Les niveaux ? L'histogramme, qu'est ce exactement ?

Le
mcog
Bonjour,

Je vais peut être poser des questions bêtes :

Que représente l'histogramme ?
Sur l'axe des X, c'est les 255 niveaux de gris (à confirmer, certain disent
que ce graphique représente les taux de luminosités).
Sur l'axe des Y, est ce une moyenne des 3 valeurs RVB, dans ce cas une
couleur ayant un rouge trés prononcé, ou une autre ayant un bleu trés
prononcé pourrons avoir des valeurs moyennes similaires
Pour l'axe Y, certain parlent de Tons, qu'est ce qu'un ton exactement ?
D'autre parle du taux de luminosité.

Autre question, beaucoup de photos contrastées possèdent des tons foncés
prononcés ainsi que des tons clairs, ceci cré un trou dans l'histograme dans
les valeurs moyennes. Si j'ai bien compris le gamma, permet de faire
balancer les niveaux de gris vers les tons foncés ou clairs, mais comment
faire pour écreter les 2 pics extreme et rebalancer de la matière dans les
tons moyens ?

Quel est le role exact des gammas au niveaux mathématique ? quels sont ses
leviers exacts ?

Connaissez vous un site expliquant cela ?

Merci,

Olivier
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Jacques L'helgoualc'h
Le #1807264
Le 05-02-2007, mcog a écrit :
Bonjour,


bonsoir,

Je vais peut être poser des questions bêtes :


Mais non --- ce qui est bête, c'est de ne pas en poser.

Que représente l'histogramme ?


C'est un graphique pour représenter des statistiques. Il permet de voir
d'un coup d'oeil la répartition d'un certain nombre de valeurs.

Sur l'axe des X, c'est les 255 niveaux de gris (à confirmer,


Oui, la valeur qu'on mesure. Sur une photo « 8 bits », on a 256 niveaux
de gris, de 0 (noir) à 255, qui regroupe tout ce qui dépasse (blanc ou
« cramé »).

certain disent que ce graphique représente les taux de luminosités).


Ça revient au même, on peut utiliser plusieurs graduations en parallèle.

Sur l'axe des Y, est ce une moyenne des 3 valeurs RVB, dans ce cas une
couleur ayant un rouge trés prononcé, ou une autre ayant un bleu trés
prononcé pourrons avoir des valeurs moyennes similaires...


Pas du tout, pour construire l'histogramme on trace au niveau X une
barre verticale représentant le nombre N des pixels de ce niveau ; en
divisant par le nombre total de pixels, on obtient le pourcentage
correspondant, lui aussi mesuré sur l'axe des Y (qui peut porter une
double graduation).

Si la photo est en couleurs, X sera la moyenne de R, V et B, mais on
peut aussi faire les trois histogrammes séparés de ces couleurs.

Pour l'axe Y, certain parlent de Tons, qu'est ce qu'un ton exactement ?


Le mot « ton » est très ambigu : cela peut vouloir dire la nuance
précise de la couleur d'une pelote de laine...

D'autre parle du taux de luminosité.


oui, ou luminance, etc. --- c'est plus correct.

Autre question, beaucoup de photos contrastées possèdent des tons foncés
prononcés ainsi que des tons clairs, ceci cré un trou dans l'histograme dans
les valeurs moyennes. Si j'ai bien compris le gamma, permet de faire
balancer les niveaux de gris vers les tons foncés ou clairs, mais comment
faire pour écreter les 2 pics extreme et rebalancer de la matière dans les
tons moyens ?


Il faut trouver un moyen de mieux répartir les niveaux, à l'aide d'une
fonction qui varie plus vite dans les zones peuplées.

Quel est le role exact des gammas au niveaux mathématique ?


Gamma est le nom de l'exposant dans la formule de transformation.

Par exemple (gamma = 2), si on remplace X par X^2 / 255, les valeurs 0
et 255 sont inchangées, mais on étale les valeurs hautes au détriment
des basses : la moitié inférieure va s'entasser dans le premier
quart... on perd donc des détails dans les ombres.

Un exposant entre 0 et 1 fera le contraire. L'effet est plus violent
quand gamma s'écarte de 1.

Connaissez vous un site expliquant cela ?


http://fr.wikipedia.org/wiki/Correction_gamma

En cherchant avec google, il faut éliminer les pages sur les rayons
gamma, l'agence Gamma, la fonction gamma, etc.

Merci,


de rien,
--
Jacques L'helgoualc'h

Stephane Legras-Decussy
Le #1807254
"mcog" 45c7b153$0$27389
Que représente l'histogramme ?


sur l'axe X, tu as a gauche le noir, à droite le blanc
et entre les deux les 255 gris.

ensuite pour chaque niveau de gris, on compte le nombre
de pixel ayant exactement ce niveau dans l'image.
on reporte cette valeur en Y.

voila.

donc idealement, un histogramme a une forme
de chapeau.
- quasiment pas de noir
- quasiment pas de blanc pur
- une majorité de gris moyen.

cela correspond à une image ni sou-ex, ni sur-ex.

en pratique, beaucoup de belles images (low key/high key/clair-obscur...)
ont un histogramme à la rue...


Quel est le role exact des gammas au niveaux mathématique ? quels sont ses
leviers exacts ?


c'est une courbe qui passe toujours par le noir
pur et le blanc pur, donc c'est deux extremes ne
sont pas changés.

c'est de la forme y = x ^ -gamma

grossièrement ça fonce ou eclairci les pixels
sombres et laisse inchangés les clairs.

on peut faire le contraire, en faisant
negatif -> gamma -> negatif

markorki
Le #1807246

on peut faire le contraire, en faisant
negatif -> gamma -> negatif


ah, je me demandais justement si j'étais seul à faire ça pour des images
avec beaucoup de hautes lumières (peu contrastées mais détaillées donc
récupérables), ou avant un gamma "positif" pour ne pas éclaircir les
lumières moyennes ;-)
(sachant que le dosage est parfois très délicat et peut donner des
effets de solarisation ou au moins très peu naturels)

John Kelly
Le #1807241
In news:45c7fe58$0$2081$,
Stephane Legras-Decussy nous écrit:
[....]
donc idealement, un histogramme a une forme
de chapeau.
- quasiment pas de noir
- quasiment pas de blanc pur
- une majorité de gris moyen.
[....]


interessant ça et cela va à l'encontre de ce qu'il me semblait. A mes yeux
et sans avoir approffondi le sujet, l'histogramme idéal devait être plutôt
"plat" pour ne pas dire équilibré.
Curieusement, j'ai fait ce wee-end une photo dont j'ai regardé par hasard
l'histogramme, elle a effectivement une forme de chapeau de "Merlin" que
j'ai trouvé etonnante.
Le sujet de mes prochaines lectures est enregistré, merci.
John

markorki
Le #1807240
Stephane Legras-Decussy nous écrit:

[....]
donc idealement, un histogramme a une forme
de chapeau.
- quasiment pas de noir
- quasiment pas de blanc pur
- une majorité de gris moyen.
[....]


interessant ça et cela va à l'encontre de ce qu'il me semblait. A mes yeux
et sans avoir approffondi le sujet, l'histogramme idéal devait être plutôt
"plat" pour ne pas dire équilibré.
Curieusement, j'ai fait ce wee-end une photo dont j'ai regardé par hasard
l'histogramme, elle a effectivement une forme de chapeau de "Merlin" que
j'ai trouvé etonnante.
Le sujet de mes prochaines lectures est enregistré, merci.


pour moi on ne peut pas juger une photo à son histogramme.

tout au plus, si toutes les photos d'un sujet ont un histo avec des
valeurs seulement dans le premier tiers, on peut soupçonner une sous-ex
générale; ou si toutes ont un histo vide à gauche, on peut soupçonner
une surex violente, mais...

mais parfois, sur un sujet globalement sombre ou globalement très clair,
c'est comme-ça que la photo doit être exposée


Jean-Pierre Roche
Le #1807239

A mes yeux
et sans avoir approffondi le sujet, l'histogramme idéal devait être plutôt
"plat" pour ne pas dire équilibré.


Ca n'a strictement aucun sens. L'histogramme dépend de ce
qu'on a photographié. Dans de nombreux cas, il a la tronche
en biais, voire pas de tronche du tout. Tout ça pour des
photos "réussies" bien sûr.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Claudio Bonavolta
Le #1807233
On 6 fév, 12:16, Jean-Pierre Roche

A mes yeux
et sans avoir approffondi le sujet, l'histogramme idéal devait être plutôt
"plat" pour ne pas dire équilibré.


Ca n'a strictement aucun sens. L'histogramme dépend de ce
qu'on a photographié. Dans de nombreux cas, il a la tronche
en biais, voire pas de tronche du tout. Tout ça pour des
photos "réussies" bien sûr.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/



Je confirme, l'histogramme peut avoir n'importe quelle répartition et
pour autant ce peut être une bonne photo.
De même, pas obligatoire que toute la plage de gris soit utilisée, une
image "high-key" n'a souvent pas de noir profond du tout ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch


franeric
Le #1807229
Je confirme, l'histogramme peut avoir n'importe quelle répartition et
pour autant ce peut être une bonne photo.
De même, pas obligatoire que toute la plage de gris soit utilisée, une
image "high-key" n'a souvent pas de noir profond du tout ...

bien sûr Claudio, high key, low key, pareil, aucune importance, ca sert a
régler
un verre de rouge sur une nappe blanche , un verre de lait sur un tas de
charbon, bon, je prefere le verre de rouge...
même si j'aime pas son histogramme

--
ricco
Charles VASSALLO
Le #1807228
John Kelly wrote:

interessant ça et cela va à l'encontre de ce qu'il me semblait. A mes yeux
et sans avoir approffondi le sujet, l'histogramme idéal devait être plutôt
"plat" pour ne pas dire équilibré.


La seule chose qu'on puisse demander à un histogramme c'est de bien
retomber à zéro aux deux bouts, afin qu'il n'y ait pas de pixels
désespérément noirs ou désespérément blancs, du moins dans la partie
signifiante de la photo (par ex. la lune de l'autre jour avait
évidemment beaucoup de noir chimiquement pur).

Charles

John Kelly
Le #1807222
In news:,
Claudio Bonavolta


Je confirme, l'histogramme peut avoir n'importe quelle répartition et
pour autant ce peut être une bonne photo.
De même, pas obligatoire que toute la plage de gris soit utilisée, une
image "high-key" n'a souvent pas de noir profond du tout ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch


Je comprends, sans doute cela dépend t-il également du "caractère" que l'on
souhaite donner.
John

Publicité
Poster une réponse
Anonyme