Resident Evil 7 : la version japonaise censure le gore

Le par  |  4 commentaire(s)
Resident Evil 7 - vignette

Resident Evil 7 s'est imposé comme la bonne surprise de ce début d'année dans l'univers du jeu vidéo. La licence renoue ainsi avec la tradition du jeu d'horreur et mise sur des visuels gores et une mise en scène digne du cinéma fantastique pour nous impressionner. Mais tout le monde n'a visiblement pas la chance d'en profiter.

Le Japon fait ainsi partie des pays qui n'ont pas droit à la même version de Resident Evil 7 que nous. Alors qu'en France et un peu partout, on profite d'un titre qui donne clairement la chair de poule, des sueurs froides et de sérieuses montées d'adrénaline et de tension, le titre trouve un juste équilibre entre le suggéré et le gore absolu.

Attention, si vous n'avez pas encore bouclé le titre et que vous ne voulez pas vous faire gâcher le plaisir, cessez de lire à partir de ces lignes, et évitez même la vidéo.

  

Parmi les éléments forts du jeu : les éléments répétés du scénario qui contraignent le joueur à mener des actions peu ragoutantes et installent un profond malaise tout au long de l'aventure.

Au Japon par contre, on doit faire l'impasse sur certaines scènes et l'on a ainsi droit à une version édulcorée. Alors certes, les passages qui jouent sur l'effet de surprise sont bien là, mais on peut s'étonner de voir certaines parties largement censurées.

La plus grosse censure réside dans l'énigme de la clé serpent. Dans la version normale du titre, on est d'abord invité à ouvrir le réfrigérateur situé dans la caravane du domaine, afin de trouver la tête du policier décédé un peu plus tôt. Un message y est inscrit, nous renvoyant vers son cadavre dans la salle d'autopsie, il faudra alors passer sa main dans la trachée du corps décapité pour récupérer la clé.

Dans la version japonaise, l'énigme est bien plus soft : la tête dans le frigo est replacée par une photo du policier, la clé attend le joueur à côté de son cadavre transformé, mais non décapité.

Et cela vaut pour quelques autres éléments : la main que le joueur se fait couper au début de l'aventure affiche du sang noir dans la version japonaise, le policier n'est que partiellement blessé à la tête par un coup de pelle... Bref une censure qui parait quelque peu ridicule compte tenu la nature même du titre.

Complément d'information
  • Resident Evil 7 : le jeu de Capcom est rentabilisé
    Dans le cadre d'un échange avec ses investisseurs, Capcom a déclaré que les coûts de développement de Resident Evil 7 ont été rentabilisés par les ventes plutôt convaincantes.
  • Test Resident Evil 7 : la flippe à l'état pur ?
    Capcom a décidé de changer de direction avec Resident Evil 7, proposant un retour aux fondamentaux de la série en optant pour le survival horror angoissant, terrifiant. Le résultat est-il à la hauteur de nos attentes ? Réponse dans ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1952271
RE sans gore, c'est pas RE...
Le #1952278
Le jeu existe en deux versions au Japon, une où le gore est censuré, et une ou le gore ne l'est pas.

Article désinformateur pour le coup...
Le #1952301
"Ridicule compte tenu de la nature même du titre" oui, mais également parce que l'éditeur Capcom est japonais, c'est le pays de RE quoi, et parce qu'ils font des autres trucs bien barrés (au hasard, Tokyo Gore Police).
Ça émane de qui ces décisions ? Je suppose que ce n'est pas Capcom qui s’auto-censure, c'est une association, le gouvernement ?
Le #1952418
Autant manger un éclair au chocolat sans fondant sur le dessus....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]