Plus de TNT suisse fin 2019

Le
Lep
Art. 42 Dispositions transitoires
L'art. 20, al. 2, let. a, et al. 3, confèrent à la SSR le droit et
l'obligation de diffuser ses programmes TV également sur les réseaux TV
terrestres DVB-T. Au vu des nouvelles technologies de diffusion et de
leur efficacité, le DVB-T ne joue plus en Suisse qu'un rôle secondaire
(environ 2% des ménages y recourent). La SSR mettra un terme à la
diffusion DVB-T des programmes TV au cours de l'année 2019. Dans la
disposition transitoire, les droits et obligations correspondants sont
donc valables au plus tard jusqu'à fin 2019.


En général quand la Suisse annonce quelque chose elle ne fait plus
machine arrière.

Lep
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Elephant Man
Le #26488507
Le 10/09/2018 à 08:13, Lep a écrit :
Art. 42 Dispositions transitoires
L'art. 20, al. 2, let. a, et al. 3, confèrent à la SSR le droit et
l'obligation de diffuser ses programmes TV également sur les réseaux TV
terrestres DVB-T. Au vu des nouvelles technologies de diffusion et de
leur efficacité, le DVB-T ne joue plus en Suisse qu'un rôle secondaire
(environ 2% des ménages y recourent). La SSR mettra un terme à la
diffusion DVB-T des programmes TV au cours de l'année 2019. Dans la
disposition transitoire, les droits et obligations correspondants sont
donc valables au plus tard jusqu'à fin 2019.

Quel est le pourcentage de foyers ne captant que la TNT en France ?
J'ai dans l'idée que ça baisse d'année en année mais pas au point de la
fermer. Surtout que les chaînes cherchent à limiter au maximum
l'enregistrement pour continuer à caser les pubs.
F1TAY
Le #26488512
Sauf erreur cela ne concerne que la télévision suisse en italien.
Elephant Man avait énoncé :
Le 10/09/2018 à 08:13, Lep a écrit :
Art. 42 Dispositions transitoires
L'art. 20, al. 2, let. a, et al. 3, confèrent à la SSR le droit et
l'obligation de diffuser ses programmes TV également sur les réseaux TV
terrestres DVB-T. Au vu des nouvelles technologies de diffusion et de
leur efficacité, le DVB-T ne joue plus en Suisse qu'un rôle secondaire
(environ 2% des ménages y recourent). La SSR mettra un terme à la
diffusion DVB-T des programmes TV au cours de l'année 2019. Dans la
disposition transitoire, les droits et obligations correspondants sont
donc valables au plus tard jusqu'à fin 2019.

Quel est le pourcentage de foyers ne captant que la TNT en France ?
J'ai dans l'idée que ça baisse d'année en année mais pas au point de la
fermer. Surtout que les chaînes cherchent à limiter au maximum
l'enregistrement pour continuer à caser les pubs.
Lep
Le #26488511
Le 10/09/2018 à 11:02, F1TAY a écrit :
Sauf erreur cela ne concerne que la télévision suisse en italien.

Erreur. Cela concerne toutes les chaînes publiques suisses.
Par contre la deuxième chaîne suisse italienne devrait être complètement
supprimée et pas seulement disparaître de la TNT.
Lep
François Guillet
Le #26488516
Elephant Man a formulé ce lundi :
Le 10/09/2018 à 08:13, Lep a écrit :
Art. 42 Dispositions transitoires
L'art. 20, al. 2, let. a, et al. 3, confèrent à la SSR le droit et
l'obligation de diffuser ses programmes TV également sur les réseaux TV
terrestres DVB-T. Au vu des nouvelles technologies de diffusion et de
leur efficacité, le DVB-T ne joue plus en Suisse qu'un rôle secondaire
(environ 2% des ménages y recourent). La SSR mettra un terme à la
diffusion DVB-T des programmes TV au cours de l'année 2019. Dans la
disposition transitoire, les droits et obligations correspondants sont
donc valables au plus tard jusqu'à fin 2019.

Quel est le pourcentage de foyers ne captant que la TNT en France ?

Plus de la moitié des foyers regardent la télé via une box.
F1TAY
Le #26488520
La réponse est là :
https://www.csa.fr/Informer/Collections-du-CSA/Panorama-Toutes-les-etudes-liees-a-l-ecosysteme-audiovisuel/Les-observatoires-de-l-equipement-audiovisuel/L-equipement-audiovisuel-des-foyers-aux-3e-et-4e-trimestres-2017-TV-et-pour-l-annee-2017-radio
C'est 42 %
Elephant Man a formulé la demande :
Le 10/09/2018 à 08:13, Lep a écrit :
Art. 42 Dispositions transitoires
L'art. 20, al. 2, let. a, et al. 3, confèrent à la SSR le droit et
l'obligation de diffuser ses programmes TV également sur les réseaux TV
terrestres DVB-T. Au vu des nouvelles technologies de diffusion et de
leur efficacité, le DVB-T ne joue plus en Suisse qu'un rôle secondaire
(environ 2% des ménages y recourent). La SSR mettra un terme à la
diffusion DVB-T des programmes TV au cours de l'année 2019. Dans la
disposition transitoire, les droits et obligations correspondants sont
donc valables au plus tard jusqu'à fin 2019.

Quel est le pourcentage de foyers ne captant que la TNT en France ?
J'ai dans l'idée que ça baisse d'année en année mais pas au point de la
fermer. Surtout que les chaînes cherchent à limiter au maximum
l'enregistrement pour continuer à caser les pubs.
Marc SCHAEFER
Le #26488523
Lep
(environ 2% des ménages y recourent). La SSR mettra un terme à la
diffusion DVB-T des programmes TV au cours de l'année 2019. Dans la

Mauvaise affaire pour Swisscom, qui sauf erreur faisait payer cher
ce service . Mais il fallait s'y attendre vu la baisse de la redevance SSR
ces prochaines années.
Voir aussi:
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques/flux-rss/par-office/communiques-de-presse-et-discours.msg-id-71973.html
"Le 29 août 2018, le Conseil fédéral a octroyé à la SSR une nouvelle concession, valable du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2022"
"La concession permet à la SSR de remplacer le deuxième programme de télévision en Suisse italienne (RSI La 2) par un service multimédia et de cesser l'exploitation du réseau de télévision "Digital Video Broadcasting - terrestre; DVB-T" d'ici fin 2019 au plus tard. En effet, très peu de ménages utilisent encore ce réseau. La SSR prépare les mesures de communication et de conseil appropriées."
Il se peut que des privés veuillent obtenir des autorisation d'émission
DVB-T, mais ça m'étonnerait. D'après Wikipedia [1], ces expériences
vont s'arrêter fin 2018.
[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9vision_num%C3%A9rique_terrestre_en_Suisse
Thierry VIGNAUD
Le #26488557
On Mon, 10 Sep 2018 13:09:04 +0200, F1TAY
La réponse est là :
https://www.csa.fr/Informer/Collections-du-CSA/Panorama-Toutes-les-etudes-liees-a-l-ecosysteme-audiovisuel/Les-observatoires-de-l-equipement-audiovisuel/L-equipement-audiovisuel-des-foyers-aux-3e-et-4e-trimestres-2017-TV-et-pour-l-annee-2017-radio
C'est 42 %

L'intégralité de la phrase :
"La TNT demeure cruciale : elle est l’unique mode de réception pour 24 % des
foyers et sa gratuité en fait le mode de réception privilégié sur le poste
secondaire avec 42,3% des foyers équipés TV ayant au moins un poste
exclusivement en réception hertzienne terrestre. En outre, les travaux de
modernisation de la plateforme TNT en cours ont vocation à maintenir et
renforcer l’intérêt pour ce mode de réception, consolidant sa position
centrale au sein des foyers."
TNT donc à la baisse, satellite également avec une baisse plus faible, ce qui
monte c'est la TV sur IP, mais les foyers uniquement équipés en réception TNT
représentent près du quart des foyers avec environ 2,1 personnes cela fait à
la louche 14 millions de personnes concernées.
Dernière étude détaillée d'où sont tirés les chiffres ci-dessus, sur les
divers modes de réception de la TV dans les foyers français avec des
graphiques.
Avec toutes distinctions des moyens de réception d'un ménage :
- Seul moyen de réception
- Moyen de réception sur l'ensemble des téléviseurs du foyer
- Moyen de réception sur le téléviseur principal du foyer
Cette publication dans sa dernière publication en version pdf est disponible
ici :
https://www.csa.fr/content/download/240462/640351/file/CSA_Observatoire%20de%20l'e%CC%81quipement%20audiovisuel%20des%20foyers_T1%20et%20T2%202017_.pdf
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
bilou
Le #26488601
Lep a formulé la demande :
Art. 42 Dispositions transitoires
L'art. 20, al. 2, let. a, et al. 3, confèrent à la SSR le droit et
l'obligation de diffuser ses programmes TV également sur les réseaux TV
terrestres DVB-T. Au vu des nouvelles technologies de diffusion et de leur
efficacité, le DVB-T ne joue plus en Suisse qu'un rôle secondaire (environ 2%
des ménages y recourent). La SSR mettra un terme à la diffusion DVB-T des
programmes TV au cours de l'année 2019. Dans la disposition transitoire, les
droits et obligations correspondants sont donc valables au plus tard jusqu'à
fin 2019.
------
En général quand la Suisse annonce quelque chose elle ne fait plus machine
arrière.
Lep

Bonjour
Ils ont une drole de façon de faire des economies en Suisse:
A quoi ça leur servait de passer au numerique terrestre ?
Combien de nouvelles chaines ?
Combien en HD ?
Finalement avec nos 2 multiplex ephémeres on n'est pas si ridicules :-)
Lep
Le #26488616
Le 11/09/2018 à 09:52, bilou a écrit :
Ils ont une drole de façon de faire des economies en Suisse:
A quoi ça leur servait de passer au numerique terrestre ?
Combien de nouvelles chaines ?
Combien en HD ?
Finalement avec nos 2 multiplex ephémeres on n'est pas si ridicules :-)


Dur de répondre.
Avant le numérique trois émetteurs analogiques par lieu d'émission,
maintenant plus qu'un seul. Économie de courant ?
Pas de nouveau programme, mais sur un seul canal quatre chaînes. Les 2
chaînes de la région linguistique, plus les deux premiers programmes des
deux autres régions linguistiques. Plus en Suisse alémanique une chaîne
appelée SRF info qui existait déjà si je ne me trompe pas sur le câble
et le sat. Bien sûr tous ces programmes sont des chaînes publiques.
Il n'y en avait aucune en HD. Ils ne sont pas passés à la HD parce
qu'ils pensaient se passer un jour prochain de la TNT.
Il y a encore autre chose qui a fait accélérer cet arrêt. L'an dernier
il y avait eu une votation (référendum) demandant la suppression de la
redevance et même, si je ne me trompe pas, l'arrêt du financement de
l'audiovisuel public par de l'argent public. À vérifier.
La votation avait été rejetée de peu. Mais immédiatement après les
dirigeants des sociétés de radio et de télévision s'étaient engagés à
faire de grosses économies, ce qui va permettre de baisser la redevance.
Lep
Marc SCHAEFER
Le #26488618
Lep
La votation avait été rejetée de peu. Mais immédiatement après les

non, elle a été rejetée à une grande majorité, cf
https://www.rts.ch/info/suisse/9382028-no-billag-et-regime-financier-les-resultats-des-votations-par-canton.html
Tous les cantons ont refusé, et au niveau suisse, 71.6% de non.
Ce rejet massif est peut-être dû au fait qu'*avant* la votation,
les dirigeants de la votation se sont engagés à baisser la
redevance (qui était déjà en baisse en raison de décisions de
la ministre de tutelle Doris Leuthard).
Le plus marrant c'est que l'iniative rejetée s'appelait `nobillag',
or, par adjudication, le département fédéral concerné a de
toute façon transféré la gestion de l'encaissement à une autre
société, apparemment moins chère que Bill AG (filiale
de Swisscom) au 1.1.2019.
dirigeants des sociétés de radio et de télévision s'étaient engagés à
faire de grosses économies, ce qui va permettre de baisser la redevance.

Oui, plusieurs centaines de millions. A cela s'ajoute l'arrêt du
Tribunal fédéral qui interdit la TVA sur une taxe. Ca a l'air
ridicule, mais si la taxe n'est pas payée par tout le monde,
il y a la possibilité d'y ajouter la TVA (comme pour l'eau
ou l'électricité dans les communes).
Toutefois, la réforme a généralisé cette taxe, qui devient au
sens du TF un impôt et donc la TVA ne peut plus être prélevée.
Effet neutre? pas du tout!
Ne plus pouvoir facturer la TVA sur la taxe de réception
signifie que la majorité du budget de la SSR est maintenant
non assujetti à la TVA: donc impossibilité de se faire
rembourser la TVA sur les investissements propres! On m'avait
mentionné que ça coûtait un 70 millions de plus.
Sans compter que le TF veut faire valoir un effet rétroactif.
En bref, la SSR reste, mais avec 1/4 de moins de moyens
(à la louche). D'où le déménagement de la radio DRS
à Zürich, la suppression d'emplois à la RTS, la fin du
DVB-T (Swisscom facturait apparemment cher), etc.
Bref, Swisscom touché deux fois par ces économies.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme