[HS] Sont ils tous comme ça??

Le
William
Bonjour

J'ai une question qui me démange.

Depuis quelques temps je me demande si C moi que les attirent ou ils sont
tous pareils.

Comme certainement pas mal d'entre vous je mets mes softs en essais.



Mais plus j'essaye de les faire simples, avec une aide (chm, bulle d'aide),
avec des gros boutons, moins ils comprennent. Je parle bien entendu des
prospects clients.



Le dernier en date, faisait l'essai d'un logiciel pour récupérer toutes les
adresses contenues dans les fichiers d'outlook express.

Bien sur le soft en démo ne permet pas d'exporter tout ce qu'il a en base
mais limite à 5 adresses avec un gros message à chaque fois.



Version de démo. Limitée à 5 adresses à la fois.



Et bien non, il a pas compris et me dit. "C pas pratique???" on fait comment
pour tout exporter en une seule fois???

Ou alors encore

"On fait comment pour imprimer??" On clique sur imprimer??

« on fait comment » alors que s'il avait juste regarder leur écran la
solution était là devant eux





Alors soit je comprends rien (C possible je ne suis pas de formation
développeur) mais y a t-il des choses, ou des liens pour arrêter de ce voir
poser des questions idiotes 10 fois par jour, où y a rien à faire ils sont
tous pareils??



Dites moi. Vous faites comment pour les supporter??



William déprimé
Vos réponses Page 2 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Phil
Le #13290311
Excellent sujet!

Presque 25 années d'applications sur mesure nous a beaucoup appris sur la
réaction des utilisateurs.

Nous avons souvent entendu des concepteurs d'application DOS se plaindre de
leurs clients à ce sujet.
Ce problème a toujours existé. Que l'application soit en MS-DOS ou en
Windows.

Le problème peut être réglé mais cela demande beaucoup de travail.
De notre côté, actuellement nous avons très peu de questions de nos
utilisateurs - malgré le fait que nos applications se retrouvent dans le
monde entier. La raison? Je crois qu'une partie de la réponse se trouve en
observant la majorité des applications Windows. Certaines fenêtres ont
tellement de fonctions et de boutons qu'on s'y perd. Je ne parle pas de nous
les développeurs - d'un coup d'oeil, on s'y retrouve rapidement. Mais la
petite madame qui est toute maladroite en informatique ne voit pas ces
écrans plein de fonctions du même oeil.

Nous avons toujours tenté dans nos application MS-DOS de guider
l'utilisateur - avec l'aide de Menus et sous-Menus - vers des choix le plus
simple possible.
Par exemple, 1. Dossier des Clients... mène au sous-menu;
1. Entrée des nouveaux clients
2. Examen rapide par Noms
3. Examen rapide par Codes
4. Révision des Dossiers

De sorte que si le client choisi 4. Révision des Dossiers, il sait
clairement qu'il peut voir, modifier ou annuler un dossier de client.
S'il choisi 1. Entrée des nouveaux clients, il sait qu'avec cette fonction
il entre des clients (sans être distrait par d'autres fonctions).

Avec Windev, super facile d'ajouter des boutons dans une fenêtre. Il n'est
pas rare de voir le même écran de dossier de clients proposer
Recherche - Premier - Suivant - Précédent - Dernier - Ajouter - Supprimer -
Modifier - Imprimer - Fermer, etc...

De plus, si la fonction "Recherche" est dans la même fenêtre avec un champ
"Produit recherché", nous on sait qu'on doit entrer un numéro de code dans
le champ Produit recherché AVANT de cliquer sur le Bouton Recherche. Mais
est-ce évident pour l'utilisateur? Pas grave, la recherche ne fonctionne
pas - on téléphone au programmeur... ;-(

Dans notre cas, nous sommes toujours parti du principe que si le client
prend la peine de nous contacter pour nous poser des questions, ça ne doit
pas être si évident que cela pour lui - même si la réponse nous parait
évidente. Nous demandons alors soit au client ou à une autre personne qui
n'est pas habituée avec le logiciel d'essayer d'exécuter telle ou telle
fonction - sans la guider, mais en observant sa réaction avec le logiciel.
Si l'utilisateur a difficulté, nous expliquer pourquoi ce n'est pas évident
pour lui ou elle. Et nous modifions le logiciel en conséquence. Cela peut
être très long toutes ces petites retouches pour perfectionner une
application. Mais c'est le prix à payer pour un logiciel de qualité et
facile à utiliser par quiconque.
Un des meilleurs truc pour découvrir les "faiblesses" relatives d'un
logiciel est d'aller passer un après-midi pour observer les utilisateurs -
et de prendre des notes. Nous l'avons fait très souvent. L'observateur
revient souvent avec des pages pleines d'amméliorations à faire.

Le concept Windows étant différent, nous savons déjà que nos applications en
Windev feront face aux défis d'une présentation professionnelle et surtout,
d'être en mesure de conserver une réputation de concepteur de logiciel très
facile à utiliser pour monsieur tout le monde.

Mais je dois avouer que nous avons nous aussi observé que les clients lisent
de moins en moins les instructions. Ce sera un défi de plus.

Je crois qu'on pourrait écrire un bouquin complet sur le sujet.

--
Cordialement,

Réal Philippon
Programmation Ultra Ltée -o- www.ultra.ca
L'informatique sur mesure depuis plus de 24 ans

"William" news:408d10ae$0$19474$
Bonjour

J'ai une question qui me démange.

Depuis quelques temps je me demande si C moi que les attirent ou ils sont
tous pareils.

Comme certainement pas mal d'entre vous je mets mes softs en essais.



Mais plus j'essaye de les faire simples, avec une aide (chm, bulle


d'aide),
avec des gros boutons, moins ils comprennent. Je parle bien entendu des
prospects clients.



Le dernier en date, faisait l'essai d'un logiciel pour récupérer toutes


les
adresses contenues dans les fichiers d'outlook express.

Bien sur le soft en démo ne permet pas d'exporter tout ce qu'il a en base
mais limite à 5 adresses avec un gros message à chaque fois.



Version de démo. Limitée à 5 adresses à la fois.



Et bien non, il a pas compris et me dit. "C pas pratique???" on fait


comment
pour tout exporter en une seule fois???

Ou alors encore

"On fait comment pour imprimer??" On clique sur imprimer??

« on fait comment » alors que s'il avait juste regarder leur écran la
solution était là devant eux





Alors soit je comprends rien (C possible je ne suis pas de formation
développeur) mais y a t-il des choses, ou des liens pour arrêter de ce


voir
poser des questions idiotes 10 fois par jour, où y a rien à faire ils sont
tous pareils??



Dites moi.... Vous faites comment pour les supporter??



William déprimé




Gilles Balp
Le #13290301
BRAVO et encore BRAVO à nos amis Canadiens et leur grande sagesse...

Et oui, ne jamais oublier les fondamentaux :
- le programmeur programme
- l'utilisateur utilise

et qui a besoin que le "truc" réponde à ses attentes.... devinez, si, si,
encore un effort !
je vous le donne en mille ! Pas trouvé ?
Mais l'utilisateur, bien entendu...
Encore une question : qui paye ?
Mais l'utilisateur, bien entendu...

Il y en avait qui s'offusquaient l'autre jour des propos tenus sur la
qualité de tel ou tel outil de programmation et qui lançaient des polémiques
sur l'impact négatif auprès des clients qui auraient l'esprit mal tourné de
venir voir ce qu'on raconte sur ce forum...

Eh bien, ce coup ci ils sont fixés les clients !

C'est marrant, j'avais publié un truc, il n'y a pas si longtemps, sur
l'attente des utilisateurs envers leur service informatique...

Est ce que le Canada embauche encore des mecs de plus de 50 ans ?

Encore BRAVO

Gilles BALP


"Phil" news:2gdjc.38833$
Excellent sujet!

Presque 25 années d'applications sur mesure nous a beaucoup appris sur la
réaction des utilisateurs.

Nous avons souvent entendu des concepteurs d'application DOS se plaindre


de
leurs clients à ce sujet.
Ce problème a toujours existé. Que l'application soit en MS-DOS ou en
Windows.

Le problème peut être réglé mais cela demande beaucoup de travail.
De notre côté, actuellement nous avons très peu de questions de nos
utilisateurs - malgré le fait que nos applications se retrouvent dans le
monde entier. La raison? Je crois qu'une partie de la réponse se trouve en
observant la majorité des applications Windows. Certaines fenêtres ont
tellement de fonctions et de boutons qu'on s'y perd. Je ne parle pas de


nous
les développeurs - d'un coup d'oeil, on s'y retrouve rapidement. Mais la
petite madame qui est toute maladroite en informatique ne voit pas ces
écrans plein de fonctions du même oeil.

Nous avons toujours tenté dans nos application MS-DOS de guider
l'utilisateur - avec l'aide de Menus et sous-Menus - vers des choix le


plus
simple possible.
Par exemple, 1. Dossier des Clients... mène au sous-menu;
1. Entrée des nouveaux clients
2. Examen rapide par Noms
3. Examen rapide par Codes
4. Révision des Dossiers

De sorte que si le client choisi 4. Révision des Dossiers, il sait
clairement qu'il peut voir, modifier ou annuler un dossier de client.
S'il choisi 1. Entrée des nouveaux clients, il sait qu'avec cette fonction
il entre des clients (sans être distrait par d'autres fonctions).

Avec Windev, super facile d'ajouter des boutons dans une fenêtre. Il n'est
pas rare de voir le même écran de dossier de clients proposer
Recherche - Premier - Suivant - Précédent - Dernier - Ajouter -


Supprimer -
Modifier - Imprimer - Fermer, etc...

De plus, si la fonction "Recherche" est dans la même fenêtre avec un champ
"Produit recherché", nous on sait qu'on doit entrer un numéro de code dans
le champ Produit recherché AVANT de cliquer sur le Bouton Recherche. Mais
est-ce évident pour l'utilisateur? Pas grave, la recherche ne fonctionne
pas - on téléphone au programmeur... ;-(

Dans notre cas, nous sommes toujours parti du principe que si le client
prend la peine de nous contacter pour nous poser des questions, ça ne doit
pas être si évident que cela pour lui - même si la réponse nous parait
évidente. Nous demandons alors soit au client ou à une autre personne qui
n'est pas habituée avec le logiciel d'essayer d'exécuter telle ou telle
fonction - sans la guider, mais en observant sa réaction avec le logiciel.
Si l'utilisateur a difficulté, nous expliquer pourquoi ce n'est pas


évident
pour lui ou elle. Et nous modifions le logiciel en conséquence. Cela peut
être très long toutes ces petites retouches pour perfectionner une
application. Mais c'est le prix à payer pour un logiciel de qualité et
facile à utiliser par quiconque.
Un des meilleurs truc pour découvrir les "faiblesses" relatives d'un
logiciel est d'aller passer un après-midi pour observer les utilisateurs -
et de prendre des notes. Nous l'avons fait très souvent. L'observateur
revient souvent avec des pages pleines d'amméliorations à faire.

Le concept Windows étant différent, nous savons déjà que nos applications


en
Windev feront face aux défis d'une présentation professionnelle et


surtout,
d'être en mesure de conserver une réputation de concepteur de logiciel


très
facile à utiliser pour monsieur tout le monde.

Mais je dois avouer que nous avons nous aussi observé que les clients


lisent
de moins en moins les instructions. Ce sera un défi de plus.

Je crois qu'on pourrait écrire un bouquin complet sur le sujet.

--
Cordialement,

Réal Philippon
Programmation Ultra Ltée -o- www.ultra.ca
L'informatique sur mesure depuis plus de 24 ans

"William" news:408d10ae$0$19474$
> Bonjour
>
> J'ai une question qui me démange.
>
> Depuis quelques temps je me demande si C moi que les attirent ou ils


sont
> tous pareils.
>
> Comme certainement pas mal d'entre vous je mets mes softs en essais.
>
>
>
> Mais plus j'essaye de les faire simples, avec une aide (chm, bulle
d'aide),
> avec des gros boutons, moins ils comprennent. Je parle bien entendu des
> prospects clients.
>
>
>
> Le dernier en date, faisait l'essai d'un logiciel pour récupérer toutes
les
> adresses contenues dans les fichiers d'outlook express.
>
> Bien sur le soft en démo ne permet pas d'exporter tout ce qu'il a en


base
> mais limite à 5 adresses avec un gros message à chaque fois.
>
>
>
> Version de démo. Limitée à 5 adresses à la fois.
>
>
>
> Et bien non, il a pas compris et me dit. "C pas pratique???" on fait
comment
> pour tout exporter en une seule fois???
>
> Ou alors encore
>
> "On fait comment pour imprimer??" On clique sur imprimer??
>
> « on fait comment » alors que s'il avait juste regarder leur écran la
> solution était là devant eux
>
>
>
>
>
> Alors soit je comprends rien (C possible je ne suis pas de formation
> développeur) mais y a t-il des choses, ou des liens pour arrêter de ce
voir
> poser des questions idiotes 10 fois par jour, où y a rien à faire ils


sont
> tous pareils??
>
>
>
> Dites moi.... Vous faites comment pour les supporter??
>
>
>
> William déprimé
>
>




mat
Le #13290291
Je suis tout à fait d'accord avec les commentaires de Réal et je procède
d'une façon très similaire. Mais il faut avouer que cela est facilité
lorsque une application s'adresse à des professionnels d'un métier
particulier. D'autre part, travaillant avec d'autres développeurs dans
une domaine différente avec un nombre de clients plus important que chez
moi m'a montré qu'il y a effectivement des types de clients différents,
y compris ceux qui comprennent vite et ne demandent jamais et ceux qui
ne comprennent pour ainsi dire jamais. Mais c'est pertinant ce que Réal
dit: la vaste majorité de clients ne va pas contacter le fournisseur
pour demander une chose vraiment évidente du point de vue de
l'utilisateur. Donc, si la même question est posé à plusieurs reprises,
il faudrait commencer à réfléchir sur l'ergonomie du produit.

Travaillant tant avec d'autres développeurs qu'avec des utilisateurs,
j'ai vite compris que leurs logiques ne sont que rarement identiques. Et
très franchement on ne peut pas dire que les utilisateurs ont toujours tort.
William
Le #13290271
Merci
Je reprends espoirs
William

--
JoindreWilliam at hotmail.com
C'est mon adresse mail et chat :-)

"Phil" news:2gdjc.38833$
Excellent sujet!

Presque 25 années d'applications sur mesure nous a beaucoup appris sur la
réaction des utilisateurs.



Romuald.besset
Le #13290201
Phil wrote:

[cut]

Le concept Windows étant différent, nous savons déjà que nos applications en
Windev feront face aux défis d'une présentation professionnelle et surtout,
d'être en mesure de conserver une réputation de concepteur de logiciel très
facile à utiliser pour monsieur tout le monde.

Mais je dois avouer que nous avons nous aussi observé que les clients lisent
de moins en moins les instructions. Ce sera un défi de plus.




Voila effectivement l'essence même du choix de WinDev !!!

En effet, d'aucun se permet de juger tel ou tel point selon son
apréhension et expérience, mais coté production d'IHM, la capacité à
produire des interfaces homogènes, claires, propres et nettes en si peu
de travail constitue l'atout majeur de cet outil.

A partir de là effectivement le RAD donne une vision des choses pour
guider les utilisateurs vers les bonnes informations.

Architecture classique mais efficace (génie logiciel en application) : RAD

Menu -> Table (liste des enregitrements) -> fiches (détails) avec
actions limitées et adaptées au niveau d'information.

A chacun ensuite d'apporter le plus qui fera le succès de ses projets.

++ R&B
ZryMel
Le #13290161
Hello

vous avez oublié le classeur posé sur la barre espace qui fait bipper le PC
(il va exploser?????)

--
ZryMel

"farplus" news:
MNo avait prétendu :
> Pour ma part, ce matin:
> Une cliente demande mon passage en urgence; elle ne peut plus encoder


des
> dates; "çà bloque !".
> Avant de faire 60 bornes, je me renseigne : Est-ce que le Num Lock est
> activé ? Réponse : c'est quoi le Num lock ?
> Eh bien oui ! C'était ça ... ;-}
>
Le Num Lock desactivé, la disquette qui empêche le démarrage, le câble
de l'écran ou du modem ou du reseau tiré, le setting de l'écran changé
en passant la poussière (les barres de menu et des tâches qui débordent
de l'écran) ce sont des grands classiques :')

--
Ceci est une signature automatique de MesNews.
Site : http://mesnews.no-ip.com



farplus
Le #13290011
mat a émis l'idée suivante :
Je suis tout à fait d'accord avec les commentaires de Réal et je procède
d'une façon très similaire. Mais il faut avouer que cela est facilité lorsque
une application s'adresse à des professionnels d'un métier particulier.



Bonjour,

d'accord .. et pas d'accord avec Real:
Il est vrai qu'avant les interfaces graphiques (dont Mac est le
précurseur) l'écran mode texte était confiné à 25 lignes (parfois 24)
de 80 caractères (difficile d'y faire tout rentrer) et la saisie d'un
écran était simplifié par l'ordre des zones (impossible d'aller saisir
par ex. le code postal ou la ville avant d'avoir rentré le nom ): cela
dit j'ai vu trop de programmes qui justement obligeaient l'utilisateur
à remonter au menu (pas question d'une création si on était en modif,
ni d'une suppression ou une autre action), avec une perte de temps
énorme (c'était très très lent), ceci uniquement par la c..nnerie de
programmeurs qui ont toujours pris les clients pour des demeurés.
(Soit dit en passant, actuellement les programmes à écrans texte -
utilisant souvent des mainframes - sont encore très répandus surtout
dans la distribution équipée en réseau).
Il est vrai aussi qu'il y a des utilisateurs qui sont pris d'une peur
panique à l'approche d'un clavier, et c'est une population de personnes
de tout âge (même les jeunes, quoiqu'en moindre mesure).
Je pense qu'il y un manque de formation de base (les cours
d'introduction à l'informatique que certaines sociétés offrent à leur
personnel sont trop courts et superficiels - et très chers).
Ne croyez pas que c'est uniquement la faute à vos programmes: observez
ce qu'une secrétaire connaît et utilise des fonctions de Word, (faute
de connaissances, curiosité, temps de s'exercer) et vous serez édifiés.

bien à vous tous

--
Ceci est une signature automatique de MesNews.
Site : http://mesnews.no-ip.com
Eric Demeester
Le #13290001
dans (in) fr.comp.developpement.agl.windev, "William" ecrivait (wrote) :

Salut William,

J'ai une question qui me démange.
Dites moi.... Vous faites comment pour les supporter??



Personnellement, je ne les supporte plus depuis longtemps. 20 ans ça
suffit :)

Ayant la chance d'être mon propre patron et voyant la catastrophe
arriver, j'ai il y a 4 ans embauché un informaticien en lui expliquant
que son boulot était entre autre d'assurer le support technique, qu'il
fallait qu'il se débrouille, que moi je ne voulais plus en entendre
parler sinon j'allais finir par tuer un client.

Au début il était patient et tolérant. Les mois passant, j'ai senti que
petit à petit, il en venait à porter la même haine à ses interlocuteurs
ineptes que celle que je leur portais avant son arrivée providentielle.

C'est un métier ingrat, et je pense qu'il ne faut pas le faire trop
longtemps, sauf si on s'en moque complètement et qu'on n'a pas de nerfs.

William déprimé



J'ai un copain docteur en informatique qui donne des cours à la faculté
de Versailles (avant il était à Jussieu).

Après quelques mois de formation, quand il entrait dans l'amphi, il
demandait en hurlant :

« qui est l'ennemi ? »

et ses étudiants répondaient en hurlant eux aussi :

« l'ennemi, c'est L'UTILISATEUR !!! »

C'est une boutade, mais l'usure provoquée auprès de leurs interlocuteurs
par les utilisateurs incompétents appelant le support technique est,
elle, réelle.

Bon courage...

--
Eric
William
Le #13289981
Bonsoir

A défaut d'avoir une réponse ,je trouve vos réponses très drole.
Merci dans tous les cas de figures

William

sus à l'ennemi :-)

--
JoindreWilliam at hotmail.com
C'est mon adresse mail et chat :-)

"Eric Demeester" news:
dans (in) fr.comp.developpement.agl.windev, "William" ecrivait (wrote) :

Salut William,

> J'ai une question qui me démange.
> Dites moi.... Vous faites comment pour les supporter??



Phil
Le #13289971
Bonjour,

Tout est discutable. Question de points de vues résultant des expériences
vécues.

Comme je disais, même à l'époque des écrans textes, un programmeur pouvait
(et peut encore) compliquer inutilement une application à mon avis. C'est
une question de planning, d'expérience, d'imagination et de courage. Parce
que faire de belles et bonnes applications prend beaucoup plus de temps et
de travail. Les clients ne réalisent pas toujours la différence en qualité,
et le logiciel est plus difficile à vendre parce que souvent plus
dispendieux.

Une finition soignée a toujours coûté plus - que ce soit pour une voiture,
une maison ou des vêtements.
Par exemple, une Mercedes ne se vend pas le même prix qu'une Kia. Je ne veux
pas partir une autre discussion sur ce sujet. C'est juste un exemple. Mais
il faut admettre que certains ne verrons jamais la différence entre les
deux - à part le prix. Ils diront "ça me parait pareil: je me déplace où je
veux, j'ai quatre roues et un volant. Je ne vois vraiment pas pourquoi je
paierais plus pour une voiture.".
Mais d'autres voient tout de suite la différence et recherchent ce genre de
véhicule pour la qualité, le confort, la sécurité, le prestige et la
renommée.
Conclusion? Quel que soit le domaine et l'époque, il y a toutes sortes de
programmeurs et toutes sortes de clients.
Et, de plus, chacun a raison. C'est juste une question de point de vue, de
besoin, de croyance et d'argent disponible ;-)

Moi, j'ai une sainte horreur des bugs dans les programmes. Tout comme je
déteste les applications compliquées.
Je fais donc ce qu'il faut pour livrer des programmes solides et simples
d'utilisation. Mais cela ne se fait pas tout seul.
Je connais des compétiteurs qui livrent des applications que je fais planter
à tout coup en 30 secondes. Un de ceux-là vend quand même beaucoup. Mais à
long terme quel sera les résultats?

Quand un client dit à ce concepteur de logiciel que son programme a (encore)
planté, il répond parfois "mais, je t'avais dit de pas toucher à ce
bouton-là...". Ouf!
Ou encore, il répond à son client "mais, qu'est-ce que TU as encore fait à
mon programme?"
En culpabilisant le client, il s'évite les attaques et les clients sont
certains que c'est eux le problème - sauf si un client est plus familier
avec l'informatique. Alors là, il y a des étincelles.
Mais ce qui est le plus intéressant à observer est quand ces memes clients
transfèrent leurs applications à la nôtre. Leurs observations sont très
flateuses et très gratifiantes. "Oh, mais je ne croyais pas que ce pouvait
etre si simple", "c'est vraiment le jour et la nuit", "Comment, on peut
faire ça aussi?", "Avec l'ancien programme, on pouvait pas faire ça" et
ainsi de suite. L'égo aime bien ça ;-)

Tout développeur doit aussi se souvenir de la puissance du marketing.
Un programme de moindre qualité avec un marketing du tonnerre vendra
beaucoup plus qu'un programme de haute qualité pratiquement inconnu.

Des applications construites avec Windev aident beaucoup à générer des
logiciels plus solide. Tellement de choses sont automatiquement gérées par
Windev - même pas besoin d'y penser. Bien sûr, je compare avec les langages
de l'époque où il fallait TOUT penser dans les moindres détails. Le moindre
oublie et ça plantait.

Je pense qu'il y un manque de formation de base (les cours
d'introduction à l'informatique que certaines sociétés offrent à leur
personnel sont trop courts et superficiels - et très chers).



Vrai, mais discutable encore une fois ;-)
Je part du principe que si un logiciel fonctionne de façon évidente,
pourquoi un cours?

Pour ce qui est de la base de fonctionnement d'un ordinateur, je suis bien
d'accord.
J'ai eu des clientes qui me téléphonaient en panique pour me dire que la
disquette n'entrait plus dans l'ordinateur depuis que j'étais allé mettre le
nouveau programme à jour !!??
On questionne. Pour découvrir qu'elle essayait d'insérer la disquette à
l'envers!!?? Elles ne pensaient pas à essayer dans un autre sens...;-(

J'en ai une autre à vous raconter. À l'époque des disquettes souples 5 1/4
et 8 pouces, vous vous souvenez qu'une section était à découvert? Section
qu'il ne fallait absolument pas toucher au prix de perdre les données
presqu'à coup sûr. Hé bien, un jour que j'était super occupé à modifier un
programme chez un client, je demande à une secrétaire dévouée d'aller me
chercher la disquette souple MASTER rangé un peu plus loin qui contenait les
précieuses données de toutes la compagnie. Distraitement, je l'entend ouvrir
un tiroir, sortir l-e-n-t-e-m-e-n-t la précieuse disquette de la boite et se
diriger vers moi en sortant très délicatement la disquette de sa pochette
avec un large sourire - toute fière d'avoir fait attention - en LA TENANT
PAR LA SECTION À DÉCOUVERT.
Elle croyait que cette section était un guide pour se placer les doigts.
Ouf! ;-( pas fort... (je ne me souviens pas si elle était blonde).

Ne croyez pas que c'est uniquement la faute à vos programmes: observez
ce qu'une secrétaire connaît et utilise des fonctions de Word, (faute
de connaissances, curiosité, temps de s'exercer) et vous serez édifiés.



Bien d'accord.
Mais je pense encore qu'un programme bien fait se pilote facilement.

Voici un exemple. Prenons un champ Catégorie dans un dossier de Produit.
Au début de l'informatique, la majorité des programmeurs y plaçait un champ
texte ouvert et libre. Même si l'usager ne devait entrer que trois
catégories précises. Aucune validation. L'usager avait une feuille avec les
catégories à entrer dans ce champ. Et si les rapports imprimés sortaient
erronés parce que quelques entrées contenaient les mauvaises catégories, on
mettait le blâme sur l'usager qui n'avait pas fait attention.

Puis, est venu le fameux F1 Aide. Déjà mieux. Plus besoin de feuille, les
catégories sont à l'écran.
Wow, quelle amélioration. Mais toujours pas de validation et on met encore
le blâme des erreurs sur l'usager.

Ensuite, les validations sont apparues et ensuite les popup où il n'était
plus possible d'entrer autre chose que les bons choix.
Voilà un bel exemple simple de programme convivial. L'usager n'a pas
d'autres choix que de saisir des entrées valides. Fini les erreurs.
A mon avis, toutes les applications devraient être aussi évidentes.

Ho là, que le temps passe! Ce n'est pas sérieux.
J'espère ne pas vous avoir trop ennuyé avec mes élucubrations de vétérant.
On ne dirait pas que j'ai des tonnes de travail à faire. Mais il faut
profiter des avantages d'être à son compte ;-)

On devrait peut-être créer une section "Histoires d'horreurs de concepteurs"
dans le NewsGroup?
Question de se dérider un peu entre nos efforts décuplés à produire des
logiciels de qualité. ;-)

Salutations à tout le monde.

--
Cordialement,

Réal Philippon
Programmation Ultra Ltée -o- www.ultra.ca
L'informatique sur mesure depuis plus de 24 ans

"farplus" news:
mat a émis l'idée suivante :
> Je suis tout à fait d'accord avec les commentaires de Réal et je procède
> d'une façon très similaire. Mais il faut avouer que cela est facilité


lorsque
> une application s'adresse à des professionnels d'un métier particulier.

Bonjour,

d'accord .. et pas d'accord avec Real:
Il est vrai qu'avant les interfaces graphiques (dont Mac est le
précurseur) l'écran mode texte était confiné à 25 lignes (parfois 24)
de 80 caractères (difficile d'y faire tout rentrer) et la saisie d'un
écran était simplifié par l'ordre des zones (impossible d'aller saisir
par ex. le code postal ou la ville avant d'avoir rentré le nom ): cela
dit j'ai vu trop de programmes qui justement obligeaient l'utilisateur
à remonter au menu (pas question d'une création si on était en modif,
ni d'une suppression ou une autre action), avec une perte de temps
énorme (c'était très très lent), ceci uniquement par la c..nnerie de
programmeurs qui ont toujours pris les clients pour des demeurés.
(Soit dit en passant, actuellement les programmes à écrans texte -
utilisant souvent des mainframes - sont encore très répandus surtout
dans la distribution équipée en réseau).
Il est vrai aussi qu'il y a des utilisateurs qui sont pris d'une peur
panique à l'approche d'un clavier, et c'est une population de personnes
de tout âge (même les jeunes, quoiqu'en moindre mesure).
Je pense qu'il y un manque de formation de base (les cours
d'introduction à l'informatique que certaines sociétés offrent à leur
personnel sont trop courts et superficiels - et très chers).
Ne croyez pas que c'est uniquement la faute à vos programmes: observez
ce qu'une secrétaire connaît et utilise des fonctions de Word, (faute
de connaissances, curiosité, temps de s'exercer) et vous serez édifiés.

bien à vous tous

--
Ceci est une signature automatique de MesNews.
Site : http://mesnews.no-ip.com



Publicité
Poster une réponse
Anonyme