violence au college

Le
melinera28
Bonjour,
Mon fils, 15 ans, 3ème sortait des cours au collège vendredi.
Sur le trajet, il tombe sur un échange vif entre 2 collégiens contre un autre,
appelons-le Alain.
Mon fils s'avance entre eux pour stopper la "bagarre", pose sa main sur
l'épaule d'Alain et lui dit "calme-toi".
Alain frappe mon fils au visage, en voulant lui donner un coup de pied envoie
valser sa chaussure sur le stade.
Mon fils surpris, redonne le coup au visage. ( plus de 50 témoins )
Les enfants regagnent leur bus.
Mon fils rentre et ennuyé me raconte l'histoire.
Je le sermonne et attend la suite des évènements.
Le père nous téléphone pour nous dire qu'il porte plainte pour violence en
réunion.
Nous attendons la suite
Mon fils passe le brevet demain et est terriblement perturbé.
Au collège, suit une enquête interne, Alain avoue facilement avoir raconté des
mensonges à ses parents.
Je pense que l'histoire va en rester là avec une sanction pour mon fils qui
malgré tout ne devait pas rendre ce coup.
Je reçois ce matin la sanction : les 2 derniers jours d'exclusion. Jusque là,
je suis d'accord. Mais le motif inscrit est "violence en réunion, le père a
porté plainte"
Je suis choquée puisqu'Alain a avoué avoir menti
La plainte court encore à la gendarmerie.
Dois-je prévenir mon assurance, prendre un avocat ? porter plainte pour faux
témoignage ou diffamation ?
Merci pour votre aide.

  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
le_troll
Le #15086951
Bonjour,

Ma pauvre amie, je suis dans le même cas que toi, alors on va faire tous
les deux la même chose en fait.

Moi je faisais un gag sur les homos, et pan, y a un mec qui me balance
au procureur, il est dans ce forum

Azarthoht


Bon, alors voici ce que nous devons faire contre ce genre de balances
incapable de régler leur compte eux-mêmes:
-1- D'une part, souvent le Procureur classe, donc attendre.
-2- S'il ne classe pas, il demande un complément d'information
généralement, nous serons convoqués auprès des force de l'ordre pour être
entendu...
-3- Donc préalablement, relève tous les témoignages en la forme légale
que tu peux, toutes les attestations possibles et autres.
-4- Si jamais tu es convoquée pour un complément d'information, là il
faut dire ce qui s'est passé, prouver que ce n'est pas vrai avec les pièces
écrites que tu auras réunies, puis déposer plainte à ton tour contre
l'auteur (la balance), pour fausse déclaration, etc... Il y a plein de
motifs légaux, reparles-en le temps venu sur ce forum...
-5- A la vue de tout ça le procureur va classer ou pas (c'est la
troisième chance qu'il classe)...
-6- Sinon, ça passera en audience pour mineur (huis clos), concernant ce
qui est civil il faut voir avec ton assurance (déchirure de vêtement,
etc)...
-- Alors là, il faudra présenter l'affaire comme tu l'auras présenté au
parquet avec toues les pièces, expliquer que ton fils (enfin, lui le dira),
qu'il a porté secours lors d'une agression, et que l'agresseur l'a agressé à
son tour, et que prenant peur il s'est légitimement défendu)...
-- Dans un second temps (ta plainte), il faudra demander des dommages pour
la mauvaise foi du père de l'agresseur, et sa condamnation pénale...

Le principe est qu'il faut toujours attaquer une balance, puis frapper
plus fort que lui, car si ça va en justice, ce qui n'est pas certain, cette
dernière à la curieuse manie de tendre à donner raison au plaignant, c'est
pourquoi il faut être défensive, d'autant que si le procureur décide de
poursuivre, il va être contre toi, alors là à mon sens il faudra un avocat
qui soit capable de convaincre les magistrats que la plainte initiale de la
balance est abusive!

Mais sinon, deux garçon qui se battent ça arrive, pourquoi la balance
n'a pas voulu régler ça à l'amiable en discutant avec toi? Je sais pas moi,
je fais de la bose fançaise, alors je suis bien placé, on ne dépose pas
plainte pour un coup de poing, surtout en enfant qui se battent plus que les
adultes, pourquoi ne s'est-il pas expliqué avec toi ?

Bon courage, et surtout, ne jamais se laisser faire avec ceux qui se
servent de la justice sans une absolue nécessité, car ce sont des parasites
légaux qui encombrent la bonne marche de la justice, et la paralyse par des
action volontaires et calculées de manière à interrompre le fonctionnement
régulier des institution

--
Merci, @+, bye, Joe
troll75 AROBASE iFrance POINT com
------------------------------------------
Ce message est plein de virus "certifiés"
Le_Troll, éleveur de Trolls depuis César, qui disait:
Avec une hache, celui qui tient le manche a toujours raison !
------------------------------------------


"Melinera28"
Bonjour,
Mon fils, 15 ans, 3ème sortait des cours au collège vendredi.
Sur le trajet, il tombe sur un échange vif entre 2 collégiens contre un


autre,
appelons-le Alain.
Mon fils s'avance entre eux pour stopper la "bagarre", pose sa main sur
l'épaule d'Alain et lui dit "calme-toi".
Alain frappe mon fils au visage, en voulant lui donner un coup de pied


envoie
valser sa chaussure sur le stade.
Mon fils surpris, redonne le coup au visage. ( plus de 50 témoins )
Les enfants regagnent leur bus.
Mon fils rentre et ennuyé me raconte l'histoire.
Je le sermonne et attend la suite des évènements.
Le père nous téléphone pour nous dire qu'il porte plainte pour violence en
réunion.
Nous attendons la suite ...
Mon fils passe le brevet demain et est terriblement perturbé.
Au collège, suit une enquête interne, Alain avoue facilement avoir raconté


des
mensonges à ses parents.
Je pense que l'histoire va en rester là avec une sanction pour mon fils


qui
malgré tout ne devait pas rendre ce coup.
Je reçois ce matin la sanction : les 2 derniers jours d'exclusion. Jusque


là,
je suis d'accord. Mais le motif inscrit est "violence en réunion, le père


a
porté plainte"
Je suis choquée puisqu'Alain a avoué avoir menti ...
La plainte court encore à la gendarmerie.
Dois-je prévenir mon assurance, prendre un avocat ? porter plainte pour


faux
témoignage ou diffamation ?
Merci pour votre aide.


Emmanuel
Le #15086861
Dans fr.misc.droit, Melinera28 composa le message
GMT :

Au collège, suit une enquête interne, Alain avoue facilement avoir raconté des
mensonges à ses parents.
Je pense que l'histoire va en rester là avec une sanction pour mon fils qui
malgré tout ne devait pas rendre ce coup.
Je reçois ce matin la sanction : les 2 derniers jours d'exclusion. Jusque là,
je suis d'accord. Mais le motif inscrit est "violence en réunion, le père a
porté plainte"



Votre histoire est étonnante puisque vous dites que la bagarre s'est
passée sur le trajet de retour.
Que vient faire le collège là-dedans ?
--
Emmanuel
PAP
Le #15086811
"Emmanuel" news:40d97353$0$307$
Dans fr.misc.droit, Melinera28 composa le message
GMT :

> Au collège, suit une enquête interne, Alain avoue facilement avoir


raconté des
> mensonges à ses parents.
> Je pense que l'histoire va en rester là avec une sanction pour mon fils


qui
> malgré tout ne devait pas rendre ce coup.
> Je reçois ce matin la sanction : les 2 derniers jours d'exclusion.


Jusque là,
> je suis d'accord. Mais le motif inscrit est "violence en réunion, le


père a
> porté plainte"

Votre histoire est étonnante puisque vous dites que la bagarre s'est
passée sur le trajet de retour.
Que vient faire le collège là-dedans ?



C'est vrai, le collège *n'est pas concerné*, et ne peut pas prendre de
sanction pour un fait qui se passe en dehors de ses murs (et donc de sa
responsabilité).
Je vois pas ce que vient faire "l'enquête interne", sauf à la demande de la
gendarmerie si la plainte suit son cours. Mais si le collège peut donner des
renseignements sur les enfants en cause, il n'a pas la possibilité de
prendre des *sanctions* pour des tels faits *externes*.

PAP
Emmanuel
Le #15086801
Dans fr.misc.droit, PAP composa le message
+0200 :

C'est vrai, le collège *n'est pas concerné*, et ne peut pas prendre de
sanction pour un fait qui se passe en dehors de ses murs (et donc de sa
responsabilité).



Melinera28 a répondu sur ce point dans
news:

Je vois pas ce que vient faire "l'enquête interne", sauf à la demande de la
gendarmerie si la plainte suit son cours.



Le collège n'a pas à se substituer à la gendarmerie.
--
Emmanuel
le_troll
Le #15086661
Mais ça dépend, si l'enceinte ou sont les cars, les enfants, appartient au
collège, c'est encore sous sa responsabilité...

--
Merci, @+, bye, Joe
troll75 AROBASE iFrance POINT com
------------------------------------------
Ce message est plein de virus "certifiés"
Le_Troll, éleveur de Trolls depuis César, qui disait:
Avec une hache, celui qui tient le manche a toujours raison !
------------------------------------------


"PAP" 40d97642$0$18012$

"Emmanuel" news:40d97353$0$307$
> Dans fr.misc.droit, Melinera28 composa le message
> > GMT :
>
> > Au collège, suit une enquête interne, Alain avoue facilement avoir
raconté des
> > mensonges à ses parents.
> > Je pense que l'histoire va en rester là avec une sanction pour mon


fils
qui
> > malgré tout ne devait pas rendre ce coup.
> > Je reçois ce matin la sanction : les 2 derniers jours d'exclusion.
Jusque là,
> > je suis d'accord. Mais le motif inscrit est "violence en réunion, le
père a
> > porté plainte"
>
> Votre histoire est étonnante puisque vous dites que la bagarre s'est
> passée sur le trajet de retour.
> Que vient faire le collège là-dedans ?

C'est vrai, le collège *n'est pas concerné*, et ne peut pas prendre de
sanction pour un fait qui se passe en dehors de ses murs (et donc de sa
responsabilité).
Je vois pas ce que vient faire "l'enquête interne", sauf à la demande de


la
gendarmerie si la plainte suit son cours. Mais si le collège peut donner


des
renseignements sur les enfants en cause, il n'a pas la possibilité de
prendre des *sanctions* pour des tels faits *externes*.

PAP




Pierre-Paul HAY-NAPOLEONE
Le #15086401
Ici même, Melinera28 écrivit :

Mon fils, 15 ans, 3ème sortait des cours au collège vendredi.
Sur le trajet, il tombe sur un échange vif entre 2 collégiens contre
un autre, appelons-le Alain.
Mon fils s'avance entre eux pour stopper la "bagarre", pose sa main
sur l'épaule d'Alain et lui dit "calme-toi".
Alain frappe mon fils au visage, en voulant lui donner un coup de
pied envoie valser sa chaussure sur le stade.
Mon fils surpris, redonne le coup au visage. ( plus de 50 témoins )
Les enfants regagnent leur bus.
Mon fils rentre et ennuyé me raconte l'histoire.
Je le sermonne et attend la suite des évènements.
Le père nous téléphone pour nous dire qu'il porte plainte pour
violence en réunion.
Nous attendons la suite ...
Mon fils passe le brevet demain et est terriblement perturbé.
Au collège, suit une enquête interne, Alain avoue facilement avoir
raconté des mensonges à ses parents.
Je pense que l'histoire va en rester là avec une sanction pour mon
fils qui malgré tout ne devait pas rendre ce coup.
Je reçois ce matin la sanction : les 2 derniers jours d'exclusion.
Jusque là, je suis d'accord. Mais le motif inscrit est "violence en
réunion, le père a porté plainte"
Je suis choquée puisqu'Alain a avoué avoir menti ...
La plainte court encore à la gendarmerie.
Dois-je prévenir mon assurance, prendre un avocat ? porter plainte
pour faux témoignage ou diffamation ?



Avant tout, voyez avec votre assurance si ce genre de problème est
couvert par le contrat.
Cependant, votre fils a été renvoyé pour "violence en réunion". Il ne
doit donc pas être le seul à avoir été renvoyé (sinon, ce ne serait pas un
acte de violence EN réunion).
Dans la mesure où une plainte a été déposée contre votre fils, je vous
conseille de porter plainte à votre tour contre l'élève qui a frappé votre
fils.
Il vous faut également demander une copie du rapport qui a motivé le
chef d'établissement à renvoyer votre enfant. Puisque l'agression a eu lieu
dans un "domaine" scolaire, un membre du personnel (surveillant ou autre) a
dû être sur les lieux. Il vous faut absolument savoir sur quels éléments le
principal s'appuie pour cette agression en réunion. Selon ce qui sera
indiqué dans ce rapport et si les conclusions de l'enquête des gendarmes
disculpent votre enfant, pensez à porter plainte contre le chef
d'établissement.


PPHN
blbl
Le #15085041
Melinera28
>> Donc, plus de plainte mais une sévère sanction, sans y inclure Alain
>> ( qui a donné le premier coup ) et surtout ce mensonge concernant le
>> motif !
>
> Dans ce cas, une plainte contre le principal du collège est indiquée,
>car il sanctionne votre enfant sur la base d'un fait inexistant. Il est
>responsable de ses actes, il doit en supporter les conséquences s'il ne
>modifie pas sa position.
>

Les autres parents "agresseurs" ont pris contact avec nous, ce soir, ils sont
très en colère, ils ne veulent pas signés le papier d'exclusion sous ce motif
mensonger et désirent comme nous qu'Alain soit également puni.



Le minimum serait qu'Alain soit puni de manière égale, quelle que soit
la sanction.

La logique, s'il est vraiment l'auteur du premier coup, serait même que
la sanction soit légèrement supérieure.

Sans doute même devrait-il y avoir une progression :
votre fils < les 2 "agresseurs" < Alain

Il serait intéressant de connaître l'origine de l'altercation, même si
cela n'aura peut-être pas beaucoup d'influence.

Cette histoire est vraiment étrange, je soupçonne la principale d'avoir pris
sur elle,
sans consulter son principal adjoint d'avoir pris ces décisions pour faire
plaisir et faire se calmer les parents d'Alain au détriment de nos
enfants !
La mère d'Alain, étant déléguée de parents et très super extra présente au
collège !



Elément nouveau intéressant... C'est sans doute le cas... certains
parents délègués sont très influents de cette manière. Je l'ai moi-même
subi une fois pour une toute autre chose.

Les conseils de Pierre Paul sont très judicieux quoi qu'il en soit.

Demandez un rendez-vous immédiat avec la principale. Menacez des
plaintes dont il a parlé si la lourde sanction n'est pas retirée contre
votre fils. N'acceptez aucune sanction sans qu'Alain ne soit sanctionné
également. Comme la famille d'Alain a l'air d'être influente, ils
n'oseront pas sanctionner et votre fils pourra sans doute ne rien avoir
de cette manière... c'est triste, mais bon.

Si on vous prend de haut jusqu'au bout, portez plainte... demandez
conseil à votre assurance si vous avez une assurance juridique.

Et surtout, ne vous contentez pas de paroles, insistez pour que chaque
nouvelle décision soit écrite et signée. C'est important en cas de
plainte...

Si l'on vous refuse l'accès au rapport qui a permi d'établir la
sanction, demandez un papier signé comme quoi on vous le refuse, avec le
motif (il y a gros à parier que ce sera un mensonge pour couvrir un
rapport trop léger voire une absence)

Etc...

A force de réclamer des écrits, ils prendront peur. Pour leur carrière.

--
Bruno
oragoun
Le #15084971
"Pierre-Paul HAY-NAPOLEONE" ecrivait dans news:40d99815$0$19036$:

Avant tout, voyez avec votre assurance si ce genre de problème est
couvert par le contrat.
Cependant, votre fils a été renvoyé pour "violence en réunion". Il ne
doit donc pas être le seul à avoir été renvoyé (sinon, ce ne serait
pas un acte de violence EN réunion).
Dans la mesure où une plainte a été déposée contre votre fils, je vous
conseille de porter plainte à votre tour contre l'élève qui a frappé
votre fils.
Il vous faut également demander une copie du rapport qui a motivé le
chef d'établissement à renvoyer votre enfant. Puisque l'agression a eu
lieu dans un "domaine" scolaire, un membre du personnel (surveillant
ou autre) a dû être sur les lieux. Il vous faut absolument savoir sur
quels éléments le principal s'appuie pour cette agression en réunion.
Selon ce qui sera indiqué dans ce rapport et si les conclusions de
l'enquête des gendarmes disculpent votre enfant, pensez à porter
plainte contre le chef d'établissement.



Je me permet d'ajouter quelque chose : à la différence d'un colle ou
d'un avertissement, une procédure d'exclusion est (normalement) très
encadrée : pour des raisons evidentes de responsabilité (absence de
l'enfant pendant les heures de cours) et pour la collecte des statistiques
concernant la violence, une exclusion est rapportée au rectorat et est
notée au dossier scolaire qui suit votre enfant. Cela peut être génant s'il
postule à l'entrée d'un etablissement très selectif.

oragoun

--

Effacez "_nospam_" si vous desirez me repondre en prive
Delete "_nospam_" for private answer
Le "Reply To" est valide
Emmanuel
Le #15084781
Dans fr.misc.droit, oragoun composa le message

[A propos d'une exclusion temporaire d'un Établissement scolaire]
Cela peut être génant s'il
postule à l'entrée d'un etablissement très selectif.



/Il me semble/ que les sanctions telles que celles-ci sont effacées du
livret scolaire de l'enfant tous les ans.
--
Emmanuel
Hamiral
Le #15084701
Le Thu, 24 Jun 2004 13:17:14 +0200, Emmanuel a écrit :

/Il me semble/ que les sanctions telles que celles-ci sont effacées du
livret scolaire de l'enfant tous les ans.



Pas tous les ans, sinon le livret scolaire ne servirait à rien. Cependant
il est vrai qu'il est "remis à zéro" périodiquement, mais c'est une
info que les profs aimeraient garder secrète (pour des raisons évidentes).

--
Hamiral
Poster une réponse
Anonyme