CES 2019 : Royole Flexpai, quelle ergonomie pour le smartphone à écran pliable ?

Le par  |  3 commentaire(s)
Royole Flexpai 01

Après la conférence de presse qui a apporté un éclairage sur les origines du premier smartphone à écran pliable du marché, nous avons pu approcher le Royole Flexpai lors du salon CES 2019 de Las Vegas.

La jeune société Royole a créé la surprise en étant la première à annoncer un smartphone Flexpai à affichage pliable pouvant devenir à la fois un smartphone et une tablette.

L'appareil exploite un affichage AMOLED flexible qui, déplié, atteint 7,8 pouces et il embarque un SoC SnapDragon 855 avec la potentialité de supporter la 5G. Là encore, la présence de la plate-forme mobile de Qualcomm officialisée il y a tout juste un mois est une surprise.

Royole Flexpai 02

Royole Flexpai 03

On trouvera encore une batterie de 3800 mAh (dont on nous a affirmé sur le stand qu'il s'agit d'une batterie souple) avec recharge rapide spécifique 5 V / 5 A, soit 25 Watts, et un double capteur photo 16 + 20 megapixels.

Royole Flexpai 04

Royole Flexpai 06

Pris en main, le Flexpai est plutôt consistant avec ses deux parties rassemblées par une charnière, d'autant plus qu'en mode replié, la charnière possède un rayon de courbure conséquent.

Royole Flexpai 07

En mode smartphone, le Flexpai nécessitera tout de même une grande poche pour le transporte. Les deux extrêmités de l'affichage restent maintenues ensemble par un aimant et il faudra un certain effort pour les séparer et déplier l'appareil.

L'ensemble semble relativement solide, par son épaisseur et par le fait que l'affichage est en plastique et ne craindra pas les chutes ni (en principe) les rayures. On gardera aussi en tête la promesse de Royole de pouvoir plier et déplier l'écran plus de 200 000 fois sans dommage.

Royole Flexpai 05

Le Flexpai tourne sous Android et l'on retrouve l'interface habituelle, sans véritable surcouche ni effort particulier pour prendre en compte cette nouvelle dimension du smartphone et de la tablette réuni en un produit.

L'explication est que Royole est d'abord un concepteur d'affichages souples ultrafins pouvant être intégrés à de nombreux produits avant d'être un fabricant de smartphone qui est finalement une concrétisation parmi d'autres.

Royole Flexpai 08

Il faudra donc faire avec des icônes et un affichage qui hésitent sur la direction à prendre ou se figent en fonction des manipulations (certes nombreuses dans le cadre du salon où l'appareil passe de main en main et est malmené) et l'on sent bien que le smartphone tient plus du démonstrateur que du produit totalement fini et pensé pour ses nouveaux usages.

Et s'il est vrai que Royole n'a que six ans d'existence et peu d'expérience sur la question souvent délicate de l'autonomie, cela fait perdre un peu de son intérêt au gadget. Au-delà de la prouesse technique, il lui manque encore les petites touches finales qui en feraient éventuellement une machine ultime.

Le Flexpai est déjà disponible en Chine (mais dans quels volumes ?) et il est accessible au-delà en version développeur pour plus de 1300 dollars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2046554
Quelle horreur
Le #2046558
Ne donne pas envie. Beaucoup trop encombrant. on dirait un prototype !
Le #2046586
Vous me faites bien rire…
Si c'était Samsung qui sortait ça : tout le monde approuverait sans rechigner (ou désapprouverait à voix basse)

Moi même j'accorde que c'est un produit particulier, mais je (ON) ne l'ai jamais eu entre les mains : alors pourquoi y cracher dessus tout de suite ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme