photographier des batiments prives

Le
Emmanuel Eichenberger
bonjour

je me suis fait plusieurs fois aggrapher par soit le securitas de service,
ou le concierge, pour avoir photographier des façades ou une cage
d'escaliers, bref rien de terrible.

chaque fois on me dis avez vous une autorisation (sic)

bien sur c'est de ma faute, je devrais demander une autorisation pour
pouvoir photographier sans souci.

je precise que je suis amateur, donc c'est un hobby.

comment faite vous, si un sujet vous intéresse, quelle est la démarche la
plus simple, pour être en accord avec la loi ?

Manu
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
filh
Le #1694297
Emmanuel Eichenberger
bonjour

je me suis fait plusieurs fois aggrapher par soit le securitas de service,
ou le concierge, pour avoir photographier des façades ou une cage
d'escaliers, bref rien de terrible.

chaque fois on me dis avez vous une autorisation (sic)


A priori non. Demande leur en vertu de quel article de loi !

D'après la loi, t'as besoin d'une autorisation officiellement pour
publier les photos si en plus tu cause du tords.

Hélas la pratique actuelle des tribunaux semble trouver qu'on cause du
tord dès qu'on publie.

Heu.. tu photographie dans quel pays ?

FiLH



--
Le fondement du constat bougeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Rolland Barthes.
http://www.filh.org

JEFFBIE
Le #1694295
Hello ! Quoi qu'a dit *Emmanuel Eichenberger* ???

je me suis fait plusieurs fois aggrapher par soit le securitas de service,
ou le concierge, pour avoir photographier des façades ou une cage
d'escaliers, bref rien de terrible.
chaque fois on me dis avez vous une autorisation (sic)
bien sur c'est de ma faute, je devrais demander une autorisation pour
pouvoir photographier sans souci.
je precise que je suis amateur, donc c'est un hobby.

comment faite vous, si un sujet vous intéresse, quelle est la démarche la
plus simple, pour être en accord avec la loi ?


Voila une queston que nos z'amis les juristes pourront traiter ! Je
fais suivre en FU2 sur fr.misc.droit et tu auras plein de réponses
précises !

--
"J'aime cette idée d'une école dans laquelle
les gens viennent s'instruire et restent dans
l'état dans lequel ils sont."
(George W. Bush)

Emma
Le #1694294
"Emmanuel Eichenberger"
je me suis fait plusieurs fois aggrapher par soit le securitas de service,
ou le concierge, pour avoir photographier des façades ou une cage
d'escaliers, bref rien de terrible.

chaque fois on me dis avez vous une autorisation (sic)


si c'est juste photographier

les façades : depuis la voie publqiue, amha : pas de problème
une cage d'escalier : vous êtes dans un lieu privé : comment régiriez vous
si quelqu'un entrait chez vous pour prendre une photo

bien sur c'est de ma faute, je devrais demander une autorisation pour
pouvoir photographier sans souci.


peut-être , mais (moment ras l'bol) y"en a un peu marre de toutes ces
entrave sà la liberté

je precise que je suis amateur, donc c'est un hobby.


si c'est pour publier : cela peut être variable : façade : droit de
l'architecte, intérieur idem première que pour photographier

comment faite vous, si un sujet vous intéresse, quelle est la démarche la
plus simple, pour être en accord avec la loi ?


le sujet ne m'inetrresse pas forcément plus qu'un autre : mais ça m'arrive
Une ambassade par exemple , je ne m'attarde pas plus que ça : souvenir
récent...
Quelles sortes de façade photographiez vous pour avoir des problèmes ?

Emma
--
toujours pas de lezard pour me répondre

RigoloClic
Le #1691563
Emmanuel Eichenberger avait soumis l'idée :
bonjour

je me suis fait plusieurs fois aggrapher par soit le securitas de service,
ou le concierge, pour avoir photographier des façades ou une cage
d'escaliers, bref rien de terrible.

chaque fois on me dis avez vous une autorisation (sic)

bien sur c'est de ma faute, je devrais demander une autorisation pour
pouvoir photographier sans souci.

je precise que je suis amateur, donc c'est un hobby.

comment faite vous, si un sujet vous intéresse, quelle est la démarche la
plus simple, pour être en accord avec la loi ?


En Suisse je l'ignore.

(Sans doute se renseigner sur cette foutue loi qui empêcherait de
photographier des bâtiments).

En France, hors quelques situations clairement définies, il n'est pas
interdit de photographier des bâtiments. C'est la diffusion des photos
qui peut poser problème.

Et d'abord, ceux qui se prévalent d'une loi n'ont qu'à justifier son
existence ! Non mais !

--
RigoloClic
http://www.rigoloclic.com
(FinalClic)

Emmanuel JACQUET
Le #1691354
FiLH wrote:
Emmanuel Eichenberger [..]
Heu.. tu photographie dans quel pays ?



En suisse d'après l'adresse

--
Manu
Un peu de photo
filh
Le #1691350
FiLH
Emmanuel Eichenberger
bonjour

je me suis fait plusieurs fois aggrapher par soit le securitas de service,
ou le concierge, pour avoir photographier des façades ou une cage
d'escaliers, bref rien de terrible.

chaque fois on me dis avez vous une autorisation (sic)


A priori non. Demande leur en vertu de quel article de loi !


Hum Il y a deux heures, je passe devant une belle ruine d'incendie.
Je me dis faisons quelques photos !
Et puis bon le vigile avec le chien...

Il y a des jours où on a la flemme.

FiLH

--
Le fondement du constat bougeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Rolland Barthes.
http://www.filh.org


Emmanuel Eichenberger
Le #1691138
oui merci pour les infos, mais bon dans l'ensemble ca me semble plus
diificile de faire des photos librement que il y a 20 ans en arrieres, une
sorte de parano ou quoi ? ou trop d'intrusion des medias dans la vie des
gens ?

Manu
"RigoloClic" news:
Emmanuel Eichenberger avait soumis l'idée :
bonjour

je me suis fait plusieurs fois aggrapher par soit le securitas de
service,


ou le concierge, pour avoir photographier des façades ou une cage
d'escaliers, bref rien de terrible.

chaque fois on me dis avez vous une autorisation (sic)

bien sur c'est de ma faute, je devrais demander une autorisation pour
pouvoir photographier sans souci.

je precise que je suis amateur, donc c'est un hobby.

comment faite vous, si un sujet vous intéresse, quelle est la démarche
la


plus simple, pour être en accord avec la loi ?


En Suisse je l'ignore.

(Sans doute se renseigner sur cette foutue loi qui empêcherait de
photographier des bâtiments).

En France, hors quelques situations clairement définies, il n'est pas
interdit de photographier des bâtiments. C'est la diffusion des photos
qui peut poser problème.

Et d'abord, ceux qui se prévalent d'une loi n'ont qu'à justifier son
existence ! Non mais !

--
RigoloClic
http://www.rigoloclic.com
(FinalClic)





filh
Le #1691134
Emmanuel JACQUET
FiLH wrote:
Emmanuel Eichenberger [..]
Heu.. tu photographie dans quel pays ?



En suisse d'après l'adresse


Non, il poste depuis la suisse :)

FiLH ben oui, je sais...

--
Le fondement du constat bougeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Rolland Barthes.
http://www.filh.org


Olivier B
Le #1694280
Bonjour

oui merci pour les infos, mais bon dans l'ensemble ca me semble plus
diificile de faire des photos librement que il y a 20 ans en arrieres, une
sorte de parano ou quoi ? ou trop d'intrusion des medias dans la vie des
gens ?


Je ne sais pas s'il faut l'imputer à un "trop d'intrusion des medias",
il me semble que dans biens des cas où on vient te gonfler quand tu fais
une photo, l'accueil n'est pas du tout le même si tu débarques avec ce
qui ressemble à une caméra de télévision...on a presque l'impression que
l'appareil photo rebute et que la caméra impressionne.

Qu'est-ce qui a fait que la photo est devenue "sale" ?

Est-ce qu'une certaine presse, grande consommatrice d'images et
génératrice de scandales et procès, est responsable de cette dégradation
de l'image de la photographie ?

Il y a là matière à discussion, échange de point de vue

Olivier

Pierre Pallier
Le #1694278
Hello, Olivier B a écrit dans
Qu'est-ce qui a fait que la photo est devenue "sale" ?

Est-ce qu'une certaine presse, grande consommatrice d'images et
génératrice de scandales et procès, est responsable de cette dégradation
de l'image de la photographie ?


"On" reporte sur le photographe la faute de "notre" propre perversité...

Voyeur que "nous" sommes, "on" traite le photographe de sale pervers, car
c'est finalement grâce à lui que "nous" assouvissons "nos" bas-instincts. Et
c'est donc logiquement par lui que "nous" sommes pervertis, pauvres être
innocents à la base que "nous" sommes.

Sans compter sur la jalousie, car "on" aimerait être un peu à le place de ce
maudit photographe, qui a à sa disposition toutes ces filles nues qui
couchent, n'en doutons pas, pour faire la couverture de Match. Et quand ce
salaud file aux Antilles pour photographier les roberts d'une présentatrice
télé, c'est la cerise sur le gâteau.

Et en plus il aime ça, l'ignoble individu.
Mais il aurait pu soigner la mise au point, on voit pas bien les roberts de
la présentatrice télé sur la photo...

Pouvez dire "Roger, un muscadet !" ;o)
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

Publicité
Poster une réponse
Anonyme