[HS] Pour FiLH, mon nouveau pote ;-)

Le
fplanglois
FiLH" <filh@filh.orgie> a écrit dans le message de news:
1gqh8xn.imipb01sv934mN%filh@filh.orgie
> fplanglois <fplangloisayezlobligeancedenepasspamermerci@yahoo.fr> wrote:
> Je vous propose un autre combat, mort à "technologie" à la place de
> "technique (de pointe)"

>>Il est difficile parfois de pousuivre deux lièvres à la fois. Même si
>>j'ai parfois la tentation de chasser le nominé à la carabine (là encore
>>les dicos ont intégré cet anglicisme superfétatoire et dupliquant le
>>nommé francophone).
>>Par contre je serais curieux de l'histoire de l'introduction de
>>technologie (ayant moi même essuyé les dessus de chaises d'un Institut
>>Universitaire de --).

En fait, il y a deux cas de figure. Le mot français existe déjà, et c'est
une paresse, voir un snobisme (de journaliste) de ne pas l'employer :
1- Jibe pour empanner
2- Nominer Rem. Ce calque de l'anglais, critiqué par les puristes, est d'un
usage courant dans la langue JOURNALISTIQUE. Recomm. off. : sélectionner.(c)
Larousse.
3- Digital pour numérique
4- Technologie pour technique


Et le cas où, effectivement, le mot correspondant au concept est à
inventer, et plutôt que de créer le néologisme sur des bases gréco-latines,
on va le chercher dans la culture dominante.
Je vous conseille ce site qui aide à faire le point pour les termes
informatiques :
http://www.linux-france.org/prj/jargonf/index.html

J'ai eu toutes les peines du monde pour réaliser l'aide en ligne de mon
logiciel Renomme, j'ai fini par employer "renommer", sachant qu'en faisant
cela, je traduisais mal "rename" qui signifie rebaptiser.
J'ai considéré que "Nommer, élire de nouveau" pouvait aussi être l'action de
ce logiciel. Il est vrai cette acception du mot était déjà adoptée par les
informaticiens et les autres.

fp
www.fplanglois.com/renomme
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Bartleby
Le #1707653
On Sun, 16 Jan 2005 15:20:51 +0100, "fplanglois"


J'ai eu toutes les peines du monde pour réaliser l'aide en ligne de mon
logiciel Renomme, j'ai fini par employer "renommer", sachant qu'en faisant
cela, je traduisais mal "rename" qui signifie rebaptiser.


Oui mais "renommer" dans un sens plus ancien signifie :

"Honorer comme digne de renom, célébrer, glorifier".

exemple :
J'avais été chassé, pour basse extraction,
De ces nobles gazons que tout Oxford renomme,
Et qu'on ne peut fouler sans être gentilhomme

(HUGO, Cromwell, 1827, p. 252)

Et çà c'est vendeur, coco !

filh
Le #1707651
fplanglois
FiLH" 1gqh8xn.imipb01sv934mN%
fplanglois Je vous propose un autre combat, mort à "technologie" à la place de
"technique (de pointe)"

Il est difficile parfois de pousuivre deux lièvres à la fois. Même si
j'ai parfois la tentation de chasser le nominé à la carabine (là encore
les dicos ont intégré cet anglicisme superfétatoire et dupliquant le
nommé francophone).
Par contre je serais curieux de l'histoire de l'introduction de
technologie (ayant moi même essuyé les dessus de chaises d'un Institut
Universitaire de --).



En fait, il y a deux cas de figure. Le mot français existe déjà, et c'est
une paresse, voir un snobisme (de journaliste) de ne pas l'employer :
1- Jibe pour empanner
2- Nominer Rem. Ce calque de l'anglais, critiqué par les puristes, est d'un
usage courant dans la langue JOURNALISTIQUE. Recomm. off. : sélectionner.(c)
Larousse.
3- Digital pour numérique
4- Technologie pour technique



Soit dit en passant Le père Rey donne technologique pour étant vieux de
bien deux siècles avec une acception d'une différence assez subtile avec
l'acception de technique de pointe. Il me semble que son emplois dans
institut universitaire de technologie est assez proche de son acception
originale. Mais je peux me tromper.

Soit dit en passant tu t'es un peu défilé sur l'histoire du sens de
technologie et sur les erreurs de son emplois.

FiLH


--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org



fplanglois
Le #1707626
"FiLH" 1gqhpv5.1sucfk15vsxi6N%
fplanglois
FiLH" 1gqh8xn.imipb01sv934mN%
fplanglois wrote:
Je vous propose un autre combat, mort à "technologie" à la place de
"technique (de pointe)"
Soit dit en passant tu t'es un peu défilé sur l'histoire du sens de


technologie et sur les erreurs de son emplois.


Le littré dit :
1° Traité des arts en général. Une technologie complète.

2° Explication des termes propres aux différents arts et métiers. On
n'invente rien, si ce n'est des mots ; on accroît outre mesure le bagage des
technologies, L. REYBAUD, Jér. Paturot, II, 14.

Le Larousse dit :
1. Étude des outils, machines, techniques utilisés dans l'industrie.
2. Ensemble de savoirs et de pratiques, fondé sur des principes
scientifiques, dans un domaine technique.
3. Théorie générale des techniques.

En dehors du sens 2 de Larousse, il apparaît clairement que la technologie
c'est l'étude, les théories, les discours au sujet de la technique. D'où les
universités de technologie.
Mais quand on parle de la technologie de Nikon ou de Minolta on fait un abus
de langage. Pour Canon, c'est différent, le savoir-faire est bien basé sur
des recherches scientifiques sur le CMOS ;-))))

Sérieusement, à chaque fois on confond le contenu et le contenant, à moins
que ça soit une métonymie.

@+
fp



filh
Le #1707622
fplanglois

Le Larousse dit :
1. Étude des outils, machines, techniques utilisés dans l'industrie.
2. Ensemble de savoirs et de pratiques, fondé sur des principes
scientifiques, dans un domaine technique.
3. Théorie générale des techniques.

En dehors du sens 2 de Larousse, il apparaît clairement que la technologie
c'est l'étude, les théories, les discours au sujet de la technique. D'où les
universités de technologie.


Oui mais la différence entre un lycée technique et un institut
technologique .

Mais quand on parle de la technologie de Nikon ou de Minolta on fait un abus
de langage. Pour Canon, c'est différent, le savoir-faire est bien basé sur
des recherches scientifiques sur le CMOS ;-))))


Encore que au sens 2 la techonlogie d'un fabriquant (ensemble de savoirs
et pratiques) a un sens. Voire même le 1. La techonlogie d'un fabriquant
c'est l'ensemble de sa pratique technique, sa mise en oeuvre.

Sérieusement, à chaque fois on confond le contenu et le contenant, à moins
que ça soit une métonymie.


Chais pas, si on utilise un ensemble de techniques, c'est pas une
technologie ?

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org

fplanglois
Le #1707617
"FiLH" 1gqhyf6.4aym719274q7N%
fplanglois

Oui mais la différence entre un lycée technique et un institut
technologique .


Justement. Dans un lycée, on apprend la technique. Dans un institut, on
théorise (du moins c'est ce que signifie, ces différences d'appellation)


Encore que au sens 2 la techonlogie d'un fabriquant (ensemble de savoirs
et pratiques) a un sens. Voire même le 1. La techonlogie d'un fabriquant
c'est l'ensemble de sa pratique technique, sa mise en oeuvre.


Non on est encore dans le domaine du discours sur la technique:
sens 1 : Étude des ...
sens 2 : Ensemble de savoirs et de pratiques, fondé sur des [principes
scientifiques] <- c'est important

On énumère des savoirs liés à un principe scientifique : compression des
gaz -> machine à vapeur, moteur à explosion, réacteur.
Ça n'appartient ni à Renault, Airbus ou EADS. Alors que c'est toujours comme
ça que c'est employé.
La technologie de ... au lieu du savoir fa ire en technique de pointe de ...

La technologie, c'est le domaine de l'étude, du discours sur les techniques.
fp

Noëlle Adam
Le #1707616
FiLH wrote:

Chais pas, si on utilise un ensemble de techniques, c'est pas une
technologie ?


Pas dans tous les cas, j'ai l'impression que technologie il ne peut y
avoir que que s'il y a un ensemble cohérent de techniques, et que si ces
techniques concourent à la réalisation d'objets techniques.
Exemple : le fait de jouer de la batterie demande un ensemble cohérent
de techniques, mais ce n'est pas une technologie. Par contre la
réalisation matérielle d'une batterie demande un ensemble de techniques
aussi, certaines très empiriques, et c'est une technologie.

Noëlle

filh
Le #1707607
fplanglois
"FiLH" 1gqhyf6.4aym719274q7N%
fplanglois

Oui mais la différence entre un lycée technique et un institut
technologique .


Justement. Dans un lycée, on apprend la technique. Dans un institut, on
théorise (du moins c'est ce que signifie, ces différences d'appellation)


Hum. T'as fais un IUT toi ?

-
Non on est encore dans le domaine du discours sur la technique:


Moui..

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


filh
Le #1707608
Noëlle Adam
FiLH wrote:

Chais pas, si on utilise un ensemble de techniques, c'est pas une
technologie ?


Pas dans tous les cas, j'ai l'impression que technologie il ne peut y
avoir que que s'il y a un ensemble cohérent de techniques, et que si ces
techniques concourent à la réalisation d'objets techniques.
Exemple : le fait de jouer de la batterie demande un ensemble cohérent
de techniques, mais ce n'est pas une technologie. Par contre la
réalisation matérielle d'une batterie demande un ensemble de techniques
aussi, certaines très empiriques, et c'est une technologie.



Je verrais un peu les choses comme ça oui.

Mais bon. Le sens des mots c'est quand même un choix arbitraire (dans le
sens où on est confronté à une évolution qu'on peut encourager ou
retarder... mais le sens dans lequel on veut aller est un choix
arbitraire, pour comparer technique/technologie avec numérique/digital
on est quand même dans un glissement doux par rapport à une rupture de
racine, mais cela est il une justification ?)

FiLH

--

Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


nospam
Le #1707543
FiLH
Encore que au sens 2 la techonlogie d'un fabriquant (ensemble de savoirs
et pratiques) a un sens. Voire même le 1. La techonlogie d'un fabriquant
c'est l'ensemble de sa pratique technique, sa mise en oeuvre.


Si le double lapsus est volontaire, bravo, c'est bien trouvé... ;-)

A++
--
Christian

FiLH
Le #1707511
(Christian Fauchier) writes:

FiLH
Encore que au sens 2 la techonlogie d'un fabriquant (ensemble de savoirs
et pratiques) a un sens. Voire même le 1. La techonlogie d'un fabriquant
c'est l'ensemble de sa pratique technique, sa mise en oeuvre.


Si le double lapsus est volontaire, bravo, c'est bien trouvé... ;-)


C'était volontaire !

Si si...

FiLH

P.S. Comment ? Je ne serais pas crédible ?

--
FiLH photography. A taste of freedom in a conventional world.
Web: http://www.filh.org e-mail
FAQ fr.rec.photo : http://frp.parisv.com/
Sitafoto la photo a Bordeaux : http://sitafoto.free.fr/


Publicité
Poster une réponse
Anonyme