Taille de pixel (photosite) et ouverture minimale conseillee

Le
xeon
Taille de pixel (photosite) et ouverture minimale conseillée

Le problème de la diffraction en numérique

Côté du pixel carré (en micron)

2,9 µm : f/ 5.6 ;

3,0 µm : f/ 6.3 ;

3,2 µm : f/ 6.3 ;

3,4 µm : f/ 7.1 ;

3,6 µm : f/ 8.0 ;

3,8 µm : f/ 8.0 ;

4,0 µm : f/ 9 ;

4,5 µm : f/ 10 ;

5,0 µm : f/ 10 ;

5,5 µm : f/ 11 ;

6,0 µm : f/ 13 ;

6,5 µm : f/ 14 ;

7,0 µm : f/ 14 ;

7,5 µm : f/ 16 ;

8,0 µm : f/ 16 ;

8,5 µm : f/ 18 ;

9,0 µm : f/ 18 ;

9,5 µm : f/ 20 ;

10,0 µm : f/ 22 ;

11,0 µm : f/ 22

12,0 µm : f/ 25 ;

On comprend qu'avec un Nikon D2X on ne dépassera pas f/11 alors qu'avec un
Canon 5D on pourra employer f/16.

On lira avec minutie l'excellent ouvrage de Bouillot (cours de photographie
numérique).

  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Lemoine
Le #1744857
"xeon" news:43dbec90$0$29200$
Taille de pixel (photosite) et ouverture minimale conseillée

Le problème de la diffraction en numérique

Côté du pixel carré (en micron)

2,9 µm : f/ 5.6 ;

3,0 µm : f/ 6.3 ;

3,2 µm : f/ 6.3 ;

3,4 µm : f/ 7.1 ;

3,6 µm : f/ 8.0 ;

3,8 µm : f/ 8.0 ;

4,0 µm : f/ 9 ;

4,5 µm : f/ 10 ;

5,0 µm : f/ 10 ;

5,5 µm : f/ 11 ;

6,0 µm : f/ 13 ;

6,5 µm : f/ 14 ;

7,0 µm : f/ 14 ;

7,5 µm : f/ 16 ;

8,0 µm : f/ 16 ;

8,5 µm : f/ 18 ;

9,0 µm : f/ 18 ;

9,5 µm : f/ 20 ;

10,0 µm : f/ 22 ;

11,0 µm : f/ 22

12,0 µm : f/ 25 ;

On comprend qu'avec un Nikon D2X on ne dépassera pas f/11 alors qu'avec un
Canon 5D on pourra employer f/16.

On lira avec minutie l'excellent ouvrage de Bouillot (cours de
photographie

numérique).



Ce livre est-il disponible sur Internet?

Merci!

Jean-Pierre Roche
Le #1744855

Taille de pixel (photosite) et ouverture minimale conseillée

Le problème de la diffraction en numérique


Rien de neuf et ce genre de table n'a pas grand intérêt
pratique...

On comprend qu'avec un Nikon D2X on ne dépassera pas f/11 alors qu'avec un
Canon 5D on pourra employer f/16.


Pas besoin de beaucoup de réflexion pour savoir que plus la
surface sensible est petite plus il faut éviter les petites
ouvertures. C'est pareil en argentique... Et le résultat
peut être identique entre f/11 et f/16 en fonction de la
taille du capteur.

On lira avec minutie l'excellent ouvrage de Bouillot (cours de photographie
numérique).


Oui enfin... Amha faire des photos et les regarder avec
minutie marche très bien et coûte moins cher. Et évite de se
perdre dans des considérations qui n'ont qu'un rapport
lointain avec la pratique photographique.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

JPW
Le #1744843
"xeon"
Le problème de la diffraction en numérique
Côté du pixel carré (en micron)



On comprend qu'avec un Nikon D2X on ne dépassera pas f/11 alors qu'avec un
Canon 5D on pourra employer f/16.


à quelle focale ??
ça a l'air de vous échapper totalement ça ????

jpw

nikojorj_jaimepaslapub
Le #1744841
JPW wrote:
On comprend qu'avec un Nikon D2X on ne dépassera pas f/11 alors qu'av ec un
Canon 5D on pourra employer f/16.


à quelle focale ??
ça a l'air de vous échapper totalement ça ????


Ben pour ça, l'effectivement très bon ouvrage de Bouillot n'est pas
le seul à signaler que les effets de la diffraction sur la résolution
ne dépendent pas de la focale.

Désolé c'est en anglais, mais je le trouve très compréhensible
quand même :
http://www.normankoren.com/Tutorials/MTF1A.html#diffraction (à prendre
du début si on ne connait pas le concept de MTF, FTM en français, qui
permet de quantifier le contraste ET la résolution d'un système
d'imagerie).


Sur le fond de la question, on peut aussi voir la fermeture du diaph
comme un filtre AntiAliasing!


JPW
Le #1744839

à quelle focale ??
ça a l'air de vous échapper totalement ça ????


Ben pour ça, l'effectivement très bon ouvrage de Bouillot n'est pas
le seul à signaler que les effets de la diffraction sur la résolution
ne dépendent pas de la focale.


comment expliques vous alors que bien avant les capteurs numériques
au bon vieux temps de l'argentique
les longues focale vont jusqu'au diaphragme 32

alors que des focales plus courtes ne ferment qu'à 16

si plutôt que de vous fier à des bouquins qui relèvent plus de la
branlette vous vous faisiez votre propre idée
par la pratique....

toutes les optiques ont des performances variables selon le diaphragme

rien de nouveau...

jpw


nikojorj_jaimepaslapub
Le #1744836
JPW wrote:
comment expliques vous alors que bien avant les capteurs numériques
au bon vieux temps de l'argentique
les longues focale vont jusqu'au diaphragme 32

alors que des focales plus courtes ne ferment qu'à 16


Question très pratique de construction : 32 d'un 100mm, ca fait 3mm,
alors que 16 d'un 24mm ca fait 1.5mm, plus c'est petit plus c'est
difficile d'être précis non?


Enfin, sur le fond, c'est clair que les effets de la diffraction ne
sont pas visibles sur un tirage courant!
Les seuils ci-dessus sont au niveau du pixel (donc en dessous du filtre
AA!), ce qui en pratique laisse un peu de marge avant que les effets
soient évidents, je dirais un ou deux diaphs environ?

Pour ce qui est de l'utilité pratique de ces résultats, je trouve
qu'ils illustrent bien une réflexion plus générale sur qu'est-ce que
résolution, netteté et contraste... qu'on peut appliquer de façon
rigolote à un APN petit capteur et 8Mpix ;o), mais non ça n'empêche
pas de prendre des photos!

Jean-Pierre Gallou
Le #1744835

comment expliques vous alors que bien avant les capteurs numériques
au bon vieux temps de l'argentique
les longues focale vont jusqu'au diaphragme 32
alors que des focales plus courtes ne ferment qu'à 16


Ce n'est pas compliqué, il y a aussi une contrainte mécanique sur le
diamètre minimal possible. f/32 sur un 200 mm est un diamètre de 200/32
soit 6,25mm, f/32 sur un 20 mm nécessiterait un diamètre de 0,625 mm,
peut-être difficile à faire, non ?

--
Ceci est une signature automatique de MesNews.
Site : http://www.mesnews.net

JPW
Le #1744831
"Jean-Pierre Gallou"
comment expliques vous alors que bien avant les capteurs numériques
au bon vieux temps de l'argentique
les longues focale vont jusqu'au diaphragme 32
alors que des focales plus courtes ne ferment qu'à 16


Ce n'est pas compliqué, il y a aussi une contrainte mécanique sur le
diamètre minimal possible. f/32 sur un 200 mm est un diamètre de 200/32
soit 6,25mm, f/32 sur un 20 mm nécessiterait un diamètre de 0,625 mm,
peut-être difficile à faire, non ?


oui mais si on faisait du diaphagme 32 sur un format 24x36
c'est à dire le même que que le 5 d
comment peut on dire que le 200d ne pourrait pas exploiter
un diaphragme de plus de f11 ??

jpw


Jean-Pierre Gallou
Le #1744825

oui mais si on faisait du diaphagme 32 sur un format 24x36
c'est à dire le même que que le 5 d
comment peut on dire que le 200d ne pourrait pas exploiter
un diaphragme de plus de f11 ??


Le site de Norman Koren, déjà cité, explique ça.
En gros, avec une ouverture trop faible, la diffraction est telle que
deux photosites adjacents ne peuvent plus distinguer deux points de
l'image. La plus petite ouverture utilisable dépend donc de
l'espacement des photosites. Il y a une table dans la page citée.



--
Ceci est une signature automatique de MesNews.
Site : http://www.mesnews.net

François FORNIER
Le #1744816
On comprend qu'avec un Nikon D2X on ne dépassera pas f/11 alors qu'av ec un
Canon 5D on pourra employer f/16.


et pour prendre un "extrême", f/20 avec un D2Hs... Et oui, ça marche
dans les deux sens...

--
A+
François

Poster une réponse
Anonyme