[HS] Cloner depuis Debian un disque Win10 Lenovo

Le
Olivier
--0000000000005d726205a67b829c
Content-Type: text/plain; charset="UTF-8"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

Bonjour,

Je souhaite remplacer une disque rotatif de 1 To par un SSD de 512 Go.
Le disque appartient à un PC portable Lenovo sous Windows 10 (ça =
existe,
malheureusement).

J'ai démonté le disque d'origine et l'ai installé dans un do=
uble lecteur
SATA sur port USB.
J'ai aussi installé le disque cible sur ce double lecteur SATA sur por=
t USB.

En lançant l'appli Disque de mon PC sous Debian, j'ai été un=
peu surpris de
voir que le disque rotatif avait un partitionnement via GPT et "assez
complexe" avec 7 partitions:
1 EFI (273 MB) FAT (32 bits)
2 Réservé Microsoft (17 MB) Inconnu
3 Windows (951 GB) NTFS
4 Lenovo (27 GB) NTFS
5 Restauration Windows (1 GB) NTFS
6 Lenovo part (20 GB) NTFS
7 LRS ESP (1 GB) FAT) (32 bits)

Il faut aussi savoir que la partition 3, qui contient les données
personnelles est très peu utilisée (<50 GB).

Je dispose sur ma machine de ntfsclone

Comment dois-je procéder pour cloner ce disque ?

Slts

--0000000000005d726205a67b829c
Content-Type: text/html; charset="UTF-8"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable

<div dir="ltr"><div>Bonjour,</div><div><br></div><div>Je souhaite remplac=
er une disque rotatif de 1 To par un SSD de 512 Go.</div><div>Le disque app=
artient à un PC portable Lenovo sous Windows 10 (ça existe, malhe=
ureusement).</div><div><br></div><div>J&#39;ai démonté le disque =
d&#39;origine et l&#39;ai installé dans un double lecteur SATA sur por=
t USB.</div><div>J&#39;ai aussi installé le disque cible sur ce double=
lecteur SATA sur port USB.</div><div><br></div><div>En lançant l&#39;=
appli Disque de mon PC sous Debian, j&#39;ai été un peu surpris d=
e voir que le disque rotatif avait un partitionnement via GPT et  &quo=
t;assez complexe&quot; avec 7 partitions:</div><div>1  EFI (273 MB) FA=
T (32 bits)<br></div><div>2  Réservé Microsoft (17 MB) Incon=
nu<br></div><div>3  Windows (951 GB) NTFS<br></div><div>4  Lenovo=
(27 GB) NTFS</div><div>5  Restauration Windows (1 GB) NTFS</div><div>=
6  Lenovo part (20 GB) NTFS</div><div>7  LRS ESP (1 GB)  FAT=
) (32 bits)</div><div><br></div><div>Il faut aussi savoir que la partition =
3, qui contient les données personnelles est très peu utilis=
e (&lt;50 GB).</div><div><br></div><div>Je dispose sur ma machine de ntf=
sclone<br></div><div><br></div><div>Comment dois-je procéder pour clon=
er ce disque ?</div><div><br></div>Slts<div><br></div><div><br></div></div>

--0000000000005d726205a67b829c--
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
NoSpam
Le #26547256
Bonjour
Le 25/05/2020 à 18:31, Olivier a écrit :
Bonjour,
Je souhaite remplacer une disque rotatif de 1 To par un SSD de 512 Go.
Le disque appartient à un PC portable Lenovo sous Windows 10 (ça
existe, malheureusement).
J'ai démonté le disque d'origine et l'ai installé dans un double
lecteur SATA sur port USB.
J'ai aussi installé le disque cible sur ce double lecteur SATA sur
port USB.
En lançant l'appli Disque de mon PC sous Debian, j'ai été un peu
surpris de voir que le disque rotatif avait un partitionnement via GPT
et  "assez complexe" avec 7 partitions:
1  EFI (273 MB) FAT (32 bits)
2  Réservé Microsoft (17 MB) Inconnu
3  Windows (951 GB) NTFS
4  Lenovo (27 GB) NTFS
5  Restauration Windows (1 GB) NTFS
6  Lenovo part (20 GB) NTFS
7  LRS ESP (1 GB)  FAT) (32 bits)
Il faut aussi savoir que la partition 3, qui contient les données
personnelles est très peu utilisée (<50 GB).
Je dispose sur ma machine de ntfsclone
Comment dois-je procéder pour cloner ce disque ?

Avant tout, comment te vois tu poser 951GB dans 512 GB ? Tu peux tenter
de diminuer la partition Windows d'origine, je doute fort toutefois que
tu arrives à la réduire jusqu'à 512. Sans compter que dans les 512, il y
a aussi quelques MB déjà utilisés.
--
Daniel
hamster
Le #26547262
Le 25/05/2020 à 18:31, Olivier a écrit :
Comment dois-je procéder pour cloner ce disque ?

Voici ce que je tenterait, mais je suis pas du tout sur que ca soit la
meilleure méthode. En fait je suis meme pas sur que ca marche.
Je ne connait pas ntfsclone, mais j'ai déjà cloné des disques en NTFS
avec la commande dd, ca marche très bien.
Ici, il ne suffit pas de cloner les partitions NTFS, il faut tout
cloner, meme la table des partitions. Il faut aussi que les partitions
clonées aient le meme UUID que les partitions d'origine, en bref quand
tu clones les partitions il faut cloner le contenu ET le contenant, pas
juste le contenu.
En fait la plus grande difficulté c'est la réduction de volume de 1 To a
500 Go et c'est la que je suis pas du tout sur que ma méthode
fonctionne. Pour moi la première étape c'est de réduire de moitié ce qui
est sur le disque rotatif, avant de chercher a écrire sur le SSD. Comme
je suis pas sur que ca marchera toujours après réduction, je commence
par faire une sauvegarde.
- Dans un terminal, devenir root avec :
su -
- Brancher les 2 disques rotatifs de 1 To. Si ils sont automatiquement
montés par le système, les démonter avec la commande umount.
- Sauvegarder le disque rotatif 1 To en l'état, sur un autre disque
rotatif 1 To :
dd bs=4M if=/dev/sdx of=/dev/sdy
Bien sur, il faut remplacer x et y par les bonnes lettres pour désigner
tes disques, par exemple sdb pour le disque a sauvegarder et sdc pour
l'autre. if veut dire "input file", c'est la ou la commande va lire, il
faut que ca designe le disque a sauvegarder. of veut dire "output file",
c'est la ou la commande va écrire, il faut que ca désigne le disque
vierge sur lequel tu va sauvegarder.
Attention a ne pas te tromper dans ces lettres : si tu inverse tu va
copier le disque vide sur le disque a sauvegarder, en écrasant tout ce
qui s'y trouve, donc en gros tu va tout perdre. Fais attention aussi a
ne pas mettre de lettre designant le disque qui sert a faire la copie
(typiquement sda). Il ne faut ni écraser ce disque, ni le sauvegarder.
La commande dd est dangereuse parce qu'il n'y a pas de garde fou, si tu
te trompe ca peut tout casser sans prévenir. Vérifie donc 2 fois ce que
tu a tapé avant de faire "entrée". A bon entendeur salut.
Attention aussi, le disque sur lequel tu va écrire cette sauvegarde sera
totalement écrasé, y compris sa table de partitions et ses partitions,
il faut donc qu'il ne contienne aucune information que tu veux garder.
- Débrancher le disque sur lequel tu a sauvegardé, pour etre sur de pas
y toucher. Il est inutile de le démonter avant de le débrancher vu qu'il
n'était pas monté.
- Avec gparted, réduire la partition 3 de ton disque rotatif pour que le
total des partitions fasse un peu moins que 500 Go. Genre 499 Go, ou 495
Go. Il faut se garder un peu de marge parce qu'il y a quelques trucs
écrits hors des partitions (a commencer par la table des partitions) et
a cause de l'alignement sur secteurs souvent un peu de place vide entre
les partitions.
- Toujours avec gparted, déplacer les partitions qui suivent, pour que
toutes les données soient dans la première moitié du disque et que la
deuxième moitié soit totalement vide (c'est a dire ne contenant aucune
partition, pas meme un bout de partition vide qui dépasse).
A ce stade, il serait malin de tester si c'est toujours fonctionnel, en
remettant le disque rotatif dans son ordi et en bootant. La tu a 2
possibilités :
- Si ca ne marche pas, tu peux restaurer la sauvegarde que tu viens de
faire avec la meme commande dd, simplement en inversant sdx et sdy pour
que ca copie de la sauvegarde vers le disque qui ne marche plus. Ne pas
oublier de démonter éventuellement ce qui s'est monté automatiquement
avant de lancer dd.
- Si ca marche, tu peux tenter une copie sur le SSD, toujours avec la
commande dd comme ci dessus, toujours en faisant bien attention a ce que
tu met dans if et of. Il faut mettre dans if quelque chose qui désigne
le disque rotatif (par exemple /dev/sdb) et dans of quelque chose qui
désigne le ssd (par exemple /dev/sdc). Ne pas oublier de démonter
éventuellement ce qui s'est monté automatiquement avant de lancer dd.
- Mettre le SSD dans l'ordi qui va bien et tester si ca marche. Si ca
marche pas, et bien retour a la case "sauvegarde du disque rotatif
original" pour essayer autre chose.
------------------------------------------
J'ajoute que le montage que tu a fait n'est pas optimal. Copier autant
de données est très long et tu a donc tout interet a ne pas perdre du
temps sur ces copies. En branchant les 2 disques sur USB, les données
vont transiter 2 fois par le bus USB (une fois pour la lecture sur un
disque et une autre fois pour l'écriture sur l'autre disque) et ca va
donc prendre 2 fois plus de temps que nécessaire.
Quand je veux faire une opération du meme genre que ce que tu veux
faire, je laisse le disque dans son ordi, je boote sur un système live
(par exemple SystemRescueCD) et je branche l'autre disque en USB. Ainsi
les données sont lues sur le bus SATA interne a l'ordi et écrites sur le
bus USB, c'est 2 fois plus rapide. En plus ca évite d'avoir a remettre
le disque dans son ordi a chaque fois qu'on veut tester, il suffit de
rebooter.
------------------------------------------
Après un tel bidouillage et si ca marche, je t'encourage a sauvegarder
la table de partitions du SSD :
sgdisk --backup="table-partitions-SSD" /dev/sdx
bien sur, adapter sdx pour que ca désigne le SSD.
Mettre ensuite le fichier "table-partitions-SSD" créé a un endroit sur.
------------------------------------------
Je ne suis pas sur qu'il soit une bonne idée de cloner windows d'un
disque rotatif a un SSD : en général il y a dans l'OS des optimisations
pour le fonctionnement sur disque SSD et si tu clone tu va donc utiliser
sur disque SSD un système qui a été installé sur disque rotatif, donc
sans les optimisations qui vont bien. Il serait sans doute plus malin de
te créer une clef USB de restauration de windows, t'en servir pour
installer windows sur le SSD puis rapatrier tes données perso dans ce
nouveau windows.
Fabien R
Le #26547276
On 25/05/2020 19:28, ajh-valmer wrote:
J'ai eu le même problème en 2019 avec un portable Lenovo neuf,
et M$-windows-10 imposé sur tout le DD.

Je possède un lenovo ideapad (2019) sur lequel était installé win10 (boot EFI) sur toute la partition.
Impossible de tenter la création d'une partition Linux + swap,
en tentant de diminuer les partitions FAT et NTFS existantes.
Tout a foiré.

J'avais simplement lancé l'installer buster.
J'ai diminué la taille de la partition et ça a marché.
J'ai donc tout effacé, acheté une licence W10 (à prix très modeste),
repartionné le DD avec gparted live,
installé windows-10 téléchargé sur clé USB,
puis cloné Linux Buster depuis mon ordinateur de bureau avec rsync,
via un cdrom linux live.
Tout fonctionne très bien.
(Lenovo, pas terrible, suis déçu je déconseille).

Je suppose que tu n'as pas eu de chance...
--
Fabien
ajh-valmer
Le #26549232
On Wednesday 17 June 2020 09:58:07 Olivier wrote:
J'ai cloné les 7 partitions (EFI, Microsoft reserved, Windows, Lenov o, ...)
sur le nouveau disque en prenant soin de respecter les drapeaux (pour la
7ème partition, j'ai les drapeaux Hidden et Msftdata sur le nouveau disque
alors que j'ai simplement Hidden sur l'ancien).
J'ai désactivé le Secure Boot.
Avec l'ancien disque dans le port SATA et le nouveau sur un port USB,
j'arrive à démarrer sur le nouveau (ie en le désignant ave c le menu du
BIOS).
Avec le nouveau disque sur le port SATA, sans aucun disque externe, j'ai le
message d'erreur:
"Your PC/Device needs to be repaired".
Bien sûr, le nouveau disque est physiquement détecté par l e BIOS, donc
correctement connecté.
Que faire, sans ré-installer Win10, si possible ?

Est-ce que je réponds au problème ? Excuses si c'est le cas :
Il n'est pas possible de cloner un système Windows
vers un autre ordinateur ainsi que sur le même
ordinateur en changeant p. ex. son disque dur.
Au boot, on a un message d'erreur irrémédiable.
Il faut complètement réinstaller Windows avec une
nouvelle clé de licence.
C'est d'ailleurs une des (nombreuses) raisons qui m'a
fait migrer à GNU/Linux.
Linux est clonable à souhait, quel bonheur quand on achète
un nouvel ordinateur, que de temps gagné.
steve
Le #26549233
Le 17-06-2020, à 11:32:48 +0200, ajh-valmer a écrit :
Que faire, sans ré-installer Win10, si possible ?

Est-ce que je réponds au problème ? Excuses si c'est le cas :
Il n'est pas possible de cloner un système Windows
vers un autre ordinateur ainsi que sur le même
ordinateur en changeant p. ex. son disque dur.

Ce n'est pas tout à fait correct pour l'avoir fait récemment. Un
changement de disque dur devrait passer mais pas un changement de carte
mère.
Au boot, on a un message d'erreur irrémédiable.
Il faut complètement réinstaller Windows avec une
nouvelle clé de licence.

A nouveau ce n'est pas correct, si ça l'était ce serait du vol pur et
simple. Il est tout à fait possible de réinstaller Windows avec la même
clef sur un nouvel ordinateur mais il faut au préalable délier la
licence avec l'ancien matériel. De nos jours, ça se fait sans trop de
douleur (quoique…) en passant par la page du compte en question.
C'est d'ailleurs une des (nombreuses) raisons qui m'a
fait migrer à GNU/Linux.
Linux est clonable à souhait, quel bonheur quand on achète
un nouvel ordinateur, que de temps gagné.

Je ne peux qu'abonder dans ce sens. Toute l'administration des systèmes
Windows sont un vrai chemin de croix et je ne comprends toujours pas que
ça n'ait pas plus d'importance que ça dans le choix d'un OS. (My take
sur ça, c'est que les gens sont simplement incultes en matière d'OS et
croit que la manière Windows est la seule et donc normale… )
Olivier
Le #26549240
--000000000000bb483a05a84810b4
Content-Type: text/plain; charset="UTF-8"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Le mer. 17 juin 2020 à 11:58, steve
Je ne peux qu'abonder dans ce sens. Toute l'administration des systè mes
Windows sont un vrai chemin de croix et je ne comprends toujours pas que
ça n'ait pas plus d'importance que ça dans le choix d'un OS. (M y take
sur ça, c'est que les gens sont simplement incultes en matière d'OS et
croit que la manière Windows est la seule et donc normale… )


Je trouve moi aussi que l'administration d'un PC sous Windows 10 reste
pénible.
Outre les problèmes de licence déjà cités, les interfac es d'administration
à mon sens, cachent beaucoup d'informations.
Autant sur un écran de téléphone de taille réduite, on peut comprendre
qu'il soit nécessaire de ne pas afficher certains détails, autant sur un
PC, en panne qui plus est ...
J'ajouterai que les travaux de l'éditeur et du constructeur (ici Micro soft
et Lenovo) me semblent pas assez complémentaires.
Pourquoi n'y a-t-il pas de programme pour "upgrader" son disque en une
seule passe alors qu'il semble y en avoir plusieurs, concurrents et
visiblement pas très efficaces, pour sauvegarder/restaurer ?
--000000000000bb483a05a84810b4
Content-Type: text/html; charset="UTF-8"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
<br>
Je ne peux qu&#39;abonder dans ce sens. Toute l&#39;administration des syst èmes<br>
Windows sont un vrai chemin de croix et je ne comprends toujours pas que<br >
ça n&#39;ait pas plus d&#39;importance que ça dans le choix d&#39 ;un OS. (My take<br>
sur ça, c&#39;est que les gens sont simplement incultes en matièr e d&#39;OS et<br>
croit que la manière Windows est la seule et donc normale… )<b r>
--000000000000bb483a05a84810b4--
Haricophile
Le #26549241
Le mercredi 17 juin 2020 à 09:58 +0200, Olivier a écrit :
Avec le nouveau disque sur le port SATA, sans aucun disque externe,
j'ai le message d'erreur:
"Your PC/Device needs to be repaired".

Et tu ne peux pas le réparer avec l'outils de Windows ?
Bien sûr, le nouveau disque est physiquement détecté par le BIOS,
donc correctement connecté.
Que faire, sans ré-installer Win10, si possible ?

Ben... justement... mais avec Win10 ça devrait être moins chiant car il
est capable de réinitialiser, c'est à dire réinstaller par dessus sans
tout perdre sinon des programmes a réinstaller.
Mon expertise de dépannage de windows10 est limitée, mais il me semble
que l'image de windows est téléchargeable en cas de besoin si tu n'a
pas de support d'installation et permet de "réparer" ou "réinstaller
sans perdre les données" depuis un DVD ou une clé mémoire USB. Le point
critique étant le code de licence qui est incontournable.
Pour l'anecdote, dans les années 2000 j'avais un cybercafé touristique.
J'avais 4 Windows XP pour quelques joueurs, et je passais 50 fois plus
de temps à maintenir ces Windows (nettoyage, déverminage, débuguage,
défragmentation...) que je passais à maintenir la douzaine de Linux
(quelque minutes par ci par là pour contrôler et faire les updates,
quasi rien en fait).
Les clients de toutes nationalités pensait que mon Windows était une
version à la sauce cybercafé et étaient absolument ravi de trouver un
truc qui marchait super rapidement sans aucune vermine, parfaitement
sécurisé et clean, sans pub dans le navigateur etc. j'avais beaucoup de
compliment là dessus, et il y avait plusieurs anglais qui venaient chez
moi régulièrement pour leurs affaires financières.
En fait c'était un KDE3 bien réglé avec un fond d'écran de prairie et
aux couleurs de XP. En plus je pouvais leur fournir l'interface dans
leur langue, ce qui n'était pas possible avec XP. La seule chose est
que quelques uns s'acharnaient à vouloir installer mIRC même si je leur
montrais une alternative.
Bref, même sans des bug de Windows comme celui qui traîne depuis
longtemps et qui peut écraser totalement le disque externe USB lors
d'une mise à jour majeure, je me demande toujours comment dans les
entreprises on peut encore avoir encore du Windows, il y a des trucs
que je dois ignorer dans le déploiement/maintenance de Micro$oft, ou
alors les aberrations que je vois très régulièrement dans le SI de
l'entreprise de ma femme (un grand groupe) sont considéré comme
normales...
Tout ce bavardage hors propos pour en arriver à : Tu as vraiment besoin
d'un windows ? Dans machine virtuelle qui résoud définitivement les
problèmes de réinstallation et de changement de machine, ça ne suffit
pas ?
Amicalement
--
Jérôme
Haricophile
Le #26549266
Le mercredi 17 juin 2020 à 18:38 +0200, Olivier a écrit :
2. Avec l'image Win10, j'ai essayé de réparer mais le processus
s'arrête sans explication utile. Pour la beauté du geste, je vais
quand ré-essayer de réparer une fois avant de tout ré-installer.

Tiens, ça me rappelle que j'ai eu récemment un plantage avec une
explication... explication ? ... Une explicationdu genre :
Le processus machin a du s'arrêter parce qu'il dépend du processus truc
qui n'a pas pu démarrer pour la raison suivante :
Opération menée avec succès.
Pourvu qu'ils ne fabriquent jamais de voiture...
steve
Le #26549304
Le 18-06-2020, à 11:05:34 +0200, ajh-valmer a écrit :
steve
A nouveau ce n'est pas correct,

Humm...
si ça l'était ce serait du vol pur et simple. Il est tout à fait possible
de réinstaller Windows avec la même clef sur un nouvel ordinateur
mais il faut au préalable délier la licence avec l'ancien matériel.
De nos jours, ça se fait sans trop de douleur (quoique…) en passant
par la page du compte en question :

Et pour ceux qui ont un Windows sans clé ou acheté sur un autre site que M$ ?

Si tu es intéressé par ce sujet, je te laisse faire tes recherches
toi-même.
Pour ceux qui ont une clé "normale", pardon la galère pour revalider.

D'accord, mais c'est le business model de Microsoft (auquel on n'est
évidemment pas obligé d'adhérer).
Si, c'est du vol, une carte mère, un processeur peuvent tomber en panne,
et il faut alors racheter une licence W-10 ?

Bien sûr que non. Je ne suis pas un zélateur de Microsoft/Windows (et de
loin) mais je ne peux pas non plus laisser passer des fake news pareils
:) Ce que tu dit est tout simplement faux et ce n'est pas la meilleure
stratégie pour défendre le logiciel libre que de raconter n'importe quoi
sur le logiciel privateur. C'est tout à fait puéril et contre-productif.
Y a t-il tous ces blêmes avec GNU/Linux ?

La réponse est dans la question.
Bonne journée.

Merci, de même.
Olivier
Le #26549303
--000000000000b90f3a05a858a5e0
Content-Type: text/plain; charset="UTF-8"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Le jeu. 18 juin 2020 à 11:05, ajh-valmer
Si, c'est du vol, une carte mère, un processeur peuvent tomber en pa nne,
et il faut alors racheter une licence W-10 ?


Il est probablement légal d'obtenir de Microsoft des prix différe nciés en
fonction de la réutilisabilité ou non-réutilisabilité d e la licence, en cas
de remplacement de la carte mère.
Les constructeurs de machines choisissent très probablement des licenc es
non-transférables et moins chères, sans faire d'effort (on compre nds
pourquoi) pour informer les acheteurs de ce type de limite.
Si les machines devaient dissocier le prix de l'OS du prix du matériel , ça
serait une autre histoire ...
--000000000000b90f3a05a858a5e0
Content-Type: text/html; charset="UTF-8"
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
et il faut alors racheter une licence W-10 ? --000000000000b90f3a05a858a5e0--
Poster une réponse
Anonyme