Outils pour =c3=a9couter de la musique sous windows

Le
Marc_L
Bonjour,

Je viens ici faire partager deux principaux logiciels que j'utilise sous
windows pour écouter de la musique dans les meilleures conditions, que
ce soit sur des HPs, un casque de qualité comme un DT 990 pro, au
travers d'une carte son de qualité 24 bits/96Khz (ou pas).

Je tiens à préciser que ces logiciels sont ce qui se fait de mieux sur
PC, par contre ils ne sont pas trop "user friendly", comme on dit.
Ce qui veut dire que pour en tirer le maximum il faudra apprendre et
mettre les "mains dans le cambouis".
Il existe moult didacticiels pour chacun de ces logiciels, la
connaissance de l'anglais technique serait un avantage, mais il existe
aussi des didacticiels en Français. Cherchez chez nos amis Québecois ;)

Concernant la lecture, j'utilise le bien connu Foobar 2000
http://www.foobar2000.org/
auquel il faudra rajouter Lame, si vous voulez écouter et/ou exporter
des MP3.
http://lame.sourceforge.net/

Je vous conseille de "riper" tous vos CDs en FLAC à l'aide de CDex(tractor)
http://cdex.mu/
Vous disposerez alors de toute votre cdthèque en version dématérialisée
sans perte de qualité; La taille est trois fois inférieure au format
.wav classique.
En organisant correctement une arborescence, vous pourrez aussi stocker
les jaquettes des CDs qui apparaitront sur vos différents périphériques
de lecture : tablette, téléphone, lecteur multimedia DLNA, TV, PC
portable etc

Dernière chose, Foobar étant moche, je vous conseille d'installer une
"skin" qui en fait est un "mod" qui implémente carrément d'autres
fonctions, comme des analyseurs de spectre etc
Mais je vous conseille de maitriser Foobar 2000 avant d'installer une
skin. Sinon vous risquez de vous perdre dans les fonctions et de
chercher partout des options/fonctions que vous ne retrouverez plus.
http://customize.org/foobar
https://www.deviantart.com/customization/skins/media/foobar2000/popular-all-time/
J'utilise "brubeck v4", pour le moment.

Dernière chose, et pas des moindres, il existe une multitude de
"plugins" pour Foobar : Limiter, compresseur, realtime resampling etc
De plus, afin d'harmoniser les volumes de sortie des différents albums,
replaygain est intégré. Vous pouvez l'utiliser ou non.
Pour que la fonction de correction "par album" soit fonctionnelle, il
faut que les champs "Album" etc soient renseignés dans le "tag" du
fichier source.
CDex le fait si on lui demande gentiment :)
Ou sinon il faudra sélectionner les titres d'un album, et demander
d'appliquer les corrections en tant qu'album de la sélection.

Si vous avez 500 albums, ça risque de prendre du temps ;)

Le deuxième logiciel va servir à corriger le son, ce qui manque à
Windows : un EQ paramétrique de qualité.
Il s'appelle Equalizer APO (audio processing object)
Disponible ici :
https://sourceforge.net/projects/equalizerapo/

C'est un véritable outil professionnel, ne vous y trompez pas.
Vous pourrez créer diverses courbes pour chaque périphérique de lecture,
le casque, les HPs etc, et les appliquer en conséquence par simple
appui sur une touche On/Off.
Je conseille de vous procurer les courbes de réponses en fréquence de
votre matos, et d'appliquer les corrections à partir de ça.
Votre oreille (et l'acoustique de votre pièce quand même un peu ;)
restera le seul et unique juge pour ajuster et parfaire votre écoute
selon vos gouts, ou la qualité de vos oreilles l'âge, les concerts
de rock, les boites, les sound systems à 10 ou 20KW nous privant
d'une partie du haut du spectre, il faut parfois savoir compenser :)


J'espère que la lecture aura été intéressante, si vous avez des
questions n'hésitez pas.

Bonne année à vous, mélomanes et autres musiciens :)
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
pehache
Le #26465413
Le 08/01/2018 à 10:44, Marc_L a écrit :
Bonjour,
Je viens ici faire partager deux principaux logiciels que j'utilise sous
windows pour écouter de la musique dans les meilleures conditions, que
ce soit sur des HPs, un casque de qualité comme un DT 990 pro, au
travers d'une carte son de qualité 24 bits/96Khz (ou pas).
...
Concernant la lecture, j'utilise le bien connu Foobar 2000
http://www.foobar2000.org/
auquel il faudra rajouter Lame, si vous voulez écouter et/ou exporter
des MP3.
http://lame.sourceforge.net/

En réalité, au contraire de l'encodage avec perte (mp3, aac, etc...), le
qualité de la lecture d'un flux audio numérique -quel qu'il soit- ne
dépend pas du logiciel décodeur utilisé (à moins d'avoir affaire à un
décodeur bogué, évidemment). Donc du point de vue qualité n'importe quel
logiciel convient.
...
Dernière chose, et pas des moindres, il existe une multitude de
"plugins" pour Foobar : Limiter, compresseur, realtime resampling etc ...
De plus, afin d'harmoniser les volumes de sortie des différents albums,
replaygain est intégré. Vous pouvez l'utiliser ou non.
Pour que la fonction de correction "par album" soit fonctionnelle, il
faut que les champs "Album" etc soient renseignés dans le "tag" du
fichier source.
CDex le fait si on lui demande gentiment :)
Ou sinon il faudra sélectionner les titres d'un album, et demander
d'appliquer les corrections en tant qu'album de la sélection.

L'application d'un "ReplayGain" me parait incompatible avec l'objectif
affiché au départ de qualité audio... A moins de se limiter à des
ReaplyGain négatifs (dont tout harmoniser sur un volume moyen
relativement faible, mais pourquoi pas). Les albums sont toujours
produits de telle sorte que les pics soient proches du maximum, donc
tout ReplayGain positif va faire saturer ces pics.
Et puis bon, si on ressent le besoin d'appliquer des ReplayGain c'est
qu'on a des albums produits en "loudness war", ce qui là encore est à la
base contradictoire avec l'objectif de qualité.
Le deuxième logiciel va servir à corriger le son, ce qui manque à
Windows : un EQ paramétrique de qualité.
Il s'appelle Equalizer APO (audio processing object)
Disponible ici :
https://sourceforge.net/projects/equalizerapo/
C'est un véritable outil professionnel, ne vous y trompez pas.
Vous pourrez créer diverses courbes pour chaque périphérique de lecture,
le casque, les HPs ... etc, et les appliquer en conséquence par simple
appui sur une touche On/Off.
Je conseille de vous procurer les courbes de réponses en fréquence de
votre matos, et d'appliquer les corrections à partir de ça.
Votre oreille (et l'acoustique de votre pièce quand même un peu ;)
restera le seul et unique juge pour ajuster et parfaire votre écoute
selon vos gouts, ou la qualité de vos oreilles ... l'âge, les concerts
de rock, les boites, les sound systems à 10 ou 20KW  ...  nous privant
d'une partie du haut du spectre, il faut parfois savoir compenser :)

Compenser l'oreille défaillante dans la mesure du possible, ou
l'acoustique de la pièce (très difficile), pourquoi pas. Par contre si
on a besoin de compenser le matos, c'est qu'il faut remplacer le matos !
--
"...sois ouvert aux idées des autres pour peu qu'elles aillent dans le
même sens que les tiennes.", ST sur fr.bio.medecine
Jean-Pierre Roche
Le #26465419
Le 22/02/2018 à 08:42, pehache a écrit :
Le deuxième logiciel va servir à corriger le son, ce qui
manque à Windows : un EQ paramétrique de qualité.
Il s'appelle Equalizer APO (audio processing object)
Disponible ici :
https://sourceforge.net/projects/equalizerapo/
C'est un véritable outil professionnel, ne vous y trompez
pas.
Vous pourrez créer diverses courbes pour chaque
périphérique de lecture, le casque, les HPs ... etc, et
les appliquer en conséquence par simple appui sur une
touche On/Off.
Je conseille de vous procurer les courbes de réponses en
fréquence de votre matos, et d'appliquer les corrections à
partir de ça.


Mauvaise idée ! Un produit grand public de qualité a été mis
au point pour fournir le meilleur de ses capacités sans
aucune correction. Les courbes qu'on peut obtenir (de qui ?)
sont rarement précises et exactes donc sans intérpet. Et
même, vouloir corriger à partir d'elles risque plus de créer
des problèmes que d'en résoudre.
Votre oreille (et l'acoustique de votre pièce quand même
un peu ;) restera le seul et unique juge pour ajuster et
parfaire votre écoute selon vos gouts, ou la qualité de
vos oreilles ... l'âge, les concerts de rock, les boites,
les sound systems à 10 ou 20KW  ...  nous privant d'une
partie du haut du spectre, il faut parfois savoir
compenser :)


Si une partie de l'oreille interne a été détruite par des
abus divers, aucune correction ne permettra d'y remédier...
Là encore plus de problèmes potentiels que de correction
utile. En revanche, la pièce d'écoute est essentielle mais
corriger efficacement demande des mesures et une bonne
expérience, choses dont l'amateur est typiquement dépourvu...
Compenser l'oreille défaillante dans la mesure du possible,
ou l'acoustique de la pièce (très difficile), pourquoi pas.
Par contre si on a besoin de compenser le matos, c'est qu'il
faut remplacer le matos !

Effectivement, mauvais matos, changer de matos...
--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Marc_L
Le #26465465
Le 22/02/2018 à 08:42, pehache a écrit :
Bien que je note une certaine critique non constructive, je vais
répondre quand même.
En réalité, au contraire de l'encodage avec perte (mp3, aac, etc...), le
qualité de la lecture d'un flux audio numérique -quel qu'il soit- ne
dépend  pas du logiciel décodeur utilisé (à moins d'avoir affaire à un
décodeur bogué, évidemment). Donc du point de vue qualité n'importe quel
logiciel convient.


Qui a dit le contraire ? Je propose ce logiciel car il est connu, libre
de droits, et très pratique tant au niveau de l'affichage des morceaux
"tagués" que de la qualité de programmation.
Par exemple il gère très bien les "gaps" et on peut donc enchainer des
morceaux qui s'enchainent sans coupure, contrairement à d'autres
lecteurs et principalement du lecteur windows de base.
Exemples : Art of Noise, Pink Floyd, L'homme à la tête de choux de
gainsbourg, musique classique etc.
De plus, ta réponse n'apporte rien.
L'application d'un "ReplayGain" me parait incompatible avec l'objectif
affiché au départ de qualité audio... A moins de se limiter à des
ReaplyGain négatifs (dont tout harmoniser sur un volume moyen
relativement faible, mais pourquoi pas). Les albums sont toujours
produits de telle sorte que les pics soient proches du maximum, donc
tout ReplayGain positif va faire saturer ces pics.

Et bien justement, replay gain affecte souvent un gain négatif, pour
harmoniser les niveaux.
De plus replay gain n'est pas un "normalizer', mais utilise un
algorithme plus complexe de perception du rendu (bruit) sonore.
Certains albums anciens sont enregistrés à bas niveau, certains modernes
sont déjà compressés (un peu trop certes).
Les différences de rendu sont lourdes à gérer si on fait des playlist
éclectiques. Replay gain s'en sort très bien, et comme je l'ai dit on
n'est pas obligé de l'utiliser.
Moi je trouve ca pratique, ne t'en déplaise.
Ca m'évite de jouer de la télécommande pour régler le volume d'écoute.
Et puis bon, si on ressent le besoin d'appliquer des ReplayGain c'est
qu'on a des albums produits en "loudness war", ce qui là encore est à la
base contradictoire avec l'objectif de qualité.

lol, avec des si on mettrait paris en bouteille.
La réduction de la dynamique, ou compression, est le fait des ingénieurs
du son, des producteurs actuels et du mastering.
On ne peut rien y faire, c'est comme ça.
Si on souhaite écouter certaines musiques, on n'a pas le choix.
Rien à voir avec l'objectif de qualité, je parle de confort/facilité
d'écoute pour replay gain.
Exemples concrets et pas des paroles en l'air :
Art of Noise : Below the waste : -3.66 dB (album gain)
Alain Souchon - Ultra moderne solitude : -2.42 (album gain)
Miles Davis - Tutu : + 0.10 (album gain)
Tu aurais pu au moins tester avant de parler, lol.
Compenser l'oreille défaillante dans la mesure du possible, ou
l'acoustique de la pièce (très difficile), pourquoi pas. Par contre si
on a besoin de compenser le matos, c'est qu'il faut remplacer le matos !


Tout le monde n'a pas les moyens de se payer un "super matos".
Et quand bien même, avec moins de 1000 Euros je te sors un meilleur son
que n'importe quelle chaine hifi "classique" a 5K euros d'un "pseudo
amateur mélomane" prétentieux avec ampli machin et enceintes truc, et
des câbles d'enceintes à 250 Euros qu'il faut soit disant "roder".
N'importe quoi les audiophiles.
2 écoutes actives de studio bien réglées et un caisson de basses feront
largement l'affaire au cul d'une carte 24bits/96K ou 192K.
L'utilisation de l'oreille ne permet pas, même pour un pro, de faire des
réglages réellement corrects,pour la simple et bonne raison que chacun
n'entend pas la même chose, et que les préférences des mêmes "chacuns"
sont purement subjectives.
Sans parler de l'acoustique de la pièce.
Voici par exemple le graph de la réponse des cabasses MT 32
https://dyw7ncnq1en5l.cloudfront.net/optim/test/10/10085/reponsefrequencesantiguamt32.png
Ca ne te donne pas envie d'aplatir un peu la courbe par endroits ? juste
pour voir (entendre) ?
Moi si.
Je ne dis pas que c'est la panacée universelle, mais ca peut aider à
comprendre et mieux entendre ce qui se passe entre tes HPs et tes
oreilles, et donc corriger au mieux (ou au pire lol).
Je n'ai pas la prétention d'avoir un savoir universel, comme beaucoup
d'autres ici.
Ma contribution est une information sur des outils pour avoir un
meilleur son sous windows, qui ne dispose pas d'EQ, et aussi une
incitation à dématérialiser sa musique (vinyls ou CDs) soi-même.
D'après toi l'EQ ne sert à rien, alors pourquoi existe-t-elle ?
Est-elle réservée aux ingés son ?
Ceux qui ont inventé replaygain sont surement des cons, ils auraient du
demander à pehache, qui leur aurait expliqué pourquoi.
Permets-moi de rigoler.
Cordialement.
pehache
Le #26465473
Le 22/02/2018 à 22:13, Marc_L a écrit :
Le 22/02/2018 à 08:42, pehache a écrit :
Bien que je note une certaine critique non constructive,

Ah ?
Le contenu de ma réponse est à prendre en fonction du préambule de ton
premier message, qui semblait insister sur la qualité ("casque de
qualité", "carte son de qualité")...
je vais
répondre quand même.
En réalité, au contraire de l'encodage avec perte (mp3, aac, etc...),
le qualité de la lecture d'un flux audio numérique -quel qu'il soit-
ne dépend  pas du logiciel décodeur utilisé (à moins d'avoir affaire à
un décodeur bogué, évidemment). Donc du point de vue qualité n'importe
quel logiciel convient.

Qui a dit le contraire ?

Ben vu qu'au départ tu parlais de qualité, on pouvait penser que c'était
le critère pour foobar aussi.
Je propose ce logiciel car il est connu, libre
de droits, et très pratique tant au niveau de l'affichage des morceaux
"tagués" que de la qualité de programmation.
Par exemple il gère très bien les "gaps" et on peut donc enchainer des
morceaux qui s'enchainent sans coupure, contrairement à d'autres
lecteurs et principalement du lecteur windows de base.

Toutes choses que tu n'as pas vraiment expliquées dans ton premier
message, préférant détailler les gadgets (plugins, skins...). Il fallait
donc le deviner.
L'application d'un "ReplayGain" me parait incompatible avec l'objectif
affiché au départ de qualité audio... A moins de se limiter à des
ReaplyGain négatifs (dont tout harmoniser sur un volume moyen
relativement faible, mais pourquoi pas). Les albums sont toujours
produits de telle sorte que les pics soient proches du maximum, donc
tout ReplayGain positif va faire saturer ces pics.

Et bien justement, replay gain affecte souvent un gain négatif, pour
harmoniser les niveaux.

Souvent, mais pas toujours. Sur les albums produits "à l'ancienne", le
ReplayGain par défaut a plutôt tendance à être positif.
De plus replay gain n'est pas un "normalizer', mais utilise un
algorithme plus complexe de perception du rendu (bruit) sonore.

Si, c'est un normaliseur. Sauf que le volume qu'il calcule n'est pas une
simple moyenne RMS.
Certains albums anciens sont enregistrés à bas niveau, certains modernes
sont déjà compressés (un peu trop certes).
Les différences de rendu sont lourdes à gérer si on fait des playlist
éclectiques. Replay gain s'en sort très bien, et comme je l'ai dit on
n'est pas obligé de l'utiliser.
Moi je trouve ca pratique, ne t'en déplaise.
Ca m'évite de jouer de la télécommande pour régler le volume d'écoute.

Je ne dis pas le contraire, mais encore une fois je me référais à
l'objectif de "qualité" initialement exposé. Si on recherche réellement
une écoute "de qualité" c'est mieux de régler le volume soi-même plutôt
que de laisser agir en aveugle un algo qui peut avoir des effets négatifs.
Et puis bon, si on ressent le besoin d'appliquer des ReplayGain c'est
qu'on a des albums produits en "loudness war", ce qui là encore est à
la base contradictoire avec l'objectif de qualité.

lol, avec des si on mettrait paris en bouteille.
La réduction de la dynamique, ou compression, est le fait des ingénieurs
du son, des producteurs actuels et du mastering.
On ne peut rien y faire, c'est comme ça.
Si on souhaite écouter certaines musiques, on n'a pas le choix.

On a parfois le choix, par exemple sur les anciens albums en achetant
les versions initiales plutôt que remastérisées (mais c'est presqu'au
cas par cas).
Rien à voir avec l'objectif de qualité, je parle de confort/facilité
d'écoute pour replay gain.

Ah oui, mais ce n'est pas en ces termes que tu avais présenté les choses.
Tu aurais pu au moins tester avant de parler, lol.

J'ai utilisé le ReplayGain à une époque, puis j'ai laissé tomber.
Compenser l'oreille défaillante dans la mesure du possible, ou
l'acoustique de la pièce (très difficile), pourquoi pas. Par contre si
on a besoin de compenser le matos, c'est qu'il faut remplacer le matos !

Tout le monde n'a pas les moyens de se payer un "super matos".

Pas besoin d'un "super-matos" pour avoir une qualité suffisamment
correcte qui ne nécessite pas des corrections hasardeuses à l'égaliseur.
Et quand bien même, avec moins de 1000 Euros je te sors un meilleur son
que n'importe quelle chaine hifi "classique" a 5K euros d'un "pseudo
amateur mélomane" prétentieux avec ampli machin et enceintes truc, et
des câbles d'enceintes à 250 Euros qu'il faut soit disant "roder".
N'importe quoi les audiophiles.
2 écoutes actives de studio bien réglées et un caisson de basses feront
largement l'affaire au cul d'une carte 24bits/96K ou 192K.
L'utilisation de l'oreille ne permet pas, même pour un pro, de faire des
réglages réellement corrects,pour la simple et bonne raison que chacun
n'entend pas la même chose, et que les préférences des mêmes "chacuns"
sont purement subjectives.
Sans parler de l'acoustique de la pièce.

Je suis tout à fait d'accord, mais je ne sais pas si tu perçois la
contradiction avec ce que tu as écrit précédemment concernant les
réglage à l'égaliseur :
"Votre oreille (et l'acoustique de votre pièce quand même un peu restera
le seul et unique juge pour ajuster et parfaire votre écoute"
Voici par exemple le graph de la réponse des cabasses MT 32
https://dyw7ncnq1en5l.cloudfront.net/optim/test/10/10085/reponsefrequencesantiguamt32.png
Ca ne te donne pas envie d'aplatir un peu la courbe par endroits ? juste
pour voir (entendre) ?

Non, pour plusieurs raisons :
La première est que je me demande comment ils ont obtenu une telle
courbe. Ce type de mesure doit se faire en chambre anéchoïque, sinon on
mesure n'importe quoi, surtout dans la partie basse du spectre. Et les
bosses et creux dans la partie basse sont justement un indice qu'ils ont
peut-être mesuré n'importe quoi. Faire des corrections sur une mesure
douteuse, bof...
La deuxième est que s'il s'agit de la vraie courbe de réponse obtenue
dans les règles de l'art, alors il faut avoir fait un peu de traitement
du signal pour savoir que corriger des creux de 9dB comme ceux que l'on
voit sur la courbe ne se fait pas sans introduire des artefacts
potentiellement audibles.
Et enfin, s'il s'agit de la vraie courbe de réponse, alors je
n'achèterais pas ces enceintes. Même à ce prix, ou à peine plus cher, on
doit pouvoir trouver mieux en la matière.
D'après toi l'EQ ne sert à rien, alors pourquoi existe-t-elle ?

Sur les bons amplis HiFi (sans taper dans le luxe inutile, hein), est-ce
que tu vois des égaliseurs avec 36 bandes de fréquence pour aller
chatouiller les poils de cul des courbes de réponse ? Non, en général il
y a 2 réglages large bande "Bass"/"Treble" et point. Parfois il n'y a
même rien du tout.
Ceux qui ont inventé replaygain sont surement des cons,

Disons que ce sont plus des geeks que des mélomanes.
Permets-moi de rigoler.

C'est déjà ça.
--
"...sois ouvert aux idées des autres pour peu qu'elles aillent dans le
même sens que les tiennes.", ST sur fr.bio.medecine
voir_le_reply-to
Le #26465497
pehache
Ben vu qu'au départ tu parlais de qualité, on pouvait penser que c'était
le critère pour foobar aussi.

Tiens, je n'avais pas vu passer ce fil du fait que l'OP est plonké chez
moi...
Je me permets d'ajouter un grain de sel constructif à partir d'infos que
j'ai placées sur framc que vous ne lisez peut-être pas. La question y
concernait le problème de la lecture "enchaînée" des titres d'un album
qui ne permet pas, en musique classique, de s'arrêter à la fin d'une
"oeuvre" et la mélange avec d'autres, parfois sans rapport (en
particulier pour les albums "récital"), ce qui m'énerve !
J'ai alors indiqué l'existence d'un logiciel gratuit, dans une
utilisation un peu inhabituelle ici : Virtual DJ 8 (logiciel pour
disc-jockeys) - il est compatible Mac et Windows, même si son interface est totalement
non-mac (même pas d'équivalent clavier pour quitter ! qui s'appelle
d'ailleurs autrement : Exit !) mais également pré-windows puisqu'il n'y
a même pas de menus, on dira donc "PC" (DOS). Bon, c'est du gratuit et
ça marche, on accepte.
- il s'arrête à la fin de chaque morceau puisque c'est la logique même
d'un logiciel DJ (qui enchaîne les morceaux "entre platines" !).
- il permet quand même de lire des playlists, donc des oeuvres composées
de plusieurs pistes enchaînées
- il permet de ralentir le tempo sans changer de hauteur (pour faire des
relevés c'est très pratique) ou de transposer sans changer le tempo (ce
qui ne l'est pas moins !)
- il dispose de fonctions de bouclage et de huit points de "cue" (ce qui
l'est encore plus !)
- comme dit depuis le début, ce n'est qu'un lecteur, il n'influe donc
pas sur la qualité qui dépend uniquement du fichier source et du
matériel de conversion.
Voilà, hth, je sors :-)
--
Gérald
Marc_L
Le #26465520
Le 23/02/2018 à 00:21, pehache a écrit :
Non, pour plusieurs raisons :
La première est que je me demande comment ils ont obtenu une telle
courbe. Ce type de mesure doit se faire en chambre anéchoïque, sinon on
mesure n'importe quoi, surtout dans la partie basse du spectre. Et les
bosses et creux dans la partie basse sont justement un indice qu'ils ont
peut-être mesuré n'importe quoi. Faire des corrections sur une mesure
douteuse, bof...

Tu supputes et ensuite tu affirmes sur une supputation.
voici le(s) studio(s) où sont effectués les tests.
https://www.lesnumeriques.com/audio/visitez-nouveau-labo-son-numeriques-a2819.html
Tu as surement mieux, je n'en doute vu tes allégations.
pehache
Le #26465530
Le 23/02/2018 à 18:01, Marc_L a écrit :
Le 23/02/2018 à 00:21, pehache a écrit :
Non, pour plusieurs raisons :
La première est que je me demande comment ils ont obtenu une telle
courbe. Ce type de mesure doit se faire en chambre anéchoïque, sinon
on mesure n'importe quoi, surtout dans la partie basse du spectre. Et
les bosses et creux dans la partie basse sont justement un indice
qu'ils ont peut-être mesuré n'importe quoi. Faire des corrections sur
une mesure douteuse, bof...

Tu supputes et ensuite tu affirmes sur une supputation.

Je suppute en effet, mais j'ai fait 3 hypothèses différentes qui
couvraient tous les cas.
voici le(s) studio(s) où sont effectués les tests.
https://www.lesnumeriques.com/audio/visitez-nouveau-labo-son-numeriques-a2819.html

Vu les dates des articles, je note donc que c'est en 2016 qu'il ont eu
leur nouveau labo son, et donc que le test des Cabasse MT32 a été fait
dans l'ancien, nettement moins performant et surtout sur les basses
fréquences... là où voit les grosses bosses et creux sur la courbe de
réponse mesurée.
Tu as surement mieux, je n'en doute vu tes allégations.

Je n'ai pas prétendu pouvoir faire des mesures fiables de réponses en
fréquence.
--
"...sois ouvert aux idées des autres pour peu qu'elles aillent dans le
même sens que les tiennes.", ST sur fr.bio.medecine
Gérald Niel
Le #26465640
[En-tête "Followup-To:" positionné à fr.rec.audio.]
Le Jeudi 22 février 2018 à 21:13 UTC, Marc_L écrivait sur
fr.rec.audio :
Certains albums anciens sont enregistrés à bas niveau, certains modernes
sont déjà compressés (un peu trop certes).

Non il ne sont pas enregistré à bas niveau.
C'est le traitement final (mastering) qui répond probablement aux
goûts, habitudes, et matériels de l'époque.
La réduction de la dynamique, ou compression, est le fait des ingénieurs
du son, des producteurs actuels et du mastering.

Ça relève surtout d'un choix artistique.
Et d'un choix en regard des modes du moment.
Tout comme le mixage d'ailleurs.
@+
--
On ne le dira jamais assez, l'anarchisme, c'est l'ordre sans le
gouvernement ; c'est la paix sans la violence. C'est le contraire
précisément de tout ce qu'on lui reproche, soit par ignorance, soit
par mauvaise foi. -+- Hem Day -+-
voir_le_reply-to
Le #26465650
pehache
Le contenu de ma réponse est à prendre en fonction du préambule de ton
premier message, qui semblait insister sur la qualité ("casque de
qualité", "carte son de qualité")...

J'ai été voir par curiosité quand même. Peut-on signaler, sans se faire
descendre en flèche, que le logiciels iTunes d'Apple, disponible
gratuitement en versions macOS et Windows depuis 2003, offre dans un
ensemble compact un grand nombre des options "découvertes" comme
nécessaires par l'OP (égalisation et gain mémorisables par morceau,
temps de gap, ainsi qu'un grand nombre d'options supplémentaires dont
lecture vidéo etc.) ?
Le 22/02/2018 à 22:13, Marc_L a écrit :
2 écoutes actives de studio bien réglées et un caisson de basses feront
largement l'affaire au cul d'une carte 24bits/96K ou 192K. [...]

Je suis tout à fait d'accord [...]

JAPAI, l'OP n'évoquait que l'écoute d'enregistrements du commerce en 16
bits 44,1 kHz, pas de musique créée ou d'enregistrements personnels (vu
le fatalisme qu'il affiche sur le travail des "ingénieurs du son" dont
on rappelle qu'il y a longtemps qu'ils ne sont plus ingénieurs *du tout*
!). Pouisque tu te déclares "tout à fait d'accord" avec lui, peux-tu
m'expliquer à quoi sert, dans ce contexte, de brancher ses écoutes "au
cul d'une carte 24bits/96K ou 192K" ?
La plupart des écoutes actives actuellement commercialisées sont de type
"bass-reflex". Puisque tu es, là encore "tout à fait d'accord" avec la
phrase du dessus, peux-tu m'expliquer comment est géré le filtrage
permettant aux bandes de fréquences de ne pas se recouvrir entre ces
enceintes et le caisson de basses ?
Je sors :-)
--
Gérald
pehache
Le #26465752
Le 25/02/2018 à 13:01, Gerald a écrit :
pehache
Le contenu de ma réponse est à prendre en fonction du préambule de ton
premier message, qui semblait insister sur la qualité ("casque de
qualité", "carte son de qualité")...

J'ai été voir par curiosité quand même. Peut-on signaler, sans se faire
descendre en flèche, que le logiciels iTunes d'Apple,

Ca m'aurait étonné...
Utiliser iTunes si on n'a pas d'iTruc à alimenter, il faut vraiment
aimer s'embêter vu l'usine à gaz que c'est...
disponible
gratuitement en versions macOS et Windows depuis 2003, offre dans un
ensemble compact un grand nombre des options "découvertes" comme
nécessaires par l'OP (égalisation et gain mémorisables par morceau,
temps de gap, ainsi qu'un grand nombre d'options supplémentaires dont
lecture vidéo etc.) ?

Concernant le gain, c'est un réglage manuel uniquement, non ? Si on a
toute une bibliothèque à classer, c'est carrément fastidieux sans une
analyse automatique pour dégrossir.
Et iTunes ne lit toujours pas le FLAC, ce qui en 2018 est quand même,
comment dire... Le FLAC est devenu le standard de fait de la compression
lossless.
Le 22/02/2018 à 22:13, Marc_L a écrit :
2 écoutes actives de studio bien réglées et un caisson de basses feront
largement l'affaire au cul d'une carte 24bits/96K ou 192K. [...]

Je suis tout à fait d'accord [...]

JAPAI, l'OP n'évoquait que l'écoute d'enregistrements du commerce en 16
bits 44,1 kHz, pas de musique créée ou d'enregistrements personnels (vu
le fatalisme qu'il affiche sur le travail des "ingénieurs du son" dont
on rappelle qu'il y a longtemps qu'ils ne sont plus ingénieurs *du tout*
!). Pouisque tu te déclares "tout à fait d'accord" avec lui, peux-tu
m'expliquer à quoi sert, dans ce contexte, de brancher ses écoutes "au
cul d'une carte 24bits/96K ou 192K" ?

Bien que je considère cela inutile, il existe des sources commerciales
24bits/96k, donc ça me parait tout aussi inutile de s'appesantir sur ce
point. De toutes façons, n'importe quelle carte son aujourd'hui gère ça.
La plupart des écoutes actives actuellement commercialisées sont de type
"bass-reflex". Puisque tu es, là encore "tout à fait d'accord" avec la
phrase du dessus, peux-tu m'expliquer comment est géré le filtrage
permettant aux bandes de fréquences de ne pas se recouvrir entre ces
enceintes et le caisson de basses ?
Je sors :-)

Comme avec des enceintes closes.
L'association bass-reflex+caisson de basse n'est pas idéale sur le
papier, mais ça n'a pas l'air d'être une catastrophe non plus en
pratique si on y va mollo sur le réglage du niveau du caisson. Et quand
un fabricant propose un caisson pour ses propres enceintes dont il
connait les caractéristiques, rien n'interdit un filtrage actif
spécifique sur le caisson pour mieux faire la liaison avec les enceintes.
Sinon tu bouches les events bass-reflex des enceintes, et hop...
--
"...sois ouvert aux idées des autres pour peu qu'elles aillent dans le
même sens que les tiennes.", ST sur fr.bio.medecine
Publicité
Poster une réponse
Anonyme