[Long] Install WinXP empêchée par pb matériel ?

Le
Biggs
J'aimerais bien avoir votre avis sur le problème suivant, dans lequel je
suis empêtré depuis hier :

1°/ La configuration en cause :
-

J'ai assemblé une nouvelle unité centrale pour ma femme, à base de :

+ Carte mère AsRock K7S8X rev 3.01
+ Duron 1600 MHz
+ 512 Mo DDR PC2100
+ ATI Radeon 9600
+ Disque dur IBM ATA-100 30 Go (maître primaire)
+ Lecteur Iomega Zip (maître secondaire)
+ Lecteur CD-ROM LG 52X (esclave secondaire)
+ J'utilise les circuits audio et LAN de la carte mère.

2°/ Les problèmes rencontrés :
-

Les ennuis ont débutés lors de l'installation de Windows XP : à 34% du
processus j'obtenais systématiquement un message d'erreur "Kernel Data
Inpage Error" avec arrêt définitif du programme d'installation. Dans un
premier temps, j'ai pensé que le problème venait de la RAM no-name que
j'avais achetée et je me suis maudit de ne pas avoir investi 30 ¤ de
plus dans de la DDR-SDRAM de bonne qualité ; à des fins de tests j'ai
remplacé en râlant la mémoire no-name de la machine par les barrettes de
DDR de marque Samsung que j'utilise sur mon ordinateur personnel
(également avec une K7S8X, donc je sais que mes barrettes sont viables
avec cette carte mère) : eh bien le problème a persisté, toujours à 34%
du processus d'installation de Windows XP, et j'en déduis qu'il ne
s'agit donc pas d'une défection liée à la RAM.

En fouillant alors sur Google à la recherche d'informations, je suis
tombé sur un forum où une certaine Eliane exposait la même mésaventure
que moi et finissait par résoudre le problème en retirant son
lecteur Zip de son ordinateur. Ok, c'est donc ce que j'ai fait moi aussi
et à ma grande suprise c'est vrai qu'à ce moment-là l'installation de
Windows s'est poursuivi jusqu'au bout sans crasher.

Pleurant sur l'exil de mon Zip, j'ai ensuite voulu configurer Windows.
Et là, je n'ai à nouveau eu que des soucis : à un moment donné j'ai
obtenu un BSOD avec pour message d'erreur "Process1 Initialization
Failed" ; le Service Pack 1 de Windows XP a refusé à trois reprises de
s'installer jusqu'au bout (pas de message d'erreur, juste l'indicateur
de progression qui stagne à mi-chemin du processus) ; certains pilotes
n'étaient pas acceptés du premier coup ; lors des redémarrages liés à
l'installation d'un nouveau périphérique, le PC s'éteignait au lieu de
rebooter ; etc. Pour vous donner une idée du temps passé, j'ai commencé
l'installation de Windows vers 10 heures du matin et à 17 heures je
n'avais pas encore terminé

La cerise sur le gâteau est apparue en fin de journée, alors que je
rebootais l'ordinateur une énième fois avec dans l'idée de reformater le
disque dur et de reprendre les choses à zéro le lendemain : subitement
le disque dur s'est mis à grincer, de ce grincement persistant
révélateur de la présence de secteurs défectueux à sa surface. Un
passage au Scandisk m'a en effet vite confirmé la chose, après quoi j'ai
alors éteint l'ordinateur et je suis parti vaquer à d'autres
occupations, histoire de me changer les idées et méditer à la malchance
qui s'abat parfois sans motif sur de braves utilisateurs innocents.

3°/ Les questions que je me pose :
--

Le disque dur qui a fini par rendre l'âme en fin de journée est un
modèle DTLA 307030 qui appartient à la série 75GXP d'IBM, caractérisée
par un taux de pannes faramineux (à ce sujet cf. cette news sur Clubic :
http://www.clubic.com/n/n11603.html). Le disque que j'utilisais
jusqu'alors sur le PC de ma femme est d'ailleurs un exemplaire de
seconde main que m'avait envoyé IBM en remplacement d'un premier DTLA
307030 que je leur avais retourné en SAV lorsqu'il avait claqué une
première fois.

