Twitter iPhone pliant OnePlus 12 PS5 Disney+ Orange Livebox Windows 11 ChatGPT

Racket sur l'autoroute (non, pas les péages habituels).

18 réponses
Avatar
Lucy Fair
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui, je me suis fait
intercepté par les gendarmes. Je les avais vu sur le coté droit quelques
minutes plus tôt alors que je circulais sur la voie centrale (à 120 km/h)
en doublant des véhicules plus lents sur la voie de droite sur une portion
à trois voies limitée à 130.

Une fois arrêté, l'un d'eux m'a dit qu'il m'avait vu utiliser un
téléphone. C'est faux. Je lui ai répondu que c'était impossible car je
n'avais pas de téléphone dans mon véhicule et que même si j'en avais un,
ce modèle de voiture est équipé en standard d'un kit main libre bluetooth.
J'ai insisté mais il m'a dit qu'il ne fouillerait pas le véhicule.

Évidemment, discuter ne sert à rien avec ces gens. Il a juste répondu que
je n'aurais qu'à contester et je je pouvais cocher la case pour indiquer
que je ne reconnaissais pas l'infraction.

Lisant souvent ce forum, j'ai l'impression que cela va être à moi de
prouver mon innocence (ma parole contre celle de "trois gendarmes
assermentés" comme il me l'a dit) et que contester et ne pas reconnaître
ne sert à rien

Cette possibilité d'une éventuelle contestation n'est-elle qu'un leurre
pour renforcer ce simulacre de justice censé couvrir le grand racket du
contribuable automobiliste ?

Je précise que je n'ai pas eu d'amende depuis plus de 20 ans et ai tout
mes points. Je parcours environ 25000 km/an. Je ne suis pas non plus à 90
euros prêt car j'imagine que c'est un minimum pour l'instant et que ce
sera bien pire si je refuse de payer car je n'ai commis aucune infraction.
Mais être racketté par des menteurs, ça a de plus en plus de mal à passer.

La tarif est de 90 euros mais savez-vous combien de point ils vont aussi
me retirer ?

Ou ai-je une chance en contestant et si oui comment faire ?

Est-il possible de les orienter vers les opérateurs mobiles pour démontrer
que nos téléphones portables étaient hors tension, dans une autre région
ou pas en communication à l'heure de la prétendue constatation ? Je
présume que non car ils pourraient toujours dire que j'ai utilisé un autre
téléphone.

Salutations.

10 réponses

1 2
Avatar
"Lucy Fair" a écrit dans le message de
news:jv8tdk$8jv$
Bonjour,

Est-il possible de les orienter vers les opérateurs mobiles pour démontrer
que nos téléphones portables étaient hors tension, dans une autre région
ou pas en communication à l'heure de la prétendue constatation ? Je
présume que non car ils pourraient toujours dire que j'ai utilisé un autre
téléphone.

Salutations.




Il est toujours possible de savoir, pour une zone cellulaire donnée,
à une heure dite, quels sont les appels effectués ...
mais c'est un peu plus cher
Avatar
Aspic
Lucy Fair a présenté l'énoncé suivant :

Est-il possible de les orienter vers les opérateurs mobiles pour démontrer
que nos téléphones portables étaient hors tension, dans une autre région
ou pas en communication à l'heure de la prétendue constatation ? Je
présume que non car ils pourraient toujours dire que j'ai utilisé un autre
téléphone.

Salutations.



Il suffit plutôt de demontrer via les operateurs que :

kms X de l'autoroute Y il n'y avait de telephone (éteints où en veille)
!
Avatar
Sylvain
"Lucy Fair" a écrit dans le message de
news:jv8tdk$8jv$
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui, je me suis fait
intercepté par les gendarmes. Je les avais vu sur le coté droit quelques
minutes plus tôt alors que je circulais sur la voie centrale (à 120 km/h)
en doublant des véhicules plus lents sur la voie de droite sur une portion
à trois voies limitée à 130.

Une fois arrêté, l'un d'eux m'a dit qu'il m'avait vu utiliser un
téléphone. C'est faux. Je lui ai répondu que c'était impossible car je
n'avais pas de téléphone dans mon véhicule et que même si j'en avais un,
ce modèle de voiture est équipé en standard d'un kit main libre bluetooth.
J'ai insisté mais il m'a dit qu'il ne fouillerait pas le véhicule.

Évidemment, discuter ne sert à rien avec ces gens. Il a juste répondu que
je n'aurais qu'à contester et je je pouvais cocher la case pour indiquer
que je ne reconnaissais pas l'infraction.

Lisant souvent ce forum, j'ai l'impression que cela va être à moi de
prouver mon innocence (ma parole contre celle de "trois gendarmes
assermentés" comme il me l'a dit) et que contester et ne pas reconnaître
ne sert à rien

Cette possibilité d'une éventuelle contestation n'est-elle qu'un leurre
pour renforcer ce simulacre de justice censé couvrir le grand racket du
contribuable automobiliste ?

Je précise que je n'ai pas eu d'amende depuis plus de 20 ans et ai tout
mes points. Je parcours environ 25000 km/an. Je ne suis pas non plus à 90
euros prêt car j'imagine que c'est un minimum pour l'instant et que ce
sera bien pire si je refuse de payer car je n'ai commis aucune infraction.
Mais être racketté par des menteurs, ça a de plus en plus de mal à passer.

La tarif est de 90 euros mais savez-vous combien de point ils vont aussi
me retirer ?

Ou ai-je une chance en contestant et si oui comment faire ?

Est-il possible de les orienter vers les opérateurs mobiles pour démontrer
que nos téléphones portables étaient hors tension, dans une autre région
ou pas en communication à l'heure de la prétendue constatation ? Je
présume que non car ils pourraient toujours dire que j'ai utilisé un autre
téléphone.

Salutations.



C'est bien la démonstration que les flics peuvent condamner une personne
sans preuve
Avatar
JCL
Dans son message précédent, Lucy Fair a écrit :
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui...



Bonsoir. J'ai transféré sur fr.misc.securite.routière .

Je me demande les recours successifs possibles danc le cas présent...

--
Jean-Claude
La photo numérique pour débutants et futur débutants
http://jcl.new.fr/
Avatar
ulonzeb
Le 31/07/2012 20:30, JCL a écrit :
Dans son message précédent, Lucy Fair a écrit :
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui...



Bonsoir. J'ai transféré sur fr.misc.securite.routière .

Je me demande les recours successifs possibles danc le cas présent...




un peu de lecture
<http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000025065491&fastReqId62468296&fastPos=1>
Avatar
jr
JCL wrote:

Dans son message précédent, Lucy Fair a écrit :
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui...



Bonsoir. J'ai transféré sur fr.misc.securite.routière .



Pourquoi?

Je me demande les recours successifs possibles danc le cas présent...



Qu'a-t-il d'inhabituel? Un PV contesté. C'est la routine. Il faut s'en
occuper.

--
jr
Avatar
JCL
jr a pensé très fort :
JCL wrote:

Dans son message précédent, Lucy Fair a écrit :
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui...



Bonsoir. J'ai transféré sur fr.misc.securite.routière .



Pourquoi?

Je me demande les recours successifs possibles danc le cas présent...



Qu'a-t-il d'inhabituel? Un PV contesté. C'est la routine. Il faut s'en
occuper.



Je souhaiterais connaître tous les recours successifs possibles...

--
Jean-Claude
La photo numérique pour débutants et futur débutants
http://jcl.new.fr/
Avatar
Aspic
Il se trouve que jr a formulé :

snip

de toute c'était pas la question, alors retournes faire chier les
corses comme d'hab !
Avatar
.
"Lucy Fair" a écrit dans le message de news:
jv8tdk$8jv$
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui, je me suis fait
intercepté par les gendarmes. Je les avais vu sur le coté droit quelques
minutes plus tôt alors que je circulais sur la voie centrale (à 120 km/h)
en doublant des véhicules plus lents sur la voie de droite sur une portion
à trois voies limitée à 130.

Une fois arrêté, l'un d'eux m'a dit qu'il m'avait vu utiliser un
téléphone. C'est faux. Je lui ai répondu que c'était impossible car je
n'avais pas de téléphone dans mon véhicule et que même si j'en avais un,
ce modèle de voiture est équipé en standard d'un kit main libre bluetooth.
J'ai insisté mais il m'a dit qu'il ne fouillerait pas le véhicule.



Je suppose qu'il s'agit d'une verbalisation après course poursuite


Évidemment, discuter ne sert à rien avec ces gens. Il a juste répondu que
je n'aurais qu'à contester et je je pouvais cocher la case pour indiquer
que je ne reconnaissais pas l'infraction.

Lisant souvent ce forum, j'ai l'impression que cela va être à moi de
prouver mon innocence (ma parole contre celle de "trois gendarmes
assermentés" comme il me l'a dit) et que contester et ne pas reconnaître
ne sert à rien

Cette possibilité d'une éventuelle contestation n'est-elle qu'un leurre
pour renforcer ce simulacre de justice censé couvrir le grand racket du
contribuable automobiliste ?

Je précise que je n'ai pas eu d'amende depuis plus de 20 ans et ai tout
mes points. Je parcours environ 25000 km/an.


oui ..
et ce n'est pas une preuve de non utilisation d'un portable.

Ou ai-je une chance en contestant et si oui comment faire ?

Est-il possible de les orienter vers les opérateurs mobiles pour démontrer
que nos téléphones portables étaient hors tension, dans une autre région


Rien ne prouve que vous n'utilisiez pas celui de quelqu'un d'autre
..par exemple un tel société enregistré à l 'étranger.

Si vous considérez ces personnels comme des ripoux de l'etat
écrire à leur direction générale à paris
Il existe ( ait ) deux services spécialisés à l'epoque de leur
heureuse direction générale par un personnel civil
juste avant le sarkoland


V
Avatar
Lucy Fair
On 2012-08-01 16:08, . wrote:
"Lucy Fair" a écrit dans le message de news:
jv8tdk$8jv$
Bonjour,

Revenant de Lyon vers Paris par l'autoroute aujourd'hui, je me suis fait
intercepté par les gendarmes. Je les avais vu sur le coté droit quelques
minutes plus tôt alors que je circulais sur la voie centrale (à 120 km/h)
en doublant des véhicules plus lents sur la voie de droite sur une portion
à trois voies limitée à 130.

Une fois arrêté, l'un d'eux m'a dit qu'il m'avait vu utiliser un
téléphone. C'est faux. Je lui ai répondu que c'était impossible car je
n'avais pas de téléphone dans mon véhicule et que même si j'en avais un,
ce modèle de voiture est équipé en standard d'un kit main libre bluetooth.
J'ai insisté mais il m'a dit qu'il ne fouillerait pas le véhicule.



Je suppose qu'il s'agit d'une verbalisation après course poursuite



Oui. Mais qu'est-ce que ça change ?



Évidemment, discuter ne sert à rien avec ces gens. Il a juste répondu que
je n'aurais qu'à contester et je je pouvais cocher la case pour indiquer
que je ne reconnaissais pas l'infraction.

Lisant souvent ce forum, j'ai l'impression que cela va être à moi de
prouver mon innocence (ma parole contre celle de "trois gendarmes
assermentés" comme il me l'a dit) et que contester et ne pas reconnaître
ne sert à rien

Cette possibilité d'une éventuelle contestation n'est-elle qu'un leurre
pour renforcer ce simulacre de justice censé couvrir le grand racket du
contribuable automobiliste ?

Je précise que je n'ai pas eu d'amende depuis plus de 20 ans et ai tout
mes points. Je parcours environ 25000 km/an.


oui ..
et ce n'est pas une preuve de non utilisation d'un portable.



Non, c'était juste pour situer le personnage, étant donné que beaucoup
viennent ici demander de l'aide après avoir fait une connerie (ou
plusieurs). Ce n'était pas mon cas et je ne réglais pas la liaison
bluetooth. Bref, je n'ai touché aucun appareil portable durant ces 5
heures de route.


Ou ai-je une chance en contestant et si oui comment faire ?

Est-il possible de les orienter vers les opérateurs mobiles pour démontrer
que nos téléphones portables étaient hors tension, dans une autre région


Rien ne prouve que vous n'utilisiez pas celui de quelqu'un d'autre
..par exemple un tel société enregistré à l 'étranger.



Oui, je l'avais évoqué initialement. Mais alors que faire pour se prémunir
de ces mercenaires du fisc ? Circuler avec un huissier assis à l'arrière
et munis d'un enregistreur vidéo cadrant les mains du conducteur ?

Si vous considérez ces personnels comme des ripoux de l'etat
écrire à leur direction générale à paris
Il existe ( ait ) deux services spécialisés à l'epoque de leur
heureuse direction générale par un personnel civil
juste avant le sarkoland



Merci pour vos réponses (la votre et celles des autres). Je me doutais
bien qu'il n'y avait rien de juste à faire, sinon j'aurais pu choisir un
autre titre.

Oui, je considère que ces gendarmes salissent l'uniforme et sont des poids
morts pour la société, une nuisance de plus pour les contribuables et
j'espère qu'un jour ils tomberont sur quelqu'un de plus courageux, plus
déterminé et mieux armé que moi pour faire justice.

Durant ces longs trajets sur l'autoroute, j'ai utilisé le régulateur de
vitesse le plus souvent possible au maximum permis et j'ai constaté que
très peu de véhicules m'ont dépassé et ceux qui l'ont fait l'ont fait
lentement.

J'en arrive à la conclusion que le racket justifié par les prétendus excès
de vitesse est en baisse et qu'il convient pour ces parasites de trouver
d'autres sources de revenus, y compris en inventant des motifs incriminant
des proies faciles choisies au hasard. Je comprends mieux pourquoi ils
tentent de faire bloquer l'accès à des sites comme copwatch.

Je vais donc payer et oublier le plus vite possible cette sale affaire et
laisser les électeurs en profiter plus que moi.
1 2