photographie dans le désert

Le
llathieyre
Aprs qques expriences de photo en milieu dsertique sub-saharien
je constate que mes photos (ngas) ont des couleurs un peu blafardes,
relativement peu satures.

Avez-vous des recommendations quant aux points suivants :

- utiliser ou pas un filtre polarisant ? avantages/inconvnients
- sous-exposer ou pas une mesure cellule (j'utilise une cellule
autonome Minolta)
- faut-il dfinitivement viter les heures les plus lumineuses

Merci par avance pour vos avis
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #7721101
a écrit :

Après qques expériences de photo en milieu désertique sub-saharien
je constate que mes photos (négas) ont des couleurs un peu blafardes,
relativement peu saturées.

Avez-vous des recommendations quant aux points suivants :

- utiliser ou pas un filtre polarisant ? avantages/inconvénients
- sous-exposer ou pas une mesure cellule (j'utilise une cellule
autonome Minolta)
- faut-il définitivement éviter les heures les plus lumineuses

Merci par avance pour vos avis



Il est impossible d'avoir, en usage amateur, un rendu précis
avec du négatif : ça dépend essentiellement du labo... Donc
faire de la dia ou du numérique...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/
markorki
Le #7721091
a écrit :

Après qques expériences de photo en milieu désertique sub-saharien
je constate que mes photos (négas) ont des couleurs un peu blafardes,
relativement peu saturées.

Avez-vous des recommendations quant aux points suivants :

- utiliser ou pas un filtre polarisant ? avantages/inconvénients



Je vais me faire incendier (par JPR ?:-), tant pis...

filtre polarisant: oui, parce que
- tu as assez de lumière, ça ne gène pas
- sans polarisant, le ciel te semblera moins saturé que tu ne l'as
**vu** (car bien que parfois très saturé, il est très lumineux, et si tu
veux exposer le reste correctement, il sera fade)
- rien ne t'oblige à en abuser si tu t'en sers

- sous-exposer ou pas une mesure cellule (j'utilise une cellule
autonome Minolta)



pas d'avis: toujours fait confiance au boitier, y compris recours à la
mesure spot (voire braketting dans les cas graves) en cas de doute.
Sans polarisant, je dirais au contraire de surexposer dans tous les cas
où il y a beaucoup de ciel dans le cadre...
un autre avantage du polarisant et de rapprocher le ciel de la densité
du reste ;-)

- faut-il définitivement éviter les heures les plus lumineuses



la lumière du désert est magique le matin et le soir, mais il faut alors
ne pas bouger et ne rien voir entre 2h après le lever du soleil et 2h
avant le coucher... il faut prévoir de doubler ou tripler la durée du
voyage, et puis, il se passe des tas de choses intéressantes dans la
journée, "malgré" la lumière trop crûe : je suppose que tu comptes
croiser des gens, dans le désert (ça fait aussi partie de l'expérience
du désert) ?
Daniel Rocha
Le #7721081
wrote:
Après qques expériences de photo en milieu désertique sub-saharien
je constate que mes photos (négas) ont des couleurs un peu blafardes,
relativement peu saturées.



Que peux-tu en dire en analysant les négatifs ??

Car se borner a examiner des tirages papier c'est examiner une photo
qui a été interpretée par une tireuse... Alors...

--
<> Daniel Rocha | Photographie <>
http://www.monochromatique.com
Papy Bernard
Le #7721061
Slt,

De markorki


Je vais me faire incendier (par JPR ?:-), tant pis...

filtre polarisant: oui, parce que
- tu as assez de lumière, ça ne gène pas
- sans polarisant, le ciel te semblera moins saturé que tu ne l'as
**vu** (car bien que parfois très saturé, il est très lumineux, et si
tu veux exposer le reste correctement, il sera fade)
- rien ne t'oblige à en abuser si tu t'en sers



C'est un peu du n'importe quoi.

- sous-exposer ou pas une mesure cellule (j'utilise une cellule
autonome Minolta)





9 mois à Colomb-Béchar, un Focaflex, une Cellephot calée sur la sensibilité
intiale m'ont donné des photos qui reflètaient bien les couleurs du moment.

Un polarisant n'aurait fait qu'accentuer artificiellement les couleurs.

C'est vrai, c'était il y a 46 ans avec de la Kodachrome du moment.

--
A+
Papy Bernard (RTCien malgré lui)
jean-daniel dodin
Le #7721051
Papy Bernard a écrit :

Un polarisant n'aurait fait qu'accentuer artificiellement les couleurs.



un polarisant, s'il est utilisé normalement (et pas
uniquement comme filtre gris) est assez difficile à
utiliser: il ne marche que sous certains angles.

c'est donc un filtre que je considère comme indispensable
dans les fourre-tout, mais que je n'utilise que tous les
deux ou trois ans :-)

disons que, comme beaucoup de choses, il est parfois
irremplacable...

jdd


--
http://www.dodin.net
http://dodin.org/mediawiki/index.php/GPS_Lowrance_GO
Claudio Bonavolta
Le #7721031
a écrit :

Après qques expériences de photo en milieu désertique sub-saharien
je constate que mes photos (négas) ont des couleurs un peu blafardes,
relativement peu saturées.



Le premier problème est là: le négatif.
Comme tu ne tires probablement pas toi-même, tu dois t'en remettre à
un labo.
Certains sont bons (en cherchant bien) d'autres nettement moins et
souvent inconstants.
Fais tirer le même néga chez plusieurs labos et tu auras des
résultats étonnament différents.
Je fais très peu de néga pour cette raison et te conseille, en
argentique, d'opter plutôt pour de la dia.
Un peu plus difficile à exposer mais, au moins, le résultat final est
plus directement lié à tes compétences.

Avez-vous des recommendations quant aux points suivants :

- utiliser ou pas un filtre polarisant ? avantages/inconvénients



Le polarisant permet de supprimer les réflexions sur la plupart des
matériaux (avec la grosse exception des surfaces métalliques), par
exemple dans le ciel (effet max. à env. 40° du soleil), les plans
d'eau, vitres, voir feuillages.
Bon, pour ces derniers, c'est moins courant dans le désert ... :-)
En supprimant ces réflexions, il permet d'augmenter la saturation des
couleurs.
Son effet est bien visible dans le viseur en tournant le filtre, il est
assez facile à utiliser sauf, peut-être, avec une cellule externe où
il faudra augmenter l'exposition mais le combien dépendra de sa
position (env. 1-1.5 diaphs).

- sous-exposer ou pas une mesure cellule (j'utilise une cellule
autonome Minolta)



Sous-exposer un négatif couleur est un bon moyen de perdre en
saturation couleur avec, pour corollaire, des ombres grisouilles ...
Donc, c'est plutôt l'inverse qu'il faut faire (visée sur les ombres
"claires").

- faut-il définitivement éviter les heures les plus lumineuses



Ce n'est pas la lumière la plus intéressante mais, à priori, ce
n'est pas elle qui a engendré ton manque de saturation et si c'est le
bon moment pour ta photo, ben fais-là !


Merci par avance pour vos avis



Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch
markorki
Le #7721021
Claudio Bonavolta a écrit :
a écrit :



- utiliser ou pas un filtre polarisant ? avantages/inconvénients





Le polarisant permet de supprimer les réflexions sur la plupart des
matériaux (avec la grosse exception des surfaces métalliques), par
exemple dans le ciel (effet max. à env. 40° du soleil), les plans
d'eau, vitres, voir feuillages.
Bon, pour ces derniers, c'est moins courant dans le désert ... :-)
En supprimant ces réflexions, il permet d'augmenter la saturation des
couleurs.



... houla, encore un qui n'a pas lu les oeuvres complètes de Papy
Bernard ;-)

Son effet est bien visible dans le viseur en tournant le filtre, il est
assez facile à utiliser sauf, peut-être, avec une cellule externe



houla, du complètement n'importe quoi ou juste un peu d'après Papy ?

... quant au reste du post, je suis + que d'accord, mais je ne l'aurais
pas aussi bien dit
(avant de virer numérique, des décennies que je ne faisais plus de
négatif que pour les mariages, enterrements et autres réjouissances)
Papy Bernard
Le #7721011
Slt,

De markorki

... houla, encore un qui n'a pas lu les oeuvres complètes de Papy
Bernard ;-)



Je ne sais pas ce que du veux dire mais l'utilisation d'un polarsiant n'est
pas limitée à l'extinction des refletes (non métalliques) et/ou la
saturation des couleurs (du ciel en particulier pour donner des cartes
postales flatteuses des palges des îles).

Cela permet aussi des photos de lignes de contraintes dans des piéces en
plastique (plexiglas) ou des fantaisies comme dans des exemples ci-dessous
(réalisés avec de simples 'lambleaux' de bandes de papier cellophane
transparent)

http://cjoint.com/?musubKwOnz
http://cjoint.com/?musuyYDr87
http://cjoint.com/?musu2bjsdH
http://cjoint.com/?musvD7YJ52
http://cjoint.com/?musvXQ5yFj
http://cjoint.com/?muswpWmPAM

Si cela peut donner des idées !!!!!!

--
A+
Papy Bernard (RTCien malgré lui)
Pierre Pallier
Le #7721001
Hello, Papy Bernard a écrit dans

Cela permet aussi des photos de lignes de contraintes dans des piéces en
plastique (plexiglas) ou des fantaisies comme dans des exemples ci-dessous
(réalisés avec de simples 'lambleaux' de bandes de papier cellophane
transparent)



On peut aussi polariser la lumière avant qu'elle atteigne l'objet à
photographier, et l'analyser à nouveau après réflexion...
Bon, je l'accorde, faut une feuille plutôt qu'un filtre.
Ça sert à beaucoup de choses, en effet.

Crosspost : fr.rec.photo.pratique,fr.rec.photo
FU2 : fr.rec.photo
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog
Jacques DASSIÉ
Le #7720991
Il se trouve que Papy Bernard a formulé :
9 mois à Colomb-Béchar,



Salut Papy,
5 ans à Béchar, par 3 ou 4 périodes de 3 semaines par an, de 60 à 1965.
Représentant du constructeur français du missile US Hawk (Thomson).
Responsable de l'analyse des résultats des tirs d'essais français.
Peut-être nous sommes-nous croisés !

un Focaflex, une Cellephot calée sur la sensibilité
intiale m'ont donné des photos qui reflètaient bien les couleurs du moment.



Un Pentacon reflex avec un Zeiss Biotar f:2, 58mm.
Je devais avoir une Sixtomat...

C'est vrai, c'était il y a 46 ans avec de la Kodachrome du moment.



Mon bon, j'utilisais la même ! Quelques images visibles là :
http://archaero.com/Saoura.htm

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme