Macro

Le
Jacques DASSIÉ
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.

Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le
rapport entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur, sur
n'importe quel axe. La difficulté, pour le calculer lors de tests,
vient du fait que l'on ne sait pas mesurer facilement la taille du
sujet sur le capteur.

Une solution simple consiste à prendre pour sujet une règle graduée,
genre double-décimètre, débordant du capteur. La taille du sujet sur le
capteur se lit alors directement sur la photographie, quel qu'en soit
son format). Pour connaître le gain, il suffit de faire le rapport
inverse : G = Taille capteur L / taille lue sur l'image l.
Plus la taille lue sera petite et plus le grossissement sera élevé.

Exemple : Soit un appareil de photographie Canon 20 D (APS).
Taille de son capteur : L = 22,5 mm et H = 15 mm.
On photographie une règle. Sur la photo, on lit seulement l = 5,6 mm.
On en déduit G = L / l = 22,5 / 5,6 = 4

Quelques illustrations : http://archaero.com/TAMPON/Test-macro.jpg

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 3
Trier par : date / pertinence
M.H
Le #26550777
Alf92 a écrit le 07/07/2020 à 11:37 :
Jacques DASSIÉ (le 07/07/2020 à 10:54:01) :
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.
Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le
rapport entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur,



C'est le grandissement, le grossissement c'est autre chose.

la macrophotographie c'est juste photographier un truc petit...
tout le reste n'est que branlette.


C'est quoi un truc petit ?
Salutations.
--
M.H.
M.H
Le #26550778
efji a écrit le 07/07/2020 à 13:12 :
Voici donc une très jolie macro avec un grandissement d'environ 1:1 :
https://www.studio-ambrotype.com/wp-content/uploads/2017/06/home_middle_right.jpg


C'est un "petit" truc ?
--
M.H.
efji
Le #26550750
Le 07/07/2020 à 10:54, Jacques DASSIÉ a écrit :
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.
Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le rapport
entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur, sur n'importe
quel axe. La difficulté, pour le calculer lors de tests, vient du fait
que l'on ne sait pas mesurer facilement la taille du sujet sur le capteur.
Une solution simple consiste à prendre pour sujet une règle graduée,
genre double-décimètre, débordant du capteur. La taille du sujet sur le
capteur se lit alors directement sur la photographie, quel qu'en soit
son format). Pour connaître le gain, il suffit de faire le rapport
inverse :  G = Taille capteur L / taille lue sur l'image l.
Plus la taille lue sera petite et plus le grossissement sera élevé.
Exemple : Soit un appareil de photographie Canon 20 D (APS).
Taille de son capteur : L = 22,5 mm et H = 15 mm.
On photographie une règle. Sur la photo, on lit seulement  l = 5,6 mm.
On en déduit G = L / l = 22,5 / 5,6 = 4
Quelques illustrations :  http://archaero.com/TAMPON/Test-macro.jpg


Formidable.
Mais où va-t-il chercher tant de subtilité ? Utiliser une règle pour
mesurer une longueur. Quel génie !!!
Ensuite que la même photo, exactement la même, donne des grandissements
tout à fait différents car prise avec des appareils différents n'a
aucune importance tant que l'on poursuit sa petite idée sans en démordre :)
--
F.J.
Alf92
Le #26550753
Jacques DASSIÉ (le 07/07/2020 à 10:54:01) :
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.
Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le
rapport entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur, sur
n'importe quel axe. La difficulté, pour le calculer lors de tests,
vient du fait que l'on ne sait pas mesurer facilement la taille du
sujet sur le capteur.
Une solution simple consiste à prendre pour sujet une règle graduée,
genre double-décimètre, débordant du capteur. La taille du sujet sur le
capteur se lit alors directement sur la photographie, quel qu'en soit
son format). Pour connaître le gain, il suffit de faire le rapport
inverse : G = Taille capteur L / taille lue sur l'image l.
Plus la taille lue sera petite et plus le grossissement sera élevé.
Exemple : Soit un appareil de photographie Canon 20 D (APS).
Taille de son capteur : L = 22,5 mm et H = 15 mm.
On photographie une règle. Sur la photo, on lit seulement l = 5,6 mm.
On en déduit G = L / l = 22,5 / 5,6 = 4
Quelques illustrations : http://archaero.com/TAMPON/Test-macro.jpg

salut Jacques,
on a vu dans un discussion récente que la notion de macro en
définissant le rapport de reproduction sur la surface receptrice
n'avait plus aucun sens du fait de la grande variété de taille des
capteurs.
une fois cette base posée, pourquoi continuer dans cette voie ?
la macrophotographie c'est juste photographier un truc petit...
tout le reste n'est que branlette.
Benoît
Le #26550755
Le 7 juillet 2020 à 10:54, Jacques DASSIÉ a raconté :
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.
Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le
rapport entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur, sur
n'importe quel axe. La difficulté, pour le calculer lors de tests,
vient du fait que l'on ne sait pas mesurer facilement la taille du
sujet sur le capteur.
Une solution simple consiste à prendre pour sujet une règle graduée,
genre double-décimètre, débordant du capteur. La taille du sujet sur le
capteur se lit alors directement sur la photographie, quel qu'en soit
son format). Pour connaître le gain, il suffit de faire le rapport
inverse : G = Taille capteur L / taille lue sur l'image l.
Plus la taille lue sera petite et plus le grossissement sera élevé.
Exemple : Soit un appareil de photographie Canon 20 D (APS).
Taille de son capteur : L = 22,5 mm et H = 15 mm.
On photographie une règle. Sur la photo, on lit seulement l = 5,6 mm.
On en déduit G = L / l = 22,5 / 5,6 = 4
Quelques illustrations : http://archaero.com/TAMPON/Test-macro.jpg

Et avec une chambre 20x25, un 6x6... ça donne quoi ton idée ?
--
Vie : n. f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
benoit chez leraillez.com
jdd
Le #26550757
Le 07/07/2020 à 12:05, Benoît a écrit :
Et avec une chambre 20x25, un 6x6... ça donne quoi ton idée ?


d'où mon idée de se baser *sur l'objectif*, mais ça ne semble pas
intéresser :-(
jdd
--
http://dodin.org
Nul
Le #26550760
Le mardi 7 juillet 2020 12:05:50 UTC+2, Benoît a écrit :
Le 7 juillet 2020 à 10:54, Jacques DASSIÉ a raconté :
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.
Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le
rapport entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur, sur
n'importe quel axe. La difficulté, pour le calculer lors de tests,
vient du fait que l'on ne sait pas mesurer facilement la taille du
sujet sur le capteur.
Une solution simple consiste à prendre pour sujet une règle g raduée,
genre double-décimètre, débordant du capteur. La taille du sujet sur le
capteur se lit alors directement sur la photographie, quel qu'en soit
son format). Pour connaître le gain, il suffit de faire le rapport
inverse : G = Taille capteur L / taille lue sur l'image l.
Plus la taille lue sera petite et plus le grossissement sera élev é.
Exemple : Soit un appareil de photographie Canon 20 D (APS).
Taille de son capteur : L = 22,5 mm et H = 15 mm.
On photographie une règle. Sur la photo, on lit seulement l = 5,6 mm.
On en déduit G = L / l = 22,5 / 5,6 = 4
Quelques illustrations : http://archaero.com/TAMPON/Test-macro.jpg

Et avec une chambre 20x25, un 6x6... ça donne quoi ton idé e ?


est ce si difficile de comprendre, la mesure réelle du sujet et sont égale mesure sur une surface sensible prise dans son ensemble, peu imp orte sa grandeur et sa nature, donne un valeur de grandissement de 1:1 et ça n'a strictement rien à voir avec une portion de cette surface sensible agrandie pour donner une pseudo macro.
Le reste ce n'est que bavardage inutile.
Faire une "macro" avec une chambre technique dépend uniquement de la l ongueur du soufflet, pour un grandissement de 1:1 on pourra donc utiliser u n objet plus grand de maximum la grandeur de cette surface sensible à disposition.
Prendre en photo une crevette de +/- deux centimètres et recouvrir l'e ntièreté du capteur de +/- 2 cm, alors, c'est une "macro", un gra ndissement de 1:1.
Le reste non.
efji
Le #26550763
Le 07/07/2020 à 12:48, Nul a écrit :
Le mardi 7 juillet 2020 12:05:50 UTC+2, Benoît a écrit :
Le 7 juillet 2020 à 10:54, Jacques DASSIÉ a raconté :
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.
Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le
rapport entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur, sur
n'importe quel axe. La difficulté, pour le calculer lors de tests,
vient du fait que l'on ne sait pas mesurer facilement la taille du
sujet sur le capteur.
Une solution simple consiste à prendre pour sujet une règle graduée,
genre double-décimètre, débordant du capteur. La taille du sujet sur le
capteur se lit alors directement sur la photographie, quel qu'en soit
son format). Pour connaître le gain, il suffit de faire le rapport
inverse : G = Taille capteur L / taille lue sur l'image l.
Plus la taille lue sera petite et plus le grossissement sera élevé.
Exemple : Soit un appareil de photographie Canon 20 D (APS).
Taille de son capteur : L = 22,5 mm et H = 15 mm.
On photographie une règle. Sur la photo, on lit seulement l = 5,6 mm.
On en déduit G = L / l = 22,5 / 5,6 = 4
Quelques illustrations : http://archaero.com/TAMPON/Test-macro.jpg

Et avec une chambre 20x25, un 6x6... ça donne quoi ton idée ?


est ce si difficile de comprendre, la mesure réelle du sujet et sont égale mesure sur

Visiblement oui pour pas mal de gens :)
une surface sensible prise dans son ensemble, peu importe sa grandeur et
sa nature, donne un valeur de grandissement de 1:1 et ça n'a strictement
rien à voir avec une portion de cette surface sensible agrandie pour
donner une pseudo macro.
Le reste ce n'est que bavardage inutile.
Faire une "macro" avec une chambre technique dépend uniquement de la longueur du soufflet, pour un grandissement de 1:1 on pourra donc utiliser un objet plus grand de maximum la grandeur de cette surface sensible à disposition.

Voici donc une très jolie macro avec un grandissement d'environ 1:1 :
https://www.studio-ambrotype.com/wp-content/uploads/2017/06/home_middle_right.jpg
Alors que ça, non pas du tout, pas macro, 1:2 à peine, pfff...
https://www.cjoint.com/doc/20_07/JGhlkISJFzP_q1075030.jpg

--
F.J.
Jacques DASSIÉ
Le #26550770
Alf92 a exprimé avec précision :
Jacques DASSIÉ (le 07/07/2020 à 10:54:01) :
Macrophotographie. Pour ceux qui commencent.
Le grossissement en macrophotographie, ou "G", est défini par le
rapport entre la taille du sujet et sur sa taille sur le capteur, sur
n'importe quel axe. La difficulté, pour le calculer lors de tests,
vient du fait que l'on ne sait pas mesurer facilement la taille du
sujet sur le capteur.
Une solution simple consiste à prendre pour sujet une règle graduée,
genre double-décimètre, débordant du capteur. La taille du sujet sur le
capteur se lit alors directement sur la photographie, quel qu'en soit
son format). Pour connaître le gain, il suffit de faire le rapport
inverse : G = Taille capteur L / taille lue sur l'image l.
Plus la taille lue sera petite et plus le grossissement sera élevé.
Exemple : Soit un appareil de photographie Canon 20 D (APS).
Taille de son capteur : L = 22,5 mm et H = 15 mm.
On photographie une règle. Sur la photo, on lit seulement l = 5,6 mm.
On en déduit G = L / l = 22,5 / 5,6 = 4
Quelques illustrations : http://archaero.com/TAMPON/Test-macro.jpg

salut Jacques,
on a vu dans un discussion récente que la notion de macro en
définissant le rapport de reproduction sur la surface receptrice
n'avait plus aucun sens du fait de la grande variété de taille des
capteurs.
une fois cette base posée, pourquoi continuer dans cette voie ?
la macrophotographie c'est juste photographier un truc petit...
tout le reste n'est que branlette.

Salut Alf,
Dans ces échanges, il semble régner une incompréhension basique.
Méthode classique : G = Dimention sujet / dimention de son image sur le
capteur. On obtient un chiffre croissant avec le grossissement. Normal.
Mais pratiquement, on ne sait pas mesurer la taille sujet sur le
capteur.
Méthode préconisée : Photo d'une règle dépassant le cadre du capteur
G= Dimention totale capteur / dimention lue sur image.
On obtient un chiffre croissant avec le grossissement. Normal.
Et pourtant, ce n'est pas la même formule, les paramètre étant
différents et inversés ! L'exemple publié montre bien que nous sommes
dans la gamme de la macro, puisqu'on grossis de 1 à 10, environ.
Je ne perçois pas de problèmes.
--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
efji
Le #26550769
Le 07/07/2020 à 13:50, Jacques DASSIÉ a écrit :
Dans ces échanges, il semble régner une incompréhension basique.

En effet
Méthode classique : G = Dimention sujet / dimention de son image sur le
capteur. On obtient un chiffre croissant avec le grossissement. Normal.
Mais pratiquement, on ne sait pas mesurer la taille sujet sur le capteur.
Méthode préconisée : Photo d'une règle dépassant le cadre du capteur
G= Dimention totale capteur / dimention lue sur image.
On obtient un chiffre croissant avec le grossissement. Normal.
Et pourtant, ce n'est pas la même formule, les paramètre étant
différents et inversés ! L'exemple publié montre bien que nous sommes

rien compris, mais ça n'a aucune importance.
dans la gamme de la macro, puisqu'on grossis de 1 à 10, environ.

On s'en fout complètement de ces formules. Ce que dit Alf c'est :
"macro = je photographie un truc petit", tout le reste c'est de la
branlette. J'ai bon?
--
F.J.
Poster une réponse
Anonyme