Supprimer windows

Le
Comte de Niouzes
Bonjour les gens !

J'ai acheté il y a quelques semaines un PC Aces Aspire, évidemment
équipé de windows 10, UEFI, Secure Boot (et un disque dur de 1 To.)
Je voudrais supprimer totalement windows 10 pour mettre Linux à la place
mais en gardant éventuellement la possibilité de remettre windows
(pour une raison qui ne me vient pas à l'esprit pour le moment)
J'ai fait une clé de sauvegarde de windows qui m'a déjà une fois permis
de remettre le PC en configuration sortie d'usine.

Question : quelles sont les partitions windows que je peux supprimer ?
(windows utilisant 1 partition EFI, 1 partition système (pour la
restauration), 1 partition windows (pour windows, mes données, ),
plus 1 ou 2 emplacements de quelques octets dont l'utilité m'échappe
totalement.
Ou alors ? est-ce que je peux, à partir d'un CD Live Gparted supprimer
toutes les partitions existantes, et/ou formater le disque ?

Autre question : quand je vais installer Linux, il y aura 1 partition
swap, 1 partition racine, 1 partition home Faudra-t-il créer une
partition EFI ? Sur quelle partition faudra-t-il mettre le programme
d'amorçage ?

Un grand merci d'avance pour vos réponses pas trop compliquées !

Claude

^_^
Vos réponses Page 2 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pascal Hambourg
Le #26444093
Le 10/09/2017 à 09:01, jp willm a écrit :
UEFI si tu penses installer un disque de plus de 2GO et/ou évoluer vers
un système plus "moderne".

Apparemment ce n'est pas encore rentré dans toutes les têtes...
Avec Linux, le choix entre UEFI et BIOS n'a rien à voir avec la capacité
du disque. L'un comme l'autre, s'ils ne sont pas buggés, sont
parfaitement capables d'adresser les disques de plus de 2 Tio.
C'est le format de table de partition GPT qui est nécessaire pour
partitionner les disques de plus de 2 Tio ayant des secteurs logiques de
512 octets. Avec les disques ayant des secteurs logiques de 4096 octets,
la limite est à 16 Tio. Ne pas confondre GPT et UEFI. Et pour rappel, on
n'est pas obligé de partitionner un disque.
Petit résumé des limitations normales (modulo bugs de firmwares) :
disque à secteurs logiques de 512 octets > 2 Tio -> GPT
disque à secteurs logiques de 4096 octets > 16 Tio -> GPT
Windows en BIOS/legacy <-> disque système en MBR
Windows en EFI <-> disque système en GPT
jp willm
Le #26444095
Le 10/09/2017 à 10:07, Pascal Hambourg a écrit :
Apparemment ce n'est pas encore rentré dans toutes les têtes...

Bobo à ma tête :-/
Avec Linux, le choix entre UEFI et BIOS n'a rien à voir avec la capacité
du disque. L'un comme l'autre, s'ils ne sont pas buggés, sont
parfaitement capables d'adresser les disques de plus de 2 Tio.

Tu as raison, j'ai un disque de 3.6 To sur mon PC bios MBR.
C'est le format de table de partition GPT qui est nécessaire pour
partitionner les disques de plus de 2 Tio ayant des secteurs logiques de
512 octets. Avec les disques ayant des secteurs logiques de 4096 octets,
la limite est à 16 Tio. Ne pas confondre GPT et UEFI. Et pour rappel, on
n'est pas obligé de partitionner un disque.

Tu veux parler de LVM ?
Autrement, j'utilise des partitions "logiques" pour moi c'est suffisant.
Petit résumé des limitations normales (modulo bugs de firmwares) :
disque à secteurs logiques de 512 octets > 2 Tio -> GPT
disque à secteurs logiques de 4096 octets > 16 Tio -> GPT

Et cela est inscrit sur le disque ?
Ou bien sudo fdisk -l qui m'indique dans mon cas :
Unités : secteur de 1 × 512 = 512 octets
Windows en BIOS/legacy <-> disque système en MBR
Windows en EFI <-> disque système en GPT

Oui, tu l'avais mentionné sous windows il faut le firmware UEFI pour
pouvoir utiliser une table GPT. Est-ce juste ?
C'est compliqué :o/
--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
jp willm
Le #26444098
Le 10/09/2017 à 10:31, jp willm a écrit :
Avec Linux, le choix entre UEFI et BIOS n'a rien à voir avec la
capacité du disque. L'un comme l'autre, s'ils ne sont pas buggés, sont
parfaitement capables d'adresser les disques de plus de 2 Tio.

Tu as raison, j'ai un disque de 3.6 To sur mon PC bios MBR.

Je me coucherai peut être moins bête ce soir :-)
sudo parted -l me donne pour ce disque de 4 To :
Modèle: ATA WDC WD40EZRZ-00W (scsi)
Disque /dev/sdc : 4001GB
Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B
Table de partitions : gpt
Disk Flags:
Numéro Début Fin Taille Système de fichiers Nom Fanions
1 1049kB 4001GB 4001GB ext4
Gparted a sans doute automatiquement opté pour gpt quand j'ai ajouté ce
disque ? Car je l'ai bien formaté en ext4 lors de son installation dans
le PC.
--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
jp willm
Le #26444097
Le 09/09/2017 à 23:56, Pascal Hambourg a écrit :
Ce n'est pas un BIOS mais un firmware UEFI.

Bon, ça, je crois que je l'ai retenu à présent :-)
Si tu choisis legacy (mode de compatibilité BIOS), tu n'as pas besoin de
garder la partition système EFI mais tu pourrais avoir besoin d'une
partition "BIOS boot" pour l'installation de GRUB dans le MBR d'un
disque au format GPT.

Voilà du neuf pour moi, la partition "BIOS boot" pour pouvoir
utiliser/installer un système de fichiers GPT si je n'ai pas UEFI !
Néanmoins, certains BIOS et firmwares UEFI en mode
legacy sont buggés et peuvent avoir du mal à amorcer un disque au format
GPT. Faut les comprendre, cette configuration n'est pas supportée par
Windows...

Donc, si je comprends bien j'ai intérêt à me familiariser avec GPT et
opter de préférence pour le firmware UEFI quand celui-ci est présent.
--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
jp willm
Le #26444100
Le 09/09/2017 à 23:46, Comte de Niouzes a écrit :
Par acquis de conscience, je vais garder la partition EFI et la
partition de restauration, et surpprimer la partition windows de 450 Go



Dans ce cas, si tu veux faire simple, tu choisis le mode "Installer à
côté" et tu désignes la partition à utiliser pour y installer ton
système gnu/linux.
C'est comme cela sur Manjaro et il se peut que ce soit pareil pour Ubuntu.
Évidemment, le mode "Manuel" ou "Autre choses" le permet aussi.
--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
Pascal Hambourg
Le #26444101
Le 10/09/2017 à 10:57, jp willm a écrit :
Le 09/09/2017 à 23:56, Pascal Hambourg a écrit :
Si tu choisis legacy (mode de compatibilité BIOS), tu n'as pas besoin
de garder la partition système EFI mais tu pourrais avoir besoin d'une
partition "BIOS boot" pour l'installation de GRUB dans le MBR d'un
disque au format GPT.

Voilà du neuf pour moi, la partition "BIOS boot" pour pouvoir
utiliser/installer un système de fichiers GPT si je n'ai pas UEFI !

GPT n'est pas un système de fichiers mais un format de table de
partition. Le système de fichiers (ext4, btrfs, NTFS), c'est ce qu'on
met habituellement dans une partition.
Pascal Hambourg
Le #26444103
Le 10/09/2017 à 10:31, jp willm a écrit :
Le 10/09/2017 à 10:07, Pascal Hambourg a écrit :
C'est le format de table de partition GPT qui est nécessaire pour
partitionner les disques de plus de 2 Tio ayant des secteurs logiques
de 512 octets. Avec les disques ayant des secteurs logiques de 4096
octets, la limite est à 16 Tio. Ne pas confondre GPT et UEFI. Et pour
rappel, on n'est pas obligé de partitionner un disque.

Tu veux parler de LVM ?

Non, pas forcément. On peut utiliser un disque brut non partitionné pour
du RAID, ou pour un système de fichiers comme on le faisait avec les
disquettes et les premières clés USB.
Autrement, j'utilise des partitions "logiques" pour moi c'est suffisant.

C'est ce qu'il y a de pire. Tous les inconvénients des partitions
classiques (difficulté à redimensionner) et en plus ceux spécifiques aux
partitions logiques (fragilité, numérotation variable), sans les
avantages. Une bonne raison de passer à LVM ou GPT.
Petit résumé des limitations normales (modulo bugs de firmwares) :
disque à secteurs logiques de 512 octets > 2 Tio -> GPT
disque à secteurs logiques de 4096 octets > 16 Tio -> GPT

Et cela est inscrit sur le disque ?

Normalement s'il porte le logo "AF 4Kn" (Advanced Format 4KiB native),
il a des secteurs logiques et physiques de 4096 octets. Mais je n'en ai
jamais eu.
S'il porte le logo "AF 512e" (Advanced Format 512B emulation), il a des
secteurs physiques de 4096 octets mais des secteurs logiques de 512
octets. Sur ce type de disque, il est important d'aligner les blocs des
structures de données (partitions, systèmes de fichiers...) sur des
limites de secteurs physiques, c'est-à-dire des positions multiples de 8
secteurs logiques, pour ne pas dégrader les performances. C'est pourquoi
les partitionneurs modernes alignent les partitions sur des blocs de 1 Mio.
Windows en BIOS/legacy <-> disque système en MBR
Windows en EFI <-> disque système en GPT

Oui, tu l'avais mentionné sous windows il faut le firmware UEFI pour
pouvoir utiliser une table GPT. Est-ce juste ?

Non, l'UEFI est nécessaire seulement pour booter Windows installé sur un
disque au format GPT. Quel que soit le mode d'amorçage BIOS ou EFI,
Windows Vista ou plus récent peut utiliser un disque de données au
format GPT.
Pascal Hambourg
Le #26444102
Le 10/09/2017 à 10:49, jp willm a écrit :
Le 10/09/2017 à 10:31, jp willm a écrit :
Avec Linux, le choix entre UEFI et BIOS n'a rien à voir avec la
capacité du disque. L'un comme l'autre, s'ils ne sont pas buggés,
sont parfaitement capables d'adresser les disques de plus de 2 Tio.

Tu as raison, j'ai un disque de 3.6 To sur mon PC bios MBR.


3,6 Tio, soit 4 To.
MBR, vraiment ?
sudo parted -l me donne pour ce disque de 4 To :
Modèle: ATA WDC WD40EZRZ-00W (scsi)
Disque /dev/sdc : 4001GB
Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B
Table de partitions : gpt

Il est au format GPT, pas MBR.
Disk Flags:
Numéro  Début   Fin     Taille  Système de fichiers  Nom  Fanions
 1      1049kB  4001GB  4001GB  ext4
Gparted a sans doute automatiquement opté pour gpt quand j'ai ajouté ce
disque ? Car je l'ai bien formaté en ext4 lors de son installation dans
le PC.

Possible. Je n'utilise pas beaucoup Gparted, il fait trop de choses tout
seul.
Ou bien le disque était déjà livré d'usine avec une table de partition
GPT compte tenu de sa capacité, et Gparted n'a eu qu'à créer une partition.
Au passage, puisque ce disque ne sert pas pour l'amorçage et ne contient
qu'une partition, tu n'étais pas obligé de le partitionner. Tu aurais pu
créer le système de fichiers ext4 directement dans le périphérique
entier /dev/sdc, sans partition /dev/sdc1. Mais personnellement je
préfère qu'un disque ait une table de partition, je trouve que c'est
plus lisible.
jp willm
Le #26444104
Le 10/09/2017 à 11:19, Pascal Hambourg a écrit :
GPT n'est pas un système de fichiers mais un format de table de
partition. Le système de fichiers (ext4, btrfs, NTFS), c'est ce qu'on
met habituellement dans une partition.

Encore gouré :o/
Bon, avec Gparted par exemple, il faut d'abord créer une partition ou
plutôt une table des partitions avant de pouvoir créer des partitions et
de formater celles-ci en fonction du système de fichier désiré.
C'est cela ?
C'est le GUID ?
--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
jp willm
Le #26444106
Le 10/09/2017 à 11:34, Pascal Hambourg a écrit :
Tu veux parler de LVM ?

Non, pas forcément. On peut utiliser un disque brut non partitionné pour
du RAID,

A ben oui, je l'oubliais lui.
ou pour un système de fichiers comme on le faisait avec les
disquettes et les premières clés USB.

C'est peut-être le cas quand on copie une image iso vers un clé USB à
l'aide de dd ?
Exemple :
dd bs=4M if=/path/to/manjaro.iso of=/dev/sd[drive letter] status=progress
Je ne puis plus voir cette clé à partir de mon gestionnaire de fichiers,
mais elle boot bien.
Autrement, j'utilise des partitions "logiques" pour moi c'est suffisant.

C'est ce qu'il y a de pire. Tous les inconvénients des partitions
classiques (difficulté à redimensionner) et en plus ceux spécifiques aux
partitions logiques (fragilité, numérotation variable), sans les
avantages. Une bonne raison de passer à LVM ou GPT.

Bon, j'ai compris :o|
J'ai déjà eu des problèmes dans le temps avec des partitions logiques,
mais depuis un dizaine d'années plus rien ; enfin si, une partition
illisible... le disque n'avait rien physiquement (testé), mais j'ai dû
reformater la partition.
Petit résumé des limitations normales (modulo bugs de firmwares) :
disque à secteurs logiques de 512 octets > 2 Tio -> GPT
disque à secteurs logiques de 4096 octets > 16 Tio -> GPT

Et cela est inscrit sur le disque ?

Normalement s'il porte le logo "AF 4Kn" (Advanced Format 4KiB native),
il a des secteurs logiques et physiques de 4096 octets. Mais je n'en ai
jamais eu.
S'il porte le logo "AF 512e" (Advanced Format 512B emulation), il a des
secteurs physiques de 4096 octets mais des secteurs logiques de 512
octets. Sur ce type de disque, il est important d'aligner les blocs des
structures de données (partitions, systèmes de fichiers...) sur des
limites de secteurs physiques, c'est-à-dire des positions multiples de 8
secteurs logiques, pour ne pas dégrader les performances.

Oui et le programme d'installation le fait automatiquement je crois, car
il reste parfois de bouts de disque inutilisés.
Mais on n'a plus besoin de cela sur de SSD. Right ?
C'est pourquoi
les partitionneurs modernes alignent les partitions sur des blocs de 1 Mio.

Ah, j'en apprends ce matin ! 8-)
Oui, tu l'avais mentionné sous windows il faut le firmware UEFI pour
pouvoir utiliser une table GPT. Est-ce juste ?

Non, l'UEFI est nécessaire seulement pour booter Windows installé sur un
disque au format GPT. Quel que soit le mode d'amorçage BIOS ou EFI,
Windows Vista ou plus récent peut utiliser un disque de données au
format GPT.

Ah, je note et je garde ; on ne sait jamais.
Merci pour ta patience !
--
jp willm
http://perso.orange.fr/willms/index.html
Publicité
Poster une réponse
Anonyme