Je me pose la question suivante et je sollicite votre avis sur la
question : est-il possible que tout ce bin's qui m'a pourri la journée
d'hier ait été du au seul disque dur en train de vivre ses dernières
heures ? Je précise qu'il marchait très bien depuis plusieurs mois et
qu'à aucun moment sa fonction S.M.A.R.T ne m'a prévenu d'une possible
détérioration de l'appareil.

Bon même si vous ne me répondez pas, je serai vite fixé puisque j'ai
commandé un disque dur neuf (Seagate Barracuda) que je devrais recevoir
et installer demain. Mais dans le cas où le remplacement du disque dur
ne suffirait pas à régler mes problèmes, voyez-vous autre chose qui
pourrait les expliquer ?

Je vous remercie par avance de votre aide (et aussi de m'avoir lu
jusqu'au bout).

--
Biggs
Vos réponses Page 4 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
gilb
Le #209997
j'ai eu un problème similaire avec une alim en fin de vie
moi c'était je -12V qui déconnait


C'est louche, votre affaire. Le -12V ne sert pas à l'alimentation des
disques durs.
exacte

pour les periph(s) c'est le +12V et le +5V qui sont utilisés
le -12V etant utilisé par le connecteur ATX, ne pouvant pas aller dans
les détails, il se trouve que sa fluctuation jouait sur les données du
dd
?

ben c'etait pour la souris le-12 lorsque elles étaient en com1
ps2 je ne sais pas ,(mais certainement que si a la reflexion)
vu le courant dispo sur l'alim
pour ce qui est du 12v il n'est pas regulé contrairement au 5
et il sert a tout ce qui tourne ,moteur hd cdrom ventilo
le 5 c'est TTL et la les 5% dont parle Annie sont obligés



Annie D.
Le #209953
gilb wrote:

ben c'etait pour la souris le-12 lorsque elles étaient en com1


Plus généralement pour l'alimentation des interfaces de lignes des ports
RS232 dont les signaux varient entre +12V et -12V. Et ce n'est pas
systématique, certains circuits d'interface RS232 n'ont pas besoin de
+/-12V : ils produisent les tensions dont ils ont besoin à partir du +5V
par doublage et inversion, ce qui donne des niveaux RS232 plus proches
de +/-10V que de +/-12V. Exemple célébrissime, le fameux MAX232 (le bien
nommé) de Maxim.

Le -12V étant aussi disponible sur les slots PCI et ISA, il peut aussi
servir à des cartes d'extension.

ps2 je ne sais pas ,(mais certainement que si a la reflexion)


Non. Les ports PS/2 sont alimentés en +5V uniquement.

pour ce qui est du 12v il n'est pas regulé contrairement au 5
et il sert a tout ce qui tourne ,moteur hd cdrom ventilo
le 5 c'est TTL et la les 5% dont parle Annie sont obligés


Les +12V et -12V sont soumis aux mêmes contraintes de régulation que le
+5V : 5% sur la tolérance et 1% sur le taux d'ondulation/bruit.

fm
Le #209952
j'ai eu un problème similaire avec une alim en fin de vie
moi c'était je -12V qui déconnait


C'est louche, votre affaire. Le -12V ne sert pas à l'alimentation des
disques durs.
exacte

pour les periph(s) c'est le +12V et le +5V qui sont utilisés
le -12V etant utilisé par le connecteur ATX, ne pouvant pas aller dans
les détails, il se trouve que sa fluctuation jouait sur les données du
dd
?

ben c'etait pour la souris le-12 lorsque elles étaient en com1
ps2 je ne sais pas ,(mais certainement que si a la reflexion)
vu le courant dispo sur l'alim
max 1A


pour ce qui est du 12v il n'est pas regulé contrairement au 5
et il sert a tout ce qui tourne ,moteur hd cdrom ventilo
le 5 c'est TTL et la les 5% dont parle Annie sont obligés
la partie visible chez moi de la dérive de la tension de mon alim etait

le -12V, a travers un bout de soft monitoring
et curieusement, cette dérive s'accentuait en fonction de la charge du
pc
(logiquement plutot que curieusement)
parfois la vérification des tensions dans le bios ne suffit pas, car le
pc est statique, les fluctuations d'une tension se fait par la charge
soumise a l'alim, installe os, encodage, jeux ...
ca se traduisait par des plantages aleatoires generant des badblock sur
le dd
j'ai eu le meme résonnement que beaucoup en incriminant la ram ou le dd
pensant que la dérive ponctuelle du -12V (seule visible) n'en etait pas
la cause
il se trouve qu'en changeant l'alim tout revint dans l'ordre
c'etait juste pour aider
@+

--
fm




Biggs
Le #209892
J'ai reçu aujourd'hui le disque dur que j'avais commandé et l'ai
installé, partitionné et formaté sans problème. J'ai ensuite relancé
l'installation de Windows et ... je me suis encaissé un magnifique écran
bleu "process1 initialization failed" dans les minutes qui ont suivi !
Là j'avoue que j'ai connu un instant de découragement, parce qu'avec un
ordinateur maintenant entièrement neuf (il n'y a que le floppy, le
clavier et la souris que je n'ai pas rachetés), je n'avais plus aucune
idée d'où pouvait venir le problème ...

Et puis je ne sais pas pourquoi, les propos de Jacques Saury me sont
revenus en mémoire (cf. sa réponse du 18/02 16:53 dans ce fil). Alors
j'ai tenté de faire ce qu'il m'avait conseillé, à savoir effectuer toute
l'installation de Windows avec une autre carte graphique que ma Radeon
9600. Et ça a marché ! Je n'ai eu aucun souci pour installer Windows à
partir d'une geForce 2, après quoi j'ai éteint le PC et j'ai remis en
place ma Radeon 9600, dont j'ai par la suite installé les pilotes dans
Windows sans rencontrer de pépin.

J'ai poursuivi la configuration du système et la remise en fonction des
diverses applications les doigts dans le nez et en ce moment, le PC
ronronne comme un petit chat en effectuant une défragmentation du disque
dur.

Un grand merci donc à tous ceux qui ont pris le temps de se pencher sur
mon problème, et en particulier à Jacques Saury évidemment, qui avait vu
juste dès le début.

--
Biggs
G.T
Le #209827
Salut Annie,

systématique, certains circuits d'interface RS232 n'ont pas besoin de
+/-12V : ils produisent les tensions dont ils ont besoin à partir du +5V
par doublage et inversion, ce qui donne des niveaux RS232 plus proches
de +/-10V que de +/-12V. Exemple célébrissime, le fameux MAX232 (le bien
nommé) de Maxim.
Tout à fait. Très utilisé dès qu'on parle de portables ou de systèmes

microprogrammés (en général, les interfaces RS des microncrontrôleurs
tournent en +5-0, le MAX232 nous permet d'inverser / adapter les niveaux).
On peut aussi se débrouiller avec des transistors et des diodes, mais c'est
moins cool :-)

Le -12V étant aussi disponible sur les slots PCI et ISA, il peut aussi
servir à des cartes d'extension.
Certes, mais on n'utilise pas le -12 en "puissance" comme on le fait avec le

+12 par exemple.

a+,
--
G.T

205 Diesel & turbo-Diesel : http://205d.fr.st

Bd
Le #210669
Re!

Le Fri, 20 Feb 2004 10:37:30 +0100, "Biggs"

Sinon, je suppose que tu as fais tourner DFT 3.x dessus (me rappelle
plus des indications fournies lotrs du post initial...sorry).


Oui j'ai fait tourner IBM Disk Manager 9.55 (en fait une version du
logiciel d'Ontrack limitée aux disques IBM) qui est inclus dans Drive
Fitness. Un coup de zero fill drive et j'ai réparé tous les secteurs
défectueux. Comme je le disais à Alex, le disque est maintenant
totalement clean mais je ne lui fais pas confiance.


Je te onseille de quand même utiliser le test fait par IBM pour ses
disques (maintenant chez Hitachi).

Donwloade DFT v3.6 ici:
http://www.hgst.com/hdd/support/download.htm

Et regarde si le test se termine avec un code 0x0000 (tout bon) ou
s'il te trouve des problèmes mécaniques, electriques ou défauts sur
secteurs.

Amicalmement 8-)


--
Bernard
(NB: mon adresse de retour est valide. Ne rien y changer)
(NB: This is a valid Reply-To. Do not remove anything)
--


Bd
Le #210668
Le Fri, 20 Feb 2004 14:46:16 +0100, "Annie D." écrivait..à propos du -12V:

Plus généralement pour l'alimentation des interfaces de lignes des ports
RS232 dont les signaux varient entre +12V et -12V.


Tout à fait. J'ai trouvé ceci sur le -12V dans un PDF explicitant à
quoi servait chaque tension d'une alim AT ou ATX:

–12V Legacy serial and parallel ports

ce qui est on ne peut plus clair.

En outre, il me semble aussi, mais il faudrait que je google un peu
pour vérifier mes souvenirs, que les premiers PCs IBM, au début des
années 80, utilisaient bien entendu des circuits intégrés d'époque et
que certains de ces circuits avaient, de mémoire, besoin de -5V ou
-12V pour polariser le substrat sur lequel il était fabriqué.

Après les circuits intégrés ont évolué et sont devenus pour la plupart
monotension mais les -5 et -12 ont persisté sur nos alims...

Cordialement,


--
Bernard
(NB: mon adresse de retour est valide. Ne rien y changer)
(NB: This is a valid Reply-To. Do not remove anything)
--

jacques Saury
Le #210584
"Biggs" c15f7q$1enmf9$





Un grand merci donc à tous ceux qui ont pris le temps de se pencher sur
mon problème, et en particulier à Jacques Saury évidemment, qui avait vu
juste dès le début.

--
Biggs


Je suis content que mon conseil ait été efficace
Mais je me pose une question et fait un petit sondage
qui a réussi a installer XP et une CG Radeon sans problème
chez moi CM soltek 75 KAV avec Radeon 7500
et une Asrock K7S8X + Radeon 9200
dans les deux cas deactivation de la CG au moment de la détection des
périphériques
sur un XP installé en mettant la 7500 en remplacement d'une autre carte
si le pilote Catalyst n'est pas déjà installé XP met automatiquement son
pilote
sans rien demander et plante tout dans la foulee

A+ Jack

Annie D.
Le #210539
Bd wrote:

J'ai trouvé ceci sur le -12V dans un PDF explicitant à
quoi servait chaque tension d'une alim AT ou ATX:

–12V Legacy serial and parallel ports

ce qui est on ne peut plus clair.


Moui, enfin, je ne vois pas trop à quoi pourrait servir du -12V pour un
port parallèle qui ne sort que du +5V et des niveaux TTL.

En outre, il me semble aussi, mais il faudrait que je google un peu
pour vérifier mes souvenirs, que les premiers PCs IBM, au début des
années 80, utilisaient bien entendu des circuits intégrés d'époque et
que certains de ces circuits avaient, de mémoire, besoin de -5V ou
-12V pour polariser le substrat sur lequel il était fabriqué.


J'ai aussi de vagues souvenirs de ce genre de composants sans avoir
jamais su à quoi servait la tension négative. Il me semble que des
mémoires étaient dans ce cas, mais tout ce que j'ai retrouvé, c'est le
microprocesseur 8 bits 8080 d'Intel (l'ancêtre !), qui était alimenté en
+12V, +5V et -5V. Toutefois, ses descendants directs comme le 8085,
étaient monotension et c'était avant les 8086 et 8088 qui furent
utilisés dans les premiers PC.

G.T
Le #210537
Salut Annie,

microprocesseur 8 bits 8080 d'Intel (l'ancêtre !), qui était alimenté en
+12V, +5V et -5V. Toutefois, ses descendants directs comme le 8085,
Un µP alimenté avec une tension négative, il n'y en a probablement pas eu

beaucoup (c'est même le premier dont j'entends parler).
Du reste, le chipset des premiers PC (jusqu'à l'AT IBM je pense) était
principalement réalisé autour de TTL, donc l'utilisation du -5 ou même
du -12 devait être assez marginale.

a+,
G.T

205 Diesel & turbo-Diesel : http://205d.fr.st

Publicité
Poster une réponse
Anonyme