Réseau 5G : un débit divisé par 2 les jours de forte pluie ?

Le par  |  9 commentaire(s)
5G

Alors que les enchères concernant les fréquences 5G seront prochainement lancées, la technologie présentée comme révolutionnaire prend un sérieux coup : une simple pluie pourrait réduire son efficacité de moitié.

La 5G est pleine de promesses : les utilisateurs se voient déjà accéder au très haut débit partout et tout le temps, avec des temps de téléchargement quasi inexistants, une hyperconnectivité renforcée...Mais tout cela ne sera vrai que par jour de beau temps.

5G 1

Les premiers tests réalisés un peu partout dans le monde montrent ainsi que la 5G rencontre des difficultés à maintenir ses pleines capacités lors de conditions météorologiques particulières. Ainsi, dans le cadre d'une averse, les débits proposés aux utilisateurs pourraient être divisés par deux et la portée largement réduite.

C'est l'exploitation même des ondes millimétriques au coeur du réseau 5G qui sont à l'origine de cet effet. Autour des 26 GHz, ces ondes possèdent un pouvoir de pénétration très faible et sont ainsi plus facilement perturbées par les obstacles, notamment la pluie. Les gouttes d'eau ont ainsi tendance à absorber une partie du signal.

Selon des estimations, il est établi qu'une onde millimétrique parcourant 1 km sous une pluie d'une intensité de 10 mm/h affiche un débit amputé de 25%, et de 50% sur la même distance avec une pluie de 20 mm/h. La seule parade pour les opérateurs sera de constituer un maillage serré d'antennes relais ou amplifier l'intensité de l'onde. Il serait également possible de basculer d'une fréquence à l'autre en fonction de la qualité du réseau. Notons par ailleurs qu'en France, les premières bandes de fréquences 5G à être mises sur le marché sont situées entre 3,4 et 3,8 GHz, soit des fréquences assez proches de la 4G avec peu de risques d'atténuation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2087312
Faut-il du coup se précipiter tout de suite sur les smartphones 5G ?
Le #2087319
la pluie,la neige,etc et surtout la construction d'immeuble ou la présence de relief perturbent les ondes d'ou la présence d'échos à l'époque de la télévision analogique et les petits carrés ou plus sur la tnt.
rien de nouveau sur le duel (puissance vs qualité) du signal reçu.
Le #2087321
ALGDGADLU a écrit :

Faut-il du coup se précipiter tout de suite sur les smartphones 5G ?


Bon déjà le réseau est inexistant à ce jour.....donc se précipiter n'a pas lieu d'etre.

Je me raccroche à:

''Notons par ailleurs qu'en France, les premières bandes de fréquences 5G à être mises sur le marché sont situées entre 3,4 et 3,8 GHz, soit des fréquences assez proches de la 4G avec peu de risques d'atténuation.''

Mais perso, la 5G n'est vraiment pas dans mes attentes prioritaires.
Le #2087322
Vous êtes nuls tous les deux, la 5G c'est l'avenir, c'est encore mieux que la fibre optique. Ca marche partout, aucun souci, des débits de fou 5000 gbits , des forfaits illimités pour tous à quoi 30€/mois.... Mais si, siiiii, tout le monde le dit, les opérateurs, les fabricants, les gouvernements, tout le monde....
Mode troll off
Le #2087324
Même si la 5G est finalement choisie comme technologie d’accès au très haut débit, les antennes devront être progressivement raccordées en fibre optique pour assurer haut débit et faible latence jusqu’au cœur de réseau et ainsi garantir la qualité de service promise. La question du choix entre 5G et fibre optique ne se pose donc que sur le « last mile ».

Maintenant... il ne s’agit pas ici de remettre en question l’intérêt de la 5G : cette nouvelle technologie va permettre de nouveaux usages qui nécessitent de très hauts débits, de faibles latences et des qualités de services différentiées encore inconnus aujourd’hui. Il ne faut cependant pas croire que la 5G pourra répondre à tous les usages et remplacer partout la fibre optique comme technologie d’accès. Une stratégie réseau devra donc prendre en compte les différents avantages et inconvénients de ces technologies, les besoins réels des différentes populations et les potentiels de marché des diverses zones géographiques d’un pays pour les combiner astucieusement et obtenir le meilleur ratio « adéquation aux besoins clients/rentabilité possible.
Le #2087327
la 2g, 3g, 4g, 5g etc... sont toutes impactées par la pluie, ce n'est pas juste la future 5g, même si comme expliqué la longueur d'onde a un impact...
Perso quand il pleut fort par chez moi mon débit 4g tombe facile de 50% aussi.

Le plus embetant apres la pluie et le brouillard, ce sont les arbres, car ils sont remplis d'eau (quans ils sont pas morts :stuck_out_tongue_closed_eyes et donc font de veritables barrières aux ondes.
Le #2087332
Lire: "La 5G est pleine de promesses : les marketeux nous vendent déjà du très haut débit partout et tout le temps, avec des temps de téléchargement quasi inexistants, une hyperconnectivité renforcée..."
Le #2087345
@BenflasherBZH
Le #2087356
On n'est pas prêts de l'avoir la 5G vu qu'il a fallu déjà 5 ans à la 4G pour être à un prix abordable et que la 5G rien n'est encore disponible. Je table sur une utilisation d'ici 7 a 8 ans. Et pas dans la campagne ou j'habite car il paraît qu'il faut des antennes plus rapprochées (donc plus d'antennes)... je viens de passer en box 4G, la 5G fixe ça sera pas avant 10 ans chez moi. A mon avis la fibre arrivera avant.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme