SOS Litige avec ACER

Le
christophesav
Bonjour,

Dans le cadre de ma dernière année d'étude d'informatique se déroulant
à l'étranger (Angleterre) j'ai fait l'acquisition (en Septembre 2003)
d'un portable ACER au travers d'un revendeur.

Au bout de quelques semaines d'utilisation, le portable se met à
fonctionner de manière completement érratique (Surchauffe notoire,
Bruit assourdissant, Arrêts intempestifs). Impossible de travailler
plus de 15 à 30 min !!!!

Je tente donc de contacter le SAV ACER en Angleterre et tombe
systématiquement sur une boite vocale sur laquelle je suis obligé de
laissé des messages. AU BOUT DE 4 SEMAINES personne ne m'ayant
rappellé je me résoud à leur adresser un courrier AR, au bout de 2
semaines, toujours rien. Je leur renvoi un second courrier AR et
là !! OH MIRACLE !!! 2 semaines après quelqu'un à daigné me rappeler
et m'a laissé un message sur mon répondeur. PROBLEME : il ne me donne
ni son nom ni son numéro de téléphone et me demande de le re-contacter
au numéro que je connais déja.

Exécédé je demande à l'un de mes proches de se rendre à ACER FRANCE
pour qu'il les mette devant leurs responsabilités !!! et engagements
contractuels !!!. Au bout de 3 semaines quelqu'un m'appelle pour
m'annoncer que je dois me déplacer à leur centre Anglais pour qu'ils
diagnostic le portable, je me rends donc le jour dit à l'adresse
indiquée (à plus de 200 kms de mon lieu de résidance), une personne me
reçoit et me dit qu'ils ne peuvent rien faire pour moi car ils ne
seraient qu'un simple point de contact !!! (ils auraient put me le
dire par téléphone !!!!!) elle me suggère d'attendre mon retour en
France pour que ACER puisse s'occuper de la machine, ils devraient
selon elle récupérer la machine est tenter de la réparer, le délai de
retour serait de l'ordre de 6 semaines

Ne pouvant pas attendre tant de temps, c'est dépité et ne sachant que
faire que je me résouds à continuer à travailler avec ce portable (ou
boulet). Grace à une combine (injecter de l'air comprimé frais dans le
portable par la grille d'aération) j'arrive à le maintenir en marche
durant 1 H

en attendant de rentrer en France, je consulte sur Internet les avis
concernant cette machine, un nombre très important de personnes
rencontrerait les memes dysfonctionnements

fin Juillet 2004 je rentre en France et me rends directement chez ACER
FRANCE qui me dit qu'ils doivent le diagnostiquer et le réparerons si
nécessaire.

J'ai explosé et leur est clairement signifier mon mécontentement, ils
m'ont alors proposé de m'échanger l'appareil par un autre de la meme
série mais aux performances légèrement inférieures à celui que j'ai
actuellement, de plus ce portable serait d'occasion et aurait servi à
des demonstration.

Considérant que leur offre ne compensait nullement le préjudice que
j'ai subi (privation d'un appareil pleinement opérationnel) je l'ai
déclinée mais ACER campe sur ses positions

Que puis-je faire ? puis-je engager une procédure de saisine
simplifiée afin que ACER me rembourse cet appareil avec dommages et
interets ou qu'il m'en me le remplaceme gratuitement par un autre, de
gamme supérieur.

merci de vos réponses

Christophe
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Sébastien Delpeuch
Le #15023871
Le 27 Jul 2004 07:26:20 -0700, (Chris) a écrit
:

Bonjour,

Dans le cadre de ma dernière année d'étude d'informatique se déroulant
à l'étranger (Angleterre) j'ai fait l'acquisition (en Septembre 2003)
d'un portable ACER au travers d'un revendeur.

Au bout de quelques semaines d'utilisation, le portable se met à
fonctionner de manière completement érratique (Surchauffe notoire,
Bruit assourdissant, Arrêts intempestifs...). Impossible de travailler
plus de 15 à 30 min !!!!

Je tente donc de contacter le SAV ACER en Angleterre et tombe
systématiquement sur une boite vocale sur laquelle je suis obligé de
laissé des messages. AU BOUT DE 4 SEMAINES personne ne m'ayant
rappellé je me résoud à leur adresser un courrier AR, au bout de 2
semaines, toujours rien.... Je leur renvoi un second courrier AR et
là !! OH MIRACLE !!! 2 semaines après quelqu'un à daigné me rappeler
et m'a laissé un message sur mon répondeur. PROBLEME : il ne me donne
ni son nom ni son numéro de téléphone et me demande de le re-contacter
au numéro que je connais déja.

Exécédé je demande à l'un de mes proches de se rendre à ACER FRANCE
pour qu'il les mette devant leurs responsabilités !!! et engagements
contractuels !!!. Au bout de 3 semaines quelqu'un m'appelle pour
m'annoncer que je dois me déplacer à leur centre Anglais pour qu'ils
diagnostic le portable, je me rends donc le jour dit à l'adresse
indiquée (à plus de 200 kms de mon lieu de résidance), une personne me
reçoit et me dit qu'ils ne peuvent rien faire pour moi car ils ne
seraient qu'un simple point de contact !!! (ils auraient put me le
dire par téléphone !!!!!) elle me suggère d'attendre mon retour en
France pour que ACER puisse s'occuper de la machine, ils devraient
selon elle récupérer la machine est tenter de la réparer, le délai de
retour serait de l'ordre de 6 semaines

Ne pouvant pas attendre tant de temps, c'est dépité et ne sachant que
faire que je me résouds à continuer à travailler avec ce portable (ou
boulet). Grace à une combine (injecter de l'air comprimé frais dans le
portable par la grille d'aération) j'arrive à le maintenir en marche
durant 1 H

en attendant de rentrer en France, je consulte sur Internet les avis
concernant cette machine, un nombre très important de personnes
rencontrerait les memes dysfonctionnements

fin Juillet 2004 je rentre en France et me rends directement chez ACER
FRANCE qui me dit qu'ils doivent le diagnostiquer et le réparerons si
nécessaire.

J'ai explosé et leur est clairement signifier mon mécontentement, ils
m'ont alors proposé de m'échanger l'appareil par un autre de la meme
série mais aux performances légèrement inférieures à celui que j'ai
actuellement, de plus ce portable serait d'occasion et aurait servi à
des demonstration.

Considérant que leur offre ne compensait nullement le préjudice que
j'ai subi (privation d'un appareil pleinement opérationnel) je l'ai
déclinée mais ACER campe sur ses positions

Que puis-je faire ? puis-je engager une procédure de saisine
simplifiée afin que ACER me rembourse cet appareil avec dommages et
interets ou qu'il m'en me le remplaceme gratuitement par un autre, de
gamme supérieur.



Qu'il vous le rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'il vous le
remplace par un équivalent avec DI.

Il faudras bien garder trace des dommages subis, pouvoir les chiffrer,
de la mauvaise foi du vendeur, etc.
Brina
Le #15022701
Dans l'article Delpeuch
>fin Juillet 2004 je rentre en France et me rends directement chez ACER
>FRANCE qui me dit qu'ils doivent le diagnostiquer et le réparerons si
>nécessaire.
>
>J'ai explosé et leur est clairement signifier mon mécontentement, ils
>m'ont alors proposé de m'échanger l'appareil par un autre de la meme
>série mais aux performances légèrement inférieures à celui que j'ai
>actuellement, de plus ce portable serait d'occasion et aurait servi à
>des demonstration.
>
>Considérant que leur offre ne compensait nullement le préjudice que
>j'ai subi (privation d'un appareil pleinement opérationnel) je l'ai
>déclinée mais ACER campe sur ses positions
>
>Que puis-je faire ? puis-je engager une procédure de saisine
>simplifiée afin que ACER me rembourse cet appareil avec dommages et
>interets ou qu'il m'en me le remplaceme gratuitement par un autre, de
>gamme supérieur.

Qu'il vous le rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'il vous le
remplace par un équivalent avec DI.

Il faudras bien garder trace des dommages subis, pouvoir les chiffrer,
de la mauvaise foi du vendeur, etc.



Oh la la, attention : il faut voir la loi britannique et l'action en GB
même peut-être : la vente ne s'est pas faite en France, il n'est même
pas sur que le contrat de ventre prévoit le SAV dans un autre pays, ACER
France peut être en train de faire un simple geste commercial

Méfiance, tes conseils peuvent ammener, si la personne va en justice une
condamnation en procédure abusive
Sébastien Delpeuch
Le #15022501
Le 28 Jul 2004 07:26:18 GMT, Brina
Dans l'article Delpeuch


Qu'il vous le rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'il vous le
remplace par un équivalent avec DI.

Il faudras bien garder trace des dommages subis, pouvoir les chiffrer,
de la mauvaise foi du vendeur, etc.



Oh la la, attention : il faut voir la loi britannique et l'action en GB



Aviez-vous lu attentivement le message (il est long, j'avoue!!)

Pourquoi en GB ? Puisque le posteur dit : "Au bout de 3 semaines
quelqu'un m'appelle pour m'annoncer que je dois me déplacer à leur
centre Anglais pour qu'ils
diagnostic le portable, je me rends donc le jour dit à l'adresse
indiquée (à plus de 200 kms de mon lieu de résidance), une personne me
reçoit et me dit qu'ils ne peuvent rien faire pour moi car ils ne
seraient qu'un simple point de contact !!! (ils auraient put me le
dire par téléphone !!!!!) elle me suggère d'attendre mon retour en
France pour que ACER puisse s'occuper de la machine"

Ne comprend-t-on donc par là que ACER GB n'a rien à faire dans
l'histoire puisqu'il renvoie le client à ACER France !!!

même peut-être : la vente ne s'est pas faite en France, il n'est même
pas sur que le contrat de ventre prévoit le SAV dans un autre pays, ACER
France peut être en train de faire un simple geste commercial



Peut importe. Même si tout laisse attendre que c'est le cas, sinon la
question logique qu'il fallait se poser est la suivante : pourquoi
donc ACER France accepte-t-elle à changer la machine, un compris, si
elle n'était pas concerné par l'affaire ?!!

D'autant plus que le posteur dit :

"Exécédé je demande à l'un de mes proches de se rendre à ACER FRANCE
pour qu'il les mette devant leurs responsabilités !!! et engagements
contractuels !!!."

ET :

"elle me suggère d'attendre mon retour en
France pour que ACER puisse s'occuper de la machine, ils devraient
selon elle récupérer la machine est tenter de la réparer, le délai de
retour serait de l'ordre de 6 semaines"

ET :

"fin Juillet 2004 je rentre en France et me rends directement chez
ACER FRANCE qui me dit qu'ils doivent le diagnostiquer et le
réparerons si nécessaire."

Méfiance, tes conseils peuvent ammener, si la personne va en justice une
condamnation en procédure abusive



Non je ne pense pas du tout, à la lumière de ce qui est écrit. Et en
l'espèce, ce n'est pas ce genre de procédure qui peut-être qualifié
de : "procédure abusive", Méfiance !!!

Au pire ce sera une exception d'incompétence ;)
Brina
Le #15022461
Dans l'article Delpeuch
Le 28 Jul 2004 07:26:18 GMT, Brina
>Dans l'article >Delpeuch
>> Qu'il vous le rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'il vous le
>> remplace par un équivalent avec DI.
>>
>> Il faudras bien garder trace des dommages subis, pouvoir les chiffrer,
>> de la mauvaise foi du vendeur, etc.
>
>Oh la la, attention : il faut voir la loi britannique et l'action en GB

Aviez-vous lu attentivement le message (il est long, j'avoue!!)



"Dans le cadre de ma dernière année d'étude d'informatique se déroulant
à l'étranger (Angleterre) j'ai fait l'acquisition (en Septembre 2003)
d'un portable ACER au travers d'un revendeur.

Au bout de quelques semaines d'utilisation, le portable se met à
fonctionner de manière completement érratique (Surchauffe notoire,
Bruit assourdissant, Arrêts intempestifs...). Impossible de travailler
plus de 15 à 30 min !!!!"

==> achat en GB a priori

Pourquoi en GB ? Puisque le posteur dit : "Au bout de 3 semaines
quelqu'un m'appelle pour m'annoncer que je dois me déplacer à leur
centre Anglais pour qu'ils
diagnostic le portable, je me rends donc le jour dit à l'adresse
indiquée (à plus de 200 kms de mon lieu de résidance), une personne me



achat fait sous la loi britannique

reçoit et me dit qu'ils ne peuvent rien faire pour moi car ils ne
seraient qu'un simple point de contact !!! (ils auraient put me le
dire par téléphone !!!!!) elle me suggère d'attendre mon retour en
France pour que ACER puisse s'occuper de la machine"



cela ne transfère pas la responsabilité à ACER-France, ni ne change la
législation applicable à l'achat

Même si l'achat a été fait en France, ACER-France n'ayant pas eu la
possibilité de voir le portable avant le retour en France et proposant
immédiatement soit la prise en charge de la réparation soit un accord
amiable, il n'y a pas de préjudice ouvrant droit aux DI

Ne comprend-t-on donc par là que ACER GB n'a rien à faire dans
l'histoire puisqu'il renvoie le client à ACER France !!!



Peut-être parce que la réparation aurait dépassé la durée du séjour en
GB ?
En tout cas, ce n'est pas un refus c'est une suggestion que l'acheteur a
*librement* acceptée

>même peut-être : la vente ne s'est pas faite en France, il n'est même
>pas sur que le contrat de ventre prévoit le SAV dans un autre pays, ACER
>France peut être en train de faire un simple geste commercial

Peut importe.



Ah ouais et selon quelles références, SVP ?

Même si tout laisse attendre que c'est le cas, sinon la
question logique qu'il fallait se poser est la suivante : pourquoi
donc ACER France accepte-t-elle à changer la machine, un compris, si
elle n'était pas concerné par l'affaire ?!!



Par geste commercial

D'autant plus que le posteur dit :

"Exécédé je demande à l'un de mes proches de se rendre à ACER FRANCE
pour qu'il les mette devant leurs responsabilités !!! et engagements
contractuels !!!."



Preuve ?
L'ordinateur a été renvoyé à ACER-France ?
Faut être logique, un vendeur ne peut pas réparer ce qu'il n'a pas sous
la main.
Et que disait le contrat de garantie ? Il s'applique dans le monde
entier ou seulement en France ?

>Méfiance, tes conseils peuvent ammener, si la personne va en justice une
>condamnation en procédure abusive

Non je ne pense pas du tout, à la lumière de ce qui est écrit. Et en
l'espèce, ce n'est pas ce genre de procédure qui peut-être qualifié
de : "procédure abusive", Méfiance !!!

Au pire ce sera une exception d'incompétence ;)



Au mieux vous donnez des conseils sans avoir les éléments pour et
risquez d'entrainer le demandeur dans bien des tracas
Sébastien Delpeuch
Le #15015241
Le 28 Jul 2004 09:44:09 GMT, Brina
Dans l'article Delpeuch
Le 28 Jul 2004 07:26:18 GMT, Brina
>Dans l'article >Delpeuch
>> Qu'il vous le rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'il vous le
>> remplace par un équivalent avec DI.
>>
>> Il faudras bien garder trace des dommages subis, pouvoir les chiffrer,
>> de la mauvaise foi du vendeur, etc.
>
>Oh la la, attention : il faut voir la loi britannique et l'action en GB

Aviez-vous lu attentivement le message (il est long, j'avoue!!)



"Dans le cadre de ma dernière année d'étude d'informatique se déroulant
à l'étranger (Angleterre) j'ai fait l'acquisition (en Septembre 2003)
d'un portable ACER au travers d'un revendeur.

Au bout de quelques semaines d'utilisation, le portable se met à
fonctionner de manière completement érratique (Surchauffe notoire,
Bruit assourdissant, Arrêts intempestifs...). Impossible de travailler
plus de 15 à 30 min !!!!"

==> achat en GB a priori



Et vous n'avez jamais pu acheter via internet un produit ? Est-il
interdit à un vendeur français de se promener dans les rues de Londres
avec des contrats " français " sous le bras pour vendre des produits à
Londres ou à New York ?!

Pourquoi en GB ? Puisque le posteur dit : "Au bout de 3 semaines
quelqu'un m'appelle pour m'annoncer que je dois me déplacer à leur
centre Anglais pour qu'ils
diagnostic le portable, je me rends donc le jour dit à l'adresse
indiquée (à plus de 200 kms de mon lieu de résidance), une personne me



achat fait sous la loi britannique



Rien ne l'indique dans le poste en question, là vous inventez des
choses non sites dans le post...!!

reçoit et me dit qu'ils ne peuvent rien faire pour moi car ils ne
seraient qu'un simple point de contact !!! (ils auraient put me le
dire par téléphone !!!!!) elle me suggère d'attendre mon retour en
France pour que ACER puisse s'occuper de la machine"



cela ne transfère pas la responsabilité à ACER-France, ni ne change la
législation applicable à l'achat



Il doit y avoir un responsable dans cette histoire, non ?! S'il n'y
avait aucune connexité entre les filiales d'ACER, pensez-vous vraiment
que l'agent de GB (peut importe le vendeur initial) aurait conseillé
que l'affaire soit traitée par ACER France?

Même si l'achat a été fait en France, ACER-France n'ayant pas eu la
possibilité de voir le portable avant le retour en France et proposant
immédiatement soit la prise en charge de la réparation soit un accord
amiable, il n'y a pas de préjudice ouvrant droit aux DI



Beh que si. Si ACER-France, refuse de reprendre le produit ou veut
l'échanger contre un qui serait moins performant, vous ne voyez pas
dedans un justificatif de demande de DI avec tout ce que le posteur a
déjà expliqué ? Pourtant c'est plausible....

Ne comprend-t-on donc par là que ACER GB n'a rien à faire dans
l'histoire puisqu'il renvoie le client à ACER France !!!



Peut-être parce que la réparation aurait dépassé la durée du séjour en
GB ?



Et si on rentre dans les "peut-être", on peut tout faire ou dire par
la suite...

En tout cas, ce n'est pas un refus c'est une suggestion que l'acheteur a
*librement* acceptée



Je ne comprends pas de quoi vous voulez parler là...

>même peut-être : la vente ne s'est pas faite en France, il n'est même
>pas sur que le contrat de ventre prévoit le SAV dans un autre pays, ACER
>France peut être en train de faire un simple geste commercial

Peut importe.



Ah ouais et selon quelles références, SVP ?



Pourquoi ACER-France ce voit-elle entrain de faire un geste alors
qu'elle n'a rien vendu, elle n'a rien à faire dans l'histoire? !

Je vous pose une question simple : je porte plainte contre l'agence
BNP du 13ème arrondissement de Paris : dois-je saisir le TI du 13ème
arrondissement ou le TI du 9ème là où il y a le siège social de la BNP
(16 boulevard des Italiens) ?

Même si tout laisse attendre que c'est le cas, sinon la
question logique qu'il fallait se poser est la suivante : pourquoi
donc ACER France accepte-t-elle à changer la machine, un compris, si
elle n'était pas concerné par l'affaire ?!!



Par geste commercial



Beh elle est vraiment belle cette logique qui consisterait à faire un
" gestes commercial " à tout-va, n'importe où, n'importe comment, sans
avoir rien vendu au préalable ni même aucun lien avec le client
mécontent !! On aimerait bien quelle soit répandue désormais partout
dans le monde : désormais je pourrais donc amener toutes les
Playstations de mes enfants à la société Philips en exprimant mon
mécontentement afin qu'il me fassent un "geste commercial" ...

D'autant plus que le posteur dit :

"Exécédé je demande à l'un de mes proches de se rendre à ACER FRANCE
pour qu'il les mette devant leurs responsabilités !!! et engagements
contractuels !!!."



Preuve ?



Beh la preuve est là : " de se rendre à ACER FRANCE pour qu'il les
mette devant leurs responsabilités !!! et engagements contractuels
!!!.""

Pourquoi le posteur parle ici d'ACER FRANCE et "leurs responsabilités"
et "engagement CONTRACTUELS" (souligné par moi-même).

L'ordinateur a été renvoyé à ACER-France ?
Faut être logique, un vendeur ne peut pas réparer ce qu'il n'a pas sous
la main.



Mais le posteur dit : "fin Juillet 2004 je rentre en France et me
rends directement chez ACER FRANCE qui me dit qu'ils doivent le
diagnostiquer et le réparerons si nécessaire.". Il va falloir que vous
vous mettez des lunettes très bientôt si ce n'est pas déjà en cours !!

Et que disait le contrat de garantie ? Il s'applique dans le monde
entier ou seulement en France ?



Beh voilà au moins une bonne question que vous auriez pu vous poser
avant même d'intervenir...
(Et surtout avoir une idée sur la nature des contrats de certaines
multinationales !).

>Méfiance, tes conseils peuvent ammener, si la personne va en justice une
>condamnation en procédure abusive

Non je ne pense pas du tout, à la lumière de ce qui est écrit. Et en
l'espèce, ce n'est pas ce genre de procédure qui peut-être qualifié
de : "procédure abusive", Méfiance !!!

Au pire ce sera une exception d'incompétence ;)



Au mieux vous donnez des conseils sans avoir les éléments pour et
risquez d'entrainer le demandeur dans bien des tracas



Je ne cois pas non, car je n'ai fais qu'apporter certains éléments de
réponse à deux questions précises du posteur :

"Que puis-je faire ? puis-je engager une procédure de saisine
simplifiée afin que ACER me rembourse cet appareil avec dommages et
interets ou qu'il m'en me le remplaceme gratuitement par un autre, de
gamme supérieur."

Allez donc chercher un chat noir dans une chambre noir et qui n'existe
même pas, comme vous le faites là, n'avance en rien l'affaire de ce
monsieur qui, je le précise, connaît déjà son chemin. Peu importe que
l'on soit d'ailleurs en France ou en GG, le principe du droit la
logique du droit se ressemblent presque partout dans le monde entier.
Et donc indépendamment de là où il sera, ce monsieur peut bien
demander qu'on lui rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'on lui
remplace son objet par un qui serait équivalent avec DI. C'est son
stricte doit.
C'est ce que j'avais dit et je le maintien : que l'on soit d'ailleurs
en FRANCE ou en UK....


-
Brina
Le #15014831
Dans l'article Delpeuch
>> >> Qu'il vous le rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'il vous le
>> >> remplace par un équivalent avec DI.
>> >>
>> >> Il faudras bien garder trace des dommages subis, pouvoir les chiffrer,
>> >> de la mauvaise foi du vendeur, etc.
>> >
>> >Oh la la, attention : il faut voir la loi britannique et l'action en GB
>>
>> Aviez-vous lu attentivement le message (il est long, j'avoue!!)
>
>"Dans le cadre de ma dernière année d'étude d'informatique se déroulant
>à l'étranger (Angleterre) j'ai fait l'acquisition (en Septembre 2003)
>d'un portable ACER au travers d'un revendeur.
>
>Au bout de quelques semaines d'utilisation, le portable se met à
>fonctionner de manière completement érratique (Surchauffe notoire,
>Bruit assourdissant, Arrêts intempestifs...). Impossible de travailler
>plus de 15 à 30 min !!!!"
>
>==> achat en GB a priori

Et vous n'avez jamais pu acheter via internet un produit ? Est-il
interdit à un vendeur français de se promener dans les rues de Londres
avec des contrats " français " sous le bras pour vendre des produits à
Londres ou à New York ?!



C'est la loi du pays où se fait l'achat qui s'applique

>> reçoit et me dit qu'ils ne peuvent rien faire pour moi car ils ne
>> seraient qu'un simple point de contact !!! (ils auraient put me le
>> dire par téléphone !!!!!) elle me suggère d'attendre mon retour en
>> France pour que ACER puisse s'occuper de la machine"
>
>cela ne transfère pas la responsabilité à ACER-France, ni ne change la
>législation applicable à l'achat

Il doit y avoir un responsable dans cette histoire, non ?! S'il n'y



Oui, le vendeur qui n'est pas forcément ACER

avait aucune connexité entre les filiales d'ACER, pensez-vous vraiment



Aucune importance, ce sont en général des sociétés, justement
différenciés dont le seul rapport entre elles est d'avoir des
actionnaires communs (et pas forcément les mêmes)

que l'agent de GB (peut importe le vendeur initial) aurait conseillé
que l'affaire soit traitée par ACER France?



pure supputation
Il faut relire le contrat de garantie

>Même si l'achat a été fait en France, ACER-France n'ayant pas eu la
>possibilité de voir le portable avant le retour en France et proposant
>immédiatement soit la prise en charge de la réparation soit un accord
>amiable, il n'y a pas de préjudice ouvrant droit aux DI

Beh que si. Si ACER-France, refuse de reprendre le produit ou veut
l'échanger contre un qui serait moins performant, vous ne voyez pas
dedans un justificatif de demande de DI avec tout ce que le posteur a
déjà expliqué ? Pourtant c'est plausible....



ACER-France n'a pas refusé, ils ont proposé un arrangement amiable

>> Ne comprend-t-on donc par là que ACER GB n'a rien à faire dans
>> l'histoire puisqu'il renvoie le client à ACER France !!!
>
>Peut-être parce que la réparation aurait dépassé la durée du séjour en
>GB ?

Et si on rentre dans les "peut-être", on peut tout faire ou dire par
la suite...



Ah ben voilà, merci de le reconnaitre

>En tout cas, ce n'est pas un refus c'est une suggestion que l'acheteur a
>*librement* acceptée

Je ne comprends pas de quoi vous voulez parler là...



*librement accepté*, qu'est-ce qui n'est pas clair ?

>> >même peut-être : la vente ne s'est pas faite en France, il n'est même
>> >pas sur que le contrat de ventre prévoit le SAV dans un autre pays, ACER
>> >France peut être en train de faire un simple geste commercial
>>
>> Peut importe.
>
>Ah ouais et selon quelles références, SVP ?

Pourquoi ACER-France ce voit-elle entrain de faire un geste alors
qu'elle n'a rien vendu, elle n'a rien à faire dans l'histoire? !



Références légales SVP ?

Je vous pose une question simple : je porte plainte contre l'agence
BNP du 13ème arrondissement de Paris : dois-je saisir le TI du 13ème
arrondissement ou le TI du 9ème là où il y a le siège social de la BNP
(16 boulevard des Italiens) ?



Bonne question, certains ont vu des TI jeter leurs demandes à cause de
choses dans ce genre

TI du domicile du revendeur, TI du siège social de la société ou TI en
cas d'*agences* mais pas de filiales !

>> Même si tout laisse attendre que c'est le cas, sinon la
>> question logique qu'il fallait se poser est la suivante : pourquoi
>> donc ACER France accepte-t-elle à changer la machine, un compris, si
>> elle n'était pas concerné par l'affaire ?!!
>
>Par geste commercial

Beh elle est vraiment belle cette logique qui consisterait à faire un
" gestes commercial " à tout-va, n'importe où, n'importe comment, sans
avoir rien vendu au préalable ni même aucun lien avec le client
mécontent !! On aimerait bien quelle soit répandue désormais partout
dans le monde : désormais je pourrais donc amener toutes les
Playstations de mes enfants à la société Philips en exprimant mon
mécontentement afin qu'il me fassent un "geste commercial" ...



Oui, et alors ?

>> D'autant plus que le posteur dit :
>>
>> "Exécédé je demande à l'un de mes proches de se rendre à ACER FRANCE
>> pour qu'il les mette devant leurs responsabilités !!! et engagements
>> contractuels !!!."
>
>Preuve ?

Beh la preuve est là : " de se rendre à ACER FRANCE pour qu'il les
mette devant leurs responsabilités !!! et engagements contractuels
!!!.""



Preuve que cela a été fait ?

Pourquoi le posteur parle ici d'ACER FRANCE et "leurs responsabilités"
et "engagement CONTRACTUELS" (souligné par moi-même).



peut-être parce que comme vous, il ne comprend pas la différence entre
filiale, agence, revendeurs etc ?

>L'ordinateur a été renvoyé à ACER-France ?
>Faut être logique, un vendeur ne peut pas réparer ce qu'il n'a pas sous
>la main.

Mais le posteur dit : "fin Juillet 2004 je rentre en France et me
rends directement chez ACER FRANCE qui me dit qu'ils doivent le
diagnostiquer et le réparerons si nécessaire.". Il va falloir que vous
vous mettez des lunettes très bientôt si ce n'est pas déjà en cours !!



Donc ACER-France remplt ses engagements en temps et en heure, aucun
préjudice


>Et que disait le contrat de garantie ? Il s'applique dans le monde
>entier ou seulement en France ?

Beh voilà au moins une bonne question que vous auriez pu vous poser
avant même d'intervenir...



Vous avez un miroir là à coté ?

(Et surtout avoir une idée sur la nature des contrats de certaines
multinationales !).



La multinationale .. tiens, tiens, et vous avez les références légales
pour la définir et ensuite en déduire les conséquences sur le droit de
la consommation ?
Si, si j'insiste vraiment

>> >Méfiance, tes conseils peuvent ammener, si la personne va en justice une
>> >condamnation en procédure abusive
>>
>> Non je ne pense pas du tout, à la lumière de ce qui est écrit. Et en
>> l'espèce, ce n'est pas ce genre de procédure qui peut-être qualifié
>> de : "procédure abusive", Méfiance !!!
>>
>> Au pire ce sera une exception d'incompétence ;)
>
>Au mieux vous donnez des conseils sans avoir les éléments pour et
>risquez d'entrainer le demandeur dans bien des tracas

Je ne cois pas non, car je n'ai fais qu'apporter certains éléments de
réponse à deux questions précises du posteur :



élements qui ne reposent sur rien et vous l'engagez dans une procédure
où selon le contrat peuvent l'amener à une condamnation
Sébastien Delpeuch
Le #15014461
Le 28 Jul 2004 13:59:20 GMT, Brina
Dans l'article Delpeuch
>> >> Qu'il vous le rembourse avec des dommages-intérêts ou qu'il vous le
>> >> remplace par un équivalent avec DI.
>> >>
>> >> Il faudras bien garder trace des dommages subis, pouvoir les chiffrer,
>> >> de la mauvaise foi du vendeur, etc.
>> >
>> >Oh la la, attention : il faut voir la loi britannique et l'action en GB
>>
>> Aviez-vous lu attentivement le message (il est long, j'avoue!!)
>
>"Dans le cadre de ma dernière année d'étude d'informatique se déroulant
>à l'étranger (Angleterre) j'ai fait l'acquisition (en Septembre 2003)
>d'un portable ACER au travers d'un revendeur.
>
>Au bout de quelques semaines d'utilisation, le portable se met à
>fonctionner de manière completement érratique (Surchauffe notoire,
>Bruit assourdissant, Arrêts intempestifs...). Impossible de travailler
>plus de 15 à 30 min !!!!"
>
>==> achat en GB a priori

Et vous n'avez jamais pu acheter via internet un produit ? Est-il
interdit à un vendeur français de se promener dans les rues de Londres
avec des contrats " français " sous le bras pour vendre des produits à
Londres ou à New York ?!



C'est la loi du pays où se fait l'achat qui s'applique



Références, SVP?

>> reçoit et me dit qu'ils ne peuvent rien faire pour moi car ils ne
>> seraient qu'un simple point de contact !!! (ils auraient put me le
>> dire par téléphone !!!!!) elle me suggère d'attendre mon retour en
>> France pour que ACER puisse s'occuper de la machine"
>
>cela ne transfère pas la responsabilité à ACER-France, ni ne change la
>législation applicable à l'achat

Il doit y avoir un responsable dans cette histoire, non ?! S'il n'y



Oui, le vendeur qui n'est pas forcément ACER



Là-dessus vous pouvez certainement spéculer et même fantasmer autant
que vous voulez, le post n'a rien dit en l'espèce...

avait aucune connexité entre les filiales d'ACER, pensez-vous vraiment



Aucune importance, ce sont en général des sociétés, justement
différenciés dont le seul rapport entre elles est d'avoir des
actionnaires communs (et pas forcément les mêmes)



que vient faire les actionnaires dans cette histoire?

que l'agent de GB (peut importe le vendeur initial) aurait conseillé
que l'affaire soit traitée par ACER France?



pure supputation
Il faut relire le contrat de garantie



Sans intérêt. Le conseil portait sur un principe de doit à la lumière
de ce qui est arrivé. Point barre.

>Même si l'achat a été fait en France, ACER-France n'ayant pas eu la
>possibilité de voir le portable avant le retour en France et proposant
>immédiatement soit la prise en charge de la réparation soit un accord
>amiable, il n'y a pas de préjudice ouvrant droit aux DI

Beh que si. Si ACER-France, refuse de reprendre le produit ou veut
l'échanger contre un qui serait moins performant, vous ne voyez pas
dedans un justificatif de demande de DI avec tout ce que le posteur a
déjà expliqué ? Pourtant c'est plausible....



ACER-France n'a pas refusé, ils ont proposé un arrangement amiable



Et qui a dit qu'il avait refusé ? On se pose a question : pourquoi
s'occupe-t-il du cas ?

>> Ne comprend-t-on donc par là que ACER GB n'a rien à faire dans
>> l'histoire puisqu'il renvoie le client à ACER France !!!
>
>Peut-être parce que la réparation aurait dépassé la durée du séjour en
>GB ?

Et si on rentre dans les "peut-être", on peut tout faire ou dire par
la suite...



Ah ben voilà, merci de le reconnaitre



Le conseil donné est valable avec ou sans "peut-être" ?

>En tout cas, ce n'est pas un refus c'est une suggestion que l'acheteur a
>*librement* acceptée

Je ne comprends pas de quoi vous voulez parler là...



*librement accepté*, qu'est-ce qui n'est pas clair ?



Sans importance...

>> >même peut-être : la vente ne s'est pas faite en France, il n'est même
>> >pas sur que le contrat de ventre prévoit le SAV dans un autre pays, ACER
>> >France peut être en train de faire un simple geste commercial
>>
>> Peut importe.
>
>Ah ouais et selon quelles références, SVP ?

Pourquoi ACER-France ce voit-elle entrain de faire un geste alors
qu'elle n'a rien vendu, elle n'a rien à faire dans l'histoire? !



Références légales SVP ?



Références légales sur ACER France ? beh chercher sur internet...

>Au mieux vous donnez des conseils sans avoir les éléments pour et
>risquez d'entrainer le demandeur dans bien des tracas

Je ne cois pas non, car je n'ai fais qu'apporter certains éléments de
réponse à deux questions précises du posteur :



élements qui ne reposent sur rien et vous l'engagez dans une procédure
où selon le contrat peuvent l'amener à une condamnation



Comme ils peuvent également l'amener également dans le bon sens, c'est
ce qui le plus favorable vu l'universalité des principe du droit...
Brina
Le #15013151
Dans l'article Delpeuch
>> >cela ne transfère pas la responsabilité à ACER-France, ni ne change la
>> >législation applicable à l'achat
>>
>> Il doit y avoir un responsable dans cette histoire, non ?! S'il n'y
>
>Oui, le vendeur qui n'est pas forcément ACER

Là-dessus vous pouvez certainement spéculer et même fantasmer autant
que vous voulez, le post n'a rien dit en l'espèce...



Donc pourquoi engager le demandeur dans une demande de DI ?

>> avait aucune connexité entre les filiales d'ACER, pensez-vous vraiment
>
>Aucune importance, ce sont en général des sociétés, justement
>différenciés dont le seul rapport entre elles est d'avoir des
>actionnaires communs (et pas forcément les mêmes)

que vient faire les actionnaires dans cette histoire?



Qui a parlé de filiales ?
Le fait que deux sociétés soient des filiales ne fait pas que l'une soit
engagée par les contrats de l'autre

>> que l'agent de GB (peut importe le vendeur initial) aurait conseillé
>> que l'affaire soit traitée par ACER France?
>
>pure supputation
>Il faut relire le contrat de garantie

Sans intérêt. Le conseil portait sur un principe de doit à la lumière
de ce qui est arrivé. Point barre.



Sauf que tu ne le sais pas, ce qui est arrivé mais tu lui parles de DI
...

>> >Même si l'achat a été fait en France, ACER-France n'ayant pas eu la
>> >possibilité de voir le portable avant le retour en France et proposant
>> >immédiatement soit la prise en charge de la réparation soit un accord
>> >amiable, il n'y a pas de préjudice ouvrant droit aux DI
>>
>> Beh que si. Si ACER-France, refuse de reprendre le produit ou veut
>> l'échanger contre un qui serait moins performant, vous ne voyez pas
>> dedans un justificatif de demande de DI avec tout ce que le posteur a
>> déjà expliqué ? Pourtant c'est plausible....
>
>ACER-France n'a pas refusé, ils ont proposé un arrangement amiable

Et qui a dit qu'il avait refusé ? On se pose a question : pourquoi
s'occupe-t-il du cas ?



Quelle loi l'en empêche ?

>> >> >même peut-être : la vente ne s'est pas faite en France, il n'est même
>> >> >pas sur que le contrat de ventre prévoit le SAV dans un autre pays, ACER
>> >> >France peut être en train de faire un simple geste commercial
>> >>
>> >> Peut importe.
>> >
>> >Ah ouais et selon quelles références, SVP ?
>>
>> Pourquoi ACER-France ce voit-elle entrain de faire un geste alors
>> qu'elle n'a rien vendu, elle n'a rien à faire dans l'histoire? !
>
>Références légales SVP ?

Références légales sur ACER France ? beh chercher sur internet...



Références légales sur le fait qu'une société qui fait un geste
commercial a obligatoirement une responsabilité ?

>> >Au mieux vous donnez des conseils sans avoir les éléments pour et
>> >risquez d'entrainer le demandeur dans bien des tracas
>>
>> Je ne cois pas non, car je n'ai fais qu'apporter certains éléments de
>> réponse à deux questions précises du posteur :
>
>élements qui ne reposent sur rien et vous l'engagez dans une procédure
>où selon le contrat peuvent l'amener à une condamnation

Comme ils peuvent également l'amener également dans le bon sens, c'est
ce qui le plus favorable vu l'universalité des principe du droit...



N'importe quoi, et dans les grandes largeurs
Sébastien Delpeuch
Le #15011641
Le 28 Jul 2004 23:09:24 GMT, Brina
Dans l'article Delpeuch
>> >cela ne transfère pas la responsabilité à ACER-France, ni ne change la
>> >législation applicable à l'achat
>>
>> Il doit y avoir un responsable dans cette histoire, non ?! S'il n'y
>
>Oui, le vendeur qui n'est pas forcément ACER

Là-dessus vous pouvez certainement spéculer et même fantasmer autant
que vous voulez, le post n'a rien dit en l'espèce...



Donc pourquoi engager le demandeur dans une demande de DI ?



Ah bien sûr, on avait signé tout les deux un contrat l'obligeant à
s'engager à tout prix dans une demande de DI....

J'attire ton attention que le client parlait déjà lui-même de DI, il
ne faut pas l'oublier….

Mais, au fond, quel est ton problème ? J'ai du mal sérieusement à
comprendre ce que tu veux nous dire au juste…

1- Tu veux nous dire que le vendeur n'est pas ACER-FRANCE, soit. Mais,
au nom de dieu, qu'est ce qui empêcherait ce posteur mécontent de
porter plainte et de demander des DI en France, en Angleterre, sur une
autre planète comme
Mars, …? Où est Le problème concrètement ?!

2- Tu veux nous dire que le procès pourrait mal se terminer pour le
posteur ?
Mais qui peut prétendre avoir une certitude, une garantie, de gagner
d'avance un procès ?

Si toute fois, vous avez la prétention d'avoir de telles garanties,
dites le…, comme ça toute l'humanité te prendra comme avocat.
A ne pas oublier toutefois qu'il devient ainsi complètement intitule
de juger puisque le jugement est connu d'avance !!!
On fermera tous les tribunaux du monde, et demandera au juges et
autres avocats de prendre des vacances infinies….

>Aucune importance, ce sont en général des sociétés, justement
>différenciés dont le seul rapport entre elles est d'avoir des
>actionnaires communs (et pas forcément les mêmes)

que vient faire les actionnaires dans cette histoire?



Qui a parlé de filiales ?
Le fait que deux sociétés soient des filiales ne fait pas que l'une soit
engagée par les contrats de l'autre



Et qui avait dit le contraire ?

>> que l'agent de GB (peut importe le vendeur initial) aurait conseillé
>> que l'affaire soit traitée par ACER France?
>
>pure supputation
>Il faut relire le contrat de garantie

Sans intérêt. Le conseil portait sur un principe de doit à la lumière
de ce qui est arrivé. Point barre.



Sauf que tu ne le sais pas, ce qui est arrivé mais tu lui parles de DI



Bien sûr que je le sais car le posteur a acheté un appareil qui est
tombé en pane juste après. Le vendeur ne veut pas lui le changer après
moult tracasseries. Et au mieux, il lui propose un autre appareil
moins performant. Le posteur pose deux question (sans préciser où
EXACTEMENT il portera sa plainte) : puis-je porter plainte ? Puis-je
demander des DI ?

Je lui ai répondu dans l'absolu que : OUI, OUI.

Si vous pouvez démontrer que mon conseil était mauvais, mis à part le
fait ô combien c'est connu : qu'il risque d'être débouté voire payer
des frais au défendeur, etc, etc, mais faites-le.

Sinon à quoi bon enculer les mouches…
christophesav
Le #15008591
Je souhaiterai apporter quelques précisions à mon post :

1°) L'achat à été effectué en France
2°) Le contrat "International Travel Warranty" prévoit la mise à
disposition d'un service de maintenance à l'utilisateur en difficulté
à l'étranger. L'objectif de résolution fixé par ce contrat est de 2
jours
(Cf. http://global.acer.com/support/itw.htm )


Le fait que plusieurs autres utilisateurs soit affectés des memes
maux, ne permettrait t-il pas de légitimité une action en justice sur
la base de la garantie de vice caché ?

Merci d'avance
Chris


Sébastien Delpeuch
Le 28 Jul 2004 23:09:24 GMT, Brina
>Dans l'article >Delpeuch >> >> >cela ne transfère pas la responsabilité à ACER-France, ni ne change la
>> >> >législation applicable à l'achat
>> >>
>> >> Il doit y avoir un responsable dans cette histoire, non ?! S'il n'y
>> >
>> >Oui, le vendeur qui n'est pas forcément ACER
>>
>> Là-dessus vous pouvez certainement spéculer et même fantasmer autant
>> que vous voulez, le post n'a rien dit en l'espèce...
>
>Donc pourquoi engager le demandeur dans une demande de DI ?

Ah bien sûr, on avait signé tout les deux un contrat l'obligeant à
s'engager à tout prix dans une demande de DI....

J'attire ton attention que le client parlait déjà lui-même de DI, il
ne faut pas l'oublier?.

Mais, au fond, quel est ton problème ? J'ai du mal sérieusement à
comprendre ce que tu veux nous dire au juste?

1- Tu veux nous dire que le vendeur n'est pas ACER-FRANCE, soit. Mais,
au nom de dieu, qu'est ce qui empêcherait ce posteur mécontent de
porter plainte et de demander des DI en France, en Angleterre, sur une
autre planète comme
Mars, ?? Où est Le problème concrètement ?!

2- Tu veux nous dire que le procès pourrait mal se terminer pour le
posteur ?
Mais qui peut prétendre avoir une certitude, une garantie, de gagner
d'avance un procès ?

Si toute fois, vous avez la prétention d'avoir de telles garanties,
dites le?, comme ça toute l'humanité te prendra comme avocat.
A ne pas oublier toutefois qu'il devient ainsi complètement intitule
de juger puisque le jugement est connu d'avance !!!
On fermera tous les tribunaux du monde, et demandera au juges et
autres avocats de prendre des vacances infinies?.

>> >Aucune importance, ce sont en général des sociétés, justement
>> >différenciés dont le seul rapport entre elles est d'avoir des
>> >actionnaires communs (et pas forcément les mêmes)
>>
>> que vient faire les actionnaires dans cette histoire?
>
>Qui a parlé de filiales ?
>Le fait que deux sociétés soient des filiales ne fait pas que l'une soit
>engagée par les contrats de l'autre

Et qui avait dit le contraire ?

>> >> que l'agent de GB (peut importe le vendeur initial) aurait conseillé
>> >> que l'affaire soit traitée par ACER France?
>> >
>> >pure supputation
>> >Il faut relire le contrat de garantie
>>
>> Sans intérêt. Le conseil portait sur un principe de doit à la lumière
>> de ce qui est arrivé. Point barre.
>
>Sauf que tu ne le sais pas, ce qui est arrivé mais tu lui parles de DI

Bien sûr que je le sais car le posteur a acheté un appareil qui est
tombé en pane juste après. Le vendeur ne veut pas lui le changer après
moult tracasseries. Et au mieux, il lui propose un autre appareil
moins performant. Le posteur pose deux question (sans préciser où
EXACTEMENT il portera sa plainte) : puis-je porter plainte ? Puis-je
demander des DI ?

Je lui ai répondu dans l'absolu que : OUI, OUI.

Si vous pouvez démontrer que mon conseil était mauvais, mis à part le
fait ô combien c'est connu : qu'il risque d'être débouté voire payer
des frais au défendeur, etc, etc, mais faites-le.

Sinon à quoi bon enculer les mouches?


Publicité
Poster une réponse
Anonyme