Les insulae du Vieux-Poitiers

Le
Jacques DASSIÉ
Pour prolonger la visibilité parfois un peu fantomatique de certaines
images d'archéologie aérienne, voici une images des "insulae"
(quartiers d'habitation d'une ville gallo-romaine) du Vieux-Poitiers, à
Naintré, dans la Vienne.

Construite sous Auguste, la ville des "Vetus Pictavis" s'étendait sur
70 hectares. Depuis la prise de cette photographie en 1976 (sécheresse
exceptionnelle) beaucoup de chercheurs locaux ont tenté sans succés de
la refaire.

Mais ce n'est pas de leur faute. Avec mes méthodes (enregistrement
journalier du niveau de la nappe phréatique) et l'extrapolation des
courbes, j'avais réussi à anticiper l'apparition de cette période
fastueuse de visibilité. On pourra consulter la page "Climat" de mon
site" :

http://archaero.com/archeo08.htm

http://archaero.com/Tampon/Vienne-Naintre-Le_Vieux_Poitiers.jpg

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
benoit
Le #26499264
Jacques DASSIÉ
Pour prolonger la visibilité parfois un peu fantomatique de certaines
images d'archéologie aérienne, voici une images des "insulae"
(quartiers d'habitation d'une ville gallo-romaine) du Vieux-Poitiers, à
Naintré, dans la Vienne.
Construite sous Auguste, la ville des "Vetus Pictavis" s'étendait sur
70 hectares. Depuis la prise de cette photographie en 1976 (sécheresse
exceptionnelle) beaucoup de chercheurs locaux ont tenté sans succés de
la refaire.
Mais ce n'est pas de leur faute. Avec mes méthodes (enregistrement
journalier du niveau de la nappe phréatique) et l'extrapolation des
courbes, j'avais réussi à anticiper l'apparition de cette période
fastueuse de visibilité. On pourra consulter la page "Climat" de mon
site" :
http://archaero.com/archeo08.htm
http://archaero.com/Tampon/Vienne-Naintre-Le_Vieux_Poitiers.jpg

Excellente photo, vraiment. Merci pour ton boulot.
T'aurais pas fait les mêmes en Bretagne du côté de Trébeurden ? Que je
vois sur site ce que tu racontes ;)
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Stephane Legras-Decussy
Le #26499334
Le 29/11/2018 20:36, Jacques DASSIÉ a écrit :
Pour prolonger la visibilité parfois un peu fantomatique de certaines
images d'archéologie aérienne, voici une images des "insulae" (quartiers
d'habitation d'une ville gallo-romaine) du Vieux-Poitiers, à Naintré,
dans la Vienne.
Construite sous Auguste, la ville des "Vetus Pictavis" s'étendait sur 70
hectares. Depuis la prise de cette photographie en 1976 (sécheresse
exceptionnelle) beaucoup de chercheurs locaux ont tenté sans succés de
la refaire.
Mais ce n'est pas de leur faute. Avec mes méthodes (enregistrement
journalier du niveau de la nappe phréatique) et l'extrapolation des
courbes, j'avais réussi à anticiper l'apparition de cette période
fastueuse de visibilité. On pourra consulter la page "Climat" de mon
site" :
http://archaero.com/archeo08.htm
http://archaero.com/Tampon/Vienne-Naintre-Le_Vieux_Poitiers.jpg


déluge de chiffres qui n'expliquent pas quelle est la valeur ajoutée
de ce travail.
autrement dit, quelle est la valeur ajoutée de ce travail par rapport
à simplement écouter les info et attendre qu'ils parlent de restriction
d'arrosage ?
Jacques DASSIÉ
Le #26499342
Le 30/11/2018, Stephane Legras-Decussy a supposé :
Le 29/11/2018 20:36, Jacques DASSIÉ a écrit :
Pour prolonger la visibilité parfois un peu fantomatique de certaines
images d'archéologie aérienne, voici une images des "insulae" (quartiers
d'habitation d'une ville gallo-romaine) du Vieux-Poitiers, à Naintré,
dans la Vienne.
Construite sous Auguste, la ville des "Vetus Pictavis" s'étendait sur 70
hectares. Depuis la prise de cette photographie en 1976 (sécheresse
exceptionnelle) beaucoup de chercheurs locaux ont tenté sans succés de
la refaire.
Mais ce n'est pas de leur faute. Avec mes méthodes (enregistrement
journalier du niveau de la nappe phréatique) et l'extrapolation des
courbes, j'avais réussi à anticiper l'apparition de cette période
fastueuse de visibilité. On pourra consulter la page "Climat" de mon
site" :
http://archaero.com/archeo08.htm
http://archaero.com/Tampon/Vienne-Naintre-Le_Vieux_Poitiers.jpg

déluge de chiffres qui n'expliquent pas quelle est la valeur ajoutée
de ce travail.
autrement dit, quelle est la valeur ajoutée de ce travail par rapport
à simplement écouter les info et attendre qu'ils parlent de restriction
d'arrosage ?

Le gars qui n'est absolument pas dans le coup...
Mon pauvre ami, tu crois que l'on part en prospections comme ça, d'un
claquement de doigts, en lisant Sud-Ouest...
Vivant et travaillant en région parisienne, avec de fréquentes missions
à l'étranger, il était pour moi extrèmement précieux de pouvoir prévoir
et programmer à l'avance mes descentes en Charentes. D'ou cette étude.
--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Jacques DASSI
Le #26499341
Après mûre réflexion, Benoit a écrit :
Jacques DASSIÉ
Pour prolonger la visibilité parfois un peu fantomatique de certaines
images d'archéologie aérienne, voici une images des "insulae"
(quartiers d'habitation d'une ville gallo-romaine) du Vieux-Poitiers, à
Naintré, dans la Vienne.
Construite sous Auguste, la ville des "Vetus Pictavis" s'étendait sur
70 hectares. Depuis la prise de cette photographie en 1976 (sécheresse
exceptionnelle) beaucoup de chercheurs locaux ont tenté sans succés de
la refaire.
Mais ce n'est pas de leur faute. Avec mes méthodes (enregistrement
journalier du niveau de la nappe phréatique) et l'extrapolation des
courbes, j'avais réussi à anticiper l'apparition de cette période
fastueuse de visibilité. On pourra consulter la page "Climat" de mon
site" :
http://archaero.com/archeo08.htm
http://archaero.com/Tampon/Vienne-Naintre-Le_Vieux_Poitiers.jpg

Excellente photo, vraiment. Merci pour ton boulot.
T'aurais pas fait les mêmes en Bretagne du côté de Trébeurden ? Que je
vois sur site ce que tu racontes ;)

Hélas non ! Un prospecteur aérien utilise un avion et décolle
généralement de son terrain coutumier. Un avion se paie à l'heure de
vol (on décompte en minutes). Actuellement, c'est de l'ordre de 2 à 2,5
€ /minute pour un coucou qui déboule à 50 m/S.
Donc plus tu t'éloignes de ta base de départ et plus ça te coûte. Ce
qui, en pratique, limite tes pérégrinations prospectives à un rayon
d'une centaine de kilomètres. Donc, la Bretagne, hors de portée !
Nota J'y ai souvent été, avec des élèves, quand je donnais des cours de
radionavigation, mais là, je n'avais pas le temps de prospecter… Pas
plus que dans mes nombreux rallies en Europe et en Afrique.
Ah, quand tu survoles Gibraltar et que là, en face, de l'autre côté de
la patouille : c'est l'Afrique, ça te fait quelque chose. (Et tu te
surprends à écouter le ron-ron de ton moteur et à surveiller tes tours
(vitesse de rotation moteur) avec un peu plus d'attention ! Idem pour
l'Italie depuis la Corse, ou, instinctivement tu resserres ta Mae-West
!).
--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
GhostRaider
Le #26499399
Le 29/11/2018 à 20:36, Jacques DASSIÉ a écrit :
Pour prolonger la visibilité parfois un peu fantomatique de certaines
images d'archéologie aérienne, voici une images des "insulae"
(quartiers d'habitation d'une ville gallo-romaine) du Vieux-Poitiers, à
Naintré, dans la Vienne.
Construite sous Auguste, la ville des "Vetus Pictavis" s'étendait sur
70 hectares. Depuis la prise de cette photographie en 1976 (sécheresse
exceptionnelle) beaucoup de chercheurs locaux ont tenté sans succés de
la refaire.
Mais ce n'est pas de leur faute. Avec mes méthodes (enregistrement
journalier du niveau de la nappe phréatique) et l'extrapolation des
courbes, j'avais réussi à anticiper l'apparition de cette période
fastueuse de visibilité. On pourra consulter la page "Climat" de mon
site" :
http://archaero.com/archeo08.htm
http://archaero.com/Tampon/Vienne-Naintre-Le_Vieux_Poitiers.jpg

Très intéressant.
benoit
Le #26499419
Jacques DASSIÉ
Hélas non ! Un prospecteur aérien utilise un avion et décolle
généralement de son terrain coutumier. Un avion se paie à l'heure de
vol (on décompte en minutes). Actuellement, c'est de l'ordre de 2 à 2,5
¤ /minute pour un coucou qui déboule à 50 m/S.

Ok, dans mon budget, mais là il n'y a pas de pilote. C'est combien de
l'heure un pilote ?
Je pose la question parce que j'aimerai photographier le litoral à côté
d'ici un jour de très grande marée (coefficient supérieur à 110). J'ai
envie de bien voir les zones de sables, rochers, algues... pour la pêche
et les casiers. En plus il y a à ce moment-là des endroits atteignables
à pied pour ramasser les homards et les ormeaux. Mais ceux qui savent ne
partagent pas l'info, mais alors pas du tout. Ils rentrent avec des
sceaux couverts de chiffons. ;)
Donc plus tu t'éloignes de ta base de départ et plus ça te coûte. Ce
qui, en pratique, limite tes pérégrinations prospectives à un rayon
d'une centaine de kilomètres. Donc, la Bretagne, hors de portée !

La base est à Lannion donc 10km du litotal.
--
Vie : n.f. maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Jacques DASSIÉ
Le #26499443
Benoit vient de nous annoncer :
Jacques DASSIÉ
Hélas non ! Un prospecteur aérien utilise un avion et décolle
généralement de son terrain coutumier. Un avion se paie à l'heure de
vol (on décompte en minutes). Actuellement, c'est de l'ordre de 2 à 2,5
¤ /minute pour un coucou qui déboule à 50 m/S.

Ok, dans mon budget, mais là il n'y a pas de pilote. C'est combien de
l'heure un pilote ?
Je pose la question parce que j'aimerai photographier le litoral à côté
d'ici un jour de très grande marée (coefficient supérieur à 110). J'ai
envie de bien voir les zones de sables, rochers, algues... pour la pêche
et les casiers. En plus il y a à ce moment-là des endroits atteignables
à pied pour ramasser les homards et les ormeaux. Mais ceux qui savent ne
partagent pas l'info, mais alors pas du tout. Ils rentrent avec des
sceaux couverts de chiffons. ;)
Donc plus tu t'éloignes de ta base de départ et plus ça te coûte. Ce
qui, en pratique, limite tes pérégrinations prospectives à un rayon
d'une centaine de kilomètres. Donc, la Bretagne, hors de portée !

La base est à Lannion donc 10km du litotal.

Je suis persuadé qu'à l'aéroclub de Lannion il y aura toujours un
pilote pour t'emmener gracieusement, trop heureux de profiter de
l'aubaine.
Respecte quand même les principes de base. Tu peux en trouver un résumé
sur mon site, là :
http://archaero.com/archeo04.htm
--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Stephane Legras-Decussy
Le #26499441
Le 30/11/2018 06:22, Jacques DASSIÉ a écrit :
Le gars qui n'est absolument pas dans le coup...
Mon pauvre ami, tu crois que l'on part en prospections comme ça, d'un
claquement de doigts, en lisant Sud-Ouest...


vu l'inertie de la hauteur d'une nappe phréatique, oui lire sud-ouest
suffit... sauf preuve du contraire, tu ne montres pas l'utilité
de ce déluge de chiffres et de mesures quotidiennes.
si j'étais dans le public de la présentation de cette thèse, je lèverais
la main pour poser cette question et tu devrais y répondre...
question subsidiaire, cette photo n'a pas pu être refaite, est-ce du
fait de cette methodologie ou simplement le fait qu'il n'y a jamais eu
plus sec en charente que 1976 ?
Thierry Houx
Le #26499447
Le 30/11/2018 à 10:50, GhostRaider a écrit :
Le 29/11/2018 à 20:36, Jacques DASSIÉ a écrit :
Pour prolonger la visibilité parfois un peu fantomatique de certaines
images d'archéologie aérienne, voici une images des "insulae"
(quartiers d'habitation d'une ville gallo-romaine) du Vieux-Poitiers, à
Naintré, dans la Vienne.
  Construite sous Auguste, la ville des "Vetus Pictavis" s'étendait sur
70 hectares. Depuis la prise de cette photographie en 1976 (sécheresse
exceptionnelle) beaucoup de chercheurs locaux ont tenté sans succés de
la refaire.
Mais ce n'est pas de leur faute. Avec mes méthodes (enregistrement
journalier du niveau de la nappe phréatique) et l'extrapolation des
courbes, j'avais réussi à anticiper l'apparition de cette période
fastueuse de visibilité. On pourra consulter la page "Climat" de mon
site" :
http://archaero.com/archeo08.htm
http://archaero.com/Tampon/Vienne-Naintre-Le_Vieux_Poitiers.jpg

Très intéressant.

+10
Stephane Legras-Decussy
Le #26499464
Le 30/11/2018 12:06, Benoit a écrit :
Ok, dans mon budget, mais là il n'y a pas de pilote. C'est combien de
l'heure un pilote ?


c'est gratuit... en 2s tu trouves un gars en aéroclub qui est bien
content de voler gratos.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme