarement qu'une seule cause à un
effet. "On ne parle pas de choses aussi vulgaires", à l'époque, oui.
Mais tout cela s'est banalisé, ces choses vulgaires sont dans toutes
les séries TV d'aujourd'hui, et petit à petit il passe dans certaines
mentalités que c'est la normalité, même dans les cours de récré. Alors
ceux qui dans le contexte des années 60/70 n'auraient même pas osé, ou
n'y auraient même pas penser, se lance aujourd'hui sans vergogne.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme