[RIP] Jeannot

Le
Santa Claup
Jean d'Ormesson est muerto !

Ce type faisait sourire depuis une dizaine d'années, un vieux monsieur
kinavé la classe d'une certaine arsitocratie surannée
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de polémiste
réac bien dégueulasse. Contrairement à Talleyrand, il n'était pas
emballé dans un bas de soie mais dans une vieille Kindy, probablement.
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Elephant Man
Le #26454724
Le 05/12/2017 à 10:53, Noski a écrit :
Le 05/12/2017 à 09:26, Santa Claup a écrit :
...
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de
polémiste
réac bien dégueulasse. ...

Sa prose arrivait-elle à neutraliser celle des cocos bien dégueulasses ?

Il faut pardonner à Santa, sa maladie de Gilles de la Tourette ne lui
laisse que peu de répit.
Santa Claup
Le #26454732
Noski a écrit :
Le 05/12/2017 à 09:26, Santa Claup a écrit :
...
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de polémiste
réac bien dégueulasse. ...

Sa prose arrivait-elle à neutraliser celle des cocos bien dégueulasses ?

"Mieux vaut Hitler que Staline" ? Que Blum ? Que le Front Populaire ?
Ne choisis pas, on a compris.
Elephant Man
Le #26454735
Le 05/12/2017 à 12:49, Santa Claup a écrit :
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de
polémiste
réac bien dégueulasse. ...

Sa prose arrivait-elle à neutraliser celle des cocos bien dégueulasses ?

"Mieux vaut Hitler que Staline" ? Que Blum ? Que le Front Populaire ?
Ne choisis pas, on a compris.

"Jean Lefèvre d'Ormesson est le fils cadet d'André d'Ormesson,
ambassadeur de France et ami de Léon Blum."
Je crois que Wikipedia ne vous aime pas.
François Guillet
Le #26454773
Santa Claup a pensé très fort :
Jean d'Ormesson est muerto !
Ce type faisait sourire depuis une dizaine d'années, un vieux monsieur kinavé
la classe d'une certaine arsitocratie surannée...
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de polémiste réac
bien dégueulasse. Contrairement à Talleyrand, il n'était pas emballé dans un
bas de soie mais dans une vieille Kindy, probablement.

Quand je lis Santa Claup calomniant d'Ormesson, il me vient l'image du
roquet qui pisse au pied de la cathédrale.
nozeb
Le #26454777
Santa Claup, le mardi 05/12/2017, sur fr.rec.tv.programmes :
Jean d'Ormesson est muerto !
Ce type faisait sourire depuis une dizaine d'années, un vieux monsieur kinavé
la classe d'une certaine arsitocratie surannée...
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de polémiste réac
bien dégueulasse. Contrairement à Talleyrand, il n'était pas emballé dans un
bas de soie mais dans une vieille Kindy, probablement.

Moi je l'aimais bien : il était poli et cultivé, de haute extraction
sociale, très zen, d'une minceur de bon aloi, les yeux clairs. Et il a
tenu jusqu'à 92 carats. Bref tout ce que j'aurais rêvé d'être :D
--
chez moi les hommes crient "Panpan, la pipix!"
(X... sur
frtp, Hillbillies among us)
Cthulhu
Le #26454799
Le Tue, 05 Dec 2017 18:52:57 +0100, nozeb a écrit :
Santa Claup, le mardi 05/12/2017, sur fr.rec.tv.programmes :
Jean d'Ormesson est muerto !
Ce type faisait sourire depuis une dizaine d'années, un vieux monsieur
kinavé la classe d'une certaine arsitocratie surannée...
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de polémiste
réac bien dégueulasse. Contrairement à Talleyrand, il n'était pas
emballé dans un bas de soie mais dans une vieille Kindy, probablement.

Moi je l'aimais bien : il était poli et cultivé, de haute extraction
sociale, très zen, d'une minceur de bon aloi, les yeux clairs. Et il a
tenu jusqu'à 92 carats. Bref tout ce que j'aurais rêvé d'être :D

À part les caractéristiques physiques et la longévité, il ne tient qu'à
vous.
--
N'est pas mort ce qui à jamais dort ...
Santa Claup
Le #26454813
nozeb a écrit :
Santa Claup, le mardi 05/12/2017, sur fr.rec.tv.programmes :
Jean d'Ormesson est muerto !
Ce type faisait sourire depuis une dizaine d'années, un vieux monsieur
kinavé la classe d'une certaine arsitocratie surannée...
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de polémiste
réac bien dégueulasse. Contrairement à Talleyrand, il n'était pas emballé
dans un bas de soie mais dans une vieille Kindy, probablement.

Moi je l'aimais bien : il était poli et cultivé, de haute extraction sociale,
très zen, d'une minceur de bon aloi, les yeux clairs. Et il a tenu jusqu'à 92
carats. Bref tout ce que j'aurais rêvé d'être :D

Je suis mal placé pour m'évanouir devant l'aristocratie. J'aimais bien
le côté séducteur du personnage vieillissant et j'ai même bien aimé le
lire.
Néanmoins, le vieux réac libéral et grand défenseur de la bourgeoisie
aristocratique bidon et pleine de suffisance méprisante me dégoûte
profondément. Autrefois, sa manière hautaine de se ranger parmi les
dominants sans voir quel prix en paie le peuple maltraité car cela
semblait normal à ses yeux, c'est vraiment le signe de sa pauvreté
humaine, quelque puisse être son talent par ailleurs. De plus, diriger
le bigaro comme il l'a fait, ça ne se pardonne pas.
Bref, le but de tout cela était de me marrer en constatant que le
connard inutile en a encore profité pour mendier un regard et que
l'enguillet de sa mère lui a fort intimement emboîté le pas, faute de
mieux.
Rien que cela valait la saillie, je ne résiste jamais à trois secondes
de rigolade.
Santa Claup
Le #26454850
nozeb a écrit :
Sauf qu'avant ça, c'était quand même une sacrée pourriture de polémiste
réac bien dégueulasse. Contrairement à Talleyrand, il n'était pas emballé
dans un bas de soie mais dans une vieille Kindy, probablement.

Moi je l'aimais bien : il était poli et cultivé, de haute extraction sociale,
très zen, d'une minceur de bon aloi, les yeux clairs. Et il a tenu jusqu'à 92
carats. Bref tout ce que j'aurais rêvé d'être :D

Néanmoins, je maintiens qu'il m'est impossible d'oublier ni surtout de
pardonner l'élégance de ses pensées abjectes :
"En mai 1994, dans notre émission sur France Inter, nous avons diffusé
une série de reportages sur le génocide du Rwanda, notamment dans le
charnier de Nyarubuyé que nous avions découvert et où, parmi des
centaines de cadavres, nous avions trouvé une fillette de 13 ans qui
avait survécu parmi les cadavres, Valentine Iribagiza. Inutile de dire
le choc profond que furent pour nous et pour les auditeurs ces scènes
inimaginables du génocide des Tutsis du Rwanda, où nous sommes revenus
plusieurs fois.
Quelques semaines plus tard, début juillet, une fois les massacres
achevés, Jean d’Ormesson se rendait au Rwanda pour le compte du Figaro,
assisté d’une escorte militaire française. Le nombre de victimes en
cent jours de tuerie était alors estimé à environ 800 000. La
qualification de « génocide » était unanimement reconnue.
À 69 ans, Jean d’Ormesson découvrait le Rwanda. Il en a rapporté trois
articles publiés les 19, 20 et 21 juillet 1994 dans Le Figaro. Jean
d’Ormesson de l’Académie française n’épargne pas ses lecteurs de toutes
les inepties sur les Rwandais et sur le Rwanda que vraisemblablement le
service d’information de l’armée française (SIRPA) lui a gentiment
fournies, selon le journaliste Kagama. Il reprend tous les clichés
racistes imposés par les colonisateurs :
« Les Tutsis parlent anglais et swahili. Les Tutsis seraient
grands, élégants, rapides, organisés. Les Hutus seraient petits et
moins bien physiquement. Il n’est pas impossible que les Tutsis aient
des origines nilotiques. Ils rappellent à certains égards le type
égyptien. On a pu dire que les Tutsis jouaient le rôle des Israéliens
et les Hutus, celui des Palestiniens. On a même avancé, avec un peu
trop de subtilité, que les Hutus ne veulent pas tuer – mais qu’ils
tuent ; et que les Tutsis veulent tuer – mais qu’ils se contrôlent. »
(…)
« Un pas de plus et on passe à la conviction que le FPR, mélange de
fascisme, de marxisme et de Khmers rouges, est tout simplement
l’ennemi. »
(…)
« S’il faut tirer une leçon du Rwanda, c’est que les hommes sont
tous coupables et qu’ils sont tous innocents. »
(…)
« Sortez vos mouchoirs : il va y avoir des larmes. Âmes sensibles
s’abstenir : le sang va couler à flot sous les coups de machette. »
(…)
« Partout, dans les villes, dans les villages, dans les collines,
dans la forêt et dans les vallées, le long des rives ravissantes du lac
Kivu, le sang a coulé à flots – et coule sans doute encore. Ce sont des
massacres grandioses dans des paysages sublimes. »
Une vieille pourriture.
François Guillet
Le #26454879
Santa Claup a exposé le 05/12/2017 :
...
Je suis mal placé pour m'évanouir devant l'aristocratie.

Même connerie qu'à la révolution, qui a guillotiné Lavoisier.
On peut être démocrate sans être con au point de discréditer les grands
esprits qu'on a classés, souvent à tort en plus mais parce qu'on aime
bien les petites cases, comme étant d'un camp opposé.
D'Ormesson est avant tout un écrivain, son action politique se réduit à
l'exercice de sa liberté d'expression. Ses livres ont intéressé
beaucoup d emonde. Et sa "manière hautaine" n'est pas plus à dénigrer
que la "manière servile", et d'autant moins qu'il n'a rien d'hautain,
sa hauteur n'étant qu'une impression liée à la bassesse de ceux qui
l'en accusent, question de point de vue.
... connard inutile ...

Accusation venant d'un usenetien anonyme sûrement très utile, elle vaut
son pesant de cacahuètes.
Fran
Le #26454877
Santa Claup avait prétendu :
...
« Les Tutsis parlent anglais et swahili. Les Tutsis seraient grands,
élégants, rapides, organisés. Les Hutus seraient petits et moins bien
physiquement. Il n’est pas impossible que les Tutsis aient des origines
nilotiques...

Il a tort. Il n'y a pas non plus de différences entre les scandinaves
et les pygmées. Tout le monde il est pareil, tout le monde il est
égaux.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